background preloader

Plus de maitres que de classes : un dispositif qui fait changer l’École

Plus de maitres que de classes : un dispositif qui fait changer l’École
Patrick Picard, Centre Alain-Savary - IFÉ - ENS Lyon. Afin de réduire les inégalités d'apprentissages des élèves de milieu populaire constatés dans les résultats du système éducatif français, le gouvernement français a engagé en 2012 plusieurs réformes appelées "Refondation de l’École". Parmi ces réformes, notamment dans le cadre de la refondation de l'éducation prioritaire, le ministère de l'Éducation nationale a mis en œuvre un nouveau dispositif[1] "Plus de maitres que de classes" (PDMQC) pour aider les enseignants à rendre l'école plus juste et plus efficace, à réduire les inégalités, en apportant une aide renforcée aux élèves scolaires les plus fragiles. En trois ans, plus de 2300 emplois d’enseignants du premier degré ont été déployés (ou redéployés à partir d’anciens dispositifs). Les modalités pédagogiques de fonctionnement ne sont pas standardisées. Partout des processus à l’oeuvre L’accompagnement pédagogique de proximité : entre méfiance et immersion Des leviers multiples

http://centre-alain-savary.ens-lyon.fr/CAS/nouvelles-professionnalites/maitres-surnumeraires/plus-de-maitres-que-de-classes-un-dispositif-qui-fait-changer-l2019ecole

Related:  Plus de maîtresyouthfoxInnovation pédagogiquepalomagProfessionnel

À deux, devant les élèves Deux collègues de mathématiques proposent ici quelques situations qu’ils ont fait vivre en classe à leurs élèves, en co-intervention et ils en font l’analyse. Nous avons cette année mis en place dans chacune de nos classes de seconde un dispositif de co-enseignement. Ainsi, une heure par semaine, deux professeurs de mathématiques sont présents dans la classe [1] L’objectif principal est d’agir conjointement en classe au plus près des besoins des élèves. Notre analyse croisée des obstacles rencontrés par les élèves dans l’action nous permet ensuite de construire nos parcours d’apprentissage et d’enseignement pour chacune de nos classes et chacun de nous.

Changer une culture demande du temps « Les bœufs sont lents, mais la terre est patiente » (proverbe cambodgien) S’il est un domaine où la valorisation professionnelle fait défaut, c’est bien celui de l’enseignement. Les moments plus officiels pour souligner l’engagement exceptionnel des enseignants auprès de leurs élèves, dans l’élaboration de projets particuliers ou dans des démarches de développement professionnel sont plutôt rares.

Après la lecture : Garder des traces et partager ses découvertes! Pourquoi ne pas tirer profit des possibilités du numérique pour allonger la vie d’une lecture, qu’elle soit traditionnelle ou papier? Que ce soit en consignant sa démarche dans un portfolio numérique ou en partageant ses productions à l’extérieur de la classe, voici quelques idées qui sauront motiver les élèves. Garder des traces de ses lectures dans un portfolio numérique Afin d’avoir un suivi dans le temps, de conserver les capsules vidéos, les différentes productions en lien avec la lecture ainsi que de partager les enregistrements aux parents, le journal d’apprentissage et portfolio numérique Seesaw (pour iPad, Android et Chromebook) constitue un outil fort utile. Il permet à l’élève et à l’enseignant de conserver des traces des apprentissages et des réalisations de façon simple et efficace. Ces traces peuvent être des photos, des vidéos, des dessins, des productions enregistrées dans la pellicule du iPad, des PDF, des notes, des hyperliens et même des annotations commentées.

Enseigner plus explicitement : Pourquoi ? Qui ? Quand ? Quoi ? Où Télécharger tout le dossier (PDF - 20 pages - 2,1 Mo) Enseigner de manière plus explicite pour répondre à quels problèmes ? (Réponse de Patrick Rayou en 28 min 30) "La personne A se mésentend avec la personne B parce que la personne A est dans une logique parfaitement claire et cohérente pour elle, la personne B est dans une autre logique. Elles parlent d'un objet commun mais appréhendé de manière différente. La difficulté est d'accéder à la logique de l'autre." Résultats Google Recherche d'images correspondant à images Site Web pour cette image Cette illustration a été produite par le Centre franco-ontarien de ... mariusbourgeoys.ca Recherche par imageImages similaires Les images peuvent être soumises à des droits d'auteur.

Le blog de Jean-François Fiorina » Blog Archive » Innover, c’est savoir s’adapter pas forcément être le plus fort ! Rassurant non ? On en parle tellement dans les médias et les colloques que certains commencent à saturer. L’« Innovation » devient un mot « valise », une tarte à la crème contemporaine que chacun glisse dans son discours, un axe stratégique que toutes les établissements d’enseignement supérieur veulent développer. C’est même devenu une injonction pour les collaborateurs qui doivent tous développer leur fibre innovante et entrepreneuriale. Si l’innovation reste cruciale pour le développement de nos sociétés et nos économies, son apprentissage ne peut se réduire à un « cours » – si complet soit-il. Innover, c’est un continuum, une progression, un état d’esprit à inculquer dès le plus jeune âge, et pas seulement en fin de cursus académique, dans des cerveaux déjà bien « formatés » ;=) Innovation : de Leonard de Vinci à Steve Jobs

Les artistes d'Instagram redonnent vie aux classiques Culture URL courte A l'occasion du lancement d'une plateforme en ligne pour consulter les collections des musées de Paris, on a demandé aux artistes d'Instagram de faire le remake de célèbres tableaux, comme la Femme aux yeux bleus de Modigliani, rapporte mashable.com.

Piloter en education prioritaire : Quelles collaborations, pour quelles priorités Contexte Alors que le ministère de l’Éducation nationale, à la suite des assises de l’automne 2013, vient de présenter son plan de refondation de l’Éducation prioritaire, de nombreuses questions se posent quant à sa mise en œuvre : Quel pilotage institutionnel au niveau académique et départemental ? Quelles sont les spécificités et les tensions du travail des pilotes en Éducation Prioritaire ? Comment s’inscrire, à chaque niveau, dans la « relance » de l’Éducation Prioritaire ?

Laisser prospérer l’entreprise – vanina gallo, the joyful way Et si le but d’une entreprise était avant tout de contribuer à une vision porteuse de sens qui stimule et développe le potentiel des hommes qui y travaillent ? Et si de ce profit humain affluaient les commandes et coulait l’argent ?… Car au niveau individuel comme collectif, quand les besoins essentiels sont nourris, ceux de croissance et de prospérité le sont aussi. De la même façon que je contribue au plan personnel à libérer l’être humain de ses enfermements mentaux, il me semble vital aujourd’hui de déployer la vision d’une entreprise qui soutient activement les hommes et leur développement pour y laisser prospérer talents et croissance financière.

Pour une École innovante : synthèse des travaux du Cniré 2014-2016 Pendant deux ans, de 2014 à 2016, le Conseil national de l’innovation pour la réussite éducative (Cniré), a œuvré avec l’ensemble de ses membres sous la présidence de Didier Lapeyronnie, et pour ces derniers mois, sous la présidence par intérim de Françoise Sturbaut, pour rechercher et construire, in fine, 42 propositions pour promouvoir une école innovante. Il a audité ou interviewé des acteurs du système éducatif et des élèves, il est allé sur le terrain et a suivi des expérimentations, il a puisé dans les différentes ressources (réseau Canopé, Experithèque, etc.). Il s’est décliné en six ateliers ou fabriques (trois par an) : fabrique de la coopération, de la parole, des parcours, la vie de l’élève, éducation et territoire ou encore opérationnalité des propositions.

Les ratures comme stress Jamais autant de ratures qu’après deux mois de vacances, quand les mains n’ont pas été échauffées, le temps que les connexions pour écrire se remettent en route. Les ratures pleuvent, énervent, agacent. Raturer, c’est comme rater, échouer, c’est se tromper et comme l’erreur, la rature est souvent, à tort, mal vécue ! Production dans le Journal du Nombre Cette page permet le partage des usages du Journal du Nombre dans les classes. Vous y trouverez des incitations/productions provenant de diverses classes. Le texte suivant introduit le Journal du Nombre et peut constituer sa raison d’être « J’écris des mathématiques pour mieux comprendre les nombres et les signes mathématiques, pour mieux m’en servir, et pour que la classe comprenne mieux les nombres et les signes mathématiques, pour mieux s’en servir ». A partir du lien suivant, vous trouverez un texte

6/05/13 Autistes Asperger et emploi: pourquoi ça bloque? Son poste d’ingénieure informatique, Vanessa l’a quitté en 2010. Elle a repris des études, un master d’ingénierie de la cognition. Ses problèmes d’intégration dans l’entreprise, elle ne les doit pas à une quelconque timidité. «Pour beaucoup de monde dans la boite, je n’étais pas assez corporate.

Related: