background preloader

CARTES. Comment la France des villages devient la France des villes

CARTES. Comment la France des villages devient la France des villes
La France des villages sera-t-elle bientôt de l'histoire ancienne ? Sur les 36 529 communes de France métropolitaine, plus d’une sur deux compte moins de 500 habitants au 1er janvier 2013, selon les dernières données de l'Insee, publiées jeudi 31 décembre. Elles ne représentent plus que 7% de la population française, contre 11% en 1968. Depuis cinquante ans, leur nombre diminue fortement, passant de 24 200 en 1968 à 19 800 en 2015. Le phénomène est notamment lié à l'accroissement de la population française : après un phénomène d'exode rural jusqu'au début des années 1980, de nombreux villages ont depuis dépassé le seuil des 500 habitants, explique l'Insee. Dans le même temps, l'Etat a également encouragé les fusions de petites communes : un peu plus de 1 000 villages ont ainsi disparu entre 1971 et 2015. A l'inverse, les villes, qui comptent plus de 2 000 habitants selon la définition de l'Insee, se développent dans l'Hexagone.

http://www.francetvinfo.fr/societe/cartes-comment-la-france-des-villages-disparait-petit-a-petit_1250539.html

Related:  C1, Le aires urbaines, géographie d'une France mondialiséeHistoire-geo-emc

Territoire - Les liens entre les aires urbaines, leviers de développement dans une région en quête de métropole Imprimer la page Mélanie Bouriez, David Brion (Insee) Résumé Les navettes quotidiennes des actifs se rendant à leur travail forment des réseaux d’échanges entre les aires urbaines et participent au développement économique. En Bourgogne-Franche-Comté, les aires urbaines de Dijon et Besançon animent une grande partie de ces déplacements. Elles ont des échanges limités entre elles mais sont au cœur d’un réseau composé de dix aires urbaines faisant système au niveau national parmi lesquelles on compte aussi Chalon-sur-Saône, Dole, Vesoul, Lons-le-Saunier, Montceau-les-Mines, Le Creusot, Beaune et Pontarlier. Les territoires ruraux seront urbains (ou ne seront pas) Les territoires ruraux seront urbains (ou ne seront pas) Jacques Lévy. Je commencerai par deux remarques. Premièrement, je n’ai pas toujours été d’accord avec ce qu’il s’est dit ; mon propos va s’inscrire en contrepoint d’un certain nombre d’idées.

« Le rural n’existe plus » estime Michel Lussault, géographe, Grandes cultures « La question est : quel type d’espaces urbains sont les espaces ruraux ? » © Marie-Annick Carré Vous développez dans votre dernier ouvrage l’idée que l’urbain est tout à la fois l’expression, l’incarnation et le moteur de la mondialisation. Quelle est la place de l’espace rural dans cette évolution ? (1) Les découpages malheureux de la France périphérique Le nouvel ouvrage de Christophe Guilluy repose, comme le précédent, sur l’opposition entre une France des métropoles - où se créent les richesses et où «se concentre une nouvelle bourgeoisie qui capte l’essentiel des bienfaits du modèle mondialisé» - et une France périphérique des catégories populaires - celle des villes petites et moyennes et des territoires ruraux. Dans ce dernier essai, le Crépuscule de la France d’en haut, l’auteur se livre à une violente critique d’une classe dominante qui, derrière la façade de la «société multiculturelle et cool des grandes métropoles», impose la mondialisation libérale et «valide une organisation territoriale […] qui participe à la relégation des plus pauvres». Cette fracture est, selon lui, à l’origine d’un processus de désaffiliation sociale et culturelle des classes populaires qui se traduit par le rejet des élites de la «France d’en haut» (syndicats, partis traditionnels, médias).

L’inquiétante dévitalisation des bourgs LE MONDE | • Mis à jour le | Par Isabelle Rey-Lefebvre Qui n’a jamais traversé ces bourgs aux rues charmantes mais désertes, où se succèdent volets clos et boutiques vides ? La presque totalité des 15 000 communes rurales ou isolées de France sont rongées par la dévitalisation de leur centre, qui va en s’accélérant. Les seuls signes de vie se manifestent dans le centre commercial bâti à la hâte autour d’un supermarché, avec ses immanquables parkings et sa station essence. Parfois, une pharmacie, une boulangerie voire un bistrot complètent l’ensemble, laid mais pratique ! La dernière publication de France Stratégie, organe de réflexion auprès du premier ministre, parue en juillet, a de quoi affoler les maires.

Le conflit israélo-palestinien en représentations Le conflit israélo-palestinien en représentations Issues d’une enquête réalisée auprès de 221 étudiants de licence d’histoire et/ou de géographie de l’université Paul-Valéry de Montpellier, les deux cartes présentées ci-dessous (figure 1) donnent à voir le territoire du conflit israélo-palestinien. Cette enquête s’inscrit dans une démarche plus large qui s’articule autour de la question des représentations du conflit israélo-palestinien en France dans les années 2000, c’est-à-dire aux «systèmes d’interprétation de [cette] réalité» (Abric, 1987 cité par Séca, 2002). Le fond de carte est proposé aux étudiants avec la consigne suivante: «Voici le territoire du conflit.

Un nouveau système urbain? Des villes en réseaux C'est Olivier Dollfus qui proposa en 1996 la première théorisation rigoureuse de l'AMM. " L'archipel mégalopolitain mondial (AMM), formé d'ensemble de villes qui contribuent à la direction du monde, est une création de la deuxième moitié du XX° siècle et l'un des symboles les plus forts de la globalisation liée à la concentration des activités d'innovations et de commandement. S'y exerce la synergie entre les diverses formes du tertiaire supérieur et du " quaternaire " (recherches, innovations, activités de direction). L'AMM marque conjointement l'articulation entre villes appartenant à une même région et entre grands pôles mondiaux.

Évolution du territoire israélien et multiplication des colonies Skip to main content Search form © ARTE France 13 septembre 2016 Évolution du territoire israélien et multiplication des colonies Pays : Israël L'urbain métropolisé français dans la mondialisation Quelles sont les principales modalités territoriales des relations multiples et enchevêtrées que la France entretient avec l’extérieur ? C’est autour de cette question élémentaire que s’est constitué le groupe « Le réseau des métropoles françaises dans l’économie monde ». Il lui incombait donc d’aborder un processus très général en même temps que complexe à objectiver : celui de la connexion de la France au système monde. Et ce avec comme postulat principal que les « métropoles françaises » constituent des systèmes territoriaux « connecteurs », qui assurent des liaisons majeures entre la France et la mondialisation. Celle-ci doit être conçue, au-delà de son aspect de globalisation économique à laquelle on la réduit à tort, dans un rapport de consubstantialité avec ¬l’urbanisation. Il s’agit d’un fondement problématique sur lequel je dois m’arrêter.

Cours d'Histoire de Terminale L Vous trouverez ci-dessous le contenu des leçons du programme d’Histoire de Terminale des séries Littéraire et Economiques et Sociales. Le programme d’histoire de TL est composé de quatre thèmes : Thème 1 : Le rapport des sociétés à leur passé ; Thème 2 : Idéologies et opinions en Europe de la fin du XIXe à nos jours ; Thème 3 : Puissance et tensions dans le monde de la fin de la Première Guerre mondiale à nos jours ; Thème 4 : Les échelles de gouvernement dans le monde de la fin de la Seconde Guerre mondiale à nos jours. THEME 2 : IDEOLOGIES ET OPINIONS EN EUROPE DE LA FIN DU XIXe SIECLE A NOS JOURS.

Related: