background preloader

Inflation

Inflation
Cet article ou cette section provient essentiellement de {{{1}}}, ou recopie cette source, en partie ou en totalité. Cette source est libre de droits, mais elle peut être trop ancienne ou peu objective(mars 2016). Améliorez la pertinence et la neutralité de l’article à l'aide de sources plus récentes. Estimation des taux d'inflation dans le monde en 2013. La monnaie étant l'étalon des valeurs, la variation de sa propre valeur n'est pas directement mesurable ; on l'évalue à partir des variations des prix à la consommation des biens et services, mesurée à quantité et qualité égales. En France, l'inflation est évaluée au moyen de l’indice des prix à la consommation (IPC)[4]. L'inflation est un phénomène à propos duquel les controverses entre économistes sont nombreuses : le débat porte sur les conséquences (qui sont parfois considérées comme positives), comme sur les causes. Étymologie[modifier | modifier le code] Définitions[modifier | modifier le code] Aujourd'hui, les définitions sont : où . Related:  FONDS INTUITIF PRIMORDIALE

Banques et création monétaire : qui fait quoi ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Audrey Fournier "Création de monnaie" : pour le commun des mortels, le concept même relève un peu de la science-fiction. Qu'est-ce qui fait tourner la planche à billets ? Sous quelles conditions ? En quoi la politique monétaire, principal instrument de politique économique au sein de la zone euro, influe-t-elle sur l'activité ? Les crédits, principale source de création de monnaie La monnaie possède deux grandes qualités : d'une part celle d'être parfaitement liquide – c'est-à-dire immédiatement disponible et sans coût –, d'autre part celle de présenter peu de risque en l'absence d'une inflation forte. Le mécanisme de création de monnaie trouve son origine dans les crédits accordés par les banques. Mais lorsque le client X rembourse le crédit M, la banque efface la créance de son bilan : il y a donc à ce moment destruction de monnaie. Bons du Trésor et conversion de devises La banque centrale crée également de la monnaie par deux opérations majeures.

Les perspectives économiques 2005-2009 : les voies d'une croissance autonome et soutenue Une des questions posées par les projections est de savoir si la baisse du chômage à moyen terme qu'elles comportent est compatible avec une inflation stable. Compte tenu de la croissance simulée dans le scénario central (2,5 % par an), de l'hypothèse d'évolution de la productivité par tête (1,8 % par an) et de l'augmentation de la population active (+ 0,3 % par an en moyenne sur la période 2005-2009 contre 0,5 % par an en moyenne sur 1996-2005 11 ( * ) ), le taux de chômage diminue de 0,4 point par an (soit 100.000 chômeurs de moins chaque année). Dans le même temps, l'inflation est stable sur la période (+ 1,8 % par an sur 2004-2005 pour les prix de la consommation, soit une évolution comparable à celle de la période 1996-2005). Depuis les travaux de PHILLIPS en 1958, la liaison entre inflation et baisse du chômage est une des bases de l'analyse macroéconomique. Cette question peut être présentée aujourd'hui dans les termes suivants : Qu'en conclure pour le moyen terme ?

TAUX INFLATION EN FRANCE depuis 1901. Inflation actuelle 2012 Musée Certaines informations figurant dans cet article ou cette section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans les sections « Bibliographie », « Sources » ou « Liens externes »(avril 2015). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes. Un musée est un lieu dans lequel sont collectés, conservés et exposés des objets dans un souci d’enseignement et de culture. Le Conseil international des musées (ICOM) a élaboré une définition plus précise qui fait référence dans la communauté internationale : « Un musée est une institution permanente sans but lucratif au service de la société et de son développement ouverte au public, qui acquiert, conserve, étudie, expose et transmet le patrimoine matériel et immatériel de l’humanité et de son environnement à des fins d'études, d'éducation et de délectation. » — Statuts de l'ICOM art.2 §.1[1],[2] L'invention du musée[modifier | modifier le code] L'origine : le Mouseîon d'Alexandrie (280 av.

La création monétaire Beaucoup de gens voient la monnaie comme un stock, c'est à dire qu'il existerait une certaine quantité de monnaie qui circulerait. Cette monnaie aurait été créée par la Banque Centrale, et, bien souvent, ces gens pensent que c'est en contrepartie des stocks d'or qu'elle détient dans ses réserves. Pour comprendre que ce n'est pas le cas, il suffit de voir que la valeur de cet or est bien inférieure à la valeur de la monnaie qui circule. A l'époque où les billets et pièces de la Banque de France représentaient la plus grosse partie de la monnaie existante, l'idée d'un stock avait encore du sens, mais avec la monnaie dématérialisée les choses sont bien différentes. La Banque Centrale Aujourd'hui, la Banque Centrale crée la "monnaie centrale". Au final, on peut constater que la banque inscrit la même somme à son actif et à son passif, et que sa comptabilité reste équilibrée.

Taux de chômage n'accélérant pas l'inflation Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le taux de chômage n'accélérant pas l’inflation (en anglais : Non-Accelerating Inflation Rate of Unemployment ou NAIRU) est un indicateur économique qui, estimé économétriquement pour un pays et à un instant donné, mesure approximativement le taux de chômage qui serait compatible avec un taux d'inflation stable. Le terme a été inventé par James Tobin, sur la base de recherches menées par Franco Modigliani et Lucas Papademos. Le NAIRU est défini par l'OCDE comme le « taux de chômage d'équilibre vers lequel le chômage converge, en l'absence de chocs d'offre temporaires, une fois que le processus d'ajustement dynamique de l'inflation est achevé[1]. » Le NAIRU est un indicateur, utilisé par les économistes pour mesurer deux éléments : Concept et historique[modifier | modifier le code] Le NIRU constitue la réponse des néokeynésiens au concept monétariste de chômage naturel introduit par Milton Friedman[3] et Edmund Phelps[4] en 1968. où

Indicateur - Les prix à la consommation sont en hausse de 0,4 % en décembre 2011 ; ils augmentent de 2,5 % sur un an Avertissement : À partir du 29 janvier 2016, l'Insee publiera chaque fin de mois une estimation provisoire de l'indice des prix à la consommation. Par ailleurs, à compter de cette date, l'indice des prix à la consommation changera d'année de référence. L'année de base 100 deviendra 2015. Des informations complémentaires concernant ces changements sont disponibles sur la page web de cet indicateur. N. Évolution mensuelle : +0,2 % ; Variation sur un an : +0,2 % En décembre 2015, l'indice des prix à la consommation (IPC) se redresse, augmentant de 0,2 % après une baisse équivalente en novembre. L'augmentation des prix en décembre résulte des hausses saisonnières de certains services et produits manufacturés. Renchérissement saisonnier des services Glissements annuels de l'indice des prix à la consommation (IPC) et de l'inflation sous-jacente (ISJ) Hausse des prix des produits manufacturés Nouveau recul des prix de l'énergie Baisse des prix de l'alimentation

Marché Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'étal d'une marchande de fruits et légumes dans un marché couvert à Gênes. La façon dont ces marchés et institutions sont établies et fonctionnent ne faisant pas consensus entre économistes . Un marché à Berlin Karl-August-Platz Marché (secteur professionnel)[modifier | modifier le code] Le marché ici est un lieu de rencontre et de transactions des commerçants, artisans, cultivateurs, éleveurs, pêcheurs avec les consommateurs. Marché classique traditionnel en France[modifier | modifier le code] En France, les marchés locaux sont, à l'origine, destinés à la vente des productions locales des jardins, des élevages, des vergers et des diverses fabrications locales, en général vivrières et artisanales, dont la quantité est trop faible ou trop irrégulière pour être marchande au niveau national. Peu de différence visuelle entre les agriculteurs-producteurs et les commerçants. Marché à la criée[modifier | modifier le code] Comment ce mécanisme agit-il ?

Création monétaire Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La création monétaire, souvent appelée familièrement « la planche à billets », est le processus par lequel la masse monétaire d'un pays ou d'une région (comme la zone euro) est augmentée. Sous l'empire de la monnaie métallique (argent ou or), la masse monétaire était directement liée à la quantité de métal disponible, en fonction du destin des mines (découvertes, épuisement, « ruée vers l'or ») et des autres flux de métal (commerce, pillage, tribut et rançon, etc.). Dans le monde contemporain, l'essentiel de la monnaie est scripturale, créée par le crédit (émission de dette échangeable) dans les limites qui sont imposées aux établissements de crédits (réserves obligatoires etc.) et détruite par extinction des dettes sous-jacentes (par remboursement ou autre) ; la masse monétaire évolue constamment. Les monnaies non fiduciaires et fiduciaires[modifier | modifier le code] Monnaie non fiduciaire[modifier | modifier le code] La banque centrale.

Le NAIRU, qu'est-ce que c'est ? | Vivre le chômage Vous avez perdu votre emploi ? Avant toute considération individuelle, vous devez impérativement savoir que le chômage est un outil économique précieux et qu'il est, de ce fait, voulu et même planifié. Que le chômage de masse soit un fléau présenté comme un "vilain dragon contre lequel on fait tout" ou, au contraire, comme un choix politique, il n'en demeure pas moins que vous, qui en êtes l'innocente victime qu'on cherche à culpabiliser et qu'on stigmatise en toute occasion, ne devez en aucun cas ignorer le concept du NAIRU, sa face cachée par excellence. Quel animal se cache derrière ce nom barbare ?NAIRU = Non Accelerating Inflation Rate of Unemployment.En français, «taux de chômage non accélérateur d'inflation».Un taux qui repose sur deux piliers fondamentaux : la pression sur le marché de l'emploi par le chômage (qui favorise le gel sinon la baisse des salaires, ainsi que la précarisation et la dérèglementation du travail), et la soi-disant lutte contre l'inflation.

Art contemporain Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'expression « art contemporain » désigne de façon générale et globale l'ensemble des œuvres produites depuis 1945 à nos jours, et ce quels qu'en soient le style et la pratique esthétique. Dans cette classification périodique, l'art contemporain succède à l'art moderne (1850-1945). Cette désignation s'applique également aux musées, institutions, galeries, foires, salons, biennales montrant les œuvres de cette période. Qu'est-ce que l'art contemporain ? La notion de « contemporanéité » est d’abord une notion historique. « Contemporanéité » signifie aussi « simultanéité ». De nouvelles références permettent de définir ce qu'est la méthode contemporaine. De surcroît, l'expression « manière contemporaine » est aujourd'hui utilisée pour des artistes encore vivants et actifs ou pouvant encore l'être, ce qui dans ce cas placerait l'origine de la méthode contemporaine dans les années 1960, avec le pop art, Fluxus, les happenings ou l'art vidéo.

La dette publique est plombée par des intérêts illégitimes Comment ne pas être d’accord avec Jean Gadrey (lire sur son blog : Sur les dettes publiques en France et en Europe), comment ne pas vouloir mettre plus de justice fiscale et faire payer des impôts équitables à ceux qui, à ce jour, bénéficient d’avantages fiscaux considérables, impôts dont la perception permettrait effectivement une « relance durable » ? Car nous avons deux problèmes à résoudre simultanément. Le premier problème est donc de trouver les financements de la relance durable et de la transition énergétique sans simultanément augmenter la dette ni les prélèvements sur les classes moyennes déjà exsangues. Le second problème c’est celui du remboursement de la dette publique à chaque échéance des titres de dette. Des intérêts illégitimes Sa croissance est due à l’accumulation, année après année, des déficits des budgets de ces APU, ce qui correspond sensiblement aux besoins de financements. cliquer sur le graphique pour l'agrandir Quelles solutions ? L’inflation

Extractivisme et dette Avec : Henry Muhiya, secrétaire exécutif de la Commission épiscopale pour les ressources naturelles, auteur du rapport du CCFD "Des ressources naturelles au cœur des conflits" et Nicolas Sersiron, président du Comité pour l'annulation de la dette du tiers monde, le Cadtm France et auteur de "Dette et extractivisme" Rapport du CCFD : Références musicales : BALOJI/MBUMBA ROYCE : LE JOUR D APRES - SIKU YA BAADAYE (INDEPENDANCE CHA CHA)STAFF BENDA BILILI : SOPEKA Exceptionnellement, il n’y a pas de revue de web cette semaine.

Related: