background preloader

Le design thinking en bibliothèque -

Le design thinking en bibliothèque -
On parle de plus en plus d’expérimentations et on voit fleurir les initiatives de prototypage participatif comme les Biblioremix… Il est très important ce resituer ces démarches dans l’approche plus globale du Design Thinking. Je salue donc l’excellente initiative de ce petit groupe de professionnels motivés qui à l’initiative de Nicolas Beudon, viennent de traduire en français ce document sur le Design thinking en bibliothèque. Le kit décrit de façon détaillée les trois principales étapes à suivre pour faire évoluer l’offre de votre bibliothèque : l’inspiration, l’idéation et l’itération. Ne vous laissez pas intimider par ces termes un peu techniques, le processus est en fait très simple ! Si vous voulez bien comprendre ce qu’est le Design Thinking, lisez ce billet de blog de Nicolas Beudon : Le Recueil Factice Et bien sûr lisez ce document : Le kit conçu par IDEO a été traduit par 5 volontaires français et québecois. Sur le même thème Troc de presse à la bibliothèque de Toulouse 3 juin 2016

http://www.bibliobsession.net/2016/01/25/le-design-thinking-en-bibliotheque/

Related:  pratiques participatives en bibliotheques publiquesSocio/philo/méthodo

Bibliothèques et inclusion - ABIS Communiqué : Ouvrir grand ou fermer des bibliothèques : l’ABF lance un appel à la responsabilité Bibliobrèves DOSSIERDes bibliothèques inclusives, par Thomas Chaimbault-Petitjean et Marie-Noëlle AndissacFavoriser des pratiques professionnelles inclusives, par Coline Renaudin, Charlotte Henard et Marie-Noëlle AndissacConnaître les publics : la cartographie communautaire, par Fred J. Design Thinking : êtes-vous prêt ? - Tribune d'expert Surconsommation, limitation des ressources naturelles, extinction des espèces, menaces sur l’environnement… les vieilles recettes ont fait long feu et nous avons besoin d’approches porteuses de sens. Face au diktat de la pensée rationnelle et analytique, nous réclamons que nos émotions soient davantage prises en compte et intégrées dans de nouvelles stratégies plus proches de nos besoins et de ceux de la société. Le Design Thinking permet tout cela. En donnant à des non designers la possibilité de s’approprier la sensibilité et les méthodes du design, il favorise l’implication de consommateurs et d’équipes pluridisciplinaires dans un processus intégrateur et collaboratif qui va chercher très loin dans nos capacités à être intuitifs et à trouver des idées qui ont une dimension à la fois émotionnelle et fonctionnelle.

Compte rendu de la journée d'étude : "La bibliothèque participative : « quand le public s'en mêle »" - Association des Bibliothécaires de France - Groupe régional Rhône-Alpes Afin de vous offrir une meilleure expérience utilisateur, des cookies sont utilisés. En navigant sur notre site, vous acceptez sa politique d'utilisation des cookies. En savoir plus Cookie Consent plugin for the EU cookie law Associationdes Bibliothécairesde France Rhône-Alpes

Quelques mots sur le design thinking – Liber, libri, m : livre Je m’étais promis de le faire il y a des semaines, puis j’ai procrastiné comme tout le monde. J’ai enfin pris le temps de me plonger dans le kit pratique « Le design thinking en bibliothèque« , que l’on peut découvrir sur le blog de Nicolas Beudon, Le Recueil factice. Mais alors, c’est quoi le design thinking (DT), à part des post-it et des gommettes ? Un simple résumé de ce qui m’a frappé (je suis correspondant formation et je serais ennuyée de ne pas avoir suffisamment informé les admissibles sur la question, que les plus innovants des jurys ne manqueront pas de poser, je n’en doute pas). « Dernière révolution terminologique en vogue, oubliée dans cinq ans », me disait un collègue acerbe.

Viens chez moi, je suis à la bibliothèque Tricot, yoga, cuisine, jeux vidéo... et même lecture. Les médiathèques municipales ont remplacé le bistrot comme “troisième lieu”, après la maison et le travail. Une mutation qui attire le public, mais déplaît parfois aux puristes de la culture. De derrière la baie vitrée de la bibliothèque Mériadeck, au quatrième étage, la vue est à couper le souffle : Bordeaux, la « ville des 3 M » (Montaigne, Montesquieu, Mauriac), se déploie jusqu'à l'horizon. Construire des pratiques participatives dans les bibliothèques #33 Participer et faire participer les citoyens, les publics ? Qui participe, comment et jusqu’où ? Que devient le professionnel avec ce nouveau paradigme ?

Le modèle de co-construction de savoirs : un enjeu d'innovation pour les bibliothèques ? (2/3) Par Pascal Desfarges Pascal Desfarges, spécialiste des territoires et de l'innovation numérique en bibliothèques, intervient régulièrement auprès de ces structures culturelles pour décrypter les nouveaux moyens d'innover dont elles disposent pour hacker, détourner, remixer, partager, participer et inventer la bibliothèque de demain. Il s'intéresse dans un premier billet à l'émergence du nouveau paradigme de "bibliothèque spéculative", qui repose sur un écosystème de savoirs et savoirs-faire sur le modèle des tiers-lieux de fabrication. Il montre ici comment ces modèles socio-techniques propres sont appelés à être progressivement intégrés dans le contexte de mutation et d'innovation des bibliothèques. Makers et tiers-lieux de fabrication: un modèle socio-technique à intégrer dans l’écosystème de la bibliothèque

Qu’est-ce que le design thinking ? Dans mon billet précédent, je soulignais l’importance de l’innovation en bibliothèque. Mais comment s’y prendre pour innover ? Doit-on se fier uniquement à l’intuition ou bien y a t-il des outils sur lesquels s’appuyer ? Dans ce billet, je vais parler du design thinking, une méthode née dans les ateliers des designers mais qui s’étend désormais à toutes les sphères où l’on cherche à innover : industrie, technologie, services… et même la culture. Si vous avez vu le tag « Management » au bas de cet article vous vous apprêtez peut-être à aller voir ailleurs en imaginant un article super barbant.

Related: