background preloader

Marcel LEBRUN : n'opposons pas le cours traditionnel et la classe inversée.

Marcel LEBRUN : n'opposons pas le cours traditionnel et la classe inversée.
Marcel LEBRUN, docteur en sciences est professeur en technologies de l'éducation et conseiller pédagogique à l'Institut de Pédagogie Universitaire et des Multimédias de l'Université Catholique de Louvain.Il accompagne en particulier les enseignants dans la mise en place de dispositifs techno-pédagogiques à valeur ajoutée pour l'apprentissage. Auteur de plusieurs ouvrages sur les rapports entre technologies et pédagogies, il vient de publier avec Julie LECOQ un des ouvrages (Canope, 2015 )les plus exhaustifs disponibles aujourd'hui sur la pédagogie de la classe inversée dont chacun s'étonne de l'engouement remarquable qu'elle suscite parmi les enseignants qui innovent dans les pratiques pédagogiques à l'ère du numérique.Les auteurs proposent une réflexion sur le statut du savoir et la modification de la relation entre enseignant et apprenant que la société numérique accélère. Au contraire, une démarche hybride est souhaitable. Claude TRANVice-Président de l'An@é

http://www.educavox.fr/alaune/marcel-lebrun-n-opposons-pas-le-cours-traditionnel-et-la-classe-inversee

Related:  Réflexion sur l'educationpierrebremontCafipemfRessources pédagogiques et didactiquesFORMATIONS

(20+) Eric Sadin : «L’anarcho-libéralisme numérique n’est plus tolérable» Ecrivain et philosophe critique, Eric Sadin analyse depuis dix ans l’impact du numérique sur nos sociétés. Après la Vie algorithmique en 2015, il publie la Silicolonisation du monde - l’irrésistible expansion du libéralisme numérique (1). Une charge violente et argumentée contre les Google, Apple et autres Facebook, qui prennent subrepticement les commandes de nos vies pour en tirer profit comme aucune autre entreprise auparavant. Dans votre nouvel ouvrage, vous dénoncez «l’esprit de la Silicon Valley» comme une entreprise de «colonisation» du monde.

Taxonomie de Bloom Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Bloom. La roue de la taxonomie de Bloom. La taxonomie de Bloom est un modèle pédagogique proposant une classification des niveaux d'acquisition des connaissances[1]. Benjamin Bloom, bien qu'il n'en soit pas le seul créateur (34 universitaires américains participent aux conférences de 1949 à 1953), est souvent reconnu comme le « père » de cet outil[2],[3]. Description[modifier | modifier le code]

Enseigner la compréhension de textes narratifs à des élèves scolarisés en ULIS-école : des résultats encourageants par Isabelle Lardon, Michaël Billebault & Sylvie Cèbe Si lire c’est comprendre, apprendre à lire, c’est apprendre à comprendre les textes qu’on nous lit ou qu’on décode seul. Un large consensus scientifique et les prescriptions institutionnelles engagent les enseignants à enseigner la compréhension en lecture, et ce, dès l’école maternelle. Mais comment s’y prendre quand on exerce auprès d’élèves qui présentent des troubles importants des fonctions cognitives ?

Gestes professionnels, gestes de métier : de l’analyse à la formation Le 5 février dernier, la Chaire UNESCO « Former les enseignants au XXIe siècle » organisait une journée d’étude sur « Les gestes professionnels des enseignants comme objet d’étude et objet de formation ». La colonne vertébrale de cette journée a été deux extraits vidéos, des moments de vie d’une même classe et deux enseignants, l’une de français, l’autre de maths. Dans son introduction à la journée, Luc Ria a posé le décor, sur le fond et sur la forme que pouvaient prendre les réflexions et travaux sur les gestes professionnels[1]. Quelles méthodes pour les étudier ? Existe-t-il une culture partagée sur des gestes professionnels ? Les classes inversées, vers une approche systémique (2) Ce texte est issu de la journée d’étude, « Apprendre et enseigner à l’ère numérique », qui s’est tenue au Collège des Bernardins le 6 octobre 2016. Dans notre première contribution, nous avons essentiellement présenté et commenté la version originale de la classe inversée. Selon les pratiques observées et nos recherches, nous avons cependant constaté auprès d’enseignants à différents niveaux, de l’école primaire à l’enseignement supérieur, une émergence d’une large variété de classes inversées orientées vers une prise en charge de plus en plus grande de l’apprentissage par l’apprenant lui-même.

Mémoriser à l'école Descriptif : Exemples d'outils pour réactiver une connaissance : • Au niveau individuel, l'outil de base est le fichier ou le carnet de vocabulaire. Le principe d'utilisation est simple: quand un mot est appris, l'enfant l'inscrit sur son carnet, accompagné de trois indications : - la date ; - le texte où le mot a été trouvé ; - une phrase explicitant son emploi par un exemple, l'opposition ou la proximité avec d'autres mots. Exemple : À propos d'une leçon sur l'eau, il écrirait : mardi 10 décembre 2008 ..

Maths et Didactique UN HOMME N'EST JAMAIS SI GRAND QUE LORSQU'IL EST À GENOUX POUR AIDER UN ENFANT - Pythagore Ce site est dédié à tous ceux qui s'intéressent à l'enseignement des mathématiques. Il s'adresse, en particulier, aux professeurs des écoles ainsi qu'aux professeurs de mathématiques (des premières classes de collège) qui trouveront ici : • des ressources didactiques organisées en "leçons" (voir sommaire dans la colonne de gauche)

Rechercher le consensus sur l’apprentissage de la lecture – Gynger Etablir un pont entre la recherche et les pratiques des enseignants pour qu’enfin tous les enfants réussissent : c’est l’objectif de cette conférence de consensus sur la lecture intitulée « Lire, écrire, comprendre » organisée ces 16 et 17 mars 2016 à l’Ecole Nationale Supérieure de Lyon par le CNESCO. Le principe : un jury composé d’acteurs de terrain auditionne des experts puis formule des préconisations. La dernière conférence de consensus consacrée à la lecture avait eu lieu en 2003.

Enseigner plus explicitement : l'essentiel en quatre pages Ce que dit le prescrit Le référentiel de l'Éducation prioritaire (« enseigner plus explicitement les compétences que l’école requiert pour assurer la maitrise du socle commun »), comme les programmes 2015 des cycles 2, 3 et 4, avec de nombreuses occurrences du terme «explicite», s’accordent sur la nécessité « d’enseigner plus explicitement ». Nombre de modalités sont recommandées au fil des pages : expliciter des techniques, des pratiques, des attentes, des règles, des stratégies, des démarches, des savoir-faire, des implicites dans la compréhension des textes, des connaissances préalables aux apprentissages... Autant d’ambitions à confronter aux contraintes des situations de classe… Mais quelle en est la genèse conceptuelle ?

EPI et travail en groupe au collège : jouez collectif ! - L'Etudiant Comment monter une équipe et briller sur le terrain des EPI (enseignements pratiques interdisciplinaires), désormais au programme de la cinquième à la troisième. Collégiens, voici quelques conseils pratiques. Dans le cadre des EPI (enseignements pratiques interdisciplinaires), vous êtes évalué sur les connaissances au programme spécifiques à chaque matière. Les professeurs prêtent également attention aux compétences transversales, et notamment à la capacité à travailler en groupe. Si une équipe de football aligne 11 joueurs, le groupe de travail idéal en EPI se compose de 3 ou 4 élèves.

Ce que les enfants devraient apprendre à propos de leur cerveau à l’école - Publications pédagogiques - Les sites web conseillés par Instit.info Suite à une étude menée sur des enfants de 4 à 13 ans, les psychologues Peter Marshall et Christina Comalli ont découvert que les jeunes enfants ne connaissent ni les fonctions ni le fonctionnement de leur cerveau. Les scientifiques attribuent cet état de fait à plusieurs facteurs : 1. les parents et les enseignants ne mentionnent que très rarement le cerveau quand ils apprennent aux enfants comment leurs corps fonctionnent. Conférence de Viviane BOUYSSE: évaluation positive •Dans cette conférence de 48mn (novembre 2015), Viviane Bouysse aborde le sujet de l’évaluation positive en maternelle. Une réflexion générale sur ce sujet d’actualité et des pistes concrètes pour les enseignants. A écouter ABSOLUMENT ! •Accédez au résumé de la conférence: ÉVALUATION POSITIVE conférence V. BOUYSSE Ce contenu a été publié dans Cahier de brevets - Évaluation, Conférences, Évaluation?

Conférence de consensus sur la lecture : Recommandations du jury. Les recommandations du jury de la conférence de consensus sur la lecture qui s’est tenue à Lyon en mars 2016 viennent de paraître. En voici un aperçu. Des modifications en matière d’apprentissage de la lecture s’avèrent nécessaires, lorsque l’on sait qu’entre 2000 et 2012, la part d’élèves en grande difficulté a augmenté de 4 % en France alors qu’elle a diminué, en moyenne, de 2 % dans les pays de l’OCDE. Le côté inégalitaire de l’école française ressort également de différentes études : En 2009, à la fin du collège, 33 % des élèves en éducation prioritaire avaient des difficultés en lecture (DEPP – Cedre 2009).

Goigoux : Pour une autre formation des enseignants Intervenant lors du colloque national du Snuipp, Roland Goigoux, professeur à l'Espe de Clermont Ferrand, a vivement plaidé pour une autre formation des enseignants permettant la mutualisation et la transmission intergénérationnelle du métier et située au plus près dans les circonscriptions. "La préoccupation majeure des enseignants se situe dans la classe et plus dans le rapport à la hiérarchie". C'est la leçon que tire Roland Goigoux du sondage publié par le Snuipp le 19 janvier lors du colloque national sur le métier enseignant. Et c'est sur le terrain de la formation des enseignants qu'il va intervenir.

Related: