background preloader

« La société du spectacle », par Patrick Marcolini (conférence vidéo sur Guy Debord, BNF, 2013)

« La société du spectacle », par Patrick Marcolini (conférence vidéo sur Guy Debord, BNF, 2013)
Related:  Documentairesn_dy

Nos enfants nous accuseront Pour la première fois de l’histoire, la prochaine génération ne sera pas en aussi bonne santé que leurs géniteurs. Mais quelles sont les causes de ce phénomène inquiétant? Or, il semble que le mode de vie industrialisée et l’augmentation constante de notre rythme de vie ont des conséquences importantes sur notre environnement. La pollution n’a jamais été aussi importante et l’utilisation des pesticides pour répondre aux besoins alimentaires de la population mondiale causent des dommages sur notre santé. Le taux de cancer est en forte augmentation depuis quelques décennies en Europe, des maladies comme le diabète ou les troubles associés à la reproduction gagnent aussi du terrain. Certaines solutions sont apportées, par exemple favoriser l’agriculture biologique. La santé de chacun débute avec une bonne alimentation pendant l’enfance. Nos enfants nous accuseront, un plaidoyer pour la santé des générations futures et de notre environnement.

Éditions de l'Encyclopédie des Nuisances Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les éditions de l'Encyclopédie des Nuisances sont une maison d'édition française fondée en 1991[2] par Jaime Semprun à Paris comme prolongement de la revue et du groupe Encyclopédie des Nuisances (EdN) dont quinze fascicules ont paru entre 1984 et 1992. Cette maison d'édition publie exclusivement des textes de critique sociale analysant l'évolution de la société moderne dans une optique anti-industrielle. Histoire[modifier | modifier le code] À la suite du reflux révolutionnaire suivant la période 1968-1982, la revue a une fonction défensive, celle de maintenir vivant le langage critique et la mémoire historique en attendant la prochaine crise révolutionnaire. L'EdN cherchait à tendre un pont entre les luttes du passé et celles du futur qui auraient lieu sur le terrain de l'opposition aux phénomènes nocifs[3]. Catalogue[modifier | modifier le code] Présentation[modifier | modifier le code] Encyclopédie des Nuisances[modifier | modifier le code]

Histoire des Anarchies (1/4) : Naissance du mouvement anarchiste Premier temps d'une semaine dédiée à l'histoire des anarchies. Demain nous écouterons le documentaire « Ce n’est pas rien de tuer un homme » ou le crime politique de Germaine Berton, mercredi nous parlerons des anarchistes espagnols et jeudi notre débat historiographique essayera de répondre à la question suivante: Y a-t-il eu une internationale anarchiste? Aujourd'hui, la naissance du mouvement anarchiste, depuis le Congrès de Saint-Imier en compagnie de Marianne Enckell et Mathieu Léonard. Nous cheminerons de Proudhon à Marx et de Marx à Bakounine et nous intéresserons aux organisations internationales de travailleurs et aux conflits théoriques qui les ont traversées. Une émission co-animée par Séverine Liatard Abat-faim Abat-faim [rédigé par Guy Debord] Encyclopédie des Nuisances, tome I, fascicule 5 Paris, novembre 1985 On sait que ce terme a désigné une « pièce de résistance qu’on sert d’abord pour apaiser, abattre la première faim des convives » (Larousse). Hatzfeld et Darmesteter, dans leur dictionnaire le qualifient de « vieilli ». Mais l’histoire est maîtresse infaillible des dictionnaires. Avec les récents progrès de la technique, la totalité de la nourriture que consomme la société moderne en est venue à être constituée uniquement d’abat-faim. L’EXTRÊME DÉGRADATION de la nourriture est une évidence qui, à l’instar de quelques autres, est en général supportée avec résignation : comme une fatalité, rançon de ce progrès que l’on n’arrête pas, ainsi que le savent ceux qu’il écrase chaque jour.

"Immigration et délinquance" : la fabrique des stéréotypes Si certains sont convaincus, comme le succès public d’Eric Zemmour & Co. l’atteste, de l’existence d’une corrélation mécanique entre immigration et délinquance, et qu’ils ne veulent pas en démordre, on leur déconseille de regarder l’enquête de John-Paul Lepers. Car elle les déstabilisera au point de les contraindre à faire le deuil d’un préjugé tristement installé au cœur de l’imaginaire politique hexagonal depuis des années. Si ce travail visant à “dénaturaliser” le lien entre immigration et délinquance est rigoureusement mené par des sociologues comme Laurent Mucchielli, les médias de masse occultent trop souvent le problème, préférant laisser les préjugés se déployer aussi bêtement que souverainement. D’où l’intérêt de ce documentaire en deux parties, écrit par Christophe Nick et réalisé par Gilles Cayatte, qui part de l’existence de cette croyance collective et tente d’en saisir les mécanismes, avant d’en déconstruire les fondations.

Internationale situationniste , intégrale des 12 numéros de la revue parus entre 1958 et 1969 L’Internationale situationniste produit ses travaux théoriques dans sa revue Internationale situationniste. La revue fut également rédigée par Guy Debord, Mohamed Dahou, Giuseppe Pinot-Gallizio, Maurice Wyckaert, Constant, Asger Jorn, Helmut Sturm, Attila Kotanyi, Jørgen Nash, Uwe Lausen, Raoul Vaneigem, Michèle Bernstein, Jeppesen Victor Martin, Jan Stijbosch, Alexander Trocchi, Théo Frey, Mustapha Khayati, Donald Nicholson-Smith, René Riesel, René Viénet, etc. 12 numéros furent publiés entre 1958 et 1969. Cette revue était un terrain d’expérimentation discursif et également un moyen de propagande. Bulletin central édité par les sections de l’internationale situationniste Directeur : G. L’un des mouvements anti-art le plus méconnu et pourtant le plus influent de l’après-guerre fut sans doute : l’Internationale Situationniste (IS). " Ne travaillez jamais " Guy Debord. " ... LE NÉGATIF Les précurseurs directs de l’IS sont le Lettrisme et l’Internationale Lettriste (IL).

Merde au travail, par James Livingstone – Blog de Paul Jorion Ouvert aux commentaires. Merci à Ronald Grandpey pour sa traduction ! Merde au travail © Aeon.co Les économistes croient au plein emploi. Les Américains considèrent que le travail forge le caractère. James Livingstone enseigne l’Histoire à l’université de Rutgers, New Jersey. Comment transformer le travail ? Le travail représente tout pour nous autres Américains. Mais ces credos ne fonctionnent plus. Chacun, de nos jours, qu’il soit de gauche ou de droite — de l’économiste Dean Baker au sociologue Arthur C. Ne me croyez pas sur parole, observez simplement les chiffres. Et ne venez pas me dire qu’augmenter le salaire minimum à 15 dollars de l’heure résoudra le problème. Mais attendez, notre dilemme actuel ne serait-il pas qu’une simple phase dans un cycle économique plus vaste ? La Grande Récession contemporaine — ne vous leurrez pas, elle n’est pas terminée — est donc véritablement une crise morale, autant qu’une catastrophe économique. Je ne suis pas juste en train de divaguer. Partager

La planète malade - Guy Debord Qu'est-ce que l'Univers ? Roland LEHOUCQ Astrophysicien. Commissariat à l'Energie Atomique et aux énergies alternatives Roland Lehoucq est astrophysicien au Commissariat à l'Energie Atomique (CEA) de Saclay, il travaille entre autres sur la topologie cosmique.Professeur à l’Ecole Polytechnique depuis 2006, il est aussi administrateur de l’Association française d’astronomie. En savoir +

Related: