background preloader

Bruno Devauchelle : Vidéos numériques pour la classe : quelles forces et quelles limites ?

Bruno Devauchelle : Vidéos numériques pour la classe : quelles forces et quelles limites ?
Devant l'engouement des jeunes pour les sites de vidéos de toutes natures, et vu le nombre d'heures passées par les adultes et les jeunes devant les écrans (télévisés ou non), il n'est pas étonnant que le monde scolaire s'empare de ce moyen pour l'enseignement. La télévision, longtemps délaissée par l'école qui la considère essentiellement comme un objet de loisir, s'est transformée en trente années. Et l'avènement du multimédia ainsi que la convergence numérique l'ont transformée. La télévision est désormais un élément du paysage vidéo de l'environnement de chacun de nous, mais ce n'en est qu'une partie. Si son usage reste premier chez les adultes, il se dilue progressivement dans l'ensemble des pratiques d'écrans, d'images fixes et animées, incluant le visionnage en ligne, le téléchargement. La force de témoignage des vidéos La vidéo est un récit Quatrième constat : fabriquer des vidéos, transformer des vidéos est un acte technique qui devient de plus en plus aisément réalisable.

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2016/01/15012016Article635884405269812121.aspx

Related:  Exploiter une vidéoParler, Ecrire, communiquer, publierChroniques Devauchelle

CES 2016 : Movi, la caméra 4K de poche pour filmer et diffuser en live En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... Accueil Rédaction manuscrite ou numérique : la compétence à écrire Dans cet article paru dans l’édition de janvier 2015 du bulletin Correspondance, Luc Diarra, chargé de cours à l’Université d’Ottawa, accorde un entretien à Dominique Fortier du Centre collégial de développement de matériel didactique (CCDMD) au sujet de l’écriture par ordinateur en contexte scolaire. L’efficacité de l’écriture par ordinateur Selon Diarra, l’ordinateur offrirait plusieurs outils facilitant la rédaction et la réécriture du texte, tels que les fonctionnalités copier, couper, coller, qui permettent d’effectuer aisément des manipulations telles que la suppression, l’ajout, le déplacement ou la modification de mots ou de passages dans le texte.

Bruno Devauchelle : Numérique : ENT, même pas peur ! L'ENT fait peur. Peur de l'intervention des parents dans l'école pour les enseignants. Modifications irréfléchies dans la gestion des établissements permises par la communication électronique. Anxiété des élèves devant la transparence sur leurs résultats. Faut il avoir peur des ENT ? Comment dominer la situation ? Une classe inversée, facilitée par l'usage des outils numériques Article initialement publié sur Osons Innover. Marie Soulié, professeur de lettres au Collège Daniel Argote Orthez, pratique depuis quelques années la classe inversée avec ses élèves. Les outils et ressources numériques (iPad, Google Drive, Adobe Voice, Mindnode, Apple TV, Evernote, Tellagami Edu) l'accompagnent dans toutes les étapes de la pédagogie.

L'Agence nationale des Usages des TICE - Les usages vidéo des jeunes : quels intérêts pédagogiques ? Les usages vidéo des jeunes : quels intérêts pédagogiques ? par Séraphin Alava * Introduction Avec le numérique : Diffusion ou transmission ? L'histoire du numérique, définie comme le processus de socialisation de la digitalisation de l'information communication, amène à observer qu'il y a deux grandes périodes : la diffusionniste et la transmissive. Le modèle initial est celui des médias de flux, fondés sur la diffusion d'informations. Le développement de l'informatique et de la mise en réseau ont permis de mettre en cause cette forme. La possibilité offerte à l'usager de produire et d'interagir sur ces informations a ouvert un espace de "transmission" nouveau.

Les outils qui rendent possible la classe inversée La notion de classe inversée tourne beaucoup autour de la vidéo. Mais pourquoi? Selon Caroline Hétu et David Chartrand, enseignants, elle constitue un outil pédagogique très puissant, permettant « d’expliquer des notions, substituer une partie du cours et donner des instructions claires, autant en classe qu’à la maison ou à l’étranger ». De plus, elle favorise l’autonomie des jeunes en leur permettant d’apprendre à leur rythme, laissant par le fait même plus de temps à l’enseignant pour aider les autres.

Des sous-titres intelligents pour apprendre l’anglais avec les séries Smartsubs crée des "sous-titres intelligents" pour apprendre l'anglais à travers les séries télé. Ils s'adaptent au niveau de l'utilisateur, et traduisent les mots difficiles. Game of Thrones, saison 1 – HBO Kévin Perez et Félix Revert, respectivement ingénieur informatique et ingénieur statisticien, ont conçu un programme (gratuit) qui repère de lui même, dans les sous-titres de vos séries préférées, les mots compliqués ou les expressions idiomatiques à traduire. « Attention aux solitudes interactives » Et si les nouvelles technologies, au lieu de nous rapprocher, nous éloignaient les uns des autres ? C’est la mise en garde de Dominique Wolton, spécialiste de la communication politique. Vous venez de publier un livre, La Communication, les Hommes et la Politique, qui retrace votre carrière de chercheur en communication… Dominique Wolton1 : C’est un livre-manifeste qui couvre 40 années de recherche. J’y ai réuni une soixantaine d’articles publiés sur dix thématiques différentes : la famille et le couple, les syndicats et l’organisation du travail, les médias, l’Europe, la mondialisation… Et, bien sûr, la communication, qui est le fil rouge de toutes mes recherches, et le véritable enjeu de chacun de ces domaines. Que ce soit à l’intérieur du couple, dans les entreprises ou dans le champ de la politique, de l’espace public ou de la communication politique, ce qui m’intéresse depuis toujours, ce sont les difficultés de la communication, ce que j’appelle l’incommunication.

Numérique : Il faudra bien que les élèves l'utilisent ! Si l'on veut que le numérique soit présent dans l'école, il faut que les élèves l'utilisent "vraiment" ! En d'autres termes comment éduquer au numérique si on n’éduque pas avec le numérique, mais seulement par le numérique ? Ce questionnement, posé ici-même lors de l'annonce de la stratégie numérique proposée par Vincent Peillon en 2012, reprochait l'impasse sur le "avec". En d'autres termes, nous disions déjà que éduquer "au et par numérique" était insuffisant pour engager une véritable évolution dans la prise en compte du "fait social total" qu'est le numérique dans l'éducation. L'étude publiée par la DEPP en janvier 2016, à la suite de celle de 2015, sur les collèges connectés conforte nos interrogations (l'étude de 2016 et celle de 2015 ). Un quart seulement des enseignants, en moyenne, mettent les élèves en activité avec des moyens numériques dans des collèges équipés.

Tablettes et cours inversés, équation gagnante dans un lycée pilote « Franchement, on ne s'attendait pas à être une classe pilote sur l'usage du numérique... Besançon, ce n'est pas une grande ville », ironise Noémie Jeannin, élève de terminale S. Pourtant, grâce à l'expérimentation lancée par ses professeurs de mathématiques et d'histoire-géographie, toute sa classe du lycée Jules Haag est équipée depuis septembre d'une tablette. Qu'en pensent élèves et enseignants, alors que le ministère de l'éducation nationale vient d'achever sa consultation sur le numérique à l'école ? PlayPosit - Intégrer des exercices pour mieux appréhender le contenu d'une vidéo Avec environ 70 heures de films mis en ligne sur YouTube chaque minute qui passe pour 2,78 millions de vidéos regardées, ce média devient une ressource imposante pour l'apprentissage. Pour des classes inversées ou pour des formations en ligne, il n'est pas rare de s'appuyer sur des animations ou des séquences vidéoscopées. PlayPosit est outil en ligne facilitant le visionnage (côté consommateur) et le remplissage de tests (côté acteur) et peut rendre efficacement les apprenants "consom'acteurs" ! À l'usage L'ouverture du compte sur Playposit peut s'effectuer en utilisant ses identifiants Google+, Edmodo, Clever, Office 365 ou bien en remplissant un formulaire (soit comme formateur/enseignant soit comme apprenant) : il ne vous sera demandé que vos prénom, nom, identifiant utilisateur, adresse mail et mot de passe.

Lettre ouverte aux jeunes enseignants de la génération Facebook (et aux autres) En 2011, une enquête IFOP montrait que 83% des 15-24 ans possédaient un compte Facebook (contre 62% chez les 25-34 ans, 31% chez les 35-49 ans, 16% chez les 50-64 ans et 4% chez les 65 ans et plus). La « fracture numérique » est bel et bien une fracture générationnelle et culturelle : ce qui sépare, c’est moins l’équipement que l’usage ; ce qui change, en particulier avec l’usage intensif des réseaux sociaux, c’est la façon dont on construit sa relation à soi, aux autres, au monde. Or il se trouve que la « génération Y » des « natifs du numérique » est celle des nouveaux enseignants : l’Education nationale en a-t-elle pris conscience ?

Bruno Devauchelle : Quelle posture de l'enseignant face au numérique Alors que se sont multipliés les référentiels de compétences pour définir le métier d'enseignant et sa relation aux TIC et autres numériques au cours des quinze dernières années, on s'est assez peu penché sur la notion de posture de l'enseignant en tant que telle dans un contexte de plus en plus envahi par les moyens numériques. Par posture, nous désignons outre des manières d'être face au monde, des modes d'engagement personnel ou plutôt d'implication dans les activités personnelles et professionnelles (voir infra en note le texte d'Alain Viala). Sans vouloir sortir des compétences les fameux "savoir être" ou "attitude" qui y sont associés, il est nécessaire, au regard des pratiques du numérique par les enseignants, de questionner la dimension posturale, ce qu'elle est, ce qu'elle implique, et comment on peut la travailler, individuellement, collectivement, institutionnellement. - La maîtrise de la visée plus que des objectifs : se fixer un cap sans s'enfermer dans un but à atteindre.

Related: