background preloader

Surinformés ou désinformés ? Les ados à l'heure du complot.

Surinformés ou désinformés ? Les ados à l'heure du complot.
Related:  Écrans-éducation

Théories du complot : "Quand un élève vous dit que le 11-Septembre n'a pas eu lieu, il ne faut surtout pas le mépriser" Le 11-Septembre, les illuminatis, les reptiliens... Pour lutter contre les théories du complot, qui peuvent influencer certains élèves, notamment via les réseaux sociaux, le ministère de l'Education nationale a mis en place, mardi 9 février, une table ronde pour savoir comment réagir face à ce phénomène. Pour sensibiliser les plus jeunes, le gouvernement vient de lancer un compte Snapchat sur le sujet. Un site, intitulé ontemanipule.fr, a également été mis en ligne. Mais comment faire pour lutter contre ces discours ? Francetv info : Etes-vous régulièrement confronté à des discours propres à la "théorie du complot" de la part de vos élèves ? Christophe Chartreux : Bien sûr. Ces adolescents font partie d'une génération de l'image. Et cela fonctionne-t-il ? C'est difficile de leur sortir ces idées de la tête, car il y a une logique sectaire derrière ce discours complotiste. L'essentiel, c'est de ne jamais laisser un propos complotiste sans réponse.

Internet et réseaux sociaux : 2 infographies de conseils pour les enfants et adolescents Via son blog, la société Witigo propose 2 infographies informatives et pédagogiques pour que les enfants et adolescents utilisent l’Internet de façon responsable. Ces 2 infographies (les consulter dans la suite de cet article) traitent de la présence des jeunes sur les réseaux sociaux et en ligne en délivrant des conseils simples qui s’assimilent à une sensibilisation par le bon sens : publier, partager, commenter et établir un profil en protégeant sa vie privée comme dans la « vraie vie ». Infographie : 5 règles de bonne conduide sur les réseaux sociaux : Réfléchis avant de poster Télécharger l’infographie (en .jpg) Infographie : 6 conseils à destination des enfants pour se protéger sur Internet ! Télécharger l’infographie (en .jpg) Licence : Contrat spécifique : merci de prendre contactGéographie : France Tags: adolescent, conseil, donnee personnelle, enfant, infographie, internet, jeune, vie privée

Ressources - Déconstruire la désinformation et les théories conspirationnistes L'apport de l'Education aux médias et à l'information (EMI) et de l'esprit critique L’éducation aux médias et à l’information met l’accent sur la capacité des élèves à analyser l’information et la source dont elle émane. Le programme pour le cycle 4 cite comme première compétence de l’EMI « Une connaissance critique de l’environnement informationnel et documentaire du XXIème siècle. » Outils pour l'école, le collège et le lycée Dans le premier degré Pour le premier degré, la vidéo Vinz et Lou « La vérité ne sort pas toujours de la bouche d'internet » permet, sans traiter directement de la rumeur, de lancer le débat avec les élèves sur la manière dont ils vérifient les faits et croisent les informations. Toujours dans le premier degré, le site de l'IEN de Cluses (académie de Grenoble) met en ligne le travail de Rose-Marie Farinella qui fait passer à ses élèves un diplôme d'apprenti hoaxbuster à travers une séquence du 8 séances. Pour le collège et le lycée Réagir face aux théories du complot

Ce que l'expérience de Facebook nous enseigne sur la manipulation des émotions Pendant une semaine, en Janvier 2012, des data-scientifiques de Facebook ont modifié ce que près de 700.000 utilisateurs du réseau social pouvaient voir quand ils se connectaient à son service. A certaines personnes, il a été montré du contenu avec des mots heureux et positifs; d'autres n'ont pu lire que des statuts analysés comme plus tristes que la moyenne. A la fin de la semaine, les utilisateurs-cobayes se sont montrés plus enclins à publier eux-mêmes des statuts de la même teneur (positive ou négative) que ce qui avait dominé dans leur timeline les jours précédents. Ce "bricolage" a été révélé au moment de la publication de l'étude dans les prestigieux Actes de l'Académie nationale des sciences. Ce n'était pas la première étude qui utilisait des données de Facebook pour évaluer la "contagion émotionnelle" des messages que nous lisons. Ethnographe et chercheuse chez Microsoft Research, danah boyd est spécialiste des interactions des adolescents sur Internet. 1. [...] [...]

Une théorie du complot ? « En cas de doute, il y a trois questions à se poser » Prof d’anglais dans un lycée de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), Sophie Mazet est l’auteure d’un « Manuel d’autodéfense intellectuelle », fruit d’un atelier organisé dans son établissement. Les jeunes de la Ruche89 l’ont interrogée cette semaine. C’est leur toute première interview. Ruche89 : Comment se déroulent vos ateliers d’« autodéfense intellectuelle » ? « Manuel d’autodéfense intellectuelle » de Sophie Mazet, éd. Sophie Mazet : Il y a d’abord une partie sur le langage, les mots, les arguments. Par exemple ? Un exemple qu’on travaille beaucoup est celui du Rwanda. Les théories du complot, sur lesquelles vous avez écrit, arrivent plutôt en fin de formation. Vous avez démarré ces cours après vous être rendu compte de la grande crédulité de certains de vos élèves... Je ne suis pas sûre que ce soit spécifique aux jeunes. Qu’est-ce qu’il va se passer dans 25 ans ? L’un d’entre vous, dans un article sur les ex-fans des Illuminati, parlait de l’information comme un marché. C’est-à-dire ?

danah boyd, anthropologue de la génération numérique Enfant d'Internet, l'Américaine a fait de cette passion le lieu de ses recherches sur la vie connectée des adolescents. Au début des années 1990, on disait que le Web était peuplé de freaks, geeks et queers, bref, de gens à la marge. danah boyd, qui a découvert Internet à cette époque, aime à rappeler que c'est l'endroit idéal pour elle, qui est tout cela à la fois. C'est sur Internet que la chercheuse de 37 ans s'est construite à l'adolescence, avant d'en faire son métier. Aujourd'hui, ses études sur la vie connectée des jeunes ont fait de cette anthropologue une universitaire respectée. Les freaks sont les gens différents. A ceux qui s'étonnent de voir son nom sans majuscules, elle répète, inlassablement : « Non, je n'ai pas oublié de mettre les capitales. Lire aussi : Six clés pour comprendre comment vivent les ados sur les réseaux sociaux Adolescente dans une ville étriquée, religieuse et conservatrice Bonne élève, danah boyd ne se sentait pas à sa place à Lancaster, en Pennsylvanie.

Propositions pour une pédagogie anticonspirationniste Rédactrice : Servanne Marzin Enjeux pédagogiques et politiques du dossier Comme une trainée de poudre…La théorie du complot s’est trouvée au cœur des multiples témoignages d’enseignants confrontés, avec les attentats de Paris en janvier 2015, à un bien difficile objet pédagogique. En même temps qu’elle gagnait les commentaires postés sur les sites des grands médias comme sur les réseaux sociaux, la tentation conspirationniste[1] envahissait les questions, les remarques et les prises de position dans les classes. Qui n’a jamais expérimenté l’exercice de l’enseignement serait tenté de croire qu’il suffit de démentir, point par point, les limites et les incohérences pointées par les conspirationnistes. L’adhésion aux théories du complot dessine ainsi un espace pédagogique complexe et déroutant, qui se dérobe devant les processus traditionnels d’apprentissage et de transmission des savoirs. Et pourtant, en même temps, le principe du doute lui-même n’est pas à exclure, bien au contraire.

6 clés pour comprendre comment vivent les ados sur les réseaux sociaux Dans son livre, la chercheuse danah boyd explore la vie des jeunes sur Internet. Nous lui avons demandé des pistes pour comprendre leur comportement. Après dix années de travail auprès de jeunes Américains, danah boyd, blogueuse sans majuscule, chercheuse chez Microsoft Research et professeure associée à l’université de New York, publie un livre pour éclairer l’usage que les adolescents ont des réseaux sociaux. It’s complicated : the social lives of networked teens (disponible gratuitement en anglais, en attendant une traduction en français) veut expliquer aux parents ce que font concrètement leurs enfants sur Internet, s’attachant à démonter plusieurs fantasmes et à nuancer les risques les plus couramment évoqués (cyberaddiction, perte d’identité, disparition de leur vie privée, harcèlement, mauvaises rencontres). It’s complicated, du nom d'un statut Facebook, illustre toutes les facettes de cette vie en ligne qu’ont ces adolescents aux yeux rivés sur leur smartphone. 1. 3. 4. 5. 6.

Lionel Vighier : La pédagogie contre les théories du complot Comment lutter contre le complotisme ? Alors que N Vallaud Belkacem participe le 9 février à journée d'étude "Réagir face aux théories du complot", comment les enseignants font-ils pour éduquer les élèves face au complotisme ? Lionel Vighier est invité par la ministre à présenter ses pratiques pédagogiques. Les jeunes seraient particulièrement sensibles aux théories du complot qui se diffusent sur internet : comment l’Ecole peut-elle construire un esprit critique suffisamment armé pour résister aux mensonges et manipulations ? Dans quel contexte cette séquence sur le complotisme est-elle née ? Depuis le mois de septembre 2014, une classe de troisième a été choisie pour expérimenter le projet « classe médias », dont les objectifs sont de développer l’esprit critique, de sensibiliser les élèves au traitement de l’information ainsi qu’aux enjeux de la publication. L’idée de cette séquence m’est venue de conversations avec les élèves de cette classe, suite aux attentats de Charlie Hebdo.

Aux Etats-Unis, Netflix et le streaming légal sont en train de tuer le piratage Selon un rapport paru le 7 décembre, le streaming compte pour 70% du trafic Internet nord-américain, quand BitTorrent n’en représente plus que 5%. Nous avons basculé dans l’ère post-piraterie. Alors que les années 2000 étaient celles des grands méchants Napster, Kazaa et eMule qui devraient fracasser l’industrie du divertissement sous le poids du peer-to-peer, les années 2010 ont vu émerger, tardivement, son contre-pouvoir : le streaming, sous sa forme légale et payante. Dans un rapport publié par le fournisseur de réseau de communication Sandvine et publié le 7 décembre, il apparaît qu’aux heures de pointe d’Internet (généralement, après une journée de boulot, sauf pour ceux qui matent tranquillement des séries dans leur open space), le streaming audio et vidéo rassemble 70% du trafic. Il y a 5 ans, le streaming ne comptait que pour 35%. Émerveillés par la prouesse de télécharger gratuitement un film ou un album, nous n’étions alors pas très regardants sur la qualité.

Eduscol : L'EMI dans la loi de refondation de l'École La place de l'EMI dans la loi de refondation « Il est impératif de former les élèves à la maîtrise, avec un esprit critique, de ces outils qu'ils utilisent chaque jour dans leurs études et leurs loisirs et de permettre aux futurs citoyens de trouver leur place dans une société dont l'environnement technologique est amené à évoluer de plus en plus rapidement. Les professeurs-documentalistes doivent être particulièrement concernés et impliqués dans les apprentissages liés au numérique. Cela passe notamment par l'inscription dans la loi du principe d'une éducation numérique pour tous les élèves, qui doit permettre aux enfants d'être bien formés et pleinement citoyens à l'ère de la société du numérique. La formation scolaire comprend un enseignement progressif et une pratique raisonnée des outils d'information et de communication et de l'usage des ressources numériques qui permettront aux élèves tout au long de leur vie de construire, de s'approprier et de partager les savoirs. Dans l'annexe

Les jeunes perçoivent le streaming comme une activité légale Une étude réalisée par la Hadopi indique que les jeunes qualifiés de "digital native" considèrent le stockage d'un document sur un ordinateur comme un acte plus grave. La Haute autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur Internet (Hadopi) et l'institut (CSA) ont publié les résultats d'une étude qualitative sur la perception et les pratiques de consommation des digital natives, c'est à dire des jeunes de 15 à 24 ans. On y apprend que ces derniers perçoivent le streaming davantage comme une activité légale, notamment parce qu'il n'y a pas d'acte de téléchargement dans la consommation du contenu.

Eduscol : L'EMI et la stratégie du numérique La lecture critique et distanciée, la capacité à publier, produire de l'information, s'informer, relèvent d'une pratique citoyenne des médias qui nécessite le développement de littératies multiples. L'éducation aux médias et à l'information : pourquoi ? Permettre aux élèves d'exercer leur citoyenneté dans une société de l'information et de la communication, former les « cybercitoyens » actifs, éclairés et responsables de demain.Permettre la compréhension et l'usage autonome des médias par les élèves et les enseignants qui sont à la fois lecteurs, producteurs et diffuseurs de contenus. L'éducation aux médias et à l'information : c'est quoi ? L'éducation aux médias et à l'information : comment ? Source : Point d'étape de l'entrée de l'École dans l'ère du numérique Les dispositifs au service de l'EMI "Inscrite dans la loi de refondation de l'École, l'éducation aux médias et à l'information contribue à préparer les élèves d'aujourd'hui à devenir les citoyens de demain. Le parcours citoyen

Top 10 des coulisses des photos Instagram d’une mannequin, Instagram version honnête On ne va pas se mentir, on triche tous un peu sur les photos. Personne n'a envie d'être "la plus moche", "la plus grosse", la plus "différente" de son cercle d'amis en ligne. Ou celui qui aurait la vie la plus plate. Du coup, on joue le jeu, tant bien que mal. En vrai j'avais de l'acné, ce que vous voyez c'est une belle couche de maquillage. Crédits photo : Essena O’Neill Voilà, les réseaux sociaux ça peut être de merveilles machines à créer du lien. Source : Essena Oneill via Bored Panda

Related: