background preloader

La mode jetable est un vrai problème

La mode jetable est un vrai problème
Les compagnies de prêt-à-porter vous vendent des vêtements vraiment pas chers et dont vous n'avez pas besoin. Cela entraîne des problèmes humains, sociaux et environnementaux. Chaque année, le monde consomme 80 milliards de vêtements neufs. La mode est devenue un énorme marché qui rapporte 1,2 billion de dollars par an, dont 250 milliards uniquement pour les États-Unis. Des millions de personnes sont payées en dessous du salaire minimum et travaillent dans des conditions dangereuses pour fabriquer ces vêtements. Mais les humains ne sont pas les seules victimes de cette production de masse, l'environnement aussi en prend un coup. L'industrie de la mode est le deuxième pollueur d'eau et l'industrie du coton utilise plus de pesticides que toute autre culture dans le monde. La plupart des usines fonctionnent au charbon, ce qui pollue l'air. Aujourd'hui, un Américain génère en moyenne 37 kg de déchets textiles par an.

http://quebec.huffingtonpost.ca/2016/10/20/pret-a-porter-mode-fast-f_n_12575166.html

Related:  Territoire industrielT4 - IndustrielAssoFaAOD - 30Développement durable

Le Costa Rica a produit 98% d'électricité verte en 2016 En 2016, le Costa Rica, ce petit pays d’Amérique du Sud a fonctionné avec 98% d’électricité verte, ce qui fait de ce pays, l’un des premiers a pouvoir se passer des énergies fossiles Rédigé par Hugo Quinton, le 9 jan 2017, à 7 h 10 min Avec ses 5 millions d’habitants, le Costa Rica a réussi l’exploit de fonctionner à 98 % d’électricité issue des énergies renouvelables en 2016. Une prouesse qui montre bien que cela est possible. 98 % d’électricité verte au Costa Rica en 2016 D’après l’Institut costaricain d’électricité(1), le Costa Rica a fonctionné pendant près de trois mois d’affilé sans utiliser d’énergie fossile, une prouesse pour ce petit pays quand on voit qu’en France, 14 % de l’énergie consommée vient des ressources vertes. TERRABILIS, le jeu vidéo pour mieux comprendre les enjeux écologiques et le Monde d’aujourd’hui 1 Share Share Tweet

*Vivre en autonomie, produire son électricité..son chauffage et gérer l'eau: une réalité.*** Via LES-CABANES.COM Site spécialiste des cabanes en France ***Vivre en autonomie, produire son électricité..son chauffage et gérer l'eau: une réalité. 1er au 7 avril : Semaine du développement durable Comme chaque année, le ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie vous donne rendez-vous pour la Semaine du développement durable, du 1er au 7 avril ! En 2014, la Semaine du développement durable portera sur Consommer autrement… oui, mais comment ?. Le site Web : Site de la Semaine du Développement Durable Le ministère de l’écologie, du développement durable, des transports et du logement, en partenariat avec l’ADEME propose un site pour soutenir cet événement. Des ressources et guides téléchargeables ainsi que les événements de proximité y sont proposés.

Pas d'obligation de transformer le diamant au Québec À quelques jours de l'ouverture officielle de la mine de diamants Stornoway, dans le Nord québécois, le gouvernement Couillard a définitivement fermé la porte à ce qu'une partie de la transformation du diamant soit obligatoirement faite dans la province. Québec détient près du tiers de l'entreprise mais n'utilisera pas son actionnariat pour faire pression sur l'entreprise. Un texte de Jean-François Deschênes d'après les informations de Michel-Félix Tremblay L'engagement de l'ancien premier ministre Charest, précisait que 10% des diamants extraits au Québec devaient être « valorisés au Québec » lors de l'annonce de la stratégie minérale adoptée par les libéraux en 2009. Le gouvernement Couillard ne forcera pas la compagnie Stornoway à transformer une partie de sa production dans la province.

Révolution génétique : les 7 utilisations de CRISPR qui pourraient changer notre vie (sans tomber dans un cauchemar futuriste) La technologie Crispr se développe désormais sur tous les terrains, comment va-t-elle révolutionner nos vies en 2017 ? Ari Massoudi : La biotechnologie CRISPR/Cas9 (ou simplement CRISPR pour Clustered regularly interspaced short palindromic repeats) est révolutionnaire pour ses applications en recherche fondamentale et appliquée. Mais est-ce que nos vies en seront impactées en 2017, cad est-ce que nous serons un jour utilisateurs, consommateurs ou clients de produits ayant eu affaire au CRISPR ? La réponse est non, pas pour 2017 en tout, il faudra attendre encore quelques années. Tout d’abord expliquons simplement ce qu’est cette technologie (au sens de technique nouvelle).

La journée mondiale de la biodiversité, organisée le 22 mai La journée mondiale de la biodiversité, organisée le 22 mai, est l’occasion de s’interroger sur les enjeux liés à la protection de la diversité biologique et de la préservation des espèces. Sagasciences : dossier biodiversité. Dossier proposé par le CNRS (Centre national pour la recherche scientifique) visant à donner les informations scientifiques de base autour de la notion de biodiversité et à développer une prise de conscience lié à la préservation des espèces. Le Vietnam, prochaine usine de la planète? Un texte de notre correspondant Yvan Côté Au beau milieu d'une usine de textile au coeur d'Ho Chi Minh-Ville, Nguyen Thi Bao découpe des tissus. La chaleur est écrasante et les ventilateurs tournent à plein régime, mais la femme de 28 ans ne se plaint pas.

2016, l’année la plus chaude jamais enregistrée La première analyse mondiale complète de l’année dernière a confirmé que 2016 a été l’année plus chaude jamais enregistrée, selon le Copernicus Climate Change Service (C3S). L’an dernier, la planète s’est en effet réchauffée de près de 1,5 °C, selon les chiffres publiés par ce composant du programme d’observation Copernicus. Les derniers résultats montrent que la température mondiale a dépassé d’environ 1,3 °C les températures moyennes typiques de la moitié du XVIIIe siècle. De plus, l’année 2016 a été plus chaude de près de 0,2 °C que 2015, qui détenait jusqu’à maintenant le record.

Le droit à l’alimentation : Il est temps d’agir ! Notre planète produit des aliments en quantité et qualité suffisantes pour nourrir toute sa population. Et pourtant, ce soir encore, 854 millions de femmes, d’hommes et d’enfants se coucheront le ventre vide. C’est pour que la voix des plus défavorisés se fasse entendre que le thème de la Journée mondiale de l’alimentation cette année est « le droit à l’alimentation ». Ce thème reflète la prise de conscience par la communauté internationale du rôle fondamental des droits humains dans l’éradication de la faim et de la pauvreté. Reconnu pour la première fois dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme en 1948, le droit à l’alimentation s’est progressivement renforcé avec l’adoption de différentes mesures au niveau international. En ratifiant le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels, 156 États ont accepté le droit à l’alimentation comme obligation juridique.

Progression des apprentissages au secondaire Imprimer la section Territoire touristique Territoire forestier Territoire énergétique Le territoire région est organisé en fonction de l'exploitation d’une ressource. Quatre territoires sont à l’étude : les territoires touristique, forestier, énergétique et industriel. Pic de pollution entre la Corse et la Toscane : Dans la Tyrrhénienne on nage dans une « soupe de plastique » Tout ce que l'on trouve aujourd'hui dans la Tyrrhénienne ! La Méditerranée est une mer de plastique et c'est entre Corse et Toscane que la concentration de déchet a atteint des niveaux d'alerte très élevés avec 10 kilogrammes de matières plastiques pour chaque kilomètre carré d'eau. L'alerte a été lancée il y a quelque jours en Italie avec la publication d’une étude, publiée dans la revue Nature / ScientificReports et menée par l'Institut des sciences marines du Conseil national de recherches du Lerici (Ismar-Cnr), en collaboration avec les Universités d'Ancône, du Salento et l'Algalita Fondation en Californie.

Devenir autonome en énergie, ça s’apprend Lusignan (Vienne), reportage Devant le grand hangar qui leur sert de local, les bénévoles de l’Atelier du soleil et du vent accueillent les participants à la formation du jour. Ce vendredi matin à Lusignan, à une vingtaine de kilomètres au sud de Poitiers, Yves, Félix et Jean-Marc sont venus apprendre à construire leur propre cuiseur à bois de type « rocket stove ». Félix, la vingtaine, a le projet d’acquérir un terrain pour y faire du maraîchage et se construire une kerterre, une maison en forme d’igloo à base de terre, de paille, de chanvre et de chaux. « J’utiliserai mon cuiseur pour me faire à manger sur le chantier !

Related: