background preloader

Les Givrés du futur

Les Givrés du futur
Related:  immortalité ?Évolutions êtres humains

Avec Calico, Google veut s'attaquer à la vieillesse et à la maladie Le géant de la recherche sur Internet veut repousser les limites de l'espérance de vie, même si les détails de son projet sont encore flous. Google a annoncé mercredi 18 septembre le lancement de Calico, une entreprise s'attaquant au défi "de l'âge et des maladies associées", a annoncé l'entreprise dans un communiqué. L'entreprise sera dirigée par Arthur Levinson, l'ancien patron de Genentech, un des pionniers des biotechnologies. "Ces problèmes nous affectent tous, de la diminution de notre mobilité et de notre agilité mentale qui surviennent avec l'âge, jusqu'à des maladies mortelles qui font payer un lourd tribu aux familles. "Google peut-il résoudre la mort ?" Pourquoi Google, qui domine outrageusement le marché de la recherche en ligne ou celui du système d'exploitation des smartphones, se lancerait-il dans un tel projet ? En outre, le géant de Mountain View est devenu depuis quelque temps coutumier des annonces iconoclastes et des projets d'envergure.

Intelligence artificielle, transhumanisme, cybernétique : quel futur les GAFA nous préparent-ils? De Google, on connait le moteur de recherche, de Facebook le réseau social, d’Apple les téléphones, les tablettes et les ordinateurs. Mais ces géants du net sont bien plus que cela. Les GAFA, comme on les appelle, s’attellent chacun de leur côté à façonner le monde de demain : recherche en intelligence artificielle, objets intelligents, jusque dans le domaine de la santé et de l’humanité augmentée…Deuxième partie - 8h15 Voiture autonome, augmentation de l'être humain, algorithmes qui anticipent vos besoins, prolongement de la vie, intelligence artificielle autonome... des centaines de millions de dollars sont investis chaque année dans l'anticipation, voire la fabrication du monde de demain. Et nous y contribuons chaque jour joyeusement en envoyant en ligne, de notre propre gré, toutes les informations nécessaires à cette construction du futur. Alors à quoi ce futur va-t-il ressembler ? Avec : Sophie Coisne , rédactrice en chef de La Recherche

La science contre la mort : vers l'humain 2.0 ? "Nul ne peut anticiper les effets d’un bricolage incontrôlable du génome humain !" C’est le cri d’alerte lancé par le docteur Israël Nisand. Dans son essai "Où va l’humanité ?" (Editions LLL), il met en garde contre les possibilités de fabriquer, hors de toute gouvernance mondiale, un humain augmenté par la technologie. Fantasme ? Pour les "transhumanistes" américains - techno-prophètes soutenus par de puissants lobbies industriels - notre patrimoine génétique ou ADN est une information comme une autre, que l’on peut sans tabou, copier, éditer voire réécrire. La suite après cette publicité "Notre cerveau n’est pas un disque dur" Evidemment, tout n’est pas si simple : l’homme n’est ni un logiciel, ni une usine. L’Hôpital Georges Pompidou a néanmoins accompli, il y a une semaine, une "grande première" en techno-médecine, avec l’implantation réussie sur un malade sans espoir d’un cœur 100% artificiel conçu par la PME Carmat. Merci, votre inscription a bien été prise en compte.

Qu'est-ce que ''l'homme +"? Dans sa dernière partie, la Grande Table est comme tous les vendredi en parteneriat avec le supllément "Culture & Idées du journal Le Monde, qui titre aujourd'hui "Les vertiges du transhumanisme" de Corine Lesnes. Le Transhumanisme c'est cette idée d'un "homme +", d'un homme amélioré par le progrès des nouvelles technologies qui suscite de nombreuses réactions. C'est à cette occasion que nous recevons Laurent Alexandre ,chirurgien, expert en nouvelles technologies et intelligence artificielle et président de DNA Vision, société spécialisée dans le séquençage du génome humain. A nos côtés pour dialoguer avec lui, Catherine Vincent, journaliste au monde. On est entrain de passer de la science fiction à la science en matière de transhumanisme. Ce que peut prédire le transhumanisme est ultra probable, la question n'est pas là, la question est de savoir ce que nous sommes prêts à sacrifier de notre humanité pour ne plus mourir. On risque de passer de l'homme réparé à l'homme augmenté.

Sciences et Avenir mobile - L'actualité des Sciences et du Savoir Le croque-mort et la tortue, duo atypique Animaux | 11 juin 2015 - 17h52Un symbole d'immortalité...pour des pompes funèbresLa tortue est un porte-bonheur et un symbole d'immortalité en Asie, c'est pourquoion la retrouve dans les cérémonies et sur les temples en Extrême-orient. © Rafael Ben-Ari/Cham/NEWSCOM/SIPA Les tortues vivent longtemps et peuvent devenir trèsAvec Calico, Google s'attaque à l'immortalitéSanté | 19 septembre 2013 - 16h48Autrement dit, en s'attaquant au vieillissement, cette toute jeune filiale du géant de l'informatique se lance dans la quête de l'immortalitéUn nouveau pas vers l’immortalité ? Santé | 10 juillet 2013 - 18h5425 octobre 2023. Los Angeles. Sur son terrain de golf préféré, Edward, 59 ans, comédien star de Hollywood est terrassé par un infarctus. Il risque de ne plus jamais récupérer une vie normale. Santé | 8 juillet 2013 - 21h20Si André Choulika, 48 ans, n’aimait pas prendre des risques, il serait resté chercheur à l’Institut Pasteur.

Dépassement du corps à l’ère numérique LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le | Hervé Morin L’annonce récente de la première transplantation d’un cœur artificiel par des équipes françaises suscite l’espoir chez les personnes en insuffisance cardiaque. Mais au-delà, le grand public s’est passionné pour la perspective de disposer d’un cœur immortel. Cette curiosité montre l’attrait pour les technologies de réparation, mais aussi d’amélioration du corps : le cyborg, mélange d’humanité et de techniques, semble à portée de main… L’ouvrage collectif Technocorps, dirigé par Brigitte Munier, aborde cette thématique, déjà largement explorée par la fiction, par le prisme des sciences humaines, de l’anthropologie et de la philosophie.

L’immortalité sera réservée à une élite – Arte – Intelligence Artificielle et Transhumanisme Seuls les riches seront immortels Ces milliardaires du Web qui veulent devenir immortels Immortalité : ils y croient à mort ! Google veut repousser les limites de la vie « Le business de Google, c’est l’information sur les gens, c’est le contrôle des gens, c’est la maîtrise des gens », commente Axel Kahn, ancien membre du Comité consultatif national d’éthique.425 millions de dollars pour 500 ans d’espérance de vie humaine : ce que nous réserve le combat de Google contre la mort « Le transhumanisme ne sera pas à la portée de tout le monde. Il est difficile de prédire s’il profitera à 1 ou à 10% de l’humanité, mais il est évident qu’il ne profitera pas à 100% d’entre nous. »Livre : Ce monde qui vient – Sciences, matérialisme et posthumanisme au XXIe siècle la posthumanité, caractérisée par un homme augmenté, à l’abri des maladies, voire de la mort, sera le sort d’une minorité, celle qui disposera des moyens économiques lui permettant d’y parvenir. pour approfondir : J'aime :

François Berger : "Le transhumanisme est un charlatanisme dangereux" Sciences et Avenir : Vous vous apprêtez, avec des confrères, à lancer un appel à un moratoire contre le transhumanisme. Pourquoi ? François Berger : Le transhumanisme est une idéologie apparue aux États-Unis dans les années 1950, qui revendique l’amélioration de l’humain par l’intégration de nouvelles technologies telles que des dispositifs électroniques. Et cela afin d’augmenter ses performances, lui donner une longévité accrue, voire l’immortalité. Les transhumanistes vendent une notion de « bien-être » au nom duquel on pourrait tout se permettre sans régulation, ce qui revient à tuer la différence entre le « normal » et le pathologique. Ce mouvement, soutenu par les géants américains de la hightech de la Silicon Valley en Californie — comme Google — est en train de prendre racine en Europe. Pourtant, ne prônez-vous pas vous-même l’innovation dans votre pratique scientifique ? Bien sûr, mais pas de cette façon ! Les patients ont-ils tant besoin d’innovations technologiques ? Si !

La cryogénisation, une réalité aux Etats-Unis – Intelligence Artificielle et Transhumanisme Geler son corps pour devenir immortel est une réalité aux Etats-Unis – même si l’on n’est absolument pas sûr du résultat. Jacques Cardoze et Laurent Desbois ont rencontré un couple qui défie la mort avec le Cryonics Institute. lire l’article sur Géopolis J'aime : J'aime chargement… Sur le même thème Cryonie, une vie après la mort - FutureMag ARTE Actuellement dans le monde, environ 300 personnes attendent dans des caissons réfrigérées, en état de cryogénisation. Dans "Cerveau - Expériences - Neurosciences" Immortalité, dernière frontière - ARTE Aux antipodes de la science-fiction, chercheurs et entrepreneurs veulent défier l'inéluctabilité de la mort. Dans "Critiques - Réflexions" Interview Zoltan Istvan, le candidat présidentiel qui promet de mettre fin à la mort la traduction peut comporter des erreurs de traduction et/ou d'interprétation, sentez vous libre de nous le signaler ! Dans "Immortalité - Longévité"

Related: