background preloader

Pourquoi faire appel à des jeux pédagogiques ?

Michel Elias, vous avez travaillé pendant longtemps à ITECO ainsi que à la Fopes, à l’UCL, où vous avez été très actif dans l’incorporation de jeux et d’exercices pédagogiques au cœur des formations. Pourquoi faire appel à des jeux pédagogiques ? Parmi les pédagogues, ceux qui affectionnent les méthodes actives ont souvent ajouté des jeux pédagogiques à leur arsenal didactique. Ce recours à des jeux est surtout efficace quand le groupe est disposé à sortir du rôle d’écoute et de consommation passive. Le groupe est alors constitué de participants, souvent des adultes, qui peuvent faire appel à leur propre expérience et qui acceptent de la partager aux autres membres du groupe. Dans quel sens dit-on « jeux de mise en situation » ? Les jeux de mise en situation permettent à un groupe de vivre une situation qui simule certains aspects de la réalité sociale. Comment s’organise un jeu de mise en situation ? Quelles sont les conditions pour que ce type de pédagogie réussisse ? En effet. Related:  Jouer pour apprendre ?Pourquoi jouer à l'écoleJeux de rôles

Jeu et développement Parler des jouets dans les projets de développement, C'est aussi parler de nos propres choix. Ce qui me frappe souvent lorsque je regarde des enfants jouer en Asie, c'est qu'ils passent sans transition des jeux physiques (corde à sauter, marelle, élastique) auxquels presque tous les enfants du monde jouent, à des jeux électroniques hyper sophistiqués qu'ils maîtrisent d'ailleurs avec brio. En quelque sorte, ils manquent une marche : celle de tous les jeux qui s'intercalent entre ces deux pôles et qui font la culture ludique des sociétés occidentales : jouets de premier âge, jeux de construction, jeux de société. Cette culture est pourtant très différente en Europe, d'un pays à l'autre. Superficielle ici, soignée ou profonde là-bas, portée par la machine économique ailleurs, elle imprègne réellement les comportements parentaux… et, par là même, ceux des enfants. Dans le domaine du jeu, la Palme d'or de la tradition ludique revient sans conteste à l'Allemagne. Jouer, une école de vie

Untitled Document Parler des jouets dans les projets de développement, C'est aussi parler de nos propres choix. Ce qui me frappe souvent lorsque je regarde des enfants jouer en Asie, c'est qu'ils passent sans transition des jeux physiques (corde à sauter, marelle, élastique) auxquels presque tous les enfants du monde jouent, à des jeux électroniques hyper sophistiqués qu'ils maîtrisent d'ailleurs avec brio. En quelque sorte, ils manquent une marche : celle de tous les jeux qui s'intercalent entre ces deux pôles et qui font la culture ludique des sociétés occidentales : jouets de premier âge, jeux de construction, jeux de société. Cette culture est pourtant très différente en Europe, d'un pays à l'autre. Superficielle ici, soignée ou profonde là-bas, portée par la machine économique ailleurs, elle imprègne réellement les comportements parentaux… et, par là même, ceux des enfants. Dans le domaine du jeu, la Palme d'or de la tradition ludique revient sans conteste à l'Allemagne. Jouer, une école de vie

Le jeu et l’enseignement collégial place donc les participants en situation artificielle, ce qui n’affecte pas leur vie réelle mais peut servir à les y préparer. Est-ce un concept nouveau que de « simuler » des conditions puis de « s’amuser » à agir ou réagir? Plusieurs auteurs s’entendent pour dire que non. Pourtant, on attribue de nombreuses qualités au jeu. Comment l’introduire au collégial? Vous pensez peut-être que tout cela semble fonctionner dans d’autres contextes, mais qu’au collégial, il y a beaucoup de matière à enseigner et la préparation de telles activités demanderaient beaucoup trop de temps. « Où trouver ces jeux-cadres? Pour illustrer concrètement mes propos, je désire ajouter quelques exemples d’application du jeu au collégial. Dans ma discipline, la chimie, je pourrais utiliser le jeu à des fins de révision. Médiagraphie Centre collégial de développement de matériel didactique (2005). Chamberland, G., Provost G. (1996). De Grandmont, N. (1989). SAVIE (2005).

5 étapes pour intégrer le jeu en classe L’approche par le jeu s'efforce de tirer parti des désirs naturels des gens pour la compétition, la réalisation de soi, le statut social, l'expression de soi et l'altruisme. Une des stratégies de base de ce mouvement est de récompenser les joueurs qui accomplissent des tâches désirées. Au début des années 2010, les premières initiatives ont été mises en place par certaines compagnies. Le milieu de l’éducation fait aussi partie de ce mouvement. Plus près de chez nous, le produit québécois Netmaths permet aux élèves d’accumuler des étoiles d’or qui leur donnent accès à des missions spéciales. Tout ceci est bien intéressant, mais comment, concrètement, intégrer le jeu en classe? Il n’y a pas de recette magique, mais la lecture de l’article How To Gamify Your Classroom du site Edudemic donne des pistes intéressantes. 1) Commencer par la fin Il est important de commencer avec le but final en tête. 2) Ne pas oublier le cerveau! 5) Jouer! Par Sébastien Wart, Infobourg.com

Le réseau Ludus : jouer en classe Julian Alvarez, Damien Djaouti et Olivier Rampnoux Canopé Editions, 2016. 129 p. Préface André Tricot On ne présente plus les auteurs, spécialistes du jeu sérieux depuis plusieurs années déjà. Le livre est à la fois théorique et pratique, abstrait et concret, partant des acquis de la recherche mais ouvert sur les pratiques de classe. Le 1er chapitre est consacré aux aspects théoriques de la question : qu’est-ce qu’un serious game (les définitions sont multiples) , comment classer les SG, ou que signifient les expressions serious gaming et gamification ? Cette première partie est particulièrement intéressante en ce qu’elle fait le point sur la question et éclaircit des notions pas toujours très claires dans l’esprit de ceux qui parlent des SG, c’est à dire en ce moment un peu tout le monde. A ma grande joie, j’ai enfin pu voir écrit noir sur blanc que les jeux classiques non numériques tels que nous les développons au réseau Ludus sont considérés comme des serious games.

Le jeu et l’enseignement collégial place donc les participants en situation artificielle, ce qui n’affecte pas leur vie réelle mais peut servir à les y préparer. Est-ce un concept nouveau que de « simuler » des conditions puis de « s’amuser » à agir ou réagir? Plusieurs auteurs s’entendent pour dire que non. On utilise le jeu dans la transmission et l’acquisition du savoir depuis des millénaires. Même les animaux le font : ils jouent à se battre, font semblant de chasser et cela dans le but de réagir adéquatement le moment venu. Comme le rapporte De Grandmont (1989, p. 23), le jeu a occupé une importante place dans la vie de l’homme, dans sa société et dans le système scolaire. Pourtant, on attribue de nombreuses qualités au jeu. Comment l’introduire au collégial? Vous pensez peut-être que tout cela semble fonctionner dans d’autres contextes, mais qu’au collégial, il y a beaucoup de matière à enseigner et la préparation de telles activités demanderaient beaucoup trop de temps. « Où trouver ces jeux-cadres? SAVIE (2005).

L’illusion de la pédagogie numérique | Le blog de Christine Vaufrey Je lis avec quelques semaines de retard le texte de J.M. Fourgous publié dans Le Monde, intitulé « Oser la pédagogie numérique !« . Pour résumer, M. Fourgous y défend l’idée que le cours magistral n’est plus le mode idéal de transmission des savoirs, et qu’il faut passer à la pédagogie numérique pour intéresser à nouveau les élèves à l’apprentissage. Ce raccourci me semble dangereux et trompeur. D’une part, parce que je me demande bien ce qu’est « la pédagogie numérique ». D’autre part, M. Ce n’est évidemment pas « le numérique » (les tablettes, les téléphones intelligents…) qui rend possible la construction des connaissances. Et là, on sait déjà ce qui marche : le travail de groupe, l’approche par résolution de problème, l’autonomie des apprenants dans leur organisation.

Rêveurs d'Ecole : Julien Llanas, ludophile Par François Jarraud Des nombreux enseignants croisés durant l'année par le Café pédagogique, quelques profils singuliers s'ancrent dans la mémoire. Cet été, le Café revient sur ces collègues singuliers et vous invite à les redécouvrir. Un jour Julien Llanas a eu envie de renouer avec le jeu. "Au bout de quelques années de métier, mon intérêt s'est porté sur l'innovation pédagogique pour ma génération et pour celle des élèves", explique-t-il. La péridurale de la maïeutique... Le jeu est-ce sérieux ? L'engagement d'un rectorat Confrontée plus que d'autres par les exigences de ce public, l'académie de Créteil n'a pas manqué de faire confiance à Julien en créant pour lui ce poste de chargé de mission jeu sérieux. Le jeu , les anciens et les modernes "Un des plus beaux projets est développé avec la circonscription de Tournan-en-Brie", poursuit Julien. Une autre façon de rappeler que "même dans le retour aux fondamentaux, le jeu peut jouer son rôle. Quelle trace gardent les élèves ? Liens :

Peut-on jouer en classe ? Pour convaincre les sceptiques, voici un morceau de choix : Ce dialogue de Socrate avec Néophytion, ignoré des meilleurs spécialistes, a été retrouvé miraculeusement par un des membres du réseau Ludus pendant ses vacances en Grèce, en grattant par hasard un menu de restaurant touristique du quartier de Plaka à Athènes. Il reste des tâches de moussaka et de baklava, mais ce palimpseste est encore fort lisible. Attention ! Nous nous permettons de le préciser suite à la découverte sur le web de sa reprise littérale sans aucune précaution... (ce qui nous a à la fois bien fait rire quand même) "Socrate : Alors, mon bon Néophytion, quoi de neuf aujourd'hui ? Néophytion : Je suis accablé. S : Si tu penses qu'apprendre doive rimer forcément avec tristesse et ennui, alors tu as sans doute raison. N : Mais l'image de l'enseignant est dévalorisée ! S : Faire jouer des enfants et des adolescents est une tâche difficile. N : J'en conviens. S : J'en conviens également. N : Peut-être. S : C'est faux.

Un rôle pédagogique pour les jeux de rôles Les jeux de rôles plaisent à de nombreux jeunes. Ils peuvent aussi se faire virtuellement, à travers le « net ». Et si on se servait de cette passion pour débloquer les élèves ? Le domaine de cette recherche concerne les jeunes défavorisés mis en contact avec Internet dans les lieux publics d’accès au Web, du type cybercentres, télécentres, maisons du savoir ou autres. Apport des jeux de rôles et effet Pygmalion Dans les jeux de rôles, les jeunes sont très impliqués. Apport du virtuel Transposer un jeu de rôles sur Internet ne présente pas de difficulté majeure. La nécessaire appropriation Ce phénomène de libération de capacités entravées par un blocage psychologique ne prend son sens qu’en fonction d’un retour au réel sous la forme d’une appropriation individuelle des connaissances accumulées par l’intermédiaire du personnage et de l’avatar dans le cas du jeu de rôles sur Internet. Deuxième chance ? Michel Arnaud et Mehdi Serdidi, université Louis Pasteur Strasbourg 1. Controverse

Le débat en jeu de rôle (LMG) Les débats en jeu de rôle vendredi 13 mars 2009, par Christine Partoune A propos du débat en jeu de rôle Objectifs généraux d’apprentissage : participer à un débat en défendant la position d’un acteur particulier, et non sa propre opinion ; s’approprier les modalités spécifiques à différentes formes de débat. Les habiletés à développer Par l’intermédiaire de la participation à un débat, deux types d’habiletés peuvent être développées : des habiletés cognitives et des habiletés sociales. Le tableau suivant permet de situer le degré de difficulté proposé aux élèves et de prévoir une progression dans les apprentissages, en fonction de la forme du débat choisie. Habiletés cognitives et sociales Source : Abrami P. Une des particularités du débat en jeu de rôle est de renforcer une habileté sociale particulière, l’empathie, à savoir la capacité à se mettre à la place de quelqu’un d’autre. Les formes de débat Exemples : Jeu de rôle sur le thème de l’intégration de la Turquie à L’Union européenne.

everything elearning: eLearning Categories Categories of eLearning October 18, 2004 George Siemens Introduction One of the biggest challenges in discussing elearning arises from different understandings of the field. Most often, we attach our experiences and career to our conversations, presenting an image of elearning that reflects what we have encountered. A danger exists in discussing various segments of elearning: paying too much attention to distinctions across categories. None of the categories listed function in isolation. Courses Informal learning Blended learning Communities Knowledge management Networked learning Work-based learning (EPSS) Beyond the categories of elearning, it is important to note a few additional factors that impact the field: Ubiquitous computing Tools and Delivery for elearning This mindmap details the interrelation of categories: Courses Most discussion of elearning centres on courses. Informal Learning Informal learning is perhaps the most dynamic and versatile aspect of learning. Blended Learning

"Jouer/Apprendre" de Gilles Brougère histoire jeux éducatifs Quatre ouvrages nous ont guidé : "Histoire des jeux éducatifs" (Rabecq-Maillard, Nathan, 1969), "Jeu et éducation" (Brougère, L'Harmattan, 1995), "Histoire des jeux de société" (L'Hôte, Flammarion, 1993) et "Jouets de toujours" (Manson, Fayard, 2001). Les illustrations et certains détails sont tirés d'une série d'articles sur l'histoire du jeu parus la Jeux et Stratégie (des n°38 à 47, 1986-1987). D'autres précisions ont été glanées dans des ouvrages moins consistants. Le paradoxe de départ est toujours le même : un jeu trop directif, trop volontairement pédagogique n'est plus un jeu car on y perd la part indispensable de liberté et de gratuité propres au jeu. Mais si les jeux dans leur ensemble ont gagné du public (et pas seulement jeune), les jeux éducatifs semblent être passés de mode : si le discours pédagogique dominant a intégré la place du jeu, les pratiques scolaires ne suivent pas, à part à la maternelle (et encore). Retour en haut de page Page d'accueil

Related:  Les jeuxutilisation de jeux