background preloader

1492: la conquête du paradis (1992), version française

1492: la conquête du paradis (1992), version française
Related:  L'ouverture atlantiqueMontaigne

CRIVELLI, L'annonciation, 1486 Carlo CRIVELLI (1430-1494) Peintre italien. Originaire de Venise, il produit des œuvres très décoratives (marbres, feuillages, fruits...) au dessin minutieux et donnant à ses sujets une certaine intensité dramatique, propre au gothique tardif. Il fut influencé par la Renaissance dans le traitement des volumes et par la découverte de la perspective par Brunelleschi. Crivelli suivit sa formation artistique à Padoue auprès de Squarcione. Annonciation avec St Emidius 207 x 146.7 cm, ce tableau est une œuvre de grande taille. Au XVe siècle, la ville d'Ascoli était sous la domination papale. La lettre accordant aux habitants d'Ascoli l'autonomie administrative de leur ville leur parvint le 25 mars, jour de l'Annonciation. Composition et présentation : La composition du tableau de Crivelli correspond à cette double circonstance du 25 mars : la libération de la ville et l'Annonciation à la vierge Marie. à noter : le paon est le symbole de la résurrection.

Fichier:Theodor de Bry - Canibais.jpg D’une capitale, l’autre. De Valladolid à Mexico au xvie siècle En verdad, que habiendo visto esta Audiencia [de México], no hay para qué desear ver las de Granada y Valladolid, que son las más insignes de España. 1 Francisco Cervantes de Salazar, México en 1554 y túmulo imperial, México, Porrúa, [1554] 1978, p. 4 (...) Francisco Cervantes de Salazar1 Tras un frenazo en el siglo XVI, la ciudad [de Valladolid] experimenta un desarrollo considerable, un auténtico crecimiento americano. 2 Bartolomé Bennassar, Valladolid en el siglo de Oro. 1Bartolomé Bennassar. 3 Bartolomé Bennassar, Valladolid au siècle d’or : une ville de Castille et sa campagne au xvie siècl (...) 2Je partis accomplir ma coopération deux ans, à Caracas, et là je connus mieux, mais encore indirectement, le vrai Bennassar, car je me liai d’amitié avec un jeune Toulousain, qui avait été son étudiant, et qui évoquait avec enthousiasme le professeur et disait merveilles de sa Valladolid au Siècle d'Or. 4 Bartolomé Bennassar, Pérégrinations ibériques. 6 Lucille et Bartolomé Bennassar, 1492.

1492 : Christophe Colomb de Ridley Scott (1992) - Analyse et critique du film Tout commence avec Roselyne Bosch, connue aujourd’hui pour être la réalisatrice de La Rafle (2010). Journaliste au Point dans les années quatre-vingt, la jeune femme doit consacrer une série d’articles à la ville de Séville qui prépare en grandes pompes, pour l’année 1992, le 500ème anniversaire de la découverte de l’Amérique. Fascinée par ce qu’elle découvre sur Christophe Colomb lors de ses recherches en Espagne (notamment les lettres du navigateur et la biographie posthume rédigée par son fils Fernando), elle dévie quelque peu du projet initial et, rêvant depuis longtemps de cinéma, se lance dans l’écriture d’un scénario. Le sujet attirant les investisseurs, elle parvient à mettre en place avec Alain Goldman une coproduction européenne à hauteur de cinquante millions de dollars (à peu près l’équivalent de cent millions de dollars aujourd’hui), avec en vedette Gérard Depardieu, alors au sommet de sa gloire grâce au Cyrano de Bergerac de Jean-Paul Rappeneau.

Compendium de cosmographie Pedro de Medina (1493–1567) fut cartographe, auteur et fondateur de la science maritime. Il vécut à Séville, le centre du commerce océanique espagnol et le point de départ des bateaux allant vers le Nouveau Monde. Il travailla dans un environnement modelé par la Casa de Contratación (Chambre de Commerce), l'agence gouvernementale espagnole qui contrôlait l'exploration et la colonisation, bien qu'il n'ait jamais été employé par elle. En 1545, Medina publia son œuvre la plus importante, El arte de navegar (L'art de naviguer), un aperçu général des connaissances existantes sur le sujet. Le livre fut diffusé internationalement et rapidement traduit en plusieurs langues européennes. « Ready Player One » : Spielberg renoue avec son âme d’enfant Canal+ Décalé, samedi 2 mars à 20 h 55, film Entre Cheval de guerre, Lincoln, Le Pont des espions et Pentagon Papers, la filmographie de Steven Spielberg a pris, au cours des années 2010, un tour très sérieux. Cette série de fresques historiques trempées dans des bains de couleurs désaturées pouvait laisser croire que l’inventeur du block­buster, après trois décennies passées à enchanter la jeunesse du monde entier, avait tourné la page de l’entertainment pur jus. Le tsunami Ready Player One (2018) remet brutalement les pendules à l’heure. Lire le portrait dans « M » : Ernest Cline, un fan de Spielberg adapté par son idole Le jeu est virtuel, mais l’enjeu est tout ce qu’il y a de plus réel : 500 milliards de dollars, et le contrôle de l’entreprise qui gère l’Oasis. Le monde ravagé de Ready Player One rappelle celui de A.I. Ready Player One, de Steven Spielberg. Isabelle Regnier

Voyages à l'intérieur des terres d'Afrique: Contenant une description de plusieurs nations d'une grandeur de neuf cent soixante six kilomètres jusqu'à la rivière Gambie Francis Moore était un commis, et plus tard un facteur, de la Royal African Company. Moore vécut sur le fleuve Gambie de novembre 1730 à mai 1735, et représentait les intérêts commerciaux de l'entreprise. Cet ouvrage se compose du journal personnel que Moore tint à l'époque, qui reste une importante source d'information sur la Gambie pré-coloniale. Le journal de Moore inclut des discussions sur l'histoire naturelle, la description des différents groupes ethniques qui vivent le long du fleuve, ainsi que des observations sur la vie quotidienne et économique. On y trouve également des compte-rendus sur la traite des esclaves, et en particulier l'histoire de Ayuba Suleiman Diallo (connu en Angleterre comme Job ben Salomon), fils d'un religieux musulman qui fut capturé comme esclave, racheté par des philanthropes de Londres, et finalement renvoyé en Afrique. Moore accompagna Diallo lors de son retour au Sénégal en 1734.

Les cartes marines La Bible raconte que la reine de Saba fit un long voyage pour rendre visite au roi Salomon dans le royaume d’Israël, apportant avec elle de riches présents d’or, de pierres précieuses et de parfums. Connue dans les traditions juive, chrétienne et musulmane, elle est tantôt présentée comme la souveraine du Yémen, tantôt comme la reine de la lointaine Éthiopie. L’Atlas catalan la représente dans la partie de l’Arabie qui porte son nom (Arabia Sebba) et lui donne les traits et l’attitude d’une princesse européenne, blonde et au teint clair, vêtue d’une robe à longues manches fendues, tenant à la main un globe en or. Le texte à côté d’elle raconte les merveilles associées traditionnellement à l’Arabie : « Arabia Sebba, province que gouverne la Reine de Saba des Sarrasins Arabes. Ici, il y a beaucoup de bons parfums de myrrhe et d’encens, et de l’or, de l’argent et des pierres précieuses en abondance, et là encore on trouve un oiseau qui a pour nom le phénix. » Carte de l’Atlantique (détail)

Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne de Frère Bernardino de Sahagún : le Codex de Florence. Livre XII : la conquête du Mexique Historia general de las cosas de nueva España (Histoire générale des choses de la Nouvelle-Espagne) est un ouvrage encyclopédique sur le peuple et la culture du centre du Mexique. Il fut compilé par Frère Bernardino de Sahagún (1499–1590), missionnaire franciscain qui arriva au Mexique en 1529, huit ans après la fin de la conquête espagnole par Hernan Cortés. Communément appelé Codex de Florence, le manuscrit est composé de 12 livres consacrés à des thèmes différents. Le Livre XII retrace la conquête espagnole du Mexique, qui se déroula entre 1519, lorsque Cortés débarqua sur la côte avec à peine plus de 100 hommes et quelques chevaux, et 1521, lors de la prise de Tenochtitlan et de l'asservissement des Aztèques. L'histoire est racontée du point de vue des anciens autochtones qui vivaient à Tenochtitlan à l'époque de la conquête et qui furent les témoins directs des événements décrits.

Related: