background preloader

Pour un marketing continu de la formation continue (e-learning letter)

Pour un marketing continu de la formation continue (e-learning letter)
Les données remontées par les plateformes LMS témoignent d’un phénomène bien connu, mais occulté, des responsables formation : les apprenants sont moins séduits qu’on aurait pu le croire par les offres e-learning du département formation. Ils ne se connectent pas si facilement ; et quand ils se connectent, c’est pour picorer sur le portail sans toujours aller loin dans leur parcours de formation sauf si c’est une obligation (par exemple quand la formation débouche sur une habilitation nécessaire au poste de travail). Phénomène connu, déception aussi, car les responsables formation ne ménagent pas leurs efforts pour proposer un portail, des contenus et des services souvent de grande qualité. Dans un tel marché, la fonction marketing prend une place essentielle. Un marketing qui a fait sa mue digitale avant la formation, et qui tire aujourd’hui tout le potentiel du Web, des mobiles, des réseaux sociaux. Pour résumer : la formation continue mérite un marketing continu. Michel Diaz

http://www.e-learning-letter.com/info_article/m/1052/pour-un-marketing-continu-de-la-formation-continue.html

Related:  S3- Etablir sa stratégie Digital Learningmathlav

Vidéo et pédagogie, premiers pas (e-learning letter) Dans ce cas d’étude, l’idée était de travailler sur le savoir-être et plus précisément l’écoute active en lien avec le service client. Pour ce faire, nous avons jalonné le projet qui incluait cadrage, préparation, tournage et montage. Première étape : la réunion de cadrage avec le Learning Manager afin de bien préciser sa problématique, ce qui a permis au "réfèrent digital" d'orienter et de définir les exigences en matière de captation, modalités de tournage y compris , lieu et mise en scène pour "mettre en image" le fil rouge pédagogique.

Du E-Learning à la digitalisation de l’expérience apprenante On entre dans une nouvelle ère de la E-Formation. Longtemps centrée sur la seule digitalisation du contenu (E-Learning, Rapid E-Learning, Serious games…), la E-Formation est en train d’évoluer grâce au social learning, et plus globalement à tous les outils digitaux, vers la digitalisation de l’éxpérience apprenante. Et les opportunités à saisir sont prometteuses. Du E-Learning au Rapid E-Learning

Le marketing de la formation Meltis organise régulièrement ses Cafés Studieux ©, petits-déjeuners au cours desquels les invités débattent autour d’un thème, d’une idée. Une vingtaine de DRH et responsables de formation sont venus échanger leurs idées et leurs vues sur le sujet du marketing de la formation. Remarque : Vous noterez sans doute qu’aucun nom (entreprise ou DRH) ne figure dans ce compte rendu. C’est la règle retenue pour le Club des Cafés Studieux ©. De l'évolution du Blended Learning à l'Université Thales (e-learning letter) A partir de 2011, l’université de Thales a contribué à la mise en place du nouveau système de référence du Groupe, Chorus 2.0. La formation a été mise à contribution pour faire connaître et pratiquer les nouveaux processus de ce système. Parmi les modalités utilisées, un grand nombre de modules e-learning ont été développés ; leur disponibilité sur le portail digital a permis de déployer largement la formation à l’international et dans l’ensemble du Groupe. Les sessions de formation présentielles bâties autour des nouveaux processus à connaître ont été renforcées par des modules e-learning utilisés en prérequis, l’université de Thales ayant architecturé des parcours de formation multimodaux (blended learning : dispositif combinant des activités d’apprentissage synchrones et asynchrones : tutorat à distance, classe virtuelle, échanges par le biais d’une communauté d’apprentissage, modules e-learning, présentiel). Trois leçons, pour replacer le digital au centre de la formation :

Définition du Rapid Learning Ce terme en vogue désigne littéralement apprentissage rapide. Il s’agit d’une méthode regroupant des outils ayant pour objectif la production de contenus pédagogiques multimédia ayant pour vocation une assimilation rapide. En quoi diffère donc le Rapid Learning de l’autre forme interactive de formation à distance, à savoir le e-learning ? Les classes virtuelles Voici 10 questions à se poser pour faire le bon choix. 1. Quels sont les apprenants ? De nombreux projets de classes virtuelles échouent car la solution ne remporte pas l’adhésion des utilisateurs. Si l’on s’adresse à des utilisateurs a priori non techniques, la participation à une classe virtuelle doit être la plus simple et agréable possible. L’ergonomie doit donner envie d’utiliser la solution et accéder à la classe virtuelle ne doit pas être plus compliqué qu’un simple click.

Evolution et utilité de la matrice de Dave Ulrich Administration et infrastructure: la RH doit agir de façon exemplaire pour une amélioration permanente de l'efficience des processus gérés ; en ce point, elle doit contribuer à la baisse des coûts internes de l'entreprise.Changement de culture: la RH a un rôle à jouer pour transformer l'organisation, sa culture, son mode de fonctionnement, façon cohérente avec la stratégie.Motivation des employés: la DRH doit valoriser le principal actif dont elle a la charge, à travers la motivation des salariés. Cliquez sur l'image pour visualiser la matrice Le premier intérêt de ce modèle a été de donner une meilleure visibilité du positionnement et de l'action des RH : en interne, en donnant du sens aux actions et aux politiques RH. Il existe aujourd'hui non plus quatre, mais cinq rôles en matière de RH. Détaillons les :

Rapid Learning, « Rapid » en quoi Rapid Learning, micro learning, nano learning… autant de « learning » qui nous font tourner la tête pour comprendre ce que ces termes cachent dans le fond ! Concentrons-nous sur le Rapid Learning. Est-ce que le Rapid Learning signifie qu’on apprend plus rapidement ? Est-ce une manière de produire plus rapide ? La formation présentielle se digitalise, pour une meilleure efficacité pédagogique ! Traduisant l’avènement du tout numérique et son impact dans l’univers de l’entreprise, la digitalisation est un phénomène grandissant qui impacte tous les secteurs d’activités. Dans le domaine de la formation professionnelle, les sessions de formations présentielles elles-mêmes intègrent de plus en plus les outils de communication digitaux, leurs conférant une dimension ludique qui favorise l’acquisition des connaissances. CSP Formation, 3ème organisme de formation professionnelle revient sur les outils digitaux les plus utilisés en salle de formation et leurs avantages.

Marketing de la formation : de l’obligation de dépense à l’obligation de résultat Alain Ragot, fondateur et dirigeant de la société RHEXIS (sponsor du blog « Management de la formation »), était l’invité de la commission Ouest-Etoile du GARF le mercredi 10 décembre 2014 dans les locaux parisiens du GARF. Au programme de cet espace-temps de travail et d’échange : Marketing de la formation : de l’obligation de dépense à l’obligation de résultat. Compte-rendu. Après un rapide tour de table où chaque « Garfiste », acteur du secteur (RF, consultant, cabinet de conseil, organisme de formation) prend la parole, le président de RHEXIS sollicite les réactions de l’auditoire. Quels sont les impacts attendus de la réforme sur la posture et le positionnement des équipes RH/formation dans les organisations ? Côté budget, on peut imaginer que les entreprises qui formaient, formeront toujours.

Le rôle de la formation dans la stratégie d'entreprise Quels sont les aspects qui déterminent une stratégie ? Beaucoup d’éléments influencent la stratégie de l’entreprise : l’analyse des forces influençant son environnement, les métiers et les marchés où elle est active et l’analyse détaillée de ses concurrents en sont quelques exemples. Le cycle de vie d’un produit/service, en synthèse, distingue 4 grandes phases : son lancement, sa croissance, sa maturité et son déclin. Seules les 3 premières phases sont porteuses de chiffres d’affaires (CA) et de bénéfices. La formation liée à ce produit/service interviendra durant chacune de ces 3 premières périodes. Pourquoi ? Growth Hacking Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Concept importé des États-Unis, le mot apparaît en 2010, créé par Sean Ellis[2], le fondateur de growthhackers.com. Le growth hacker ou pirate de croissance tente d’optimiser le tunnel de conversion (en) en optimisant chaque étape de ce cycle par des expériences permettant de faire grandir l'entreprise. Le piratage de croissance est utilisé, notamment, par les entreprises de e-services comme Airbnb, Facebook, Dropbox, Groupon, Instagram, LinkedIn, Pinterest, Twitter, YouTube, etc[3]. Définition d'un Growth Hacker[modifier | modifier le code]

Related: