background preloader

Johann Sebastian Bach

Johann Sebastian Bach
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Johann Sebastian BachJean-Sébastien Bach J. S. Bach en 1746, portrait par Elias Gottlob Haussmann (1702-1766), Altes Rathaus à Leipzig. Œuvres principales Johann Sebastian Bach Écouter, en français Jean-Sébastien Bach, né à Eisenach le 31 mars (21 mars) 1685, mort à Leipzig le 28 juillet 1750, est un musicien, notamment organiste, et compositeur allemand. Ses contemporains l’ont souvent considéré comme un musicien austère, trop savant et moins tourné vers l’avenir que certains de ses collègues. Peu connue de son vivant au dehors de l'Allemagne, passée de mode et plus ou moins oubliée après sa disparition, son œuvre, comprenant plus de mille compositions, est généralement considérée comme l'aboutissement et le couronnement de la tradition musicale du baroque : elle a fait l’admiration des plus grands musiciens, conscients de son extraordinaire valeur artistique. Biographie Origines Eisenach Ohrdruf Lunebourg Arnstadt Église St Boniface, Arnstadt Weimar

http://fr.wikipedia.org/wiki/Johann_Sebastian_Bach

Related:  Musique Baroquemusique classique

Baroque Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’Adoration de Pierre Paul Rubens (Musée royal des beaux-arts d'Anvers) : une structure dynamique de formes qui s’enroulent en spirale autour d’un espace vide : d’éclatantes draperies, un souffle de mouvements éclairés par une flèche de lumière, peints avec une brillante maîtrise émancipée. Le baroque est un mouvement artistique qui trouve son origine en Italie dans des villes telles que Rome, Mantoue, Venise et Florence dès le milieu du XVIe siècle et qui se termine au milieu du XVIIIe siècle. Le baroque, qui touche tous les domaines, se caractérise par l’exagération du mouvement, la surcharge décorative, les effets dramatiques, la tension, l’exubérance, la grandeur parfois pompeuse et le contraste, ce même contraste dont parlait Philippe Beaussant : l’époque baroque a tenté de dire « un monde où tous les contraires seraient harmonieusement possibles »[R 1].

Christoph Willibald Gluck Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Il a transformé l'opéra avec sa célèbre « réforme » visant à introduire le naturel et la vérité dramatique, et qui a notamment occasionné la querelle des Gluckistes et des Piccinistes, qui l'opposa aux piccinistes, défenseurs de l'opéra italien, sans jamais toutefois le brouiller avec qui que ce soit. Il reste l'un des compositeurs les plus importants de la musique de la période classique dans l'aire germanophone avec Joseph Haydn, Wolfgang Amadeus Mozart, Karl Ditters von Dittersdorf et Carl Philipp Emanuel Bach. Biographie[modifier | modifier le code] Premières années (1714–1730)[modifier | modifier le code] Passion selon saint Jean Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Autographe de la première page. Cet autographe n'est pas la version originale, mais date de la fin des années 1730.

Wolfgang Amadeus Mozart Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Wolfgang Amadeus Mozart Portrait composite posthume de Mozart peint par Barbara Krafft en 1819. Œuvres principales Biographie Enfance (1756-1773) Passion selon saint Matthieu Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Passion selon saint Matthieu (BWV 244) (en latin Passio Domini nostri Jesu Christi secundum Evangelistam Matthaeum, c'est-à-dire en français Passion de notre Seigneur Jésus-Christ selon l'Évangéliste Matthieu, connue en allemand sous le nom de Matthäus-Passion), est un oratorio de Johann Sebastian Bach (en français Jean-Sébastien Bach). La Passion, partition monumentale en deux parties, dont l'exécution dure environ 2 heures 45, compte parmi les grandes œuvres de la musique baroque. La Passion, d'inspiration protestante luthérienne, est écrite pour des voix solistes, un double chœur (chœur divisé en deux groupes indépendants) et donc deux orchestres. Elle allie deux éléments : le texte de l'Évangile et les commentaires. Bach a composé également une Passion selon saint Jean, qui est donnée plus fréquemment : elle est plus courte et ne nécessite qu'un seul chœur au lieu de deux.

Georg Friedrich Haendel Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Haendel personnifie souvent de nos jours l'apogée de la musique baroque aux côtés de Jean Sébastien Bach[2],[3]. Né et formé en Saxe[4], installé quelques mois à Hambourg avant un séjour initiatique et itinérant de trois ans en Italie, revenu brièvement à Hanovre avant de s'établir définitivement en Angleterre, il réalisa dans son œuvre une synthèse magistrale des traditions musicales de l'Allemagne, de l'Italie, de la France et de l'Angleterre[5],[6]. Son nom peut se trouver sous plusieurs graphies : en allemand, Händel peut aussi s'écrire Haendel (le « e » remplaçant l'umlaut, orthographe souvent préférée en français) et, après son installation en Angleterre, lui-même l'écrivait sans tréma : Handel, qui est la manière retenue par les anglophones. Biographie[modifier | modifier le code] Les origines[modifier | modifier le code]

Variations Goldberg Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les Variations Goldberg (page de titre) Les Variations Goldberg constituent une œuvre pour clavecin composée par Johann Sebastian Bach portant le numéro 988 dans le catalogue BWV. Cette œuvre, composée au plus tard en 1740, constitue la partie finale — et la clef de voûte — de la Clavier-Übung publiée à Nuremberg par Balthasar Schmidt. Joseph Haydn Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La carrière musicale de Joseph Haydn couvre toute la période classique, allant de la fin du baroque aux débuts du romantisme. Il est à la fois le pont et le moteur qui a permis à cette évolution de s'accomplir[2]. L'image du « papa Haydn »[3] ne vient pas des titres de « père de la symphonie » ou « père du quatuor à cordes » généreusement décernés au XIXe siècle et même de nos jours. La création de ces genres relève d'une genèse un peu plus complexe, mais Haydn a très largement contribué à leur émergence et leur consolidation. Deux de ses frères furent également des musiciens :

Le Clavier bien tempéré Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le premier livre - BWV 846 à BWV 869 - dont le manuscrit est achevé en 1722, mais sera revu encore jusqu'à la mort de Bach en 1750, porte le titre suivant (en allemand) : « Clavier bien tempéré, ou préludes et fugues dans tous les tons et demi-tons, tous deux avec la tierce majeure ou ut, ré, mi et avec la tierce mineure ou ré, mi, fa. Pour la pratique et le profit des jeunes musiciens désireux de s'instruire et pour la jouissance de ceux qui sont déjà rompus à cet art. » L'Offrande musicale Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Musikalisches Opfer (en français : L'Offrande musicale) est une œuvre instrumentale de Johann Sebastian Bach (BWV 1079) composée en 1747 durant la période où le musicien travaillait à Leipzig. L'Offrande musicale est aujourd'hui considérée comme une des plus grandes œuvres de Johann Sebastian Bach, au même titre que L'Art de la fugue et que les Variations Goldberg (œuvres composées dans la même période, sur un même principe esthétique). Histoire[modifier | modifier le code] De nombreuses histoires relatent la naissance de cette œuvre. Les écrits réalisés sur cet ensemble de pièces musicales diffèrent en quelques points sur les circonstances de création, mais des idées communes ressurgissent fréquemment.

L'Art de la fugue Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'Art de la fugue (en allemand : die Kunst der Fuge) est une œuvre inachevée de Johann Sebastian Bach (BWV 1080). Bach aurait commencé son écriture aux alentours de 1740 ou 1742 (la première version de l'œuvre a été recopiée vers 1745), et l'a poursuivie jusqu'à sa mort, en 1750.

Related: