background preloader

L'Anneau des Mathématiques Francophones

Related:  mathematiciensMathMathématiciens (H)

Prix Salem Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le prix Salem a été fondé par la veuve du mathématicien grec Raphaël Salem (1898-1963). Depuis 1968, il récompense tous les ans, un ou des mathématiciens, s'étant illustrés dans les domaines étudiés par Salem, et particulièrement les travaux liés aux séries de Fourier. Lauréats[modifier | modifier le code] Lien externe[modifier | modifier le code] Prix Raphaël Salem, sur le site du LMRS (Laboratoire de mathématiques Raphaël Salem), UMR CNRS 6085, université de Rouen Le nombre d'or (Vitruve, architecte romain 1er siècle avant notre ère). Ainsi si a et b sont les deux grandeurs alors nous aurons : a/b = (a + b) / a. a/b = 1 + b/a pour simplifier, prenons comme variable x = a/b. alors nous obtenons : x = 1 + 1/x x - 1 - 1/x = 0 comme x non nul, nous obtenons l'équation suivante que nous noterons (E) : x2 - x - 1 = 0 qui admet comme racine positive : x = que nous notons Φ et vaut à peu près 1,618.... C'est cette valeur qui est appelée le nombre d'or (dit Φ (phi) en hommage au sculpteur grec Phidias qui s'en servit dans les proportions du Parthénon à Athènes. A ce stade, je vous soumets un petit problème que m'a proposé Dominique Payeur : Je dispose d'un capital. Nous pouvons d'ores et déjà noter quelques résultats : On pourrait aussi sans équation du second degré montrer que 1/Φ = Φ - 1. Des équations précédentes, nous pouvons déduire : x2 = x + 1 et x = 1 + 1/x d'où et on a aussi : Le nombre d’or peut s’écrire à l’aide d’une infinité de radicaux emboîtés

Hans Freudenthal Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Hans Freudenthal Hans Freudenthal (17 septembre 1905 – 13 octobre 1990) était un mathématicien juif allemand, naturalisé néerlandais, spécialiste en topologie algébrique mais dont les contributions ont largement débordé ce domaine. Il s'intéressa à l'enseignement des mathématiques. Il fut président de l'ICMI (Commission internationale de l'enseignement mathématique) et une récompense portant son nom est attribuée[1]. Il inventa le Lincos : un nouveau langage destiné à permettre la communication avec d'éventuels extraterrestres[3]. Biographie[modifier | modifier le code] Sa qualité de Juif lui valut d'être suspendu de son poste à l'Université d'Amsterdam pendant la Seconde Guerre mondiale. À partir de 1946, il fut titulaire de la chaire de mathématiques pures et appliquées à l'université d'Utrecht, jusqu'en 1975. Apports en éducation[modifier | modifier le code] Le problème de Freudenthal[modifier | modifier le code] Trouvez X et Y.

Denver Home School Resource | Online Education Program in Colorado | eDCSD :: Douglas County School District Le top 7 des loses des mathématiciens de génie - Le Généraliste : Culture générale and co. Certains sites internet présentent des classements souvent drôles mais néanmoins très instructifs sur des thèmes très variés, du type "Top 5 des présidents américains les plus pourris" ou encore "Top 5 des films dont on a massacré la fin" (en anglais). A mon tour d’en faire un ! Je vous propose mon Top 7 des loses des mathématiciens de génie. Ce classement présente donc des mathématiciens qui ont été très influents voire essentiels dans leur domaine, et à qui il est arrivé une ou plusieurs "lose(s)" au cours de leur existence. Certains d’entre eux ont réussi à surmonter leurs loses, d’autres… n’y ont pas survécu. Ce classement est bien sûr complètement subjectif. #7 : Sophie Germain (1776 – 1831) La lose de Sophie Germain fut d’être… une femme. Sophie Germain travailla entre autres sur le théorème de Fermat, l’un des problèmes de maths les plus difficiles de ces cinq derniers siècles, auquel elle apporta une contribution importante, sans pour autant le résoudre. #6 : Archimède (287 av.

Phi - Le Nombre d'Or - La Divine Porportion - l'ADN Divin Les Romains, les Grecs, les Juifs et les Egyptiens semblaient tous d'accord : 1,618 était le nombre d'or, le nombre de l'harmonie universelle, le nombre de la création, le nombre de Dieu, le Créateur. Lle nombre utilisé partout dans l'ordre caché de la Création et qu'il fallait donc employer dans les édifices dédiés au Créateur afin de s'en rapprocher. Empreint de mystère, objet d'un culte tantôt religieux, tantôt magique, le nombre d'or influence la vision occidentale de l'harmonie. Chez les Grecs, avec le développement de la géométrie, la secte secrète des pythagoriciens en avait fait un symbole d'harmonie universelle, de vie, d'amour et de beauté. Au Moyen-Age, les savants, les pères de l'église, les bâtisseurs, les maîtres d'ouvrages ou maîtres d'oeuvre, se réclament de la doctrine platonicienne des corps cosmiques, les cinq polyèdres réguliers, et ont fait du nombre d'or, "la divine proportion", un modèle de perfection esthétique et philosophique." Le nombre d'Or est appelé Phi

mathématiciens, de 1900 à nos jours - classification thématique Écrit par : Bernard PIRE Mathématicien allemand, spécialiste de la logique. Né le 29 mars 1896 à Schönebeck, près d'Altena en Westphalie (alors en Prusse, aujourd'hui en Allemagne), Wilhelm Ackermann fait ses études supérieures à l'université de Göttingen. Mathématicien finlandais, un des deux premiers lauréats de la médaille Fields en 1936. Né le 14 novembre 1916 à Rouen, Roger Apéry est le fils unique d'un ingénieur grec, qui a émigré en France en 1903. Le mathématicien russe Vladimir Igorevich Arnold, décédé le 3 juin 2010 à Paris des suites d'une opération chirurgicale, a marqué le développement des mathématiques dans de nombreux domaines. Écrit par : Jean-Luc VERLEY On peut considérer Artin comme un des fondateurs de l'algèbre contemporaine ; par exemple, de l'aveu de son auteur, le livre Moderne Algebra de Van der Waerden, qui fut l'ouvrage de référence pendant trente ans, est issu de leçons professées par Emil Artin et Emmy Noether. Écrit par : Universalis Mathématicien français.

100 Ways You Should Be Using Facebook in Your Classroom Facebook isn't just a great way for you to find old friends or learn about what's happening this weekend, it is also an incredible learning tool. Teachers can utilize Facebook for class projects, for enhancing communication, and for engaging students in a manner that might not be entirely possible in traditional classroom settings. Read on to learn how you can be using Facebook in your classroom, no matter if you are a professor, student, working online, or showing up in person for class. Note: Check out our updated version of this article for even more suggestions on Facebook in your class. Class Projects The following ideas are just a starting point for class projects that can be used with Facebook in the classroom. Follow news feeds. Facilitate Communication An excellent way to ensure students are more engaged in the learning experience, whether in a traditional classroom or at accredited online colleges, is by strengthening the communication between students and student-to-teacher.

Les plus grands mathématiciens de tous les temps J'ai cherché une liste des plus grands mathématiciens de tous les temps sur Internet et je n'ai rien trouvé en français. J'ai donc décidé d'en reproduire une avec les liens Wikipédia. Toute liste est sujette à polémique. Le classement que je propose en est un parmi d'autres. Je l'ai d'ailleurs repris sur ce site ( en anglais) et je ne pense pas que ma contribution apporte énormément à l'affaire. La discussion au sujet de l'ordre choisi peut d'ailleurs être intéressante, ainsi que les grands absents de cette liste. 1 Archimède de Syracuse H Tag 2 Isaac Newton H Tag 3 Carl F. 6 Bernhard Riemann H Tag 7 Henri Poincaré Tag 8 David Hilbert Tag 9 Joseph-Louis Lagrange 10 Pierre de Fermat Tag 11 Niels Abel 12 Alexander Grothendieck Tag 13 Évariste Galois Tag 14 Srinivasa Aïyengar Ramanujan Tag 15 Leonardo Pisano Fibonacci Tag 16 Gottfried Wilhelm Leibniz Tag 17 Eudoxe de Cnide Tag 18 Karl Wilhelm Theodor Weierstrass 19 Blaise Pascal Tag 20 René Descartes H Tag 26 Carl G.

Le nombre d'or L' histoire ... Il y a 10 000 ans : Première manifestation humaine de la connaissance du nombre d'or (temple d'Andros découvert sous la mer des Bahamas). 2800 av JC : La pyramide de Khéops a des dimensions qui mettent en évidence l'importance que son architecte attachait au nombre d'or. Vè siècle avant J-C. (447-432 av.JC) : Le sculpteur grec Phidias utilise le nombre d'or pour décorer le Parthénon à Athènes, en particulier pour sculpter la statue d'Athéna Parthénos . Il utilise également la racine carrée de 5 comme rapport. IIIè siècle avant J-C. : Euclide évoque le partage d'un segment en "extrême et moyenne raison" dans le livre VI des Eléments. 1498 : Fra Luca Pacioli, un moine professeur de mathématiques, écrit De divina proportione ("La divine proportion"). Au cours du XXème siècle : des peintres tels Dali et Picasso, ainsi que des architectes comme Le Corbusier, eurent recours au nombre d'or.

Andrew Wiles - MathVIP Andrew Wiles est probablement le mathématicien contemporain le plus connu du grand public. En effet, il a réussi l’exploit de mettre le point final à la démonstration du « Dernier théorème de Fermat » (DTF), énoncé 358 ans auparavant par le Français Pierre de Fermat, mathématicien « amateur » du 17e siècle (1601-1665). Ce qui est remarquable, dans l’histoire d’Andrew Wiles, c’est qu’il a découvert l’énoncé de ce problème lorsqu’il avait 10 ans, en 1963, dans un livre de problèmes mathématiques emprunté à la bibliothèque de sa municipalité en Angleterre. Quel était ce DTF ? a2 + b2 = c2. On peut trouver une infinité de triplets de nombres entiers positifs qui satisfont cette égalité, un théorème démontré par Euclide (-325, -265), et dont le triplet le plus connu est (3, 4, 5), car 32 + 42 = 52. De plus, Fermat affi rmait avoir trouvé une merveilleuse preuve de son « dernier théorème ». Toute sa vie, il a été guidé par cette idée d’être celui qui allait résoudre le DTF. Notes Références

Related: