background preloader

Sport et santé - Corpus - réseau Canopé

Sport et santé - Corpus - réseau Canopé
« Bouger… c’est bon pour la santé ! » Notre organisme est une véritable mécanique de précision, conçue pour se mouvoir, se renforcer et gagner en performance. Pourtant, à bien regarder nos habitudes du quotidien, force est de constater que la sédentarisation gagne sans cesse du terrain, plaquant sournoisement certains d’entre nous au fond du canapé. Quel dommage lorsqu’on connaît les bienfaitsqu’une activité physique procure à l’ensemble de nos organes, de nos appareils anatomiques et de nos fonctions métaboliques !Qu’il s’agisse des muscles, des articulations, des os, des poumons, du coeur… mais aussi du cerveau, les études, anciennes ou plus récentes, montrent qu’une pratique modérée et régulière, d’une ou de plusieurs activités physiques et ce quel que soit l’âge du pratiquant, améliore considérablement l’état de vigilance, l’état de santé et donc, la qualité de vie.

https://www.reseau-canope.fr/corpus/video/sport-et-sante-152.html

Related:  pour le siteMouvementCorps humain et santé : l'effort physique5eme

Bac 2016 : les applications pour réviser sur ton téléphone Le Bac 2016 s’approche et il est temps de s’y mettre sérieusement ! Voici une liste d’applications gratuites pour réviser le Bac dès maintenant sur ta tablette ou ton smartphone. Toutes ces applications sont gratuites et tu as l’embarras du choix. Le plus simple est de les télécharger toutes et de voir lesquelles sont les plus adaptées à tes besoins. Certaines sont de simples quiz plus ou moins élaborés, d’autres sont beaucoup plus complètes avec un contenu académique plus riche.

De 5 à 17 ans Pour améliorer l’endurance cardio-respiratoire, la forme musculaire et l’état osseux et réduire le risque de maladies non transmissibles, il est recommandé pour les enfants et les adolescents en bonne santé, ce qui suit : 1. Les enfants et jeunes gens de 5 à 17 ans devraient accumuler au moins 60 minutes par jour d’activité physique d’intensité modérée à soutenue. 2. Le muscle, moteur du mouvement - Corpus - réseau Canopé La séquence présente comment les muscles squelettiques, composés de faisceaux de fibres musculaires (ou faisceaux de cellules musculaires) participent, grâce à leur propriété contractile, à la réalisation d’un mouvement. Il s’agit d’une séquence infographique permettant de présenter et de saisir l’importance de la collaboration muscles/tendons/os/articulations pour la réalisation d’un mouvement. L’intégrité de ces acteurs est indispensable pour pouvoir réaliser le mouvement souhaité. La contraction musculaire, observable à l’échelle cellulaire ou à l’échelle de l’organe lui-même, constitue la première étape indispensable à la réalisation d’un mouvement.En se raccourcissant lors de sa contraction, le muscle squelettique exerce une traction sur les tendons qui le relient aux os adjacents. Ces tendons étant peu élastiques, peu déformables, ils tirent sur les os.

Videos - Corpus - réseau Canopé Manger pour bouger… Toute activité physique, même légère ou modérée, augmente significativement et automatiquement notre dépense énergétique. Il convient donc, pour contrebalancer cette dernière, de veiller à accroître et bien cibler nos apports alimentaires. À l’échelle cellulaire, chaque cellule des organes ou des appareils sollicités par l’exercice augmente son métabolisme pour produire plus d’énergie. Certaines cellules (musculaires, osseuses, tendineuses) doivent aussi réparer les microlésions occasionnées par la pratique sportive.

Vidéo > Interview : comment les cactus résistent-ils si bien à la sécheresse ? Les plantes succulentes ont la particularité de disposer d’un organe permettant le stockage de l’eau ; c’est leur principale stratégie de résistance à la sécheresse. Le précieux liquide est parfois stocké dans les racines, les feuilles ou même le corps de la plante. Cependant, suivant les espèces, d'autres stratégies permettent de limiter la consommation d’eau. Certains cactus sont par exemple recouverts de poils clairs, afin de réfléchir la chaleur solaire. Leur photosynthèse est aussi particulière, puisque leurs stomates ne s’ouvrent que la nuit, limitant au maximum l’évaporation de l’eau. Test de niveau d'activité physique Combien de temps consacrez-vous à l’activité physique chaque semaine ? Et avec quelle intensité ? Quel que soit le niveau que vous pensez avoir, vous pouvez tester et évaluer votre niveau d'activité physique grâce à ce questionnaire élaboré par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Votre niveau d’activité total est le résultat d’un ensemble d’activités physiques que vous réalisez à la maison, dans le cadre de votre travail, dans vos déplacements, dans vos loisirs… Nous allons donc vous poser quelques questions sur le temps que vous consacrez à l’activité physique que vous pratiquez dans différents contextes, lors d'une semaine habituelle (l’idée est de réfléchir à ce que vous faites en temps normal au court d’une semaine).

La respiration cellulaire - Corpus - réseau Canopé Pour réaliser la plupart de ses activités, une cellule a constamment besoin de consommer et de produire de l’énergie. Dans nos cellules, cette énergie « directement utilisable » est représentée par un intermédiaire énergétique nommé adénosine triphosphate ou ATP. Sa présence est indispensable pour permettre à certaines réactions non spontanées et nécessitant de l’énergie (réactions dites endoénergétiques) de s’effectuer.La consommation massive et continue d’ATP, sans que son stockage intracellulaire ne soit possible, impose à la cellule une production tout aussi massive et continue. L’ATP doit être constamment régénérée.Cette régénération est permise par la dégradation de substrats organiques tels que, par exemple, le glucose.

Videos - Corpus - réseau Canopé Jusqu’au milieu du XVIIIe siècle, les théories de la reproduction sont encore très influencées par celles de Galien (IIe siècle apr. J.-C.) et Aristote (IVe siècle av. J.-C.). Le plus souvent, il est admis que la femme contient dans son utérus les semences mâle et femelle qui produisent les différents organes de l’embryon.La découverte des spermatozoïdes au XVIIe siècle, grâce au tout récent microscope, introduit l’idée que le sperme contient un individu microscopique mais complet qui se développe au sein de la femme.

Retour vers le passé (pt 3) – Transformation ! Dans le chapitre précédent, nous avons vu comment les gènes ont été découverts, mais la nature même des gènes restait alors inconnue. Voici comment l’ADN a été identifié comme le support de l’information génétique (et bien sûr, c’est encore une histoire de bactéries… ! ) *si vous désirez savoir comment et pourquoi une molécule peut contenir de l’information, rendez-vous ici ! Biologie humaine : fonctions de relation "Je considère le cerveau comme le plus puissant organe du corps humain [...] les yeux, les oreilles, la langue, les mains et les jambes agissent sous le contrôle du cerveau [...] j'affirme que le cerveau est l'interprète de la conscience" (Hippocrate, 460-377 Av. JC). Fonctions de relation (système nerveux, cinq sens, locomotion) Le système nerveux est un système de communication câblé propre aux animaux. Il est constitué de cellules nerveuses, les neurones, qui communiquent par l’intermédiaire de prolongements parfois très longs en échangeant des messages de nature électrique et chimique.

La respiration - Corpus - réseau Canopé Ayant pour fonction principale de fournir à l’organisme du dioxygène tout en le débarrassant du CO2, l’appareil respiratoire adulte présente une organisation complexe, comprenant des voies de conduction et des surfaces d’échanges. Il conduit, par le biais des bronches et des bronchioles, le dioxygène atmosphérique jusqu’aux alvéoles, structures pulmonaires tapissées de capillaires sanguins. C’est à leur niveau que le dioxygène diffuse dans la circulation sanguine pendant que le CO2 en est extrait pour être expiré.Transporté par les hématies, le dioxygène est par la suite amené à toutes les cellules actives de l’organisme. Là, les échanges gazeux-respiratoires sont inverses de ceux effectués au niveau des alvéoles pulmonaires.

Videos - Corpus - réseau Canopé Cette séquence est tout à fait adaptée à une utilisation en cycle 4, dans le thème « Corps humain et santé », pour « mettre en évidence le rôle du cerveau dans la réception et l’intégration d’informations multiples » d’une part, pour « relier quelques comportements à leurs effets sur le fonctionnement du système nerveux » d’autre part.Il est possible d’utiliser la séquence de plusieurs manières : - pour mettre en évidence les structures nerveuses avant d’étudier les cas de dysfonctionnement, on peut partir de la réaction du retrait du bras lorsque celui-ci s’approche lentement d’une flamme (on évitera les situations mettant en jeu des mouvements réflexes) pour distinguer l’ensemble des structures et des étapes qui ont permis ce retrait : sensation de chaud, analyse d’une information et élaboration d’une réponse appropriée ;

Related: