background preloader

“Debtocracy”, le documentaire qui secoue la Grèce

“Debtocracy”, le documentaire qui secoue la Grèce
Interview avec Aris Hatzistefanou, journaliste à l'origine de Debtocracy, un documentaire-choc qui a rencontré un grand succès. Il demande une commission d'audit sur la dette grecque et prône une sortie de l'euro. Cette interview a été initialement publiée sur OWNI.eu le 6 mai dernier. Suite à la publication de la version sous-titrée en français du documentaire, nous publions aujourd’hui la traduction française. Né à Athènes, Aris Hatzistefanou, 34 ans, est un journaliste à toute épreuve depuis ses plus jeunes années. Journaliste en Palestine, puis à Londres pour la BBC, son émission de radio “infowar” sur la station grecque Sky Radio, très écoutée, fut arrêtée quelques jours seulement avant la publication du documentaire Debtocracy, dont le message est à contre-courant de la pensée dominante. Ce projet a attiré l’attention de plus d’un million de personnes en Grèce, et a popularisé une campagne nationale demandant une commission d’audit de la dette publique du pays. Related:  Economy

Histoires iraniennes Iranian Stories est une plateforme trilingue de recueil de témoignages. Les témoins de la crise post-électorale de 2009 en Iran peuvent à raconter ce qu'ils ont vu, envoyer photos et vidéos, pour reconstituer un sombre pan de l'histoire iranienne. Téhéran, dans la nuit entre le 12 et le 13 juin 2009. À quelques mètres de la place Fatemi, au centre de la capitale iranienne, une petite rue est noire de monde. C’est ce genre d’histoire que la plateforme iranianstories.org entend récolter pour reconstituer les événements de l’été post-électoral iranien. En plein blackout médiatique imposé par les autorités iraniennes, les manifestants ont diffusé informations et vidéos sur les réseaux sociaux. Ils filment uniquement leur bouche Iranian Stories se décline en deux modules, testify et watch, chacun disponible en html et flash. Plus la plateforme recueillera de témoignages, plus les faits seront facilement vérifiables. Entre journalisme et activisme La plateforme a vocation à être déclinée.

“Debtocracy”, le documentaire qui secoue la Grèce (...) Katerina Kitidi (éditrice en chef de TV XS) et moi nous sommes alors décidés à produire ce documentaire. Mais nous n’avions pas d’argent, et ne voulions surtout pas demander des financements auprès d’un quelconque parti politique, syndicat, entreprise, ou pire, une banque. Et cela a très bien marché ! Nous avons eu plus d’un demi-million de vues en moins d’une semaine, et nous sommes aujourd’hui à plus d’un million. En fait, le jour où ils le feront, c’est que nous aurons gagné.(...) de notre point de vue, nous ne devrions rien attendre des décideurs européens. Nous avons été contactés par de nombreux groupes, notamment pour que nous traduisions le documentaire. Nous voulons vraiment aller plus loin, faire face aux tabous des médias mainstream grecs. Wikio

why decline is faster than growth "It would be some consolation for the feebleness of our selves and our works if all things should perish as slowly as they come into being; but as it is, increases are of sluggish growth, but the way to ruin is rapid." Lucius Anneaus Seneca, Letters to Lucilius, n. 91 Don't you stumble, sometimes, into something that seems to make a lot of sense but you can't say exactly why? For a long time, I had in mind the idea that when things start going bad, they tend to go bad fast. Could it be that the Seneca cliff is what we are facing, right now? I have been working on this idea for quite a while and now I think I can make such a model. Models of growth and decline The paradigm of all models of growth and decline is the Hubbert model. If you are interested in this subject, you probably have seen this plot many times and you also know that it worked nicely as a prediction. However, the Hubbert model does not generate the Seneca effect. Fine, but there is a problem. Mind Sized World Modelling

91 pages de documents de la DGSE sur l’attentat de Karachi OWNI publie près d'une centaine de pages de la DGSE dévoilant les enquêtes menées par les services secrets français sur l'attentat de Karachi du 8 mai 2002. 91 pages de notes, de télex et de rapports de la DGSE sur l’attentat de Karachi, publiés ici pour la première fois, permettront à chacun de se forger une opinion sur ce que les services secrets français savent de cette ténébreuse affaire. Permettant ainsi d’explorer l’une des questions de fond du dossier : celle d’un lien entre cet attentat du 8 mai 2002 contre les ouvriers français chargés de construire des sous-marins à Karachi (où onze d’entre-eux ont péri), et le contrat d’armement à l’origine de leur présence sur place, signé près de huit ans plus tôt, le 21 septembre 1994, par le gouvernement d’Édouard Balladur. La lecture de ces 91 pages comblera les esprits soucieux de reconstitution factuelle. 1 – Du 5 mai 1994 au 24 octobre 1997: les premières tensions au Pakistan (11 pages). Crédits Photo FlickR CC by-nc-sa MichaelMKenny

Dette: qui sont les coupables? Le triple A de la France est en danger, et les chiffres de la dette crient "faillite". Comment en est-on arrivé là? Qui sont les coupables? L'enquête de L'Express. Le président de l'Autorité des marchés financiers estime que François Hollande est le bon candidat pour allier équilibre budgétaire et protection sociale. S'attaquer à la dette? Réduire le train de vie de l'Etat est moralement nécessaire. Les gouvernements successifs ont tenté de réduire le déficit de la Sécu. Qui a fait gonfler les budgets territoriaux? Premier budget de l'Etat, l'école française est moins efficace que celle des pays comparables.

the capitalist network that runs the world - physics-math - 19 October 2011 AS PROTESTS against financial power sweep the world this week, science may have confirmed the protesters' worst fears. An analysis of the relationships between 43,000 transnational corporations has identified a relatively small group of companies, mainly banks, with disproportionate power over the global economy. The study's assumptions have attracted some criticism, but complex systems analysts contacted by New Scientist say it is a unique effort to untangle control in the global economy. Pushing the analysis further, they say, could help to identify ways of making global capitalism more stable. The idea that a few bankers control a large chunk of the global economy might not seem like news to New York's Occupy Wall Street movement and protesters elsewhere (see photo). But the study, by a trio of complex systems theorists at the Swiss Federal Institute of Technology in Zurich, is the first to go beyond ideology to empirically identify such a network of power. The Zurich team can. 1.

Journalistes: hackez pour survivre! Hackear el periodismo. C'est le titre du dernier livre de Pablo Mancini, lui-même journaliste en Argentine. L'auteur juge inévitable l'intégration des hackers dans les rédactions ou, mieux encore, l'arrivée de journalistes-hackers. Hackear el periodismo, de l’argentin Pablo Mancini, est un livre essentiel, car il aborde de front —et sans ménagement— les questions auxquelles sont confrontées les médias et les journalistes aujourd’hui : comment créer de la valeur? Pablo Mancini est journaliste jusqu’au bout des ongles. Mais d’abord une définition. Passion, liberté, conscience sociale, vérité, lutte contre la corruption, lutte contre l’aliénation de l’homme, égalité sociale, accès gratuit à l’information (liberté de savoir), valeur sociale (reconnaissance entre pairs), accessibilité, activité, soucis de responsabilité, curiosité, créativité. La proposition centrale du livre est articulée autour de quatre concepts clés —temps, audience, valeur, organisation—, liés entre eux. Notes

LA DETTE, une enquête documentaire sur les traces de l'argent Inverted totalitarianism Inverted totalitarianism is a term coined by political philosopher Sheldon Wolin in 2003 to describe the emerging form of government of the United States. Wolin analysed the United States as increasingly turning into a managed democracy (a concept which has similarities to illiberal democracy). Wolin uses the term "inverted totalitarianism" to draw attention to the totalitarian aspects of the United States governmental system while emphasizing differences between it and proper totalitarian regimes such as Nazi Germany and the Stalinist Soviet Union. Inverted totalitarianism and managed democracy[edit] Wolin argues that the United States has increasingly adopted totalitarian tendencies as a result of transformations undergone during the military mobilization required to fight the Axis powers in the 1940s, and the subsequent campaign to contain the Soviet Union during the Cold War, and more recently, after 9/11, the war on terror campaign.[2] Inverted totalitarianism reverses things.

Rapport de force sur les interouèbes Un récent rapport des Nations Unies vient clairement trancher en faveur des droits des usagers sur Internet. En taclant les dirigeants du G8, l'ONU se lance dans un bras de fer sur l'avenir du réseau. Branle-bas de combat dans le réseau. Fini les placards, maintenant c’est sûr, Internet a pris une envergure internationale et les différents acteurs institutionnels avancent leurs pions pour faire face à ce nouvel enjeu. Après le G8, qui a mis les utilisateurs sur la touche et la défense de la propriété intellectuelle au centre des préoccupations, c’est au tour des Nations Unies de donner de la voix. Dans une tonalité bien différente de celle employée par les gouvernants de ce monde. Tous ceux qui veulent changer le monde Les thématiques dominantes du rapport des Nations Unies Les thématiques dominantes de la déclaration finale du G8 L’ONU contre-attaque Illustration CC FlickR: rickyli99

Related: