background preloader

Johann Sebastian Bach

Johann Sebastian Bach
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Johann Sebastian BachJean-Sébastien Bach J. S. Œuvres principales Johann Sebastian Bach Écouter, en français Jean-Sébastien Bach, né à Eisenach le 31 mars (21 mars) 1685, mort à Leipzig le 28 juillet 1750, est un musicien, notamment organiste, et compositeur allemand. Membre le plus éminent de la famille Bach — la famille de musiciens la plus prolifique de l'histoire —, sa carrière s'est entièrement déroulée en Allemagne centrale, dans le cadre de sa région natale, au service de petites municipalités, de cours princières sans importance politique, puis du conseil municipal de Leipzig qui lui manifestait peu de considération : il n'a ainsi jamais pu obtenir un poste à la mesure de son génie et de son importance dans l'histoire de la musique occidentale, malgré la considération de certains souverains allemands (tel Frédéric le Grand) pour le « Cantor de Leipzig ». Biographie Origines Eisenach Ohrdruf Lunebourg Arnstadt Église St Boniface, Arnstadt Weimar Related:  Musique Baroquemusique classiqueCompositeurs & pièces

Baroque Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’Adoration de Pierre Paul Rubens (Musée royal des beaux-arts d'Anvers) : une structure dynamique de formes qui s’enroulent en spirale autour d’un espace vide : d’éclatantes draperies, un souffle de mouvements éclairés par une flèche de lumière, peints avec une brillante maîtrise émancipée. Le baroque est un mouvement artistique qui trouve son origine en Italie dans des villes telles que Rome, Mantoue, Venise et Florence dès le milieu du XVIe siècle et qui se termine au milieu du XVIIIe siècle. Le baroque, qui touche tous les domaines, se caractérise par l’exagération du mouvement, la surcharge décorative, les effets dramatiques, la tension, l’exubérance, la grandeur parfois pompeuse et le contraste, ce même contraste dont parlait Philippe Beaussant : l’époque baroque a tenté de dire « un monde où tous les contraires seraient harmonieusement possibles »[R 1]. Évolution du mouvement Étymologie et origine La diffusion en Europe Le Baroque Tardif

Christoph Willibald Gluck Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Il a transformé l'opéra avec sa célèbre « réforme » visant à introduire le naturel et la vérité dramatique, et qui a notamment occasionné la querelle des Gluckistes et des Piccinistes, qui l'opposa aux piccinistes, défenseurs de l'opéra italien, sans jamais toutefois le brouiller avec qui que ce soit. Il reste l'un des compositeurs les plus importants de la musique de la période classique dans l'aire germanophone avec Joseph Haydn, Wolfgang Amadeus Mozart, Karl Ditters von Dittersdorf et Carl Philipp Emanuel Bach. Biographie[modifier | modifier le code] Premières années (1714–1730)[modifier | modifier le code] La famille de Christoph Willibald Gluck est originaire du Haut-Palatinat bavarois. En 1717, la famille de Gluck quitte Erasbach et s'installe en Bohême, où son père occupe la fonction de maître des Eaux et Forêts – profession traditionnellement occupée dans la famille Gluck. Italie (1736–1745)[modifier | modifier le code]

Variations Goldberg Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Variations Goldberg (page de titre) Les Variations Goldberg constituent une œuvre pour clavecin composée par Johann Sebastian Bach portant le numéro 988 dans le catalogue BWV. Cette œuvre, composée au plus tard en 1740, constitue la partie finale — et la clef de voûte — de la Clavier-Übung publiée à Nuremberg par Balthasar Schmidt. Elles représentent aussi un des sommets de la forme « thème avec variations », et une des pièces les plus importantes écrites pour clavier. Écrites vers le début des dix dernières années de la vie de Bach, elles inaugurent la série des œuvres mono-thématiques et contrapuntiques de sa musique instrumentale. Elles sont initialement destinées au clavecin à deux claviers, l'usage fréquent de croisements de mains rendant leur interprétation difficile sur un seul clavier. Histoire[modifier | modifier le code] Structure[modifier | modifier le code] Liste des variations[modifier | modifier le code] Triés par date

We "labored" over this title...and gave up. Here's 10 songs inspired by our love for summer just in time for Labor Day. | Of Rogues and Gentlemen Sadly, those long summer days are almost over, but that doesn’t mean you can’t enjoy the music that puts you in the GTH-pant spirit. We’ve compiled a list of tunes that will allow you to bask in those last precious moments this Labor Day Weekend. While we love our three-month stint where blasting The Surfaris’ “Wipeout” and playing The Beach Boys Greatest Hits on repeat are the acceptable (even encouraged) norm, they are guaranteed to be playing at someone else’s barbeque. We find summer to be the perfect time to broaden your horizons. Let loose with some of these, dare we say it, “with-it” selections or enjoy a tune you may have forgotten about. You may be surprised by what you find yourself tapping your boat shoes to. 1- Pixies- “Here Comes Your Man” Because the Pixies perfected the “unorthodox marriage of surf music and punk rock” over two decades ago and this Tom Petty-esque classic still holds a place in our heart. 2- Brett Dennen – “Sydney (I’ll Come Running)”

Passion selon saint Jean Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Autographe de la première page. Cet autographe n'est pas la version originale, mais date de la fin des années 1730. Le manuscrit original est perdu. Cette œuvre relate et commente la Passion du Christ d'après l'évangile de Jean. Historique[modifier | modifier le code] La Passion selon saint Jean est un drame musical. C'est pourquoi, dix bons mois après son entrée en fonction, le Vendredi saint 1724, Bach faisait entendre à la Nikolaikirche sa Passion selon saint Jean, œuvre dont même la première des quatre versions qui nous sont parvenues peut sembler (si l'on examine les choses rapidement) faire fi des contraintes citées plus haut. Postérité et critique de l’œuvre[modifier | modifier le code] Affiche d'une exécution de la saint Jean en 1925, par le chœur de Saint-Guillaume, qui avait créé l'œuvre, à Strasbourg encore allemande, en 1895. Il n'y a pas de traces d'exécutions de la Passion à Leipzig, après la mort de Bach. Emprunts à Brockes[5] :

Georg Friedrich Haendel Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Haendel personnifie souvent de nos jours l'apogée de la musique baroque aux côtés de Jean Sébastien Bach[2],[3]. Né et formé en Saxe[4], installé quelques mois à Hambourg avant un séjour initiatique et itinérant de trois ans en Italie, revenu brièvement à Hanovre avant de s'établir définitivement en Angleterre, il réalisa dans son œuvre une synthèse magistrale des traditions musicales de l'Allemagne, de l'Italie, de la France et de l'Angleterre[5],[6]. Son nom peut se trouver sous plusieurs graphies : en allemand, Händel peut aussi s'écrire Haendel (le « e » remplaçant l'umlaut, orthographe souvent préférée en français) et, après son installation en Angleterre, lui-même l'écrivait sans tréma : Handel, qui est la manière retenue par les anglophones. Biographie[modifier | modifier le code] Les origines[modifier | modifier le code] Au XVIIe siècle on est le plus souvent musicien de père en fils. Registre de baptême, 24 février 1685

Le Clavier bien tempéré Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le premier livre - BWV 846 à BWV 869 - dont le manuscrit est achevé en 1722, mais sera revu encore jusqu'à la mort de Bach en 1750, porte le titre suivant (en allemand) : « Clavier bien tempéré, ou préludes et fugues dans tous les tons et demi-tons, tous deux avec la tierce majeure ou ut, ré, mi et avec la tierce mineure ou ré, mi, fa. Pour la pratique et le profit des jeunes musiciens désireux de s'instruire et pour la jouissance de ceux qui sont déjà rompus à cet art. » Le second livre - BWV 870 à BWV 893 - dont le manuscrit est de 1744, suit le même schéma : chaque livre comprend 24 groupes constitués d'un prélude et d'une fugue dans la même tonalité majeure et mineure. Histoire[modifier | modifier le code] Le titre de Bach suggère qu'il a utilisé un tempérament qui sonnait bien dans tous les tons. Tempérament[modifier | modifier le code] Pour quel instrument cette œuvre a-t-elle été composée ? Une œuvre majeure[modifier | modifier le code]

Passion selon saint Matthieu Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Passion selon saint Matthieu (BWV 244) (en latin Passio Domini nostri Jesu Christi secundum Evangelistam Matthaeum, c'est-à-dire en français Passion de notre Seigneur Jésus-Christ selon l'Évangéliste Matthieu, connue en allemand sous le nom de Matthäus-Passion), est un oratorio de Johann Sebastian Bach (en français Jean-Sébastien Bach). La Passion, partition monumentale en deux parties, dont l'exécution dure environ 2 heures 45, compte parmi les grandes œuvres de la musique baroque. La Passion, d'inspiration protestante luthérienne, est écrite pour des voix solistes, un double chœur (chœur divisé en deux groupes indépendants) et donc deux orchestres. Bach a composé également une Passion selon saint Jean, qui est donnée plus fréquemment : elle est plus courte et ne nécessite qu'un seul chœur au lieu de deux. Création et histoire des différentes représentations de l'œuvre[modifier | modifier le code] Analyse[modifier | modifier le code]

Wolfgang Amadeus Mozart Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Wolfgang Amadeus Mozart Portrait composite posthume de Mozart peint par Barbara Krafft en 1819. Œuvres principales Biographie Enfance (1756-1773) L'enfant prodige Né au numéro 9 de la Getreidegasse à Salzbourg, qui est alors la capitale d'une principauté ecclésiastique du Saint-Empire romain germanique (Cercle de Bavière), Mozart est le fils du musicien (violoniste), compositeur et pédagogue (une méthode du violon), Léopold Mozart, né et originaire d'Augsbourg, ville de Bavière, qui occupe alors la fonction de vice-maître de chapelle à la cour du prince-archevêque de Salzbourg, et de Anna Maria Pertl, son épouse[5]. Wolfgang est le cadet de sept enfants. Il est baptisé le lendemain de sa naissance dans une chapelle de la cathédrale Saint-Rupert de Salzbourg. Source : Genealogy.Links.org Le voyageur Le , le prince-archevêque Schrattenbach décède. Au service du prince-archevêque Colloredo (1773-1781) Joseph Haydn à Léopold Mozart qui le rapporte : Style

Concertos pour clavecin de Bach Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Bach est l'un des précurseurs dans le genre du concerto pour clavier. Dès 1721, le concerto brandebourgeois no 5 comporte une partie soliste importante pour le clavecin. Durant les années 1730, il utilise l'orgue comme instrument soliste dans des sinfonias. La main gauche doublait alors la basse continue avant de devenir progressivement plus autonome. Ces concertos sont joués de nos jours au clavecin, au piano-forte ou au piano. La plupart de ces concertos sont des adaptations de pièces plus anciennes, parfois égarées. Concertos pour un clavecin[modifier | modifier le code] Concerto en sol majeur BWV 592a[modifier | modifier le code] C'est une transcription pour clavecin du Concerto en sol majeur pour orgue BWV 592 (lui-même une transcription d'un concerto pour violon, cordes et continu du prince Johann Ernst von Sachen-Weimar) (Allegro)Grave (en mi mineur)Presto Le cahier de six concertos[modifier | modifier le code] AllegroAdagioAllegro

L'Offrande musicale Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Musikalisches Opfer (en français : L'Offrande musicale) est une œuvre instrumentale de Johann Sebastian Bach (BWV 1079) composée en 1747 durant la période où le musicien travaillait à Leipzig. L'Offrande musicale est aujourd'hui considérée comme une des plus grandes œuvres de Johann Sebastian Bach, au même titre que L'Art de la fugue et que les Variations Goldberg (œuvres composées dans la même période, sur un même principe esthétique). Histoire[modifier | modifier le code] De nombreuses histoires relatent la naissance de cette œuvre. Le roi Frédéric II de Prusse était un passionné de musique, bon flûtiste et compositeur amateur bien doué. « Entre autres choses, [Frédéric II] me parle de la musique et d'un grand organiste nommé [Carl Phillip Emanuel] Bach, resté pendant un certain temps à Berlin. — Gottfried van Swieten Thème : description et analyse[modifier | modifier le code] Thème de l'Offrande musicale Contenu[modifier | modifier le code]

Joseph Haydn Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La carrière musicale de Joseph Haydn couvre toute la période classique, allant de la fin du baroque aux débuts du romantisme. Il est à la fois le pont et le moteur qui a permis à cette évolution de s'accomplir[2]. Deux de ses frères furent également des musiciens : Michael Haydn (1737-1806) également compositeur et collègue de Mozart à Salzbourg.Johann Evangelist Haydn (en)[4] (1743-1805), ténor que Joseph fit venir à Esterhaza en 1763[5]. Biographie[modifier | modifier le code] Premières années[modifier | modifier le code] Anna Maria Franziska (1730-1781),Johann Michael (1737-1806) également compositeur,Anna Maria (1739-1802) la seule ayant eu des descendants incontestés,Anna Katharina (1741- ?) À l'âge de six ans, il apprend les rudiments de la musique auprès de son cousin[Note 4], Johann Mathias Franck, maître d'école et maître de chœur à Hainburg, en Basse-Autriche, qui s'était engagé à le former. « À mon cher ami Haydn.

Concerto pour clavier en sol majeur de Haydn Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Histoire[modifier | modifier le code] Probablement composé pour être joué par le compositeur lui-même, ce concerto fut publié pour la première fois en 1784, par l'éditeur parisien Boyer. La même année, soit le 28 avril 1784, le concerto fut interprété lor d'une représentation du Concert Spirituel avec comme soliste Maria Theresia von Paradis, claviériste et compositrice viennoise souffrante de cécité. Analyse[modifier | modifier le code] Comme les concertos de forme classique, le Concerto pour clavier et orchestre en sol majeur comporte trois mouvements : deux mouvements rapides entourant un mouvement lent. L'orchestre comporte deux parties de violons, une partie d'alto et le continuo: violoncelle, contrebasse et le clavecin ou le pianoforte. Il existe aussi deux parties de hautbois et deux parties de cors mais elles ne sont pas de la main de Haydn. 1. 2. Mouvement rapide en 2/4 et 267 mesures. Notes[modifier | modifier le code] Vignal, Marc.

L'Art de la fugue Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'Art de la fugue (en allemand : die Kunst der Fuge) est une œuvre inachevée de Johann Sebastian Bach (BWV 1080). Bach aurait commencé son écriture aux alentours de 1740 ou 1742 (la première version de l'œuvre a été recopiée vers 1745), et l'a poursuivie jusqu'à sa mort, en 1750. Cette première version contenait alors 12 fugues et 2 canons. Considérée depuis longtemps comme le « testament du compositeur », comme l'œuvre ultime de Bach (bien que ce point de vue ait également été remis en cause[3]), l'œuvre ainsi écrite représente l'apogée de son style d'écriture, le sommet du style contrapuntique et l'une des plus grandes prouesses de la musique occidentale. L'Art de la fugue a inspiré et émerveillé bon nombre des compositeurs qui l'ont redécouverte, parmi lesquels Mozart et Beethoven[réf. nécessaire]. L'œuvre a parfois été considérée comme un exercice intellectuel sur le contrepoint, que Bach ne destinait pas à être joué. NB.

Related: