background preloader

Tomates en cage : Doublez la récolte de vos tomates sans les tailler

Tomates en cage : Doublez la récolte de vos tomates sans les tailler
Avez-vous déjà expérimenté la culture de tomates en cage ? Le principe est très simple, il suffit de confectionner une cage avec un rouleau de treillis métallique ou du grillage et de la placer au-dessus du pied de tomate lors de la plantation. Cette technique facile et astucieuse permet de laisser pousser la tomate de manière autonome et naturelle, sans interventions de taille ! Doublez la récolte de vos tomates sans les tailler ! La culture de tomates en cage possède de nombreux avantages, le principal est bien entendu de ne pas avoir à fournir de travail de taille et d’obtenir un rendement plus élevé. Selon une croyance populaire bien ancrée, un gourmand est une tige qui ne produit pas de floraison ! Sans aucune taille, la tomate se développe sans stress, sans blessure qu’elle doit cicatriser. Idées reçues, avantages et inconvénients de la technique ! Vous avez aimé cet article ?

http://www.alsagarden.com/blog/tomates-en-cage-doublez-la-recolte-de-vos-tomates-sans-les-tailler/

Related:  jardintomatesPermaculturePermacultureJardim / Horta

Le basilic, une herbe aromatique antioxydante Nom commun : basilic. Noms scientifiques : Ocimum (O. basilicum, O. sanctum, O. americanum, O. kilimandscharicum, O. viride, O. gratissimum, etc.). Famille : labiées. Profil santé Principes actifs et propriétés Les fines herbes ne sont habituellement pas consommées en grande quantité. Blog Jardin Alsagarden - le magazine des jardiniers curieux La tomate se cultive aussi bien au potager que sur un balcon ou sur une terrasse. De culture facile, extrêmement riche en variété et tellement savoureuse, la tomate est incontournable au potager. Bien meilleure que la tomate achetée dans le commerce, la « tomate du jardin » cultivée de manière naturelle vous permettra de redécouvrir la véritable saveur de la tomate, tout en prenant beaucoup de plaisir à la cultiver soi-même.

Abris à insectes : les conseils d’un pro Qu’on les appelle hôtels, abris ou chalets à insectes, ils sont très tendance dans une période où l’on se préoccupe de plus en plus d’écologie. Mais ont-ils un véritable rôle dans la biodiversité ? Des questions que nous avons posées à un spécialiste, Philippe Bérenger-Lévêque, qui nous en décrit l’intérêt mais nous donne aussi des conseils. Exemple d’abri à insectes dans le jardin du Luxembourg à Paris - © J.-F.

recettes gratuites et naturelles ;traiter et engraisser efficacement et naturellement sans pollution La prêle est une plante sauvage dont la décoction renforce les défenses des plantes et le purin s'avère être un excellent fongicide naturel contre les maladies cryptogamiques telles que mildiou, rouille, cloque, moniliose, tavelure... Une bonne sauvage La prêle des champs (equisetum arvense) est une plante sauvage très ancienne, puisqu'on trouve sa trace dès le Carbonifère.

Hôtel à insectes Prendre soin des insectes du jardin est un acte à ne pas prendre à la légère lorsque l’on souhaite avoir un jardin potager, productif et en accord avec la nature. En effet, la biodiversité du jardin abrite de nombreux insectes auxiliaires qui très utiles pour lutter contre les parasites, mais aussi des insectes pollinisateurs indispensables pour obtenir de bonnes récoltes. Ainsi, fournir un abri à cette faune bénéfique, permet d’optimiser tout l’écosystème du jardin ! L’hôtel à insectes constitue ce qui se fait de mieux en matière d’hébergement pour ces auxiliaires du jardin, mais quels intérêts offre précisément un hôtel à insectes ? Et comment l’installer de manière de manière optimale ? Principes de base de l’hôtel à insectes !

Quels tuteurs utiliser pour vos tomates : piquets, ficelles, cages, tipis ... Avec quels matériaux Pour éviter d'avoir à en changer tous les ans, il est nécessaire de réaliser des tuteurs dans des matériaux solides. Ils doivent aussi supporter le poids des fruits, sans casser. Tomates sans eau ni pesticide : cette méthode fascine les biologistes Ici, le terrain est si caillouteux et le climat si aride que les chênes vieux de 50 ans sont plus petits que les hommes. Pourtant, à l’entrée de la ferme de Pascal Poot, sur les hauteurs de Lodève (Hérault), trône une vieille pancarte en carton : « Conservatoire de la tomate ». Les tomates poussent, sans eau et sans tuteur, dans la ferme de Pascal Poot en 2014 - DR Pourtant, chaque été, les tomates Poire jaune et autres Noires de Crimée poussent ici dans une abondance folle. Sans arrosage malgré la sécheresse, sans tuteur, sans entretien et bien sûr sans pesticide ni engrais, ses milliers de plants produisent jusqu’à 25 kg de tomates chacun. Son secret ?

Vos légumes du potager suivent-ils les bonnes associations ? Si vous avez aimé cet article, pourquoi ne pas en parler autour de vous ? Cliquez sur le bouton Facebook ou Gmail. On entend souvent dire “le poireau préfère les fraises” ou bien “la carotte et l’oignon se protègent de leur mouche”. Un activateur de croissance pour vos légumes du potager. Le purin de pissenlit est utilisé principalement comme activateur de croissance du fait de sa teneur élevé en phosphore. Associé avec du purin de consoude et du purin d'ortie vous aurez là une gamme de fertilisant complète. Utilisation Il contient du potassium, qui améliore la production de fruits et de fleurs. Mais il est surtout bénéfique pour son apport en phosphore qui aide au développement racinaire et renforce la plante. Il est pour cela souvent employé comme activateur de croissance.

Serre en bouteilles de plastique Serre – Débrouille : Durant l’été, si vous vous ennuyez, pourquoi ne pas construire une serre en bouteilles de plastique avec vos grands? Bref. Voici la serre réalisée : Gestion de l'eau au jardin : un bassin sans pompe ni filtre, c'est possible ! Plantez ! - BlogNature.fr Cet article a fait l’objet d’un festival d’articles consacré à la Gestion de l’Eau, au Jardin Bio, et organisé par Gilles du Blog du Jardinier Bio. Les articles publiés sont réunis dans un e-book disponible ici. Une mare auvergnate

47 erreurs à ne pas faire dans la culture de tomates Je cultive mon potager depuis environ 20 ans. Pour moi, comme pour la majorité des jardiniers, la culture de tomates est importante. Cette culture est loin d’être la plus facile à réussir. En 20 ans j’ai commis beaucoup d’erreurs. Je vois aujourd’hui des jardiniers faire mes mêmes erreurs que les miennes. Je fais encore des fautes mais sans doute beaucoup moins qu’au début.

Related: