background preloader

Les 7 chiffres marquants de la croissance de la fin d'année 2015

Les 7 chiffres marquants de la croissance de la fin d'année 2015
LE SCAN ÉCO - Hormis les dépenses de consommation des ménages qui ont diminué au quatrième trimestre de 2015, la production, les investissement, les stocks, les exportations et importations ont augmenté. La croissance du Produit intérieur brut (PIB) en France affiche 0,3% pour le quatrième trimestre de 2015, a indiqué ce vendredi matin l'Insee. Pour l'ensemble de l'année 2015, la croissance française atteint donc 1,1%. Les facteurs de cette croissance en chiffres. Au quatrième trimestre 2015, le PIB en volume croît de 0,3%, soit la même progression qu'au troisième trimestre. En moyenne sur l'année, la croissance s'élève à +1,1% en 2015, après +0,2% en 2014. Les dépenses de consommation des ménages se replient (−0,2% après +0,5% au troisième trimestre 2015). Les exportations rebondissent (+1% au quatrième trimestre après −0,6% au troisième) du fait des matériels de transport. La production totale accélère au quatrième trimestre de 2015 (+0,6%) contre +0,3% au trimestre précédent.

http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/dessous-chiffres/2016/02/26/29006-20160226ARTFIG00142-les-7-chiffres-marquants-de-la-croissance-de-la-fin-d-annee-2015.php

Related:  Politique économiqueÉconomiePIB Calcul richesse

Croissance, déficit, dette... ce que prévoit le gouvernement LE MONDE | • Mis à jour le | Par Patrick Roger Le programme de stabilité 2014-2017 qui sera transmis le 7 mai à la Commission européenne prévoit, après une croissance de 0,3 % en 2013, un redémarrage de l'économie et une croissance de 1 % en 2014, 1,7 % en 2015 et 2,25 % en moyenne en 2016 et 2017. Cette stratégie repose prioritairement sur la mise en œuvre du pacte de responsabilité et de solidarité, et sur un effort sans précédent de ralentissement de la dépense publique : – 50 milliards d'euros sur la période 2015-2017. Lire l'entretien avec Michel Sapin : « Les grands équilibres ne seront pas modifiés » « 50 milliards d'économies sur 2015-2017, c'est ce qu'il faut pour ramener la progression de la dépense publique au rythme de l'inflation, estime le document présenté mercredi 23 avril en conseil des ministres. C'est exigeant et inédit mais c'est ce qui nous permettra de poursuivre la réduction des déficits sans décider de nouveaux impôts. »

Plus de 75% des Français travaillent désormais dans le secteur tertiaire LE SCAN ÉCO - L'Insee offre un tableau complet des 28,6 millions de Français actifs. On y apprend que plus des trois quart travaillent dans le secteur tertiaire, que presque 90% des actifs sont salariés, et que les trois-quarts sont en CDI... Dans les «Tableaux de l'économie française 2016» publiés ce mardi, l'Insee consacre une partie de sa vaste étude sur l'emploi en France, et sa répartition par activité.

Pourquoi la déflation est-elle tout sauf une bonne nouvelle ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Mathilde Damgé C'est l'augmentation des prix en juillet (par rapport à juillet 2013) dans la zone euro, soit le rythme d'évolution le plus faible depuis quatre ans et demi. Se faisant l'écho des déclarations, vendredi 1er août, de son premier ministre, Manuel Valls, François Hollande, dont les propos ont été rapportés par Le Monde, a estimé qu'il y avait un « vrai risque déflationniste » : « En France, l'inflation n'a jamais été aussi basse. Or, si une faible croissance pèse sur les rentrées fiscales, une faible inflation a également des conséquences budgétaires négatives sur les recettes comme sur la dette. »

Où va l’argent de l’Etat ? Visualisez en un coup d’œil le budget 2017 Pour la première fois depuis cinq ans, l’éducation nationale sera en 2017 le premier poste de dépenses de l’Etat. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Maxime Vaudano Le gouvernement a procédé mercredi 28 septembre au rituel annuel de la présentation de ses grandes orientations pour le projet de loi de finances 2017, c’est-à-dire du budget de l’Etat pour la dernière année du mandat. Lire : Budget 2017 : le gouvernement maintient son objectif d’un déficit public ramené à 2,7 % du PIB

Déchiffrage La croissance sur toutes les lèvres Quel est le point commun entre François Hollande, Ronald Reagan, Angela Merkel, le Front de gauche, l’UMP, Les Échos et Le Figaro ? Réponse : tous espèrent la croissance. Petit tour d’horizon pour le prouver. Ronald Reagan, président des États-Unis d’Amérique (1981-1989) : "Nous croyons qu’il n’y a pas de limite à la croissance et au progrès humain dès lors que les hommes et les femmes sont libres de réaliser leurs rêves" David Cameron, Premier ministre britannique depuis 2010 : "La croissance est la base essentielle de toutes nos aspirations"

Pensions de retraite : les difficultés sont à venir Départ des baby-boomers à la retraite, allongement de la durée de vie et recul du taux de fécondité sont autant de facteurs démographiques qui réduisent inévitablement le nombre d’actifs pour financer les pensions des retraités. Résultat : pour éviter d’alourdir encore les charges pesant sur les actifs, on joue sur les pensions des retraités, qui devraient baisser dans les années qui viennent – au moins en pourcentage des revenus d’activité. Tour d’horizon, en images, des principales données concernant les pensions de retraite. Un financement des pensions de retraite par les salariés de plus en plus difficile En 2014, le Ministère des Affaires Sociales recensait près de 17 millions de retraités percevant une pension, dont 1,1 million uniquement via une pension de réversion Définition Pension versée au survivant d’un couple dont le conjoint est décédé, correspondant à une fraction de la pension dont il bénéficiait ou aurait bénéficié.

La Chine baisse ses taux pour doper la croissance LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Harold Thibault (Shanghaï, correspondance) Bloquée en deçà de son objectif de croissance alors qu’approche la fin de l’année, la Chine s’est résolue à assouplir sa politique monétaire. La banque centrale de la deuxième économie mondiale a baissé ses taux directeurs, vendredi 21 novembre, pour la première fois depuis plus de deux ans. Elle réduit ainsi le coût de l’emprunt à un an de 40 points de base ; il passe à 5,6 %, tandis que la rémunération des dépôts baisse de 25 points à 2,75 %.

JECO 2016 : Revenus des ménages, pouvoir d’achat, patrimoine… Comprendre et interpréter les chiffres Ce « café économique », co-organisé par les Cafés économiques de Bercy et La finance pour tous , qui s’est tenu dans le cadre des Journées de l’économie de Lyon le 9 novembre 2016, a permis à de nombreux étudiants et à leurs enseignants, de faire le point, en compagnies d’experts, sur des indicateurs économiques régulièrement traités dans l’actualité, mais qui restent parfois peu accessibles. Revenus des ménages, salaire moyen, inflation… Ces grands indicateurs nous permettent-ils d’avoir une vision claire de notre environnement économique et financier ? Et comment les interpréter, sachant que, sur la seule question du pouvoir d’achat, la perception des ménages diffère sensiblement des chiffres « officiels » ? Or, ces baromètres sont essentiels pour que chacun d'entre nous puisse véritablement comprendre les enjeux et les objectifs des politiques économiques mises en place. Faire le point sur l’ensemble des revenus

Japon : dernière chance pour les « abenomics » LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Marie Charrel Les chiffres sont de mauvais augure. En novembre, l’inflation japonaise n’a progressé que de 2,7 % sur un an, après 2,9 % en octobre, au plus bas depuis septembre 2013, selon les statistiques officielles publiées vendredi 26 décembre. Pire, la consommation a de nouveau reculé (– 2,5 %) sur le même mois, tandis que la production s’est effondrée de 0,6 %. Seule note positive : le taux de chômage est resté stable, à 3,5 %. Laissant craindre que l’économie nippone ne sombre à nouveau dans la récession, cet inquiétant tableau augmente encore un peu la pression sur les épaules du premier ministre Shinzo Abe.

Collaborative, sociale... Les nouvelles formes d'économie - Journal des Professionnels L’économie collaborative : un modèle hybride entre capitalisme et partage Qu’est-ce que l’économie collaborative ? L’économie collaborative repose sur le partage ou l’échange entre particuliers de biens (voiture, logement), de services (covoiturage, bricolage), ou de connaissances (cours, apprentissage), avec échange monétaire (vente, location, prestation de service) ou sans échange monétaire (dons, troc, volontariat), le plus souvent par l’intermédiaire d’une plateforme numérique de mise en relation.

Pourquoi l'austérité n'est pas la bonne politique économique - Les Echos Politique Elysée : renvoyé en correctionnelle, Faouzi Lamdaoui démissionne Le conseiller « Egalité et diversité » de François Hollande, cité à comparaître en correctionnelle pour « abus de biens sociaux » pour des faits... Juppé salue «une bonne rencontre» avec Sarkozy Impôt sur le revenu 2016 : barème, tranches et calcul En 2017, les seuils des tranches du barème seront revalorisés et jusqu'à 20% de réduction d'impôts seront accordés à certains contribuables. [Mise à jour du lundi 27 mars 2017 à 10h35] La date limite de déclaration d'impôts a été dévoilée par l'administration fiscale. Qui paie l'impôt sur le revenu ? Qui paie les impôts sur le revenu (IR) en France ? En 2015, la part des foyers fiscaux imposés était de 45,6%, soit 17,1 millions des 37,4 millions de foyers fiscaux. C'est 0,9 point de moins que l'estimation de 46,5% qu'avait donnée le ministère des Finances publiques en septembre 2015 et 2,5 points de moins qu'en 2014, quand 48,1% de ménages avaient payé l'impôt sur les revenus (soit 17,9 millions de foyers fiscaux sur les 37,1 millions au total).

Related: