background preloader

Le livre web, une autre forme du livre numérique - quaternum

Le livre web, une autre forme du livre numérique - quaternum
Les livres web sont des livres sous la forme de sites web. Quelle est l’origine du micro-phénomène des web books ? Quels sont les impacts sur la forme du livre et sur les pratiques de lecture ? Quelles perspectives pour les livres web face à l’écosystème du livre numérique ? Depuis plusieurs années des auteurs de non-fiction utilisent le web comme forme et moyen de diffusion de leurs livres. En parallèle des livres numériques au format EPUB, des projets de livres web ont vu le jour en ligne et sont désormais des sources largement consultées ou citées dans leurs domaines. Ces initiatives indépendantes répondent à des logiques liées au web plus qu’à l’édition classique : rapidité de mise en ligne, diversité des mises en forme, souci du design numérique, facilité de diffusion notamment par le référencement, ouverture des contenus, possibilité de mises à jour et d’évolutions, accessibilité et détails typographiques. 1. 1.1. Le web est, à l’origine, pensé comme un écosystème de documents. 2.

https://www.quaternum.net/2016/10/24/le-livre-web-une-autre-forme-du-livre-numerique/

Related:  S'exprimer sur le netlecture numeriquelecture numériqueEnquêtesNumérique

Droit de copie # 2 Références :- Droit d’auteur et copyright, Françoise Benhamou et Joëlle Farchy, La Découverte, 2009.- "Comment le droit d’auteur protège-t-il vos créations", DanyCaligula, Youtube.- "Les droits d’auteur", Nicole Ferry-Maccario, Youtube. Si vous aimez ce blog, vous pouvez le soutenir en faisant un don sur Tipeee Que devient la lecture sur un écran ? Le 24 janvier 2012, dans le cadre des Journées du Développement durable de la lecture, Claire Belisle, Docteur en psychologie et consultante en ingénierie de formation et environnement numérique, a proposé à l'attention des professeur-documentalistes, une conférence sur le rôle des médiateurs à l'heure du développement des supports numériques de lecture. La conférence est intégralement disponible en ligne. Toutefois une partie seulement plus particulièrement centrée sur les évolutions de la lecture est rapportée ici (seul le texte prononcé fait foi). En effet, elle explore et présente le contexte socio-éducatif de ce dossier. Elle dresse un état des lieux de la lecture à l'heure de l'écran : ce qui ne change pas, ce qui se transforme.

Oui, les jeunes Français lisent encore ! Des enfants et des adolescents qui aiment lire, c'est ce qui ressort d'une étude publiée par le Centre national du livre. Entre 7 et 19 ans, les 1500 jeunes interrogés lisent globalement six livres par trimestre, soit en moyenne trois heures par semaine. Et internet n'est pas forcément un frein. La littérature pour adolescents et le web Aujourd’hui la littérature pour adolescents a investi, dans une large proportion, le web. Il n’est plus inédit de voir apparaître le site web « spécial jeunes » d’un éditeur ou l’ouverture d’un blog par un nouvel auteur. Comme les autres marques, les éditeurs et les auteurs sont là où les jeunes sont. Depuis peu, les éditeurs se sont également penchés sur la question des livres numériques pour adolescents.

Correspondance 2.0 : la technologie pour favoriser la tolérance À l’ère numérique, la correspondance entre classes de partout dans le monde est facile. Elle pourrait même, selon des enseignants, devenir un vecteur de tolérance. Plusieurs personnes se souviennent certainement d’avoir, à un moment ou à un autre de leur parcours scolaire, entretenu une correspondance en classe avec un élève d’une autre école ou d’un autre pays. Le paysage de la littérature jeunesse numérique Comment s'articulent les notions relatives au livre et celles des technologies numériques ? Le livre homothétique Semblable au livre papier dont il reprend la structure (première et quatrième de couverture, plan de l'ouvrage…), il est accessible via une librairie ou une bibliothèque numérique. Selon son format (pdf, epub, html) et le logiciel de lecture utilisé, il est assorti de fonctionnalités d'annotations, de surlignage, de recherche plein texte, d'une table des matières interactive, de vocalisation, d'adaptation de la taille du texte… Le livre homothétique a pour caractéristique de pouvoir être lu sur tous les supports nomades ou pas. Il perturbe peu les repères de lecture traditionnels : continuité de la lecture d'une page à l'autre, pagination, marque-page… Offre payante

Portrait de lecteurs : la lecture numérique mal aimée des « digital natives » Depuis ses débuts, la lecture numérique ne cesse de rallier de nouveaux lecteurs à sa cause. Mais qui sont ces convertis ? Instinctivement, on pencherait pour les « digital natives » (également connus sous le nom de « Millenials »), ces jeunes dont l’âge varie aujourd’hui entre 18 et 34 ans et qui ont grandi au rythme d’Internet et de toutes les autres nouveautés technologiques. S’ils semblent représenter le public cible idéal sur papier, la réalité est en fait tout autre sur le terrain. Cette semaine, l’équipe de Lettres Numériques est partie à la rencontre de plusieurs lecteurs de cette génération et vous a ramené des témoignages pour le moins surprenants. Appréhender la lecture numérique Je prolonge ici les conclusions de ma série d’articles sur la notion de document abordée par le mind mapping. Le schéma heuristique que j’en ai extrait a placé la lecture numérique en situation de concept nodal, auquel je souhaite désormais me consacrer, sans toutefois prétendre à l’exhaustivité. Il me semble, en effet, que c’est là un objet d’étude trop récent pour qu’il soit tout à fait stabilisé, du moins selon une approche info-documentaire. Aussi, puisqu’il ne constitue pas (encore ?) une entrée du Dictionnaire des concepts info-documentaires, dont je me suis servi pour la notion de « document », je me propose de prendre appui sur celui de l’association Ars industrialis dont je vais m’inspirer.

Aborder l'identité numérique avec les élèves - CLEMI DIJON Des outils en ligne permettent de jauger son identité numérique sur le web. Ces outils peuvent être utilisés en début de séquence relative à la question. Le premier outil à utiliser et connu de tous reste le moteur de recherche Google. Il s’agit alors de demander aux élèves de se « googleliser » soit avec le nom/prénom soit avec leur adresse mail. Oui, les jeunes Français lisent encore ! Des enfants et des adolescents qui aiment lire, c'est ce qui ressort d'une étude publiée par le Centre national du livre. Entre 7 et 19 ans, les 1500 jeunes interrogés lisent globalement six livres par trimestre, soit en moyenne trois heures par semaine. Et internet n'est pas forcément un frein. Lire pour le plaisir, pour se détendre ou pour s'évader, les jeunes Français sont loin d'avoir délaissé les livres pour la télévision ou le smartphone. Plus d'un jeune sur deux lit au moins une fois par semaine, et ce sont les enfants du primaire qui sont les plus intéressés, puisqu'en moyenne ils lisent trois fois plus qu'un lycéen lambda. Il y a en effet un décrochage à partir du collège, car le taux de lecture baisse alors drastiquement.

Related: