background preloader

Learning centres : vers un modèle à la française

Learning centres : vers un modèle à la française
Les journées sur les learning centres organisées par Médiat Rhône-Alpes et le SCD de l’université de Lyon 1 ont été introduites par Suzanne Jouguelet, auteur du rapport « Les learning centres : un modèle international de bibliothèque intégrée à l’enseignement et à la recherche 1 ». Elle s’est risquée à proposer une définition, en rappelant que learning signifie apprentissage mais aussi appropriation des savoirs, et que le terme center implique qu’il s’agit d’un lieu central. En effet, un learning centre est un lieu que l’on se préoccupe d’aménager de façon accueillante et d’ouvrir largement, mais aussi un ensemble de services qui visent à faciliter l’acquisition de connaissances. Elle a rappelé également que le créateur du premier learning centre, Graham Bullpitt, considère que l’anticipation des besoins des usagers est fondamentale et que, par conséquent, il ne peut y avoir de modèle « prêt-à-porter ». De multiples comptes rendus d’expérience Pédagogie, recherche et documentation Related:  Bibliothèques, services et évolutions des modèles

Les learning centres : un modèle international... Formation et bibliothèque : une conception renouvelée Le double mérite de l’étude est, d’une part de montrer que ce concept va bien au-delà des frontières anglo-saxonnes auxquelles on a tendance à le contingenter, d’autre part de s’interroger sur la possible adaptation (et non copie ou imitation) des missions de ces centres au contexte français. La synthèse proposée en préambule permet de résumer l’originalité de ces learning centres, qui sont loin d’être un effet de mode, et qui ne se cantonnent pas à l’approche « tout-numérique » qu’on a parfois stigmatisée à leur égard. « L’intégration entre l’enseignement (teaching), l’acquisition de connaissances (learning), la documentation et la formation aux technologies (training) est… au cœur de cette notion qui renouvelle la conception de la relation entre formation et bibliothèques. » Des professionnels qualifiés Sur quoi, au-delà de l’originalité de l’approche, se base le succès, indéniable, de ces learning centres ? La question des publics

Rolex Learning Center Il est de tradition quand on imagine l’avenir des bibliothèques de se tourner vers des terres lointaines, de songer avec mélancolie à l’Europe du Nord, de rêver des pays anglo-saxons, de s’inscrire dans une tradition de l’ailleurs (les pays asiatiques, nouvel eldorado des bibliothèques !) comme pour mieux se persuader que la distance à parcourir serait la preuve irréfutable de notre indéfectible attachement à cet obscur objet du passé que serait la bibliothèque encyclopédique. Avec l’ouverture du Rolex Learning Center le 22 février 2010 à Écublens, il va peut-être falloir s’habituer à être plus curieux de nos voisins suisses, à accepter l’idée que, discrètement, une communauté scientifique imagine ce que sera, peut-être, la bibliothèque du futur, en en confiant le design à des architectes venus de l’empire du Soleil-Levant. Ainsi le rêve devient projet, sa réalisation un exploit technique, et son ouverture un terrain d’envol vers une autre approche des chemins de la connaissance.

Le living lab dans la bibliothèque Les bibliothèques, surtout les nouvelles bibliothèques, représentent de grands équipements aspirationnels : elles incarnent une vision, la manière dont une communauté se définit par rapport au savoir, à la culture et sa mémoire. Les bibliothèques constituent aussi des instruments d’empowerment et de croissance communautaire. Elles sont plus qu’une somme ou une collection de livres ou de DVDs, elles sont des projets sociaux. Est-ce que l’on veut mettre de l’innovation dans ces projets sociaux ? Pas toujours…Bâtir les bibliothèques comme des living labs serait-elle la solution ? En Scandinavie, c’est bien connu, les bibliothèques sont des occasions de combiner les aspirations, le projet social et l’innovation. Une des manières d’innover consiste à aborder les projets dans une perspective de design intégré. Qu’est-ce qu’un living lab ? Patrice Dubé a présenté le projet du living lab SAT / CHU Sainte-Justine lors d’un forum tenu en juin suivi par une visite des installations. Like this:

Nouveaux espaces et nouveaux services : learning centers et idea stores Ces mystérieux Learning Centers sont-ils pour les bibliothèques publiques et universitaires un nouveau paradigme à l’heure du numérique ou les bibliothèques ont-elles toujours été des « lieux d’apprentissage » et des « boîtes à idées » dont on se plaît désormais à souligner cette dimension par des termes anglo-saxons dans une optique de buzz ? Quels enseignements tirer des exemples étrangers pour construire ou réaménager une bibliothèque et moderniser ses services ? La journée d’étude organisée par Médiaquitaine le 26 mai dernier a constitué une « boîte à idées » stimulante pour des participants venus de la France entière. Un nouveau modèle de bibliothèque ? Le Learning Center n’est pas un modèle universellement déclinable mais plutôt un équipement « personnalisé » que chaque université doit construire à partir d’une analyse de l’existant et de ses objectifs. Aux Pays-Bas En France À l’heure du numérique, les tutelles s’interrogent parfois sur le caractère stratégique des bibliothèques.

Les bibliothèques troisième lieu Concept encore peu répandu en France, la bibliothèque troisième lieu 1 incarne un modèle phare aux États-Unis, où l’appellation « third place library » fleurit sur la biblioblogosphère et dans la littérature bibliothéconomique. Elle y fait figure de voie d’avenir et semble se matérialiser également dans plusieurs établissements européens, notamment au Royaume-Uni, aux Pays-Bas et en Europe du Nord, où la filiation directe à ce modèle est parfois ouvertement revendiquée, à l’exemple du « Fil rouge », bibliothèque centrale de la ville de Hjoerring, au Danemark, présentée au dernier congrès de l’Ifla 2 (International Federation of Library Associations and Institutions). Si le concept est abondamment utilisé, il reste toutefois peu documenté, peu explicité, et son usage peut connaître des acceptions divergentes. Il paraît donc opportun de se pencher sur ses caractéristiques afin d’en restituer l’essence et de mieux saisir le succès qu’il remporte 3. Qu’est-ce que le troisième lieu ?

Le blogue de Biblio-Web | Évoluer dans un monde numérique : pratique et enjeux pour les bibliothèques. Les propos diffusés dans ce blogue sont rédigés dans un cadre professionnel et n'engagent que l'auteur. Dix idées à voler pour vos bibliothèques Parce que seules les bonnes idées méritent d’être volées, voici une sélection personnelle de 10 initiatives dans les bibliothèques qui me semblent mériter d’être volées, donc copiées, donc adaptées! [<a href="//storify.com/silvae/10-ateliers-originaux-dans-les-bibliotheques" target="_blank">View the story &laquo;&nbsp;10 idées à voler pour vos bibliothèques&nbsp;&raquo; on Storify</a>] Sur le même thème Outiller les travailleurs du savoir : html vers epub J'aime beaucoup cette petite extension pour navigateurs (Firefox en particulier). Elle s'appelle GrabMyBooks.

Littératie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sur les autres projets Wikimedia : littératie, sur le Wiktionnaire Selon l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), la littératie est « l’aptitude à comprendre et à utiliser l’information écrite dans la vie courante, à la maison, au travail et dans la collectivité en vue d’atteindre des buts personnels et d'étendre ses connaissances et ses capacités. » (dans le rapport publié le 14 juin 2000 : La littératie à l’ère de l’information). Terminologie[modifier | modifier le code] « The next best thing to knowing something, is knowing where to find it. » « Ce qu'il y a de mieux en dehors de savoir quelque chose, c'est de savoir où le trouver » – Samuel Johnson Cette citation de l'écrivain et savant anglais Samuel Johnson n'a rien perdu de sa vérité encore aujourd'hui. Origine du concept[modifier | modifier le code] Le concept est issu du mot anglais literacy (« alphabétisme ») qui s'oppose à illiteracy (analphabétisme).

Au delà du « learning center » : Une « Learning University » En contraste avec la volonté de créer des espaces dédiés type « learning center » dans les universités vus comme des bâtiments dédiés, j’ai été très impressionné par le campus de l’Université Technique de Delft, qui semble oubliée par les études françaises sur les « learning centers ». Ici tous les espaces sont pensés pour permettre l’apprentissage. le hall de design industriel, surplombé d'espaces de travail individuels Ici, il y a des espaces de travail partout dans les bâtiments, même dans les couloirs : des zones de travail individuel avec ou sans ordinateur ; des zones de travail de groupe lumineux avec tableau, ordinateur, prises de courant et réseau ; des zones de discussion. L’idée première qui guide cette organisation est que les étudiants travaillent mieux, de manière plus efficace quand ils sont sur le campus. Un espace de groupe ouvert Par ailleurs, les laboratoires sont équipés de zones dédiées pour accueillir des groupes projets. Crédit photos : Like this: J'aime chargement…

Comment créer un tiers-lieu ou un lieu partagé ? Infographie décisionnelle Comment créer un tiers-lieu ou un lieu partagé ? Maxime Arnaud est l’auteur de cette infographie mode d’emploi – en pdf (voir ci-dessous) organisée autour d’étapes clés et 6 phases essentielles pour se lancer dans un projet de lieu partagé parmi 8 types : colocation de bureaux, centre d’affaires, télécentre, espace de coworking, atelier partagé, hackerspace ou fablab. Panorama des possibles pour un tiers-lieu ou lieu partagé L’infographie Comment créer un tiers-lieu tient compte de retours d’expériences en France réunis par la Coopérative des Tiers-Lieux. Sur cette affiche sous la forme d’un schéma de processus – organigramme (« flowchart »), il est signalé des points à prendre impérativement en compte, des pratiques efficientes, des principes pour un projet collectif de tiers-lieu réussi sans oublier les écueils et dérives. Une vision que l’équipe qui a conçu et pensé cette infographie tiers-lieu appelle un « panorama des possibles ». Créer un tiers-lieu : Bonnes pratiques décisionnelles

Enjeux et problématiques des Learning Centres : l’exemple de Lille 3 Le site de la Conférence des présidents d’université a mis en ligne un rapport ayant pour ambition de synthétiser l’ensemble des questions que peuvent soulever la conception et la mise en place d’un Learning Centre. Nous en proposons ici un résumé, augmenté d’autres publications récentes et de nos propres commentaires. Notre propos sera illustré par l’exemple de Lille 3, université pleinement engagée dans cette problématique, avec la création d’un Learning Centre thématique. Le rapport « Mettre en place un Learning Centre : enjeux et problématiques » est le deuxième volet réalisé par la Caisse des dépôts, faisant suite à une étude portant sur l’université numérique dont nous avions également donné un long écho dans Insula en août 2010 pour sa partie documentaire. Learning Centre : un nom Le nom du LC de Lille 3 Learning Center archéologie/égyptologie. L’expression Learning Centre n’a pas été francisée, n’ayant pas d’exact équivalent. Learning Centre : une histoire Learning Centre : un lieu

Library ground floor tour - Imperial College London Guide pour créer un makerspace en bibliothèque Le guide pour construire un makerspace dans une bibliothèque a été rédigé et publié fin août 2015 par Thomas Fourmeux, bibliothécaire assistant multimédia à la bibliothèque Dumont d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) sur son blog Biblio Numericus. Cet article dresse un état des lieux des possibles pour envisager la création d’un makerspace (« espace faiseur » en français) ceci à partir d’une veille thématique pointue. Qu’est-ce qu’un markerspace ? Comme l’indique le collectif Patchworking Poitiers : « Pour parler à la fois de FabLab et de Hackerspace, on utilise souvent le terme générique de Makerspace. Les projets menés dans un Makerspace sont collectifs voire collaboratifs. Quels choix essentiels pour créer un makerspace ? Licence : Contrat spécifique : merci de prendre contactGéographie : France Tags: créativité, fablab

Related: