background preloader

Pourquoi les étudiants ont plus que jamais besoin des bibliothèques

Pourquoi les étudiants ont plus que jamais besoin des bibliothèques
Chuuuuuuuuut. Chut! Merci de respecter le silence de ces lieux. Merci de ne pas apporter de boisson et de nourriture. Ah, la bibliothèque! Ce lieu paradoxal où élèves et/ou étudiants se rendent volontairement pour se forcer à travailler. Pour tenter d'y remédier, Najat Vallaud-Belkacem et Thierry Mandon ont annoncé ce lundi 1er février 2016 un «plan bibliothèque». Car c’est un des points noirs de l’université française, ainsi que nous le rappelle Le Monde: «Avec leurs 61 heures d’ouverture moyenne par semaine, contre 65 en Europe et 69 en Allemagne, l’amplitude horaire insuffisante des bibliothèques universitaires (BU) françaises a été régulièrement montrée du doigt ces dernières années. La situation est très variable d’un pays ou même d’une ville à l’autre. La mesure annoncée cette semaine devrait être financée grâce à un appel à projets de 12,7 millions d’euros entre 2016 et 2019 auprès des regroupements d’établissements et des établissements de l’enseignement supérieur. Patrick Weill Related:  Bibliothèques

Les fiches et infographies Internet Attitudes - Comprendre et utiliser Internet Mis à jour le 24/08/17 par Jean-Christophe Olivier Le nouveau kit Internet Attitudes mis à jour en Aout 2017 est disponible en téléchargement ci-dessous, il se compose de 10 fiches et de 3 infographies à destination des lycéens, parents et formateurs pour apprendre à utiliser Internet et les outils numériques de manière raisonnée, en toute sécurité. Télécharger le kit Internet Attitudes nouvelle version 08 2017 (fiches A4 livret A5) Les 5 premières fiches : Blog / Cartes Mentales / Droits et Internet / E-Réputation / Information en ligne Les 5 autres : Jeux en Ligne / Maitrise des Outils / Outils Numériques / Réseaux Sociaux / Smartphones Infographies Vous pouvez télécharger les fiches et infographies unitairement ci-dessous : Les fiches Internet Attitudes Les infographies :

Données personnelles et usagers : quel rôle pour les bibliothécaires ? Le 14 décembre, l’ABF groupe Ile-de-France a organisé une demi-journée d’étude sur les données personnelles en bibliothèque. Une mise en contexte a été assurée par Thomas Fourmeux (trésorier du groupe ABF Ile-de-France et assistant multimédia à Aulnay-sous-Bois), puis, grâce à la présentation de Benjamin Guichard (directeur scientifique de la BULAC) et Thomas Jacquot (correspondant informatique et liberté de la BULAC), nous avons pu découvrir le cas pratique d’une bibliothèque qui parvient à protéger les données personnelles de ses usagers. Enfin, nous avons eu une présentation de l’association Framasoft par Genma (bénévole de Framasoft, participant au projet « degooglisons internet »). Le 6 juin 2013, Edward Snowden faisait des révélations fracassantes sur Prism et la NSA, et cela dépassait largement le cadre des USA. Aujourd’hui, les réseaux sociaux et l’ensemble d’internet sont des services dont on ne peut plus se passer, mais qui n’ont rien d’innocent. L’exemple de la BULAC

Outils pour créer des capsules vidéo Il était une fois dans le web : 20 ans d'archives de l'internet en France En 2016, la Bibliothèque nationale de France et l’Institut national de l’audiovisuel célébraient les 20 ans des archives de l’internet français, et les 10 ans de la loi sur le dépôt légal du web, mission que ces institutions ont en partage. Pour l’occasion, elles ont organisé deux journées professionnelles dédiées aux évolutions de l’archivage du web et à la reconnaissance du patrimoine numérique. Le 22 novembre après-midi était consacré à des ateliers de découverte des collections, à destination d’un public universitaire et étudiant. La journée du 23 novembre, ouverte à tous, a pris la forme d’interventions et de tables-rondes réunissant des acteurs du web, témoins ou déposants, des chercheurs usagers des archives de l’internet ou spécialistes de domaines en relation (droit appliqué au numérique, méthodes quantitatives et cartographiques) et des praticiens de l’archivage du web. Journée animée par le journaliste Thibault Henneton Mot d’introduction Durée : 14 min Durée : 6 min Durée : 24 min

15 astuces indispensables pour vos recherches sur Google “Google est ton ami”, certes, et comme les amis sont censés tout se dire, nous vous révélons aujourd’hui 15 secrets pour utiliser plus efficacement le célèbre moteur de recherche. Si vous n’utilisez pas Google, félicitations, vous faites partie des 10% d’irréductibles internautes qui résistent encore et toujours à l’emprise du géant du web. Mais l’écrasante majorité d’entre vous utilise quotidiennement le moteur de recherche aussi inconsciemment qu’ils respirent. Ce que Google ne prend pas en compte Avant toute chose, faisons le point sur tout ce dont Google se bat l’œil lors des recherches : La casse Taper “comment tomber enceinte” ou “COMMENT TOMBER ENCEINTE” vous donnera exactement les mêmes résultats. La ponctuation Inutile de vous prendre pour Baudelaire pour chercher la recette du cassoulet. La plupart des caractères spéciaux Seuls sont pris en compte : “+”, “@”, “&”, “%”, “$”, “#”, “-”, “_”. Les mots de structures Le, la, les, un, une, des, et, or, car, … 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10.

Les professionnels des bibliothèques : approche juridique et pratiques professionnelles Né d’un projet de recherche dans un laboratoire de sciences sociales, et piloté par Noé Wagener (Université Paris-Est Créteil), BibliDroit a choisi d’étudier le droit des bibliothèques, à partir de l’analyse des textes et de leur application pratique en bibliothèque. En travaillant sur le décalage qui peut exister entre les textes et la pratique du terrain, il interroge la nécessité même de cette fameuse loi sur les bibliothèques, tant attendue par nombre de professionnels. Le double sujet choisi pour la séance du 20 septembre, externalisation et censure, a plusieurs points communs : l’un et l’autre sont difficiles à cerner dans les textes et posent des problèmes d'application ; dans les deux cas, ils nécessitent une médiation forte des bibliothécaires, appelés à jouer un rôle central. Dans les deux cas aussi, l’organisation de la profession a été plus forte que l'organisation des bibliothèques et de leur cadre juridique.

Carte heuristique : les logiciels Pour illustrer l’article précédent, voici la présentation succincte de quelques logiciels de MindMapping (cartographie heuristique), avec des captures d’écran disponibles ici. Les gratuits, dont le rendu et les fonctionnalités restent réduits au regard de ce que proposent les logiciels payants : FreeMind : il permet de créer une arborescence, ainsi que des « nuages » qui peuvent avoir leur utilité.CmapTools : il s’agit plus d’une carte conceptuelle, qui permet de représenter les liens entre les idées plus que leurs composantes (Mind maps). L’avantage de ce type de cartes est qu’il permet d’organiser des idées en formes de réseaux (en les reliant entre elles). Le rendu est certainement un peu mieux que celui de FreeMind, et des liens avec Internet sont facilement intégrés.ThinkGraph : logiciel du même type que CmapTools, avec une présentation un petit peu différente. Pour ceux qui veulent en savoir plus, un blog est consacré aux cartes heuristiques.

Bibliothèques et éducation aux médias Cette journée ouverte par Yves Alix (directeur de l’Enssib) et Marie-Madeleine Saby (directrice Médiat Rhône-Alpes), a débuté par le rappel du partenariat mis en place pour celle-ci. Documentalistes, bibliothécaires, enseignants et chercheurs sont présents, ce qui donne à cette journée une dimension interprofessionnelle. La thématique de l’éducation aux médias, centrée sur les publics de 15 à 25 ans, est un sujet ancré dans l’actualité de la société. Il s’agit des usages faits de l‘information et des médias, de la capacité des jeunes à voir les médias et à les interpréter. Les bibliothèques proposent l’accès aux savoirs et ont de ce fait un rôle dans l’accompagnement à la maîtrise des médias. Une autre question que l’on peut se poser : Est-ce que les bibliothèques sont un lieu bien adapté à la formation pédagogique ? Jeunes et information : quels usages ? De ces recherches approfondies on peut retenir les éléments suivants :

Les 7 règles de base pour réaliser une carte heuristique Voici les règles fondamentales pour concevoir et réaliser une carte heuristique efficiente 1 La feuille de papier est utilisée dans le format paysage. La feuille de papier sera orientée dans le sens panoramique, car nous avons une vision plus large que haute. Nos écrans de cinéma, de TV et d’ordinateur ont adopté depuis longtemps ce format. Un dernier point, elle est de préférence sans lignes et sans carreaux. 2 Le cœur est beaucoup plus qu’un titre simplement informatif. Il doit posséder un pouvoir évocateur puissant. Il n’est pas enfermé dans un cadre ou un cercle, il inspire l’ouverture Une image est préférable à un mot. Pour des raisons pratiques, le cœur est bien au centre de la feuille pour que les branches puissent être ramifiées tout autour de façon équilibrée, ni trop sur un côté, ni trop en haut ou en bas. 3 Les branches sont par défaut de forme organique (qui s’inspire de la nature). Une forme trop rigide et anguleuse évoque instantanément une procédure. Frédéric Le Bihan

Related: