background preloader

Slow journalism : quand les médias changent de rythme

Slow journalism : quand les médias changent de rythme
Le slow journalism peut se définir par un nouveau contrat passé avec le lecteur. « C’est plus que de la lecture, c’est de l’immersion », s’enthousiasme Amélie Mougey, journaliste au Quatre Heures, mensuel en ligne à l’aspect attrayant. Le slow journalism entre en rupture avec le rythme de production et de diffusion de l’information classique. « On essaie toujours d’aller en profondeur [dans l’anayse] des sujets de façon à être à l’opposé d’un média de réaction », revendique Claire Berthelemy de l’Imprévu, magazine en ligne qui s’est fait une spécialité de traiter les sujets survolés par les autres médias. Des affaires judiciaires aux catastrophes naturelles en passant par les conflits sociaux, nombreux sont les sujets qui ont fait grand bruit le temps d’un scandale avant de retourner aux oubliettes. Aller en profondeur pour traiter les sujets, c’est aussi l’idée cachée dans les plis du 1, un hebdomadaire papier fondé par Eric Fottorino, ancien directeur du Monde, en 2014.

http://www.inaglobal.fr/presse/article/slow-journalism-quand-les-medias-changent-de-rythme-9214

Related:  Journalisme et WEB 2.O , presse numériqueMEMOIREEnquête finale ASJ

Le quotidien du journaliste avec les réseaux sociaux Audience, veille, production de contenus... Comment les médias sociaux ont bouleversé la manière de travailler des journalistes ? Réponse en infographie avec Cision et l’Université Canterbury Christ Church. Entre les réseaux sociaux et les journalistes, l’idylle dure depuis quelques années déjà, et on ne voit pas comment la belle histoire pourrait prendre fin un jour. Ils sont en effet 56% à ne plus pouvoir s’en passer et 91% l’utilisent quotidiennement dans le cadre de leur activité professionnelle. Si ces chiffres n’ont rien de révolutionnaire, l’étude menée par Cision et l’Université Canterbury Christ Church livre quelques enseignements sur les tendances à venir en matière de production de contenus.

Facebook lance Editions pour répondre à Discover de Snapchat Au mois de Décembre 2016, une information faisait état de ce que Facebook s’apprêtait à lancer une fonctionnalité appelée “Collections” pour concurrencer Discover de Snapchat. Pour rappel, Discover est un espace où les éditeurs peuvent créer une édition spéciale de leurs contenus juste pour Snapchat. Même les vidéos à l’intérieur de la fonctionnalité Discover sont réalisées selon le format Snapchat. Maintenant, il semble que la propre réponse de Facebook à Discover est fin prête, et elle s’appelle Editions. Dans un post intitulé “Testons comment partager plusieurs Articles instantanés dans un post”, Facebook déclare :

Fake news : Facebook propose désormais de devenir "journaliste certifié" Via une série de "cours" techniques sur l'utilisation de ses outils, Facebook propose désormais une "certification" de journaliste en PDF. Du vent. La crise de l'après continue de faire rage chez Facebook. Le réseau social a beau marteler qu'il n'est et ne sera jamais une entreprise médiatique (une distinction bien confortable qui lui permet d'échapper aux poursuites, notamment en Allemagne), il doit quand même bien répondre à la pression populaire en prétendant agir contre la diffusion de fake news.

Comment Snapchat Discover réinvente l’info Par Clara Schmelck, journaliste (Intégrales, Socialter) et philosophe des médias, billet invité En débarquant sur Snapchat, les médias traditionnels imaginent des contenus social natives qui bousculent les codes du contrat de lecture. Manne pour les médias Aux Etats-Unis, un tiers des jeunes de 18 à 34 ans possède un compte Snapchat.

Philippe Vion-Dury : "les algorithmes sont présents partout, au service d'une mondialisation désincarnée" Ancien journaliste de Rue89, Philippe Vion-Dury sera à Strasbourg jeudi soir pour évoquer avec Yann Bonnet, secrétaire général du Conseil national du numérique (CNNum), le rôle des algorithmes dans notre société connectée, une rencontre co-organisée par Le Shadok et Rue89 Strasbourg. Les algorithmes, ce sont des programmes qui filtrent, trient, mesurent ou quantifient nombre de données que nous envoyons à des services tels que Google ou Facebook, mais aussi aux banques, aux sociétés d’assurance, aux fabricants de téléviseurs, de voitures, etc. d’une manière plus ou moins consciente. Ils sont la cheville ouvrière, silencieuse et en constante amélioration, de tous les services que nous utilisons chaque jour.

Terrorisme et journalisme : la parole qui guérit et qui tue Opinion URL courte MOSCOU, 5 novembre. Par Viatcheslav Lachkoul, commentateur de RIA-Novosti L'analyse des actes terroristes trahit l'intérêt tout particulier porté par leurs organisateurs et exécutants aux médias. Journalisme web : 10 tendances pour 2016 à 2026 Par Hervé Brusini, Direction de l'information, France Télévisions Ce fut un show bourré d’infos, d’humour et de préconisations. Pour la 9ème année consécutive, la spécialiste en prospective, Amy Webb a brossé, le week-end dernier à Denver devant l’ONA (Online News Association), le tableau de ce que sera, selon elle, le journalisme numérique dans les 10 années à venir. Cinq tendances devraient ainsi structurer le vaste monde de l’info en ligne. Ultime recommandation de sa part avant le lever de rideau : pour distinguer une tendance, « il ne faut pas se laisser distraire par ce qui brille » conseille Amy Webb.

2016 : l’année où les réseaux sociaux sont (presque) devenus des médias Twitter à la peine ; le leader, Facebook mis en cause pour la propagation de fausses informations ou pour sa politique de modération ; et Snapchat, copié par tous, en embuscade : on pourrait résumer ainsi cette « folle » année dans le secteur des réseaux sociaux. Une année d’évolutions tous azimut, mais aussi une année de bascule pour un marché qui, tant son audience progresse, rogne peu à peu sur celui de médias traditionnels en souffrance. Les audiences se tournent de plus en plus vers les réseaux sociaux pour suivre l’actualité. Les chiffres sont là, implacables, et le phénomène est mondial.

Le jihadisme, un péril décennal Ce n'est pas un simple recueil de témoignages de jihadistes français par un grand reporter, David Thomson. C'est beaucoup plus. Les Revenants (Seuil/les Jours) sont une véritable encyclopédie du jihadisme français, dont le complément est sa première enquête Les Français jihadistes (Les Arènes).

Related: