background preloader

Les cours en ligne, leviers pour une pédagogie active ?

Les cours en ligne, leviers pour une pédagogie active ?
Recommandations : Il n’y a pas de pédagogie magique fonctionnant pour tous les élèves. Certains élèves sont demandeurs de cours classiques… il faudra les accompagner à l’autodidaxie (positionnement 2).Les cours en ligne ne remplacent pas l’enseignant : l’usage de cours en ligne ne remplace pas l'enseignant, c’est une manière de faire les cours autrement et plus exigeante en termes de temps de préparation qu'un cours magistral. Mais cela laisse du temps, en classe, pour accompagner les élèves qui en ont besoin. Cela permet de gérer l’hétérogénéité.Si vous optez pour de la classe inversée, il conviendra de préparer des solutions pour les élèves qui n’ont pas d’ordinateurs à la maison (accès au CDI ou ouverture de salles dédiées par exemple). par Muriel Epstein * Au cœur de ces pédagogies actives, on trouve deux éléments centraux : la création d’une communauté comme élément préalable et la mise en activité des élèves comme résultante positive. Quelques définitions La collaboration entre élèves Related:  INGENIERIE 1IngénierieClasse inversée - Flipped classroom

Comment aider vos apprenants à retenir plus d’informations ? Tout le monde veut développer des modules e-learning efficaces, que ce soit pour partager de nouvelles informations ou pour changer les comportements au travail. Même si tous les objectifs du e-learning ne sont pas les mêmes, il existe des méthodes de conception qui permettront à vos apprenants de retenir des informations plus facilement afin de pouvoir les mettre en pratique dans le monde réel. Pour utiliser ces méthodes, il faut d’abord comprendre comment le cerveau traite les informations entrantes. Dans cet article nous allons voir un bref aperçu de la théorie cognitive de l’apprentissage et dans quelle mesure cela s’applique à vos modules e-learning. L’apprentissage est le processus qui consiste à faire entrer de nouvelles informations dans la mémoire de travail et à les intégrer aux connaissances existantes dans la mémoire à long terme. Voici quelques informations de base pour vous aider à mieux comprendre la différence entre la mémoire de travail et la mémoire à long terme :

Exemples de modules « La classe inversée n’est pas une révolution pédagogique, mais une illusion » (Paul Devin, IEN) Paul Devin est Inspecteur de l'Education nationale et secrétaire général du SNPI (syndicat des personnels d'inspection). Pour lui, la classe inversée nous détourne du vrai enjeu : les compétences professionnelles de l'enseignant. La classe inversée : révolution ou effet de mode ? Je ne sais pas si c’est un effet de mode mais ce n’est pas une révolution pédagogique. Que reste-t-il de commun à tous les discours sur la classe inversée ? Quelle est justement la réalité des classes ? Cela fait très longtemps qu’un certain nombre d’enseignants cherche à faire autre chose qu’un cours magistral classique. Je ne fustige aucun enseignant en disant cela, ce que je veux seulement essayer de mettre en réflexion, c’est tout ce qu’il peut y avoir de totalement illusoire dans l’idée que l’on va, par une méthode particulière, totalement régler les problèmes éducatifs. Vous portez un regard très sévère sur l’utilisation des capsules à visionner chez soi. C’est là que tout se joue. Fabien Soyez

Formateurs, pourquoi et comment digitaliser les formations Le modèle SAMR – pour Substitution, Augmentation, Modification, Redéfinition, élaboré par Ruben Puentedura, nous donne une grille de lecture de l’introduction du digital dans la formation. La simple substitution – un quiz sur les smartphones remplaçant les bons vieux cartons colorés- est amusante mais ne modifie pas véritablement l’expérience des apprenants. D’autres usages du digital permettent de redéfinir cette expérience, de l’enrichir. Introduire le digital dans nos formations, c’est donc nous demander en quoi les technologies peuvent favoriser un engagement plus actif des apprenants, et le réinvestissement des acquis en situation de travail. Les 100 outils « au top » Jane Hart, dans sa 9ème enquête sur les outils pour apprendre, publie la liste des 100 premiers outils. Le classement des outils par fonctionnalités est particulièrement intéressant. Sans prétendre à l’exhaustivité des fonctionnalités et des outils recensés par Jane Hart, j’obtiens cette photographie pour 2015 :

réseau CRE@TIVE - Cartographies des outils TICE Le réseau CRE@TIVE (Cellules de Ressources et d'Appui aux Technologies, aux Innovations et à la Veille Educative) a mis sur pied un outil de cartographie interactive dans le but de faciliter et développer l'accès des enseignants aux potentialités pédagogiques des outils TICE. Cet outil est construit sur trois approches pédagogiques complémentaires qui permettent de s'orienter à travers une grande liste d'outils. On trouvera la version interactive de cet outil sur le site de la GEV, et cette page fourni quelques schémas et résumés de ces cartographies, ainsi que des documents réalisés par le réseau CRE@TIVE. Catégories technico-pédagogiques Cette première cartographie permet de comprendre et découvrir "À quoi servent les outils TICE" grâce à un classement en 7 fonctions technico-pédagogiques. Un document PDF détaillant cette taxonomie est disponible au téléchargement au bas de cette page. Activités et pratiques pédagogiques Situations pédagogiques Sources et références

Classe inversée : comment motiver les élèves ? La question qui revient fréquemment quant on parle de classe inversée est « comment motiver les élèves pour faire sérieusement le travail à la maison et venir en cours préparés ? ». Cette interrogation ne représente pas vraiment une nouveauté pour les enseignants, qui même sans inverser leur classe, se demandent toujours comment faire pour inciter leurs élèves à faire leurs devoirs à la maison. néanmoins, la mise en place de la classe inversée rend essentielle la résolution de cette question, étant donné que ce modèle d’apprentissage repose principalement sur la préparation du cours en dehors de la classe. Crédit image : une expérimentation de classe inversée Entendons nous d’abord sur la définition de la notion de classe inversée. Il s’agit ainsi d’encourager les enseignants à intégrer des stratégies d’apprentissage actif pour impliquer les apprenants dans le processus d’application, de synthèse et d’analyse et pour renforcer leurs connaissances pendant les heures de classe.

Créer son Scénario d’apprentissage hybride (outils, tutoriels, exemples…) Qu'est-ce qu'un scénario d'apprentissage hybride ? La définition adoptée par l'équipe du projet BASAR est celle de Gilbert Paquette : « Un ensemble ordonné d'activités, régies par des acteurs qui utilisent et produisent des ressources, et utilisent des services et supports TIC ». Le caractère "hybride“ d'un scénario peut être lié soit à l'utilisation de dispositifs différents (téléphone, tablette, ordinateur, etc…), soit à la combinaison de différents modes de communication et/ou de travail (distanciel/présentiel, synchrone/asynchrone, proactive/réactive, individuel/collaboratif, etc.) Scenario BASAR est un module de conception de scénarios hybrides dérivé de la chaîne éditoriale Scenari Opale.Il s'agit d'un module conçu par l'Université de technologie de Compiègne à la demande de l'Agence Universitaire de la Francophonie. Un exemple de Olivier Legay : Voilà un scénario hybride d'une durée de 25h réaliser avec Scenari Basar

réaliser un bon scénario pédagogique ScénoForm : Méthode de conception et mise en œuvre d’un scénario pédagogique ScénoForm Le ScénoForm est une réalisation originale de la SAS JRODET CONSEIL qui conserve l’entière paternité et propriété. Il est le résultat d’une longue pratique de la scénarisation de formation de Jacques Rodet et d’une veille constante et d’échanges avec d’autres concepteurs pédagogiques. Signalons en particulier Brigitte Denis, Patricia Gounon, Jean-Paul Moiraud, Jean-Jacques Quintin, Sylvain Vacaresse. Le Scénoform est un outil destiné aux concepteurs et scénaristes de formation à distance ou hybrides, composé de trois éléments : Des objets qui représentent les différentes actions ou situation d’une formationDes matrices qui permettent d’ordonner les objets de manière spatio-temporelleDes storyboards qui décrivent les actions L’un de ses atouts est la simplicité : Le scénoFORM se veut être simple d’utilisation. Le ScénoFORM comporte quatre catégories d’objets : Exemples : Scénario de module

Related: