background preloader

Histoire du management : « L’efficacité devient une fin en soi »

Histoire du management : « L’efficacité devient une fin en soi »

http://rue89.nouvelobs.com/2016/01/17/histoire-management-lefficacite-devient-fin-soi-262864

Related:  Numérique et organisation du travailthéories critiquesMenger, travail etc

Comment AXA a mis ses SI en mode agile Qui ? Marc Blottière (@MarcBlottiere sur Twitter), DSI d'AXA France. Quoi ? Un point sur ce que la transformation digitale implique pour les DSI, à travers l'exemple d'AXA. Comment ? Dans les usines à smartphones, certains meurent, tous sont brisés « J’ai souvent pensé que la machine était mon seigneur et maître, dont je devais peigner les cheveux, tel un esclave... » « La Machine est ton seigneur et ton maître », par Yang, Jenny Chan et Xu Lizhi, traduit de l’anglais par Celia Izoard, éd. Agone, septembre 2015 Baptiste Mylondo : «L’emploi n’est qu’une manière de travailler parmi d’autres» Baptiste Mylondo, enseignant-chercheur en économie, partisan du revenu universel sans condition, propose une autre approche de l’emploi. (photo DR) François Hollande détaille ce lundi son plan pour faire baisser le chômage. Des mesures qui vont dans le bon sens ? On parle là de petites mesures qui ne seront pas suffisantes. La formation, l’apprentissage et le service civique sont de bonnes choses.

Conseils pour gérer une équipe virtuelle - Think Progress FR - Think Progress FR La technologie a permis d'instaurer des régimes de travail virtuels, mais bien qu'elle soit populaire et hautement efficace cette nouvelle tendance comporte sa part de difficultés. Comment les responsables d'entreprises peuvent-ils maximiser le potentiel des équipes virtuelles ? Le débat fut très animé l’an dernier, lorsque le PDG de Yahoo! Marissa Mayer a annoncé la fin des programmes de travail à domicile pour les 27 000 employés de l’entreprise. Un mémo qui a fait l’objet d’une fuite, a révélé le raisonnement de Mme Mayer : « Pour que l’entreprise soit considérée comme la place de travail optimale, la communication et la collaboration sont importantes.

Stratégie des mouvements et projet d’émancipation Nous sommes dans une période de grands bouleversements et de très fortes incertitudes. Nous vivons probablement un changement de période dans lequel se crispent les anciennes tendances et s’amorcent de nouvelles. La citation de Gramsci est d’une grande actualité « le vieux monde se meurt ; le nouveau monde tarde à apparaître, et dans ce clair-obscur surgissent les monstres ». Il faut à la fois lutter contre les monstres et construire le nouveau monde. Il n’y a pas de fatalité, ni dans le succès, ni dans l’échec. La situation mondiale semble désespérante

Le « corpoworking », quand l’entreprise se met au coworking » - carewan - Le Blog La forte expansion du coworking en France n’est plus à prouver, en 2014, l’on comptait déjà plus de 250 espaces de travail partagés et 10 000 coworkers [i]. Si à l’origine, ces espaces sont conçus pour offrir aux indépendants et aux entrepreneurs une alternative au télétravail ou au travail à domicile, le concept semble séduire les entreprises qui y voient une opportunité de transformer les modes de travail. Blandine Bréchignac, consultante chez HR&D, présentait le 17 novembre dernier chez Bpi France, les résultats de l’étude « corporate coworking : quelle(s) réalité(s) derrière le coworking en entreprise ? » menée en collaboration avec LBMG, spécialiste des tiers-lieux. Pour Blandine Bréchignac, l’espace de corpoworking (contraction de « corporate » et « coworking ») n’est ni un fablab, ni un incubateur, ni un « flex-desk » (bureaux flexibles). Vincent Reymond témoigne de la création du « Stand », espace de coworking des Services Industriels de Genève.

Même sur un ordinateur professionnel, les mails personnels du salarié peuvent rester « privés » La chambre sociale de la Cour de cassation, dans l’arrêt Nikon, a consacré un droit pour le salarié « même au temps et au lieu de travail, au respect de l’intimité de sa vie privée » en précisant que cette intimité « implique en particulier le secret des correspondances » (Cass. soc. 2 octobre 2001 n°99-42.942). Elle en conclut, dans cet arrêt, que « l’employeur ne peut dès lors sans violation de cette liberté fondamentale prendre connaissance des messages personnels émis par le salarié et reçus par lui grâce à un outil informatique mis à sa disposition pour son travail et ceci même au cas où l’employeur aurait interdit une utilisation non professionnelle de l’ordinateur ». Puis, la Cour de cassation est allée encore un peu plus loin en érigeant une véritable présomption de caractère professionnel aux courriels adressés ou reçus par le salarié sur son ordinateur professionnel. Le caractère professionnel L’enregistrement fatal

Rencontres et Débats Autrement - Vincent de GAULEJAC Sociologue, directeur du Laboratoire de changement social et professeur de sociologie à l'université Paris VII Invité à l'UP le 23 avril 2013Invité le 30 Juin 2009, Invité le 19 Décembre 2009, Auteur d'une quinzaine d'ouvrages dont "Le coût de l'excellence" (Seuil, avec Nicole Aubert), "La lutte des places", Les sources de la honte", "Qui est JE" (Seuil 2009), La société malade de la gestion, Seuil, 2005, Travail, les raisons de la colère, Seuil, 2011, “Manifeste pour sortir du mal-être au travail” (co-écrit avec Antoine MERCIER), 2012 www.vincentdegaulejac.comQUEL SENS DONNER AU TRAVAIL ?

Les apports de la psychologie positive L'hypothèse de la psychologie positive est qu'en étudiant pourquoi et comment certains animaux et certaines personnes surmontent mieux que d'autres les difficultés de la vie, il sera possible de trouver des moyens de développer ces qualités chez tout un chacun. Naissance de la psychologie positive Le terme de psychologie positive apparaît à travers le courant de psychologie humaniste, notamment au travers des écrits de Carl Rogers (1959) et Abraham Maslow (1968), dans le livre « Motivation and Personality » dont le dernier chapitre s'intitule « Vers une psychologie positive ». Elle désigne une discipline de la psychologie fondée officiellement en 1998 lors du congrès annuel de l'American Psychological Association (association américaine de psychologie) par son président de l'époque, Martin E. P.

Related: