background preloader

Fais-le toi-même !

Fais-le toi-même !
Description Ils sont artistes, passionnés de data, musiciens ou performers et c’est leur manière de travailler qui les réunit au sein d’un même mouvement. Celui des makers pour qui la bidouille, le Do It Yourself et la volonté de faire et de partager sont les premières valeurs. Ce qu’ils aiment, c’est chercher, comprendre, tester… et si parfois, ils ratent, ils en profiteront pour recommencer. Les makers partagent des ateliers, des fab labs, ou choisissent la rue pour s’exprimer. Ces artistes en tout genre, souvent engagés, proposent un nouveau rapport aux technologies, des modes alternatifs de consommation et de production. Adrien Pavillard Réalisateur, à l’opposé de beaucoup de ses illustres ainés, il est devenu documentariste après avoir été pubard. Related:  Culture numérique

Oui Are Makers : deviens un maker avec plein de tutoriels Construire un petit robot, cuisiner un pain d’épices « maison », customiser des sandales d’été… La plateforme Oui Are Makers est le réseau social des makers pour apprendre et partager tes propres tutos. Pour les adultes, mais aussi pour les ados, Oui Are Makers réunit tous les makers qui veulent partager leurs astuces sous la forme de tutoriels. Étape par étape, tu vas pouvoir refaire le projet présenté. Sur le mode collaboratif, tu peux aussi partager tes créations avec les autres membres du réseau. Sur la plateforme, tous les tutos ne concernent pas uniquement des projets technologiques. A toi de jouer maintenant sur Oui Are Makers A lire aussi :

rue89.nouvelobs Tristan Harris a été le « philosophe produit » de Google pendant trois ans. Ça vous laisse perplexe ? Nous aussi, au début. On a découvert cet ingénieur informatique américain formé à Stanford via un post de Medium passionnant titré « Comment la technologie pirate l’esprit des gens ». Concrètement, Facebook a intérêt à ce qu’on scrolle son fil d’actu toute la journée, et pour ça, il nous détourne de notre intention initiale. Tristan Harris a créé un label, Time Well Spent, pour faire en sorte que les technologies nous redonnent du pouvoir au lieu de nous transformer en zombies boulimiques de notifications et de flux d’infos. Merci, votre inscription a bien été prise en compte. Tristan Harris à TedX Bruxelles - TedX Rue89 : En tant que jeunes urbains connectés, on a quelquefois cette sensation d’étouffer de technologie, au point de vouloir parfois jeter nos smartphones par la fenêtre. Mais est-ce que c’est si grave, pour toi ? Ça nous rend vraiment fou, en fait (rire). C’est vrai. Un peu.

Grand Entretien avec Richard David Precht “L’école doit redevenir un lieu qui stimule l’esprit créatif et le bonheur d’exister” Patrice van Eersel L’homme est par ailleurs un passionné de sciences, notamment de neurologie. Une passion qui, curieusement, l’amène aujourd’hui à focaliser son attention sur l’école et la pédagogie. Et à proposer une véritable utopie éducative pour le XXIe siècle. Oui, depuis l’enfance ! Votre dernier livre, « Anna, l’école et le bon Dieu » (pas encore traduit en français), utilise les récentes découvertes sur le cerveau pour s’attaquer férocement au système scolaire occidental dont vous dites qu’il « trahit nos enfants »… Absolument. Pourquoi dites-vous qu’il faut, non pas réformer, mais révolutionner l’école ? Pour au moins deux raisons. Vous insistez beaucoup sur l’ennui des élèves d’aujourd’hui… C’est une aberration. Les Français citent pourtant volontiers l’école allemande, supposée très ouverte aux activités physiques quotidiennes… Je suis marié avec une francophone, une Luxembourgeoise déjà mère de trois enfants que j’ai vus grandir dans le système français. Pourquoi ?

RSLN | Blockchain : de quoi parle-t-on ? Nous n’en sommes pas encore au stade de remplacer les fonctions traditionnelles de l’Etat, comme la gestion des élections par exemple – la Blockchain est une technologie qui n’est pas encore assez mature -, mais certains pays, tels que l’Estonie et les Honduras sont déjà en train d’expérimenter avec les Blockchains au niveau des cadastres publics notamment, car cela présente une alternative incorruptible et décentralisée à tout ce qui demande le stockage sécurisé de données. Blockchain Ensuite, l’intérêt pour la Blockchain varie selon les profils : les cypherpunks ou les libertariens sont intéressés par le fait qu’elle permet de simuler de façon technologique des mécanismes qui n’existent aujourd’hui que grâce au droit ; et donc, de s’en passer. C’est antagonique aux idéaux libertariens soulevés par Bitcoin, mais les opportunités fournies la Blockchain s’étendent quand même bien au-delà de ces idéaux.

Comment utiliser Periscope dans l’éducation ? Tout le monde a évidemment entendu parler de la dernière application à la mode, l’application qui permet de retransmettre une vidéo en direct à ses abonnés. Celle que certains footballeurs auraient peut-être mieux fait de ne pas utiliser. Nous parlons de Periscope bien sûr. Si cet outil fait une entrée remarquée dans le monde du journalisme, certains enseignants tentent de mettre en place des activités avec Periscope dans l’éducation. En effet, cette application de streaming vidéo peut servir à tout autre chose que de retransmettre à ses amis une vidéo ou l’on se moque de son professeur et où l’on bave sur ses petits camarades. Mais, pour ceux d’entre vous qui ne sont pas à jour au niveau de l’actualité du ballon rond, et avant de présenter la manière dont on peut utiliser Periscope dans l’éducation, voyons concrètement ce qu’est cette application et les possibilités qu’elle offre. Periscope : mélange de Twitter, snapchat et Youtube. 7 façons d’utiliser Twitter en classe Sources :

Le sigle MOOC à la loupe Dans le dernier billet, je vous avais promis que nous reviendrions sur la définition du terme MOOC en décomposant le sigle. Nous allons donc revenir aujourd’hui sur la signification des termes Massif, Open, Online et Course. Si je me suis déjà prêté à l’exercice il y a longtemps dans le cadre d’un billet assez court, je vous propose aujourd’hui de renouveler l’exercice dans un esprit un peu plus académique. Le terme Massif, pour Massive, a le défaut d’imposer une part d’arbitraire. Il est d’ailleurs impossible de savoir en amont du lancement du cours si celui-ci attirera ou non une audience massive. Le terme Open pose un certain nombre de problèmes de traduction ; il n’a pas la même signification selon la perspective que l’on adopte. Le O correspond donc davantage au Open de Open Registration (Daniel, 2012). Nous n’insisterons pas outre mesure sur le terme Online car il présente moins d’ambiguïté. Le terme Course pose également un certain nombre de problèmes de définition.

Le Sphérier – FlipMusicLab.fr La naissance de cet outil d’évaluation vient d’une posture différente concernant l’appréhension des compétences à acquérir en Education Musicale. Cet article est une réflexion et ne se veut aucunement péremptoire, novateur ou infaillible, comme d’ailleurs le principe « lab » / expérimental de ce site. Le sphérier est pour l’instant sur creative commons la plus fermée car il me faudra encore du temps pour l’éprouver et me confirmer ou m’infirmer sa pertinence. Ayant soumis cet outil à supervision depuis quelques mois , je le teste depuis l’an dernier. Mon très estimé collègue d’ #edmus @vleroux44 vient d’en réaliser avec un brio immense la concrétisation numérique et j’ai testé ce système avec quelques classes cette année, ce qui m’incite maintenant à expliquer son fonctionnement. Ma très estimée collègue d’#edmus @zikmuable a grandement contribué dans son élaboration par un travail commun autour des îlots par rôles et du sphérier lui-même. D’abord la finalité du sphérier :

Dominique Cardon : "Nous devons nous armer d’une culture critique des algorithmes" Politique, environnement, médecine... Il ne se passe plus une journée sans que nous n'entrions en interaction avec un algorithme, bien souvent sans même nous en rendre compte. Méconnus, ces rouages façonnent pourtant le Web d'aujourd'hui. Entre code informatique et mathématiques, les algorithmes sont l'objet de nombreux fantasmes, du fait notamment du secret qui entoure leur conception. Sociologue reconnu pour ses travaux sur les enjeux politiques d'Internet, Dominique Cardon interroge dans son nouvel essai ces algorithmes qui rythment notre quotidien. Entre politisation et big data, il milite pour « ouvrir la boîte noire » des algorithmes. Pourquoi ouvrir la « boîte noire » des algorithmes ? Dominique Cardon : Il faut « ouvrir la boîte noire » des algorithmes et ne pas se laisser intimider par la complexité de ces technologies, non pas pour en décoder les raffinements statistiques, mais pour comprendre le genre de monde qu’elles fabriquent. Concrètement, comment l'ouvrir ?

Quand l'enseignant devient coach Depuis plusieurs années, on se rend compte que l’enseignement descendant, c’est-à-dire la transmission d’un sachant à un apprenant, n’est pas forcément la manière optimale de faire apprendre quelque chose. Pourtant, à l’école, les cours magistraux sont souvent légion, ce qui ne laisse pas l’opportunité à l’apprenant de s’exprimer, d’expérimenter ou d’enrichir les propos de l’enseignant. Aujourd’hui, de plus en plus d’apprenants souhaitent gagner en autonomie et être acteur de leur apprentissage. Dans un article d’Inside Higher Ed, Christine Seifer et Richard Chapman, deux professeurs d’université affirment que l’enseignant devrait changer de posture et apprendre à coacher les apprenants. Que signifie coacher les apprenants ? Coacher les formés, c’est leur permettre de devenir autonomes et les inciter à prendre conscience qu’ils sont acteurs de leur apprentissage. Pourquoi l’enseignant doit-il devenir coach ? D’après les deux auteurs, le coaching permet : Quelles sont les difficultés ?

Le Nyan Cat appartient au public : un mème n’est pas une marque Les noms de Charlie Schmidt et Orlando Torres ne vous disent sans doute rien, mais ces personnes sont à l’origine de deux des mèmes les plus célèbres de l’histoire d’Internet, à savoir le Keyboard Cat et le Nyan Cat. Ils ont attaqué en justice la semaine dernière Warner Bros et 5th Cell pour avoir fait apparaître leurs créations comme des personnages dans le jeu vidéo Scribblenauts. L’auteur du Nyan Cat explique sa décision par le fait qu’il n’est pas d’accord avec l’usage commercial qui a été fait de sa création : Je n’ai jamais tenté d’empêcher les gens de faire des créations qui contribuent artistiquement et ne sont pas à but lucratif. Mais il s’agit d’un usage commercial, et ces entreprises elles-mêmes sont les protectrices de leur propre propriété intellectuelle Les deux plaignants ont en effet enregistré des copyrights et des marques sur le Nyan Cat et le Keyboard Cat, qu’ils comparent avec le logo de Warner Bros : Ce qui définit un mème est la transmission de personne en personne.

Pédagogie et technologie : ne pas se tromper de priorité ! On m’a demandé à plusieurs reprises si l’on apprenait mieux avec le numérique. Ma position est assez claire à ce sujet : le numérique ne fait pas mieux apprendre par principe, par contre, il permet de créer des situations d’apprentissages riches, qui elles, permettent de développer des apprentissages en profondeur. Voyons donc quelques éléments de réflexion à ce sujet. 1 – Le syndrome NSD NSD pour No Significant Difference ! En effet, des méta-analyses ont été faites à ce sujet et dans un premier temps, aucune conclusion n’est généralisable : des études montrent que le numérique apporte une plus-value, d’autres montrent que le numérique est contre-productif et d’autres encore n’arrivent pas à conclure sur la pertinence (ou pas) du numérique … 2 – le modèle ICAP (ou CoCAR, dans une traduction libre en français) Une nouvelle méta-analyse menée par Michelene T.H. 3 – Discussion Et vous, qu’en pensez-vous ? WordPress: J'aime chargement…

Marque, est-ce que tu mème ? | DISKO Rappel : sur la planète Internet, un mème est un élément qui reprend ou détourne une création d’origine. Drôle, stupide, satirique, en vidéo, photo, gif… le mème peut prendre n’importe quelle forme. Tout le monde se souvient du clip de Psy et ses multiples détournements, la déferlante Harlem Shake, les parodies sur Miley Cyrus et sa boule, ou plus récemment, les différentes versions de « 10 hours of walking in NYC… », la photo de Kim Kardashian dénudée… Mais pour une marque, le mème, ami ou ennemi ? Les marques souhaitent toutes obtenir une telle puissance virale. Quand celles-ci réalisent leur propre mème, c’est le plus souvent pour profiter d’un buzz déjà présent. Généralement, le processus est plutôt inverse : ce sont les publicités qui font l’objet de mèmes des internautes, pour le meilleur… et pour le pire. Le mème, ce boomerang incontrôlable ? Pas forcément. Le FAIL : Un mème : Le mème parodique d’Orangina : La réponse de La Redoute : Le Graal digital This is Social Power

« Comment le numérique bouleverse la pédagogie » : François Germinet (UCP) Président de l’université Cergy-Pontoise (UCP), François Germinet préside le Comité numérique de la Conférence des présidents d'université et a, à ce titre, largement participé à l’organisation en 2015 de son colloque intitulé Université 3.0 : nouveaux enjeux, nouvelles échelles à l’ère du numérique. Le cabinet de conseils spécialisé dans l'enseignement supérieur HEADway et Learn Assembly, l’« université des entrepreneurs et des professionnels du web », sont allés à sa rencontre. Il répond d'abord à nos questions sur le digital et la pédagogie, l'arrivée de nouvelles technologies, la classe inversée. Puis sur les MOOCs, ces fameux cours en ligne gratuits et ouverts à tous, et comment ils peuvent plus particulièrement être utiles aux entreprises. Share and Enjoy Signaler ce contenu comme inapproprié Cette entrée a été publiée dans MOOC, Orientation, Pédagogie, Universités.

Le « mème » Internet Doge est devenu une marque Cette photo d'un chien japonais, objet de centaines de milliers de détournements en ligne, a été rachetée par une entreprise américaine. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Grégor Brandy (Journaliste) C'est une histoire tellement absurde qu'elle en devient sérieuse. Il y a quelques semaines, une entreprise du nom d'Ultra Pro International LLC a racheté la photo d'un mème, un élément de la culture Internet. Lire : Le mème, ou l'art du détournement humoristique sur Internet Le 16 mai 2014, elle demandait à ce que le nom « doge » devienne une marque déposée pour contrôler la distribution de vêtements qui pourraient lui être associée. Un doge, puisque c’est cela dont on parle, c’est ce chien, un shiba devenu source de détournements ironiques : Tout a donc commencé avec cette série de photos. Oui, c’est stupide, mais comme le précise Kyle Chaika sur The Verge, « le mème Doge est un exemple parfait de ce qui rend la culture Internet si géniale. Principal point du débat : le nom. Wow.

Related: