background preloader

Bulles de filtrage : il y a 58 millions d'électeurs pro-Trump et je n'en ai vu aucun - Tech

Bulles de filtrage : il y a 58 millions d'électeurs pro-Trump et je n'en ai vu aucun - Tech
L'explication du vote Trump viendra en temps et en heure. En attendant, nous pouvons essayer de comprendre pourquoi personne ou presque ne semble avoir anticipé ce résultat. Depuis ce matin, on peut lire dans la presse et sur les réseaux sociaux des dizaines — si ce n’est des milliers — de réactions de choc au sujet des résultats de la présidentielle américaine. Qu’elles viennent des États-Unis ou d’ailleurs dans le monde, toutes ou presque, posent une question fondamentale : comment cela a-t-il pu se produire ? Comment le phénomène Trump, pétri dans ses travers, ses mensonges, son racisme, sa haine et sa violence, a-t-il pu passer aussi inaperçu durant ces longs mois ? Comment pouvait-on être aussi sûrs et certains que le Trump élu n’existait pas dans notre univers ? Il y a bien entendu des dizaines de facteurs qui sont la trace de la complexité des États-Unis et des humains en général et que nous n’aurons pas la prétention de comprendre, encore moins d’expliquer. Que peut-on faire ?

http://www.numerama.com/tech/207428-bulles-de-filtrage-il-y-a-58-millions-delecteurs-pro-trump-et-je-nen-ai-vu-aucun.html

Related:  Bulles de filtrageVeille Numérique et HG Novembre 2016Points de vueRessources

La "filter bubble", ou comment les réseaux sociaux nous ont fait louper Trump Les algorithmes des réseaux sociaux, en nous montrant uniquement ce qui nous plaît, nous ont enfermés dans une vision du monde au détriment de la réalité. Ça, c’est votre Internet. (© FlickrCC/zacktionman) On parie que le 9 novembre, vous, vos amis et vos cercles d’amis en ligne avez tous réagi avec effroi et stupéfaction à la victoire de Donald Trump ? Comme des millions de gens, comme des milliers d’observateurs professionnels, d’analystes politiques et de journalistes des deux côtés de l’Atlantique, vous n’avez rien vu venir, persuadés de la victoire facile d’Hillary Clinton. Pourtant, 58 millions d’Américains ont porté Trump jusqu’à la Maison-Blanche. Nous avons collectivement loupé un troupeau d’éléphants dans un corridor.

Restituer le passé sonore de Paris – Mondes Sociaux Crédits Mylène Pardoen Une ville silencieuse ? Ca n’existe pas ! Dans une ville, on lime, on fond, on déchire les matières, on s’apostrophe ; les cris des animaux se confondent avec les sons de l’environnement. Or la majeure partie des restitutions 3 D touchant au passé et à l’Histoire sont souvent muettes, tout à l’inverse du Projet Bretez dont la spécificité est d’être construit autour du son. Cette maquette virtuelle restitue le Paris de la seconde moitié du XVIIIe siècle – un Paris, aujourd’hui, complètement disparu.

La maitrise des réseaux sociaux : une compétence requise au même titre que l’anglais – Entreprises Numériques Au cours de ces dernières semaines j’ai été amené à faire différentes interventions de sensibilisation ou d’initiation sur le rôle des réseaux sociaux pour les entreprises. Les employés sont de plus en plus impliqués dans la communication de l’entreprise, loin d’être une charge supplémentaire cela peut être un atout pour eux s’ils y sont préparés. Les employés deviennent des ambassadeurs des entreprises sur les réseaux sociaux. Les 3 défis les plus inquiétants l'avenir du numérique selon le père du web - Politique Le père du web, Tim Berners-Lee, a signé le dimanche 12 mars une tribune à l'occasion des vingt-huit ans du world wide web. À cette occasion, il liste les trois enjeux qui sont, selon lui, les plus préoccupants pour l'avenir du web? Si vous deviez déterminer les trois principaux défis auxquels le web face aujourd’hui, quelles problématiques choisiriez-vous ? La surveillance électronique de masse ? La persistance des formats propriétaires ?

Xaphir, dernier-né des moteurs de recherche français Fruit de 8 années de recherche et développement, le moteur de recherche Xaphir conçu à Epinal au sein du pôle lorrain LORnTECH soutenu par la French Tech, est lancé. Positionné, tout comme Qwant, sur un modèle opposé à Google en termes de conservation des données, il mise notamment sur l'exploration visuelle des contenus pour se démarquer. Le marché des moteurs de recherche français reprendrait-il son second souffle ? Alors que l'on ne compte plus les solutions passées de vie à trépas - ou mort-vivantes - (Dazoo, Premsgo ou encore Voilà - anciennement Echo lancé en juillet 1998, racheté par Orange et depuis 2016 fermé et remplacé par le moteur en-ville.orange), on pourrait bien assister à une résurrection de ce marché. Après Qwant, dynamisé par sa levée de fonds de 18,5 millions d'euros et son récent partenariat avec Nvidia en vue de doper ses capacités deep learning, il faudrait semble-t-il également compter avec Xaphir.

Donald Trump ? La preuve que Facebook vous enferme dans votre bulle - ZDNet Au matin du 9 novembre c'est en consultant mon fil Facebook que j'ai appris l'élection de Donald Trump à la présidence américaine. Comme des millions de personnes. Plus de 51 % des Américains utilisent les réseaux sociaux pour s'informer affirme une étude de Nieman Lab. Et ça a été une expérience assez moche. Toi et ta bulle.

Video : Les Kolinka : une famille française / mémoire déportation Il s'en est passé des choses dans cet immeuble parisien, avant-guerre il y avait ici des familles juives, des ateliers de confection, puis ce furent les rafles et les déportations. Parmi elles, la famille Kolinka, Ginette est rescapée d'Auschwitz, à 91 ans elle vit toujours dans l'appartement familial. Là où son fils Richard fit ses premières gammes, lui c'est bien Richard Kolinka, le batteur de Téléphone. Pourquoi les médias sociaux ne changent-ils pas le monde La prolifération de l'usage des médias sociaux n'a pas abouti à un changement social significatif, estiment les chercheurs Alex Pentland, Manuel Cebrian et Iyad Rahwan dans un article (.pdf) du dernier numéro de la revue Communications of the ACM. Pour Alex Pentland, le directeur du Laboratoire des dynamiques humaines du Media Lab du MIT (dont nous avons souvent parlé, notamment en rendant compte de son livre sur la physique sociale) et du groupe de travail sur la science de la connexion, Iyad Rahwan (@iyadrahwan) directeur du groupe de recherche Scalable Cooperation du Media Lab et Manuel Cebrian du groupe de recherche consacré aux données Data61 de l'agence nationale de la recherche australienne, le CSIRO, si les médias sociaux ont fourni un carburant aux mobilisations spontanées, ils n'ont pas aidé à construire un changement social durable et réfléchi, c'est-à-dire des actions collectives coordonnées. Vidéo : Les chercheurs ont illustré leur article d'une vidéo et d'une BD (.pdf).

Data Selfie, l'extension qui vous montre tout ce que Facebook sait sur vous Un environnement graphique façon console et la puissance de feu de l’intelligence artificielle Watson : Data Selfie est l’outil le plus complet pour analyser sa présence numérique. À l’heure du quantified self et de la collecte incessante de données personnelles, les applications vous permettant de contrôler (ou du moins d’évaluer) le nombre d’informations que vos plateformes sociales préférées récoltent en permanence sur vous se multiplient. Quitte à accepter l’idée qu’une bonne partie de nos vies numériques se trouve stockée sur les serveurs des grands groupes du Web, autant connaître aussi précisément que possible le volume de données dont il s’agit. À ce jeu-là, la petite dernière, baptisée Data Selfie, est particulièrement douée. Développée en 2016 par le studio de design new-yorkais Data X, l’extension pour Google Chrome, une fois installée, vous embarque dans un voyage flippant au cœur des mécanismes de collecte de données personnelles de Facebook.

Publicités inadéquates et fake news: haro sur les géants du Net L’actu des médias, les médias dans l’actu : tel est le propos de cette chronique qui se propose de décrypter ce qui change les médias à l’ère numérique - et donc la façon dont on est informé. Les évolutions technologiques, la crise des modèles classiques, les nouveaux vecteurs d'information... Tels sont quelques-uns des éléments qui seront explorés sur la planète média. Tout en couvrant les grands événements «médias» qui touchent la France, une attention particulière sera accordée à l'actualité internationale des médias, notamment intéressant les pays du Sud.

Le professeur d'histoire. Plus d'un siècle après l'élection de Donald Trump, le monde est dirigé par 2 grands partis politique : le Google Democracy Engine (GDE) et le Facebook Digital Labor Party (FDLP). Winston, un professeur d'histoire, donne son denier cours avant d'être remplacé par un robot. Il savait que c'était aujourd'hui son dernier cours devant des élèves ne disposant pas de casque neuronal d'apprentissage. Fiche notion - Ville mondiale / Ville globale Afin d’accompagner les professeurs dans l’enseignement de la géographie, en collège comme en lycée, les professeurs du groupe de travail académique "géographie" produisent des fiches. Synthétiques, elles ne prétendent pas remplacer la lecture d’ouvrages universitaires, mais elles permettent en quelques minutes d’actualiser ses connaissances sur différents concepts, récurrents dans nos programmes. Elles sont donc destinées aux professeurs et n’ont pas vocation à être transposées telles quelles en classe. Vous trouverez en document joint la fiche-notion qui traite de "ville mondiale / ville globale", en deux formats.

Utiliser des réseaux sociaux pourrait troubler votre sommeil - Sciences Dans une étude à paraître dans la revue Preventive Medecine, des chercheurs soutiennent que l'usage des réseaux sociaux chez des jeunes adultes peut avoir des conséquences néfastes sur le sommeil. Si vous avez des difficultés à vous endormir, vous pourrez peut-être rejeter la faute sur les réseaux sociaux. C’est en tout cas l’hypothèse qu’a soutenue Jessica Levenson et ses collègues, des chercheurs en psychologie à l’Université de Pittsburgh. Dans leur étude ils ont démontré que « les jeunes adultes qui passent beaucoup de temps sur les réseaux sociaux la journée ou les consultent régulièrement dans la semaine sont plus susceptibles de souffrir de troubles du sommeil que leurs pairs qui utilisent moins les réseaux sociaux ». Une étude à dormir debout Pour obtenir ces résultats, Levenson a travaillé avec un échantillon de 1 788 adultes américains âgés entre 19 et 32 ans.

Related: