background preloader

La recette du bonheur existe, c'est Harvard qui le dit !

La recette du bonheur existe, c'est Harvard qui le dit !
En novembre 2015, lors d’une conférence TEDx, Robert Waldinger a révélé l’aboutissement d'une longue, d'une très longue étude. Pendant 75 ans, des chercheurs de la prestigieuse Harvard Medical School ont suivi à la loupe le quotidien de 724 hommes. Alors que, généralement, les études de cet acabit s’arrêtent au bout d’une dizaine d’années, faute de moyens, ici pas moins de quatre directeurs d’étude se sont succédés depuis 1938 pour mener à bien les recherches. La chaire sur le « développement de l’adulte » (Study of Adult Development) de l'université a passé au crible tous les aspects de la vie des participants. À intervalles réguliers, les scientifiques ont méticuleusement interrogé les patients sur leur travail, leur famille et leur santé. Ils ont réalisé des analyses de sang, des scanners des cerveaux et sont même allés jusqu’à autopsier les participants décédés. Un travail titanesque Le projet original était ambitieux, tant au niveau des fins que des moyens. À lire aussi :

http://madame.lefigaro.fr/bien-etre/la-recette-du-bonheur-220116-111951

Related:  vidalsavym22romanBonheur et scienceXU Aurélienbenjamin13

L'argent fait-il le bonheur? Publié le 22/11/2014 à 12:00 Voilà une question souvent débattue. La plupart des gens vont avouer qu'ils seraient emballés par une augmentation de salaire substantielle, ou par un gain à la loterie. Cependant, lorsqu'il s'agit de tenter de comprendre pourquoi certaines personnes riches ne semblent pas nager dans le bonheur, on saute facilement à la conclusion que l'argent ne fait pas le bonheur. Paradoxal? Une certaine étude menée par le psychologue Daniel Kahneman il y a quelques années stipulait qu'à partir d'un revenu annuel de 75 000$, tout montant additionnel n'ajoutait pas davantage de joie dans la vie d'une personne.

72 ans d'études et une conclusion : le bonheur c'est les autres Selon le célèbre dicton, l'argent ne fait pas le bonheur. Mais alors, où faut-il chercher le secret de l'épanouissement ? Des chercheurs d'Harvard se sont penchés sur la question pendant plusieurs dizaines d'années pour arriver à une conclusion que les sciences sociales ont souvent avancé : un environnement chaleureux et stable durant l'enfance est l'ingrédient crucial d'une vie épanouie. Pour arriver à cette conclusion, des chercheurs d'Harvard se sont relayés pour suivre pendant près de 75 ans 268 hommes admis à l'université d'Harvard à la fin des années 1930 et ayant traversé des expériences aussi diverses que la guerre, la vie professionnelle, le mariage, le divorce, les enfants, les petits-enfants, la vieillesse, l'alcoolisme, la dépression et tout ce que la vie peut réserver de bonnes et mauvaises surprises. Cette entreprise, plus connue sous le nom d’Étude Grant, du nom de son fondateur William T. atlantico sur facebook notre compte twitter

Du bonheur en boîte Dans les entreprises « libérées », la hiérarchie est réduite au minimum et les salariés sont autonomes. Révolution du travail ou habits neufs du capitalisme ? LE MONDE IDEES | • Mis à jour le | Par Frédéric Joignot Les humains détestent le travail, l’effort, les responsabilités. Les lois du bonheur Depuis l’Antiquité, les philosophes se penchent sur l’art du bonheur. Depuis peu, les sciences humaines reprennent le problème sous un nouvel angle. N’existerait-il pas quelques facteurs fondamentaux – culturel, économique, social, relationnel et, pourquoi pas, génétique – qui prédisposeraient certains à être plus heureux, ou malheureux, que d’autres ? Le bonheur : de quoi parle-t-on ? « J’ai connu le bonheur, mais ce n’est pas ce qui m’a rendu le plus heureux », écrivait le malicieux Jules Renard. Joli paradoxe que l’on peut comprendre ainsi.

L'argent fait-il le bonheur ? La théorie du Prix Nobel du 13 octobre 2015 - France Inter Vous évoquez le nouveau Prix Nobel d'économie, l'écossais Angus Deaton. Le jury du Prix Nobel a choisi hier ce spécialiste des liens entre les revenus et la consommation, qui est également expert des progrès contre la pauvreté dans le monde. Mais Angus Deaton est aussi connu pour avoir coécrit avec un autre économiste, le Prix Nobel 2002, un article retentissant sur ... l'argent et le bonheur. Ils ont apporté une réponse à cette question : est-ce que devenir plus riche améliore vraiment le bonheur ? En termes triviaux, si l'argent fait le bonheur, combien en faut-il ? Quelqu'un qui gagne cent fois plus que son voisin est-il cent fois plus heureux ?

Comment se sentir heureux : 13 astuces prouvées scientifiquement BIEN ÊTRE - Les coups de blues ne sont pas une fatalité. Pour être heureux, les choses les plus simples peuvent être les plus efficaces. Grâce au site Business Insider, voici 13 astuces qui ont fait leur preuve pour voir les choses du bon côté. Argent : Fait-il le bonheur ou le malheur ? C'est un sujet passionnant dont on a déjà parlé : l'argent fait-il le bonheur ? On entend absolument tout sur le sujet, certains disent que l'argent fait le bonheur, certains disent que l'argent ne fait pas le bonheur, et d'autres disent carrément que l'argent fait le malheur. Mais ce qu'on entend le plus souvent, c'est "l'argent ne fait pas le bonheur, mais il y contribue". Et c'est assez vrai, l'argent ne fait ni le bonheur ni le malheur, l'argent est juste un outil qui permet d'acheter des choses, de faire des choses, de créer des choses. Le manque d'argent entraîne le malheur...

Est-on plus heureux lorsque l’on vit dans un pays développé ? - Institut de l'Economie du Bonheur Le 06/10/2016. Il n’est pas rare d’entendre des gens qui reviennent d’un voyage dans un pays lointain attester que là-bas les gens sont certes beaucoup moins riches mais qu’ils sont, en contrepartie beaucoup plus heureux. La preuve avancée est souvent le sourire que ces personnes affichent. Cette joie apparente suffit-elle pour autant à dire qu’ils sont plus « heureux » ? « La richesse est un voile qui couvre bien des plaies » disait le dramaturge grec Ménandre. L’argent permet effectivement d’acheter beaucoup de choses gratifiantes, essentielles ou accessoires.

Bonheur et économie. Le capitalisme est-il soluble dans la recherche du bonheur? Autres articles La psychologie s’intéresse depuis près de 50 ans au bonheur. Aujourd’hui paraissent chaque année près de 2000 études s’y rapportant. Les connaissances accumulées sur le bonheur sont donc considérables. Ces connaissances mettent à mal les façons traditionnelles dont sont conçues l’économie et les politiques publiques en même temps qu’elles ouvrent sur de nouvelles idées et de nouvelles pratiques. Une nouvelle branche de l’économie a ainsi éclos, l’économie du bonheur.

Related: