background preloader

Johann Sebastian Bach

Johann Sebastian Bach
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Johann Sebastian BachJean-Sébastien Bach J. S. Œuvres principales Johann Sebastian Bach Écouter, en français Jean-Sébastien Bach, né à Eisenach le 31 mars (21 mars) 1685, mort à Leipzig le 28 juillet 1750, est un musicien, notamment organiste, et compositeur allemand. Membre le plus éminent de la famille Bach — la famille de musiciens la plus prolifique de l'histoire —, sa carrière s'est entièrement déroulée en Allemagne centrale, dans le cadre de sa région natale, au service de petites municipalités, de cours princières sans importance politique, puis du conseil municipal de Leipzig qui lui manifestait peu de considération : il n'a ainsi jamais pu obtenir un poste à la mesure de son génie et de son importance dans l'histoire de la musique occidentale, malgré la considération de certains souverains allemands (tel Frédéric le Grand) pour le « Cantor de Leipzig ». Biographie Origines Eisenach Ohrdruf Lunebourg Arnstadt Église St Boniface, Arnstadt Weimar Related:  Compositeurs & pièces

Kurt Gödel Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Godel. Kurt Gödel Kurt Gödel en 1925. Signature Kurt Gödel ( – ) est un logicien et mathématicien austro-américain. Son résultat le plus connu, le théorème d'incomplétude de Gödel, affirme que n'importe quel système logique suffisamment puissant pour décrire l'arithmétique des entiers admet des propositions sur les nombres entiers ne pouvant être ni infirmées ni confirmées à partir des axiomes de la théorie. Le plus souvent considéré comme autrichien, il est né à Brno en Autriche-Hongrie, est naturalisé tchécoslovaque à 12 ans, puis autrichien à 23 ans. Il publie ses résultats les plus importants en 1931 à l'âge de 25 ans, alors qu'il travaille encore pour l'université de Vienne (Autriche). Biographie[modifier | modifier le code] Enfance[modifier | modifier le code] Fils de Rudolf Gödel, dirigeant d'une petite entreprise textile, et de Marianne Gödel (née Handschuh). Études à Vienne[modifier | modifier le code]

Variations Goldberg Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Variations Goldberg (page de titre) Les Variations Goldberg constituent une œuvre pour clavecin composée par Johann Sebastian Bach portant le numéro 988 dans le catalogue BWV. Cette œuvre, composée au plus tard en 1740, constitue la partie finale — et la clef de voûte — de la Clavier-Übung publiée à Nuremberg par Balthasar Schmidt. Elles représentent aussi un des sommets de la forme « thème avec variations », et une des pièces les plus importantes écrites pour clavier. Écrites vers le début des dix dernières années de la vie de Bach, elles inaugurent la série des œuvres mono-thématiques et contrapuntiques de sa musique instrumentale. Elles sont initialement destinées au clavecin à deux claviers, l'usage fréquent de croisements de mains rendant leur interprétation difficile sur un seul clavier. Histoire[modifier | modifier le code] Structure[modifier | modifier le code] Liste des variations[modifier | modifier le code] Triés par date

M.C.Escher - Pavages du plan Introduction Nous allons déterminer tous les pavages du plan associés à chacun des 17 groupes cristallographiques. Une classification en a été donnée à la fin des années 1960 par Heinrich Heesch, mais elle aboutissait à un nombre important de cas, certains pouvant être vus comme cas particuliers d'autres. Son travail a fait l'objet de simplifications dans un mémoire de Me Geneviève Dufey que j'ai dirigé en 1984. Nous sommes arrivés à associer pour 15 des 17 groupes un seul type de "pavé" et pour les deux groupes restants deux types, soit au total 19 types de "pavés". Il n'entre pas dans nos intentions de donner tous les détails, parfois fastidieux, de la démonstration, mais plutôt d'en donner la ligne de conduite Position du problème Nous allons chercher les "pavés" qui permettent, sous l'action d'un groupe cristallographique, de recouvrir le plan. Notation: à l'isométrie i, correspond le pavé Pi = i (P) et inversement, à ce pavé, correspond l'unique isométrie i qui amène P sur Pi.

Le Clavier bien tempéré Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le premier livre - BWV 846 à BWV 869 - dont le manuscrit est achevé en 1722, mais sera revu encore jusqu'à la mort de Bach en 1750, porte le titre suivant (en allemand) : « Clavier bien tempéré, ou préludes et fugues dans tous les tons et demi-tons, tous deux avec la tierce majeure ou ut, ré, mi et avec la tierce mineure ou ré, mi, fa. Pour la pratique et le profit des jeunes musiciens désireux de s'instruire et pour la jouissance de ceux qui sont déjà rompus à cet art. » Le second livre - BWV 870 à BWV 893 - dont le manuscrit est de 1744, suit le même schéma : chaque livre comprend 24 groupes constitués d'un prélude et d'une fugue dans la même tonalité majeure et mineure. Histoire[modifier | modifier le code] Le titre de Bach suggère qu'il a utilisé un tempérament qui sonnait bien dans tous les tons. Tempérament[modifier | modifier le code] Pour quel instrument cette œuvre a-t-elle été composée ? Une œuvre majeure[modifier | modifier le code]

Concertos pour clavecin de Bach Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Bach est l'un des précurseurs dans le genre du concerto pour clavier. Dès 1721, le concerto brandebourgeois no 5 comporte une partie soliste importante pour le clavecin. Durant les années 1730, il utilise l'orgue comme instrument soliste dans des sinfonias. La main gauche doublait alors la basse continue avant de devenir progressivement plus autonome. Ces concertos sont joués de nos jours au clavecin, au piano-forte ou au piano. La plupart de ces concertos sont des adaptations de pièces plus anciennes, parfois égarées. Concertos pour un clavecin[modifier | modifier le code] Concerto en sol majeur BWV 592a[modifier | modifier le code] C'est une transcription pour clavecin du Concerto en sol majeur pour orgue BWV 592 (lui-même une transcription d'un concerto pour violon, cordes et continu du prince Johann Ernst von Sachen-Weimar) (Allegro)Grave (en mi mineur)Presto Le cahier de six concertos[modifier | modifier le code] AllegroAdagioAllegro

Gödel, Escher, Bach : Les Brins d'une Guirlande Éternelle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Gödel, Escher, Bach : Les Brins d'une Guirlande Éternelle (1979) est un livre de Douglas Hofstadter qui a obtenu le Prix Pulitzer. La traduction française, qui date de 1985, est de Jacqueline Henry et Robert French. À l'un des niveaux de lecture, c'est un livre concernant la façon dont les réalisations du logicien Kurt Gödel, de l'artiste Maurits Cornelis Escher et du compositeur Johann Sebastian Bach s'entrelacent. Comme l'auteur le dit : « Je me suis rendu compte que Gödel, Escher et Bach n'étaient que des ombres projetées dans différentes directions par une essence centrale. J'ai essayé de reconstruire cet objet central, et c'est ce livre. » L'ouvrage exploite donc le concept d'analogie, mais aussi celui de paradoxe (et notamment le Paradoxe de Zénon), de récursivité, d'infini, et de système formel.

Joseph Haydn Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La carrière musicale de Joseph Haydn couvre toute la période classique, allant de la fin du baroque aux débuts du romantisme. Il est à la fois le pont et le moteur qui a permis à cette évolution de s'accomplir[2]. Deux de ses frères furent également des musiciens : Michael Haydn (1737-1806) également compositeur et collègue de Mozart à Salzbourg.Johann Evangelist Haydn (en)[4] (1743-1805), ténor que Joseph fit venir à Esterhaza en 1763[5]. Biographie[modifier | modifier le code] Premières années[modifier | modifier le code] Anna Maria Franziska (1730-1781),Johann Michael (1737-1806) également compositeur,Anna Maria (1739-1802) la seule ayant eu des descendants incontestés,Anna Katharina (1741- ?) À l'âge de six ans, il apprend les rudiments de la musique auprès de son cousin[Note 4], Johann Mathias Franck, maître d'école et maître de chœur à Hainburg, en Basse-Autriche, qui s'était engagé à le former. « À mon cher ami Haydn.

Le monde étrange de M.C. ESCHER Concerto pour clavier en sol majeur de Haydn Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Histoire[modifier | modifier le code] Probablement composé pour être joué par le compositeur lui-même, ce concerto fut publié pour la première fois en 1784, par l'éditeur parisien Boyer. La même année, soit le 28 avril 1784, le concerto fut interprété lor d'une représentation du Concert Spirituel avec comme soliste Maria Theresia von Paradis, claviériste et compositrice viennoise souffrante de cécité. Analyse[modifier | modifier le code] Comme les concertos de forme classique, le Concerto pour clavier et orchestre en sol majeur comporte trois mouvements : deux mouvements rapides entourant un mouvement lent. L'orchestre comporte deux parties de violons, une partie d'alto et le continuo: violoncelle, contrebasse et le clavecin ou le pianoforte. Il existe aussi deux parties de hautbois et deux parties de cors mais elles ne sont pas de la main de Haydn. 1. 2. Mouvement rapide en 2/4 et 267 mesures. Notes[modifier | modifier le code] Vignal, Marc.

New Chinese Sculpture Modernism.ro construieşte infrastructura, adică autostrăzile, viaductele şi podurile de informaţie, pentru a te bucura de creativii dependenţi direct din rezervaţiile lor naturale. Modernism.ro îţi aduce online evenimentele expoziţionale, vernisajele şi stă de vorbă cu artiştii într-un stil relaxat. Modernism.ro nu se identifică în mod necesar și nu își asumă răspunderea pentru opiniile și viziunile exprimate în materialele de pe SITE și/sau în comentariile utilizatorilor SITE-ului. Pentru a putea utiliza continutul materialelor publicate de site-ul Modernism.ro vă rugăm să menționați sursa www.modernism.ro.

Franz Liszt Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Franz Liszt Liszt en 1858. Œuvres principales Biographie[modifier | modifier le code] Enfance[modifier | modifier le code] Franz Liszt grandit dans un milieu familial plutôt mélomane. Devenu un pianiste reconnu, Liszt entreprend une tournée européenne en 1823. De 1824 à 1827, Liszt effectue de nombreuses tournées en Angleterre et en France. Voyages en Europe[modifier | modifier le code] À Paris, il rencontre Hector Berlioz, George Sand, Alfred de Musset, Frédéric Chopin, Honoré de Balzac, devient l’ami d’Eugène Delacroix et fait la connaissance de Niccolò Paganini, qui aura une grande influence sur le développement de son art. En 1833 commence sa liaison avec la comtesse Marie d'Agoult (connue sous son nom de plume Daniel Stern) qui lui donne trois enfants : En 1836, Liszt entreprend une tournée à travers l’Europe (Suisse, Italie, Russie, etc.) et donne des concerts dans toutes les grandes villes. Vie de compositeur[modifier | modifier le code]

Sculpting Tutorials Mazeppa (étude pour piano) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Mazeppa. Mazeppa est l'une des Douze études d'exécution transcendante de Franz Liszt. Composée entre 1826 et 1852, elle est d'une durée de six à huit minutes. Le plan de l'Étude est tripartite : une brève introduction, la course de Mazeppa et une conclusion « Il tombe et se relève Roi ». Franz Liszt a dédié cette étude à Victor Hugo, car le compositeur s'est inspiré du poème Mazeppa tiré des Orientales. Francine Maillard, L'éducation musicale n° 570 : Dossier Franz Liszt (Mazeppa : du piano à l'orchestre), Paris, Éditions Beauchesnes,‎ 2011, 50 p.

Related: