background preloader

Comment les algos nous rendent tous débiles

Comment les algos nous rendent tous débiles
N’avez-vous jamais eu l’impression de tourner en rond sur le Net ? Un peu comme un poisson rouge à qui on aurait filé l’océan et qui ne voudrait pas quitter son bocal. Chaque jour, je me rends sur les mêmes sites, réseaux sociaux, les mêmes apps... bien conscient, pourtant, de l’immensité de la Toile et ses services connexes connectés. Un phénomène encore plus insidieux s’est installé dans mon bocal : je tourne dans le même sens. J’écoute la même musique sur Spotify, je mate des vidéos qui se ressemblent sur YouTube, mon fil d’actu Facebook est une l’antithèse même de la notion de surprise... On aurait vite fait de jeter la faute à une curiosité paresseuse. C’est l’une des thématiques abordées par Philippe Vion-Dury dans son ouvrage « La nouvelle servitude volontaire. Philippe Vion-Dury est un journaliste et chroniqueur spécialisé dans les questions politiques et numériques. Note importante Philippe Vion-Dury est un journaliste passé par Rue89. « Les temps modernes », de Charlie Chaplin

http://rue89.nouvelobs.com/2016/10/31/comment-les-algos-rendent-tous-debiles-265541

Related:  Bulles de filtre & personnalisationRéflexion sur l'educationBig dataNouvelles technologies

Pour une gouvernance ouverte des choix technologiques de l’Education nationale Dans l’accord passé entre Microsoft et le ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche en novembre 2015, il était stipulé que Microsoft acceptait de s’engager dans une démarche visant à l’adhésion à une charte de confiance. L’accord précisait qu’il s’agirait d’assurer la protection des données personnelles et de la vie privée des élèves et des enseignants. L’accord mentionnait également le fait que cet accord était en cours de rédaction « sous l’égide des services de l’Etat ». “Méfiez-vous des applications efficaces, simples et gratuites” Le 16 décembre 2016, ce même ministère a invité à l’Elysée “les acteurs du numérique à l’école” et en présence d’Audrey Pulvar en maîtresse d’école , Marc Lavoine, Raymond Domenach, Najat Vallaud Belkacem et François Hollande — eh oui, tout était fait pour rendre l’après-midi agréable “aux acteurs du numérique” . Parmi les festivités s’est glissée la signature de la charte annoncée de longue date.

Philippe Naïm : "Nous créons de l'intelligence collective entre les métiers" En charge du développement et de la stratégie de Safran Analytics, Philippe Naïm explique comment Safran veut utiliser le big data pour créer de la valeur sur les marchés du groupe : l'aéronautique, la défense et sécurité. Quel est le rôle de Safran Analytics au sein du groupe ? Safran Analytics a été lancé en janvier. Notre objectif est de faire des données de Safran une richesse. Notre structure est complètement transversale. Nous pouvons travailler sur les RH comme sur l'industrie.

5 applications à tester lors de votre prochaine réunion Les 5 applications suivantes ont toutes été conçues pour vous aider à organiser, planifier ou gérer une réunion. 1. Genee Lorsqu'il s'agit d'organiser une réunion, le premier obstacle auquel nous faisons tous face est le même : trouver le bon moment. Deux choix s'offrent à nous, soit on opte pour des allers-retours incessants par mail qui risquent d'être infructueux, soit on se sert d'un outil ou d'une application existante. Pour qui les GAFA vont-ils nous faire voter ? Dans cette journée spéciale : « France, inventaire avant élections » que vous propose France Culture depuis ce matin, nous allons parler de la façon dont nos usages d’internet - et notamment des réseaux sociaux - modifient notre rapport à la politique. A moins que ce ne soient ces mêmes réseaux, et autre moteurs de recherche, qui délibérément, nous conduisent à amender nos opinions, à nous contenter d’évoluer dans un univers de pensée commune, dans des cercles où tout le monde partage, peu ou prou, les mêmes avis. Où la diversité peu à peu s’effrite, le tout, avec notre consentement le plus plein et entier.

Quand Facebook manipule les émotions de ses utilisateurs en secret pour une étude - 30 juin 2014 Facebook a manipulé en secret les émotions de 700.000 utilisateurs pour étudier "la contagion émotionnelle" dans le cadre d'une étude qui a provoqué la colère des internautes et soulevé des interrogations d'ordre éthique. Pendant une semaine, du 11 au 18 janvier 2012, Facebook et des scientifiques des universités Cornell et de Californie à San Francisco, ont utilisé le système d'algorithmes du réseau pour modifier le contenu des informations reçues par un groupe d'utilisateurs anglophones afin d'étudier l'impact sur leurs émotions. La recherche a été publiée dans la revue scientifique américaine Comptes rendus de l'Académie nationale des sciences (PNAS), datés du 17 juin. Les auteurs cherchaient à savoir si le nombre de messages positifs ou négatifs lus par les utilisateurs influençait la teneur de ce qu'ils postaient eux-mêmes sur le site.

Science des données Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. En termes généraux, la science des données est l'extraction de connaissance d'ensembles de données[1],[2]. Elle emploie des techniques et des théories tirées de plusieurs autres domaines plus larges des mathématiques, la statistique principalement, la théorie de l'information et la technologie de l'information, notamment le traitement de signal, des modèles probabilistes, l'apprentissage automatique, l'apprentissage statistique, la programmation informatique, l'ingénierie de données, la reconnaissance de formes et l'apprentissage, la visualisation, l'analytique prophétique, la modélisation d'incertitude, le stockage de données, la compression de données et le calcul à haute performance. Les méthodes qui s'adaptent aux données de masse sont particulièrement intéressantes dans la science des données, bien que la discipline ne soit généralement pas considérée comme limitée à ces données. Les différentes disciplines de la sciences des données

Utiliser Twitter pour rechercher un emploi : 12 étapes essentielles A chacun sa pratique et ses astuces pour trouver de l’emploi sur Twitter, voici une méthodologie éprouvée en 12 étapes car pour décrocher un poste, mieux vaut agir avec stratégie, ce qui signifie aussi de l’organisation et donc un gain de temps et d’énergie non négligeables dans votre mode d’utilisation du réseau social. Ce dossier s’inscrit dans le cadre de la première Journée Européenne de l’Emploi sur Twitter organisée le mardi 24 février 2015, journée pour laquelle les portails NetPublic et NetEmploi sont partenaires officiels . Suivez, partagez et retweetez nos conseils tout au long de la journée! Et pour en savoir plus sur notre dispositif pour cette journée spéciale, lire notre article : Première Journée Européenne de l’Emploi sur Twitter : NetPublic et NetEmploi mobilisés.

Facebook nous isole de plus en plus des opinions différentes des nôtres Si vous lisez cet article, vous pouvez considérer que vous avez de la chance. Surtout si vous faites partie de la large majorité d’internautes qui utilisent les réseaux sociaux afin de s’informer (c’est le cas de 62% des Américains par exemple, selon PewResearch), et ne lit jamais d’articles sans avoir préalablement cliqué sur un post Facebook. Facebook a annoncé cette semaine qu’il allait, une nouvelle fois, modifier l’algorithme qui détermine ce que chaque utilisateur voit apparaître sur sa timeline. « Facebook a été conçu pour connecter les gens avec leurs amis et leur famille avant toute chose, » explique Lars Backstrom, ingénieur en chef chez Facebook. « Notre priorité est de vous garder en contact avec les personnes, les lieux et les choses pour lesquels vous avez un intérêt, et en particulier, avec vos proches.

Découvrir 12 pratiques pédagogiques actives pour l’enseignement supérieur 26 juin 2016 par Amaury Daele Dans cet article, je partage le matériel de formation que nous utilisons, avec ma collègue Deborah Dominguez, pour faire découvrir aux enseignant·e·s 12 méthodes actives d’enseignement. Cet atelier d’1h30 se déroule en mode Jigsaw, comme dans l’atelier « Articuler le travail des étudiant·e·s en et en dehors de la classe« .

Related: