background preloader

Interopérabilité en informatique

Interopérabilité en informatique
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’interopérabilité ou interfonctionnement en informatique est la capacité que possède un système informatique à fonctionner avec d’autres produits ou systèmes informatiques, existants ou futurs, sans restriction d’accès ou de mise en œuvre. Les deux termes sont normalisés par la CSA et la Commission électrotechnique internationale (ISO/IEC 2382-18:1999). Introduction[modifier | modifier le code] La notion d'interface est essentielle pour aborder l'interopérabilité. Enjeux[modifier | modifier le code] L’interopérabilité est une notion absolument cruciale pour le réseau téléphonique mondial et Internet. L’interopérabilité est une nécessité dans le domaine du commerce électronique. Nécessité des normes[modifier | modifier le code] Par exemple, la norme peut définir des éléments comme : La norme, et/ou la recommandation qui l'accompagne, est établie par un organisme indépendant qui limite les modifications unilatérales. Cela induit : Related:  informatique/numérique/nouvelles technologies

Singularité technologique De telles conséquences ont été débattues dans les années 1960 par I. J. Good. Selon Ray Kurzweil[5], cofondateur de la Singularity University[6], cette notion de singularité technologique aurait été envisagée par John von Neumann dans les années 1950[7]. La possibilité et la date de survenue de cet évènement hypothétique soulèvent des débats entre scientifiques. Émergence du concept[modifier | modifier le code] L'idée de présenter l'évolution exponentielle de la technologie remonte au moins à 1932, avec John B. Même s’il est communément admis que le concept de singularité s’est développé au cours des deux dernières décennies du XXe siècle, l’origine du terme remonte en fait aux années 1950 : — Stanislaw Ulam, mai 1958, au sujet d’une conversation avec John von Neumann Cette citation fut à plusieurs reprises extraite de son contexte et attribuée à John von Neumann lui-même, probablement du fait de sa réputation et de son influence. La singularité vingienne[modifier | modifier le code]

Les Réseaux sociaux d’entreprise, outils collaboratifs pour plus d’intelligence collective RSE, pour recréer le lien dans l’entreprise En l’espace de quatre ans, les réseaux sociaux sont devenus des supports naturels de partage de l’information. Il était normal que les outils de la sphère personnelle s’invitent dans la sphère professionnelle. Le RSE est un Facebook interne dont l’accès est contrôlé. Le RSE est pour l’entreprise un nouvel outil de partage de l’info beaucoup plus dynamique que l’email. Le pouvoir social du RSE : une interconnectivité en temps réel… ou différé Pouvoir communiquer directement, instantanément ou en différé avec une ou plusieurs personnes de son projet est le vrai début de l’interactivité, principal objectif du web 2.0. Le réseau social interne crée de la proximité entre les collaborateurs. L’enjeu pour l’entreprise est de développer le capital social de ses collaborateurs et de créer un réseau interne qui facilite et influence la créativité. Une "entreprise 2.0" implique des changements organisationnels et opérationnels majeurs.

Internet Corporation for Assigned Names and Numbers Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Internet Corporation for Assigned Names and Numbers Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (ICANN, en français, la Société pour l'attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet) est une autorité de régulation de l'Internet. C'est une société de droit californien à but non lucratif ayant pour principales missions d'administrer les ressources numériques d'Internet, tels que l'adressage IP et les noms de domaines de premier niveau (TLD), et de coordonner les acteurs techniques[1]. Missions[modifier | modifier le code] Par le contrôle qu'elle exerce sur l'affectation des noms de domaines de premier niveau, l'ICANN délivre en pratique un droit de délégation sur la vente des noms de domaines à différentes organisations, comme VeriSign pour les domaines .com et .net ou l'AFNIC pour le domaine .fr. Le 30 octobre 2009, l'ICANN vote la fin de l'exclusivité de l'alphabet latin pour la rédaction des noms de domaine Internet.

Modules d’apprentissage en ligne sur les 6 types d’écriture numérique Ce sont des modules en ligne pédagogiques rares, passionnants et utiles que l’Université de Technologie de Compiègne met à la disposition de tous via le projet PRatiques d’ÉCriture Interactive en Picardie (PRECIP) qui a également mobilisé l’Université de Picardie Jules Verne et la Région Picardie : Connaître, comprendre et apprendre l’écriture numérique avec ses pluralités. On parle de différents types d’écritures numériques « qui se recoupent mais se distinguent » : collaborative, interactive, multimédia, écriture des traces, écriture des traces, écritures sous modèle. 6 types d’écriture numérique Cette typologie définie par le projet PRECIP se décline en 6 types d’écriture (en terme scientifique) : l’écriture multimédia, l’écriture hypertextuelle, l’écriture collaborative, l’écriture interactive, l’écriture sous modèle (ou architextuelle), l’écriture des traces. Décrypter et analyser les écritures numériques Sommaire des modules pédagogiques Introduction Qu’est-ce que le numérique ?

Home [infographie] Les Moocs arrivent en France ! Hey ! C’est l’infographie du midi que me partage Alexandre de Hellomentor! Vous le savez, depuis quelques années, les initiatives liées à l’éducation et l’apprentissage se sont développées et multipliées sur le web et le contenu des offres s’est bien consolidé… notamment avec les MOOC sur Internet. Cependant, la France un peu à la traîne sur le sujet des Mooc (et qui pourtant brille avec le CNED par exemple) rattrape son retard avec de grandes écoles comme HEC ou Polytechnique dont les cours sont en ligne sur Coursera. Cette infographie dresse un bel état des lieux… je vous laisse découvrir Merci Alexandre! Ces articles peuvent aussi vous intéresser:

Bradley Manning Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Bradley (Chelsea) Manning Bradley Manning en 2012. Biographie[modifier | modifier le code] Petite enfance[modifier | modifier le code] Manning est né à Crescent dans l'Oklahoma, de Susan Fox, originaire du pays de Galles, et son mari, Brian Manning. Casey — il a 11 ans à la naissance de Bradley — a témoigné à la cour martiale que leurs deux parents étaient alcooliques, et que leur mère avait été soûle sans arrêt alors qu'elle était enceinte du capitaine Manning. Le père de Manning travaille en tant que chef de projet en technologie de l'information pour une agence de location de voitures, et est souvent en déplacement. Divorce des parents et déménagement au pays de Galles[modifier | modifier le code] Très indépendant dans son enfance, il est athée ouvertement opposé aux religions, ce qu'il démontre à plusieurs reprises en restant silencieux durant la partie du Serment d'allégeance au drapeau des États-Unis qui se réfère à Dieu.

Réalité virtuelle et formation Si les Environnements Virtuels pour l'Apprentissage Humain (EVAH) sont désormais nombreux, la majorité d'entre eux se situe dans un contexte éducatif et non professionnel. Dans cet article, nous allons nous intéresser plus particulièrement à cette seconde catégorie. Nous aborderons ici la réalité virtuelle du point de vue des usages en formation, et non pas du point de vue technologique. Que la réalité virtuelle soit utilisée en version immersive ou non (par exemple, salle immersive à l'échelle 1 vs moniteur classique) ou que les interactions se fassent au moyen d'interfaces classiques (par exemple, clavier, souris), d'interfaces naturelles (par exemple, kinect) ou d'interfaces plus spécifiques (par exemple, bras à retour d'efforts), les questions qui vont nous intéresser dans cet article concernent plus des aspects transversaux : les processus d'apprentissage et la scénarisation des situations d'apprentissage.

Related: