background preloader

CRISPR-Cas9: des ciseaux génétiques pour le cerveau

CRISPR-Cas9: des ciseaux génétiques pour le cerveau
En permettant d’intervenir sur l’ADN de manière chirurgicale, les ciseaux génétiques CRISPR-Cas9 ne font pas que révolutionner les techniques d’édition du génome, ils ouvrent aussi des opportunités enthousiasmantes pour l’étude du cerveau. CRISPR-Cas9… Derrière cet acronyme barbare se cache une innovation révolutionnaire : remplacer un gène par un autre ou le modifier. La méthode paraît presque trop simple, et pourtant elle est le fruit de près de trente ans de recherche. CRISPR-Cas9 (prononcez « crispère ») fonctionne comme des ciseaux génétiques : il cible une zone spécifique de l’ADN, la coupe et y insère la séquence que l’on souhaite. CRISPR-Cas9 est un complexe formé de deux éléments : d’un côté, un brin d’ARN, de séquence homologue à celle de l’ADN que l’on veut exciser, et de l’autre, une endonucléaseFermerEnzyme capable de couper au milieu d’une chaîne ADN., le Cas9. Dans la cellule, le brin d’ARN va reconnaître la séquence homologue sur l’ADN et s’y placer.

https://lejournal.cnrs.fr/articles/crispr-cas9-des-ciseaux-genetiques-pour-le-cerveau

Related:  psych_art6- Transhumanisme : intervenir sur le génomeinesbdn

Les effets psychologiques mal compris de la pilule Si vous avez une alarme programmée sur votre téléphone portable qui vous rappelle qu'il faut prendre votre pilule, vous faites sans doute partie de cette génération pour qui l’accès à la pilule a été facile, elle vous a été prescrite comme méthode de contraception, mais aussi parfois pour atténuer les douleurs des règles ou combattre l’acné. La France est un pays où la contraception, légalisée par la loi Neuwirth il y a tout juste un demi-siècle, est prise au sérieux. Selon l'étude Fécond réalisée par l’Inserm en l’Ined en 2013, seules 3% des femmes en âge de procréer n’utilisent aucun contraceptif. Du préservatif pour les premiers rapports à la pilule lorsque la vie sexuelle devient plus active, en passant par le stérilet longtemps indiqué pour les femmes ne souhaitant plus avoir d'enfants, le parcours contraceptif des femmes en France est assez balisé. La pilule est aussi un contraceptif très français. La raison de cette baisse?

CRISPR-Cas9, une révolution génétique qui promet beaucoup (et pose de nombreuses questions) SCIENCE - Modifier génétiquement un embryon, éradiquer des maladies héréditaires, ou encore faire revivre les mammouths, de la science-fiction? Plus pour très longtemps. Depuis quelques années, le monde scientifique est bousculé par une nouvelle méthode révolutionnaire permettant de modifier l'ADN de tout être vivant avec une facilité déconcertante. Son nom? CRISPR-Cas9. Cette méthode a même été nommée découverte capitale de l'année 2015 par le magazine Science. Liste complète Cette Convention est le premier instrument juridique international contraignant en ce qui concerne la protection de la dignité, des droits et des libertés de l'être humain contre toute application abusive des progrès biologiques et médicaux. Ce traité part de l'idée que l'intérêt de l'être humain doit prévaloir sur l'intérêt de la science ou de la société. Il énonce une série de principes et d'interdictions concernant la génétique, la recherche médicale, le consentement de la personne concernée, le droit au respect de la vie privée et le droit à l'information, la transplantation d'organes, l'organisation du débat public sur ces questions, etc.

Des études clarifient l’incidence de la pilule sur la santé mentale des femmes Si la pilule est la seule méthode contraceptive fiable à 99 %, il arrive pourtant qu’elle rende le quotidien de certaines femmes invivable. Des études prouvent enfin qu’elle peut avoir une incidence sur la santé mentale. Vendredi 10 heures, une alarme sonne : c’est l’heure de prendre la pilule. Un simple petit comprimé, né dans les années 1960 (et oui, déjà) et constituant l’une des avancées les plus importantes de la médecine. Pourtant, la pilule peut être à l’origine de crises de panique, de sautes d’humeur, de fatigue ou de perte d’énergie. Sans compter la prise de poids et autres manifestations physiques désagréables.

Première utilisation de CRISPR/Cas9 pour tenter de combattre le cancer CANCER. Pour la première fois, la technique d'édition génétique Crispr-Cas9 a été utilisée pour tenter de combattre le cancer chez l'homme. Une équipe de chercheurs de la Sichuan University de Chengdu en Chine a injecté le 28 octobre 2016 des cellules génétiquement modifiées pour reconnaître et attaquer les cellules tumorales d'un patient atteint d'un cancer du poumon métastatique.

CRISPR-Cas9 : le couteau suisse qui révolutionne la génétique Six millions de dollars. À lui seul, ce chiffre résume l’engouement actuel pour un nouvel outil de génie génétique aussi puissant qu’imprononçable : « CRISPR-Cas9 ». Cette somme a en effet été décernée à ses deux co-inventrices – la Française Emmanuelle Charpentier et l’Américaine Jennifer Doudna – par le prestigieux Prix « Breakthrough 2015 in Life Sciences » créé par les fondateurs de Google et Facebook. Il faut dire que CRISPR-Cas9 constitue une véritable révolution en mettant le génie génétique à la portée de n’importe quel laboratoire... À la clef, l’espoir de traiter de nombreuses maladies génétiques incurables. Et l’enthousiasme est palpable dans le milieu médical : pour Alain Fischer, grand spécialiste français de thérapie génique, cet outil pourrait même valoir le prix Nobel au duo Charpentier-Doudna !

L'évolution humaine a été accélérée par... l'alcool - Sciencesetavenir.fr Aussi surprenant que cela puisse paraître, l'ivresse a précédé la culture du raisin et du blé et même… l'apparition d'Homo sapiens. Nos très lointains aïeux avaient déjà, en effet, un vrai penchant pour l'alcool, comme le rapporte une nouvelle étude. "Il y a dix millions d'années, une mutation est survenue chez l'ancêtre africain des humains et des grands singes.

A écouter : France inter - La manipulation du génome En 2012, une française, Emmanuelle Charpentier et une américaine, Jennifer Doudna, découvrent un technique révolutionnaire de découpage du génôme. CRISPR Cas9 permet de découper la molécule d'ADN de n'importe quel organisme vivant, mais aussi de retirer, ajouter, modifier des gènes. C'est une avancée majeure qui fait naître un énorme espoir pour guérir des maladies jusqu'ici incurables. VIDÉO | CRISPR Cas9 : la grande menace Selon André Choulika, le créateur de Cellectis, une entreprise française en pointe sur ce domaine, "la vie va changer" au sens propre du terme : On va pouvoir créer de nouvelles espèces. Un rapport sur le bioterrorime, les manipulations génétiques et Crisp'r Cas9 a été rendu au gouvernement - Sciencesetavenir.fr CRISPR-Cas 9. Cette technique biologique a, depuis sa mise au point en 2012, déferlé dans la plupart des laboratoires du monde. Au point d’éveiller l’inquiétude du Conseil national consultatif pour la biosécurité (CNCB), mis en place en 2015, qui a rendu public mardi 7 février une partie du rapport – classé secret défense – qu’il vient de rendre au gouvernement sur « les risques de détournement de l’outil moléculaire ».

La vie sur Terre n'est peut-être pas apparue dans les océans Surprise, les premiers organismes vivants ne seraient pas apparus dans les océans. © NASA ESA/Wikimédia Commons Arrêtez tout ! On vient d’apprendre que la vie pourrait être apparue dans des sources aquatiques présentes à la surface de la terre, et non dans les océans. A écouter : France culture - Jusqu’où la génétique façonnera-t-elle notre ADN ? Notre troisième grand parrain a vécu, ces dernières années et surtout ces derniers mois, l’une des avancées les plus importantes, on pourrait dire une révolution dans ses deux domaines, la génétique et l’éthique. Grâce au système CRISPR-Cas9, on peut désormais couper, coller dans l’ADN presque aussi facilement qu’en tapant control C control V sur un clavier d’ordinateur. Mais à grand pouvoir viennent de grandes responsabilités.

Related: