background preloader

Portrait noir de la crise économique en banlieue

Portrait noir de la crise économique en banlieue
LE MONDE | • Mis à jour le | Par Sylvia Zappi La situation de l’emploi se dégrade dans les quartiers classés « prioritaires » par la politique de la ville. Toutes les catégories sont touchées, y compris les jeunes diplômés. Le rapport de l’Observatoire national de la politique de la ville (ONPV), publié mardi 3 mai, dresse un portrait noir de la crise économique en banlieue. L’organisme, qui a remplacé l’Observatoire national des zones sensibles (Onzus), s’est recentré sur les nouveaux territoires prioritaires de la politique de la ville, plus resserrés – 1 296 au lieu des 2 304 avant la loi Lamy de février 2014 – et dessinés à partir du seul critère de la concentration de la pauvreté. On savait le chômage plus élevé dans les quartiers relégués à la périphérie des agglomérations, la crise les ayant plus fortement marqués. Ainsi le taux de chômage des 15-64 ans atteint 26,7 % dans ces quartiers, contre un taux global de près de 10 % pour les agglomérations dont ils font partie.

http://www.lemonde.fr/banlieues/article/2016/05/03/dans-les-quartiers-prioritaires-le-chomage-affecte-de-plus-en-plus-fortement-diplomes-et-non-immigres_4912791_1653530.html

Related:  Lien social, intégrationDynamiques territoriales France contemporaineF. Hollande - A Classer

10 graphiques sur les « quartiers prioritaires », réservoirs de chômage et de pauvreté Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Samuel Laurent Dix ans après les émeutes de 2005, les ex-Zones urbaines sensibles n’ont changé que d’appellation. Désormais « quartiers prioritaires de la politique de la ville », ces zones continuent de concentrer chômage et pauvreté. Ils ont subi de plein fouet la crise financière de 2008 et ses conséquences, et dans bien des cas, leur situation est pire que voilà une décennie. 7,5 % des Français et 11 % des Franciliens On comptait, en 2006, 4,4 millions de personnes qui vivaient dans l’une des 751 ex-zones urbaines sensibles (ZUS, devenues depuis janvier des « quartiers prioritaires de la politique de la ville » ou QPV), selon l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), soit environ 7,5 % de la population française.

29 novembre, la République placée en garde à vue Je ne suis pas communiste, je ne suis pas écologiste. Pourtant, échaudé par l'appel de Manuel Valls aux députés afin qu'ils ne soulèvent pas l'inconstitutionnalité manifeste de la loi sur l’État d'urgence, choqué par la facilité avec laquelle la France compte s'affranchir de la Convention européenne des droits de l'Homme, je me suis retrouvé place de la République, dimanche 29 novembre, aux côtés des militants du NPA pour manifester contre l’État d'urgence. J'ai assisté dans le cortège aux affrontements entre casseurs et forces de l'ordre; et je l'ai suivi quand il s'est désintéressé de ces scènes où policiers et jeunes cagoulés aiment à jouer à la guerre, pour continuer à faire entendre son principal slogan : « État d'urgence, État policier, on nous enlèvera pas notre droit de manifester ». Il est 15h45 quand nous sommes définitivement bloqués et que commence officiellement, comme nous l'apprendrons plus tard, notre garde à vue.

Le communautarisme, mythes et réalités LE MONDE IDEES | • Mis à jour le | Par Anne Chemin Sur l’immense planisphère bleu ciel, la France, avec sa couleur bleu marine, ressemble à une petite étoile isolée au milieu du vaste monde. Que lui vaut cette étrange singularité ? La circulaire Guéant sur les étudiants étrangers abrogée ce jeudi Un an jour pour jour après sa publication, la très controversée circulaire Guéant du 31 mai 2011, qui restreint la possibilité pour les étudiants étrangers diplômés de travailler en France, a été abrogée jeudi 31 mai par le gouvernement et remplacée par un nouveau texte. "Le ministre de l'intérieur, Manuel Valls, le ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social, Michel Sapin, et la ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, Geneviève Fioraso, ont officialisé, aujourd'hui, l'abrogation de la circulaire du 31 mai 2011 relative à l'accès au marché du travail des étudiants étrangers", lit-on dans un communiqué interministériel. La circulaire contestée, y compris à l'étranger, demandait aux préfets d'instruire "avec rigueur" les demandes d'autorisation de travail des étudiants, et d'exercer un "contrôle approfondi" des demandes de changement de statut des étudiants étrangers. Lire aussi : Etudiants étrangers : la faute de la France

« Le football professionnel participe de cette ethnicisation de la société » LE MONDE | • Mis à jour le | Par William Gasparini (Sociologue, professeur à l’université de Strasbourg, titulaire de la chaire européenne Jean-Monnet en sociologie du sport) Par William Gasparini, sociologue, professeur à l’université de Strasbourg, titulaire de la chaire européenne Jean-Monnet en sociologie du sport Dans une interview donnée au Guardian le 26 mai, Eric Cantona laisse entendre que c’est en raison de leurs « origines nord-africaines » que Didier Deschamps n’a pas sélectionné Karim Benzema et Hatem Ben Arfa pour l’Euro. Relancé sur son allusion à des supposés choix racistes du sélectionneur, l’ancien attaquant de Manchester United poursuit : « Et pour sûr, Benzema et Ben Arfa ont des origines nord-africaines. Donc le débat est ouvert. »

Le compte des mille et un ennuis Le compte des mille et un ennuis Ds fnds prprs ? Jrôm Chzc rptr, n 2013, ls 687 076 rs d sn cmpt ffshr, vngt ns près l’vr vrt. D’ù prvnnt cs fnds cclts ? « En France, les jeunes issus de l’immigration musulmane ne partagent pas un destin commun » LE MONDE | • Mis à jour le | Par Hugues Lagrange (Sociologue) Par Hughes Lagrange, sociologue. La publication par le président du CNRS d’un recensement de travaux qui vont de la ségrégation spatiale à la recherche linguistique, intitulé « Recherches sur les radicalisations », m’a surpris. Estrosi: "Le gouvernement manque de fermeté" L’ancien ministre de l’Industrie s’érige en défenseur du "made in France", tacle au passage son successeur Eric Besson et égratigne la politique industrielle de Renault. Vous venez de déposer une proposition de résolution européenne pour développer le « fabriqué en France ». Dans quel but ?Ce type de résolution permet à un Parlement national de demander à l’UE de prendre des positions sur un sujet. En l’espèce je souhaite que l’Europe impose le marquage de l’origine des produits, sans que l’on considère qu’il s’agit d’une entrave au principe de libre circulation. Mais aussi que l’on redéfinisse la notion d’origine.

Dans la peau d’un hooligan Les hooligans russes ont gagné, et ils en sont sans doute très fiers. Fiers de voir les photos de ces Anglais en sang dans les rues de Marseille. Fiers d’avoir fait parler d’eux à l’échelle planétaire… Peu importent les quatre blessés graves : les remords n’ont guère de place dans l’univers qui est le leur, celui du hooliganisme revendiqué comme un « mode de vie ». A leurs yeux, le samedi 11 juin 2016 restera à jamais une heure de gloire, le jour où ils ont dominé les Anglais, les maîtres historiques du genre. Certains de leurs homologues allemands ont eu beau attaquer une poignée d’Ukrainiens, le lendemain, à Lille, ils n’ont pas réussi à leur voler la vedette. Ainsi va le monde warholien des hooligans où chaque bande (une firm dans leur jargon) cherche son fameux « quart d’heure de célébrité ».

La procédure de destitution de François Hollande De l’aveu même du Président de la République, la France a reçu une lettre de la Commission européenne lui « demandant des précisions » sur son budget 2015 que l’instance bruxelloise qualifierait « d’insincère ». Il s’agit bien sûr d’euphémismes signifiant que l’UE exige des mesures supplémentaires d’austérité. François Hollande a assuré qu’une réponse serait donnée à cette lettre « à la fin de la semaine », mais a refusé d’en divulguer le contenu. L’UPR tient à dénoncer de la façon la plus solennelle l’inconstitutionnalité de cette procédure budgétaire en cours, ainsi que de l’attitude du Président de la République française. Au cours des dernières semaines et des derniers jours, celui-ci a purement et simplement piétiné l’essence même des valeurs républicaines qui fondent notre consensus national depuis 225 ans. En effet :

Emploi, école : les réussites et les blocages de l’intégration en France LE MONDE | • Mis à jour le | Par Maryline Baumard Du premier pied posé en France par un immigré à l’installation dans la vie adulte de ses enfants s’écrit une histoire d’intégration. Pour comprendre ce processus, qui transforme en Français un nouveau venu et sa descendance, mais aussi pour en repérer les blocages, une équipe de 22 chercheurs de l’Institut national d’études démographiques (INED) et de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) ont scruté les vies de 8 300 immigrés issus de sept vagues d’entrées successives. Ils les ont comparées à celles de 8 200 de leurs descendants et à des Français sans ascendance étrangère. Les 600 pages d’analyses, intitulées « Trajectoires et origines », rendues publiques vendredi 8 janvier, se lisent comme le roman scientifique de la construction de la France contemporaine.

Vol de chaises et évasion fiscale : un procès à Dax avec Eva Joly - Sud Ouest.fr Du beau monde est annoncé le 9 janvier au tribunal correctionnel de Dax : Eva Joly défendra, avec sa fille, le Landais Jon Palais, qui risque cinq ans de prison et 75000 euros d’amende pour vol de chaises dans une banque. La BNP a porté plainte contre le militant de l’association altermondialiste Bizi!, après qu’un groupe de « faucheurs » a embarqué les chaises d’une agence parisienne de la banque. Le geste, reproduit dans nombre d’établissements, visait les enseignes suspectes d’évasion fiscale. « Rendez les milliards, nous rendrons les chaises », scandaient les activistes ironiques. Jon Palais voit dans ce procès l’occasion de le transformer en question de l’évasion fiscale. « On va organiser le procès de l’évasion fiscale » déclare-t-il.

Suède: l'afflux de réfugiés met à mal l'idéal égalitaire du pays La fracture sociale est déjà forte à Malmö, ville la plus multiculturelle de Suède, et l'afflux de réfugiés est un défi encore plus grand pour l'idéal égalitaire du pays. Tandis que les tours peuplées d'immigrés se remplissent plus encore, le rêve d'une société sans classes a laissé la place aux questions plus urgentes de chômage, d'échec scolaire et de ségrégation. La Suède est depuis longtemps, rapporté à sa population, la destination numéro un des réfugiés en Europe. Le gouvernement prévoit jusqu'à 190.000 demandes d'asile cette année. Malmö voit arriver des milliers de personnes chaque semaine, attirés par une politique d'asile généreuse, même si les autorités ne peuvent plus leur garantir un toit. Or, malgré l'image de tolérance que veut renvoyer le pays, l'intégration a déjà été compliquée pour les générations précédentes d'immigrés.

Related: