background preloader

Les 3 parties du dossier

Les 3 parties du dossier
> Retour au sommaire navigation contenu 17 octobre 2016 Anticiper les attentes du consommateur et lui proposer d’emblée le produit ou le service qu’il recherche. C’est ce que permet le marketing prédictif en exploitant toutes les données clients. Au menu : fidélisation, amélioration du taux de conversion et ventes additionnelles, en ligne comme dans les réseaux physiques. Décryptage et illustrations avec les hôtels Hyatt, Menlook, la Fnac, le Crédit Mutuel Arkéa, Voyage Privé, etc. Le marketing prédictif pour retrouver en ligne le niveau de conseil en magasin Les sites de e-commerce sont friands d’algorithmes prédictifs car ils boostent leur taux de conversion. 3 exemples de personnalisation de la relation client Le marketing prédictif permet de proposer au client de vivre une expérience individualisée tout au long de son parcours d’achat.

http://www.laposte.fr/lehub/Les-3-parties-du-dossier,2880

Related:  MARKETING STRATEGIQUEMercatique articles diversM53 MERCATIQUE

Élections US : quelles sont les stratégies marketing en œuvre ? NationBuilder, le CRM de la politique Construire une communauté. C’est la promesse que porte en son nom le logiciel NationBuilder utilisé par le candidat républicain Donald Trump. Mais bien d’autres ont recours à ses services. Il a par exemple été employé par les partisans du Brexit lors du référendum britannique sur la sortie de l’Union européenne. Les calculs commerciaux : TVA, HT, TTC, marge... Que vous soyez vendeur ou bien gérant d'un commerce, vous devez maîtriser les calculs commerciaux sur le bout des doigts. Ce dossier synthétise les formules essentielles à connaître dans le cadre de votre métier ou activité professionnelle. Des fiches pratiques sont associées pour chacune des notions à calculer. Les formules à maîtriser : 1 - Le calcul des marges Pas facile de savoir ce qu'est une marge et surtout un taux de marge : par rapport aux achats, aux ventes ?

▷ Le marketing d’influence ou comment attirer de nouveaux clients grâce aux influenceurs Nombreux sont les marketers du monde entier conscients de l’incroyable potentiel publicitaire des réseaux sociaux. Instagram, YouTube, Facebook et Snapchat prospèrent sur le contenu généré par les utilisateurs qu’ils ont rassemblé par millions au fil des ans. Instagram, par exemple, a une base d’utilisateurs mensuels de 500 millions de personnes… Les utilisateurs les plus populaires sont appelés influenceurs en raison de leur capacité à atteindre des centaines de milliers de personnes dans le monde avec une seule publication. Inutile de préciser que les influenceurs d’Instagram sont devenus de plus en plus importants pour les marques désireuses de prospérer et atteindre leur clientèle.

L’émotion et le comportement du consommateur Dans l’édito du numéro juillet-septembre 2015 de Décisions Marketing, Jean-Luc Giannelloni et Emmanuelle Le Nagard centrent leurs propos sur la mesure des émotions [1]. Ils introduisent le sujet par la présentation du film d’animation des studios Pixar « Vice-versa » mettant en scène les émotions d’une petite fille et le rôle qu’elles jouent dans ses décisions. Les auteurs soulignent le regain d’intérêt pour ce thème y compris dans les publications académiques. La notion d’émotion est complexe et divers courants théoriques se sont opposés sur le sujet. Elle a été étudiée et définie dans de nombreux champs de recherche dont la philosophie, la psychologie, l’économie, la biologie avec les neurosciences, ainsi que le marketing. I.

Du Storytelling aux Stories La nouvelle fonctionnalité d'Instagram, "Stories" permet aux marques de faire vivre en live leur actualité. Les marques du luxe s'en sont saisies avec astuce pour se rapprocher de leurs consommateurs. Les Stories bouleversent la manière dont les marques communiquent sur le digital. Impulsées par Snapchat, Instagram a également installé l’option sur son application ce qui a multiplié les possibilités en terme de communication pour les marques. Fidélité : les codes changent Natalys enrichit son programme de fidélité avec des expériences personnalisées La marque d’articles de puériculture Natalys a revu son programme de fidélité en novembre 2015. Il reste marqué par un principe simple d’acquisition de points en fonction du volume d’achats : 1€ dépensé = 1 point gagné.

La Vie Claire : un marketing sensoriel autour des produits naturels A l’heure où les produits bio attirent de plus en plus de consommateurs, la Vie Claire recherche les moyens de faire parler de sa marque et de séduire la clientèle. Donner envie au public de se rendre dans ses magasins est obtenu grâce à un marketing sensoriel bien pensé. Avant même l’arrivée dans ces magasins bio, des moyens imparables sont utilisés pour arriver à ce but. Le marketing sensoriel permet à la Vie Claire d’apparaître comme le magasin bio incontournable pour des milliers de clients. La vue sollicitée depuis le logo La Vie Claire La Vie Claire a choisi comme logo un soleil dans un dessin très simple mais qui possède en réalité un impact très important.

Friskies, une vitalité communicante Revue des marques : numéro 73 - Janvier 2011 Première marque à proposer, en grandes surfaces, les croquettes pour chat en 1969, Friskies en est devenu le symbole à travers un chat roux à rayure qui gambade, de film en film, depuis les années 1980. Par Jean Watin-Augouard Première marque du petfood pour chat en France avec 18,4 % de part de marché en GMS en 2010, Friskies, marque de Nestlé Purina PetCare, est aussi la marque leader dans l'univers des croquettes. "Connue par 95 % des possesseurs de chat (1), elle est première en termes de pénétration avec un taux 42 %, de présence à l'esprit (top of mind) avec 27 %, et en notoriété spontanée avec 57 %", souligne Isabelle Taillandier, directrice marketing Friskies. Le marché, hier dominé par les produits dits "humides" vendus en conserve, est aujourd'hui aux mains du "sec".

Les évolutions du marketing : big data, neurosciences... - Journal des Professionnels Le digital a profondément changé les habitudes et les attentes des consommateurs. Aujourd’hui, un bon marketing produit n’est plus suffisant pour se différencier et séduire une nouvelle clientèle. Loyalty Expert, agence conseil dans le développement de la valeur client, affirme que « C’est le client qui, plus que jamais, fait et défait la notoriété, l’image, le succès et le développement des marques ». De fait, en multipliant les occasions de contacts off et online, avant, pendant et après l’achat, le digital offre aux consommateurs un nouveau pouvoir… et aux entreprises réactives de nouveaux leviers de séduction. Face à ces enjeux, une notion apparait essentielle pour les entreprises : celle du « marketing de l’engagement » qui vise à faire coopérer le consommateur en l’invitant à participer et à contribuer au marketing de la marque.

Dentastix, une marque dotée d'un excellent pedigree - Delphine Carpier Revue des marques : numéro 73 - Janvier 2011 Depuis 1966, année de son lancement sur le marché français, Pedigree préempte le positionnement prémium. Témoignage récent de cet engagement, Dentastix, destiné à l'hygiène bucco-dentaire des chiens. Entretien avec Delphine Carpier, responsable marketing Pedigree (Mars Petcare)Par Jean Watim-Augouard Quelle est la singularité de la marque Pedigree dans l'univers des petfoods ? Delphine Carpier : Créée aux Etats-Unis dans les années 1930, la marque Pedigree, qui s'appelait, à l'époque, Pal (copain, ami en anglais), est lancée en France en 1966.

Les marques vont-elles devenir des banques ? Chez Starbucks, 4 paiements sur 10 sont réalisés via l’appli Starbucks aurait-il trouvé la recette pour faire décoller le paiement par mobile ? Un chiffre indique clairement que les consommateurs raffolent de son appli combinant carte de paiement et carte de fidélité : l’an dernier aux États-Unis, 1,2 milliard de dollars dormaient sur cette appli en attendant de servir à acheter un café latte ou un muffin. C’est plus que ne détiennent certaines banques de dépôt américaines ! Pourquoi autant d’argent est-il stocké sur l’appli Starbucks ? Car les clients de l’enseigne doivent d’abord l’alimenter avec leur carte bleue, à coup de recharges de 5, 10 ou 50 €.

Les petfoods affinent leurs cible - Benoît Jullien Revue des marques : numéro 73 - Janvier 2011 L'alimentation des animaux domestiques ressemble à un paradis pour les marques. Elles y sont fortes et peuvent se permettre un degré de segmentation impensable ailleurs. Elles doivent veiller toutefois à la bonne image de leur univers.

Related: