background preloader

Manoj Bharvaga et son vélo démocratisent enfin l'électricité !

Manoj Bharvaga et son vélo démocratisent enfin l'électricité !
Manoj Bhargava a un destin hors du commun. Après avoir engrangé des milliards de dollars en commercialisant une boisson énergisante (la 5-hour), le voici qui invente une sorte de vélo d’appartement révolutionnaire : 1 heure de pédalage sur cet engin hors du commun permettrait de fournir assez d’énergie à une maison pour 24 heures ! Enfin l’électricité partout et pour tous ? Chez nous, l’électricité est une évidence. Ce constat, Manoj Bhargava l’avait bien en tête. C’est pourquoi il a mis au point cet incroyable vélo producteur d’énergie. Cette invention ne s’adresse donc pas qu’aux pays pauvres ou en voie de développement. Vous voulez voir comment ça marche ? Simple, pas cher, et paraît-il très facile à faire fonctionner. Manoj Bhargava : « N’importe quel réparateur de bicyclette peut le réparer en cas de souci. » Autrement dit, cette solution pourrait s’adapter à toutes les conditions dans chaque coin, même reculé, de notre planète. Vivement que ses vélos soient disponibles. Related:  Innovation socialeProjet

[Mad Men #3] L'App-Elles à l'aide pour protéger les femmes Après le scandale des femmes agressées à Cologne et autres remous au Sénat français sur la question du harcèlement sexiste dans les transports, Socialter dit non à toute forme de sexisme. Parce que c'est une lutte de chaque instant, nous vous avons concocté une série d'articles consacrée à des initiatives qui veulent y mettre fin. Troisième épisode : l'application App-Elles qui permet d'alerter sur les violences faites aux femmes. Dans la métropole nantaise, on la connaît sous le nom de Diata. Slameuse engagée, Diaratia N’Diaye se bat pour sensibiliser son public aux violences faites aux femmes. Témoins, proches, victimes, “nous sommes tous concernés, de près ou de loin”, affirme-t-elle. En septembre 2015, Diata a créé Resonantes. Sauveur des temps modernes, App-Elles permet de lancer une alerte en cas d’agression. Vigilance collective Tandis que seulement 1 femme victime de violences sur 2 porte plainte, App-Elles entend changer les comportements.

Une « feuille artificielle » qui capte le CO2 Les voitures brûlent du carburant et produisent du CO qui réchauffe la planète. Or, des chercheurs viennent d’inventer une « feuille artificielle » qui fait exactement l’inverse : elle retire le CO de l’atmosphère pour le transformer en carburant. Pour l’instant, les scientifiques en sont à l’étape du prototype. Transformer le CO qui crée le réchauffement climatique en d’autres substances inoffensives : le rêve ne date pas d’hier. Les chercheurs affirment que leur recette est 1000 fois plus efficace pour dégrader le CO que les catalyseurs utilisés jusqu’à maintenant. Pour mettre leur découverte en pratique, les chercheurs ont ensuite construit une « feuille artificielle » qui a environ la taille d’une feuille d’arbre (surface de 18 cm). Alors qu’une feuille d’arbre transforme le CO en sucre, la feuille artificielle le convertit en gaz de synthèse formé d’hydrogène et de monoxyde de carbone. Il est important de dire que pour l’instant, l’idée n’est encore qu’au stade de prototype.

La police a parqué et brutalisé des manifestants non-violents à Paris Dimanche, entre 13 h et 14 h : alors que la chaîne humaine qui a joint les places de la République et de la Nation se dissout, la tension monte place de la République. Vers 14h30, quelques dizaines de personnes cagoulées et tout de noir vêtues – pour éviter les polémiques autant que les risques d’instrumentalisation, Reporterre a décidé de ne pas catégoriser cette frange d’activistes violents – se confrontent avec la police. Assez rapidement pourtant, les fumées des gaz lacrymogènes et les grenades assourdissantes ont mis fin aux échauffourées. Aucune vitrine cassée n’est d’ailleurs à déplorer. La place est occupée par des centaines de personnes. De l’autre côté de la rangée de CRS, d’autres sont encore libres de leur mouvement, dans un périmètre pourtant très largement encadré par les forces de l’ordre. L’ambiance est encore bon enfant. Voir la vidéo : Dispersée, la foule se replie et découvre un peu plus loin un autre groupe de manifestants encerclés par les camions et les policiers.

Goodyear réinvente la roue pour la voiture du futur En ce moment se déroule le Salon de l’Automobile de Genève en Suisse. Le fabricant de pneumatiques Goodyear y a présenté un concept révolutionnaire : Eagle-360. Pour faire simple, Goodyear a réinventé… la roue ! Pour accompagner la voiture autonome du futur, Eagle-360 veut s’attaquer au point des véhicules : leur conducteur. Et cela passe par une révolution au niveau d’un élément simple mais pourtant critique et rarement évoqué par les marque de voitures et encore moins autonomes : les pneus. En plus de pouvoir un pneu sous forme de sphère. Ce concept de pneu sphérique permettrait d’une part d’améliorer la sécurité sur la route, mais aussi de gagner beaucoup de place dans les parkings ou les manœuvres des voitures demanderaient ainsi moins d’espace. Le pneu du futur ne touchera pas la voiture Encore plus fort : la voiture serait en lévitation au dessus des pneus !

Contre l’exclusion, Paris et Emmaüs Défi gagnent leur pari - La Croix Un an après le lancement de son grand pacte contre l’exclusion, la Mairie de Paris s’apprête faire un premier bilan. Avec son partenaire associatif, Emmaüs défi, la ville enregistre des résultats encourageants en matière de réinsertion des personnes sans-abri. Le 18 février 2015, la Mairie de Paris signait un « pacte » pour « réduire sensiblement le nombre de personnes vivant à la rue » d’ici à 2020. Une gageure, alors que l’Île-de-France regroupe à elle seule la moitié des SDF du pays. Mercredi 4 mai, elle et son partenaire, Emmaüs défi, ont fait le bilan des initiatives mises en place. Un bilan positif, qui a notamment permis de sortir de la rue près de 250 SDF depuis 2012. > Lire aussi : Paris signe un « pacte » contre la grande exclusion Deux programmes expérimentaux Ces dernières années, Emmaüs Défi a beaucoup innové en matière de lutte contre l’exclusion. Elle a aussi créé le programme « Premières heures ». L’activité au cœur de tout

La France a démarré la construction de la première route solaire au monde L’information n’a pas fait grand bruit. Pourtant, elle est énorme. Il y a une dizaine de jours, la France s’est lancée dans un chantier unique au monde : la construction de la première route solaire de l’histoire ! Si une telle opération virait au succès, c’est tout notre environnement énergétique qui s’en trouverait chamboulé. Explications. Ce projet fou, nous l’avions déjà évoqué il y a un an, presque jour pour jour. Un seul kilomètre de route permettrait d’alimenter l’éclairage public d’une ville de 5 000 habitants. L’invention, fruit du travail des ingénieurs de Colas (entreprise française) a déjà été testée en trois endroits sur de petites surfaces entre 20 et 40m2 (à Grenoble, à Chambéry et à Magny-le-Hameau dans les Yvelines). La première véritable route équipée de Wattway (c’est le nom de ce super revêtement) se trouvera à Tourouvre, dans le Perche (61). Et ce premier tronçon n’est qu’un début. Il faut dire que Wattway ne nécessite pas de travaux très compliqués.

Climat : « Exhibez vos muscles » lance « Schwarzy » aux étudiants de Sciences Po Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Audrey Garric « J’espère que cela ne sera pas la dernière fois que je serai devant vous et que je pourrai dire : “I’ll be back” [je reviendrai] ». Une seule réplique – sa plus célèbre – aura suffi à Arnold Schwarzenegger pour conquérir les étudiants de Sciences Po, lundi 7 décembre. L’acteur ne venait pourtant pas parler de son dernier film, mais du climat et des énergies propres, en marge de la conférence mondiale de l’ONU (COP21). D’abord, l’importance de l’environnement. Villes et régions, la clé de l’action C’est alors le moment d’introduire le deuxième chapitre du film : Arnold Schwarzenegger ne jure que par l’action et les gouvernements locaux, villes et régions, en sont la clé. Lire aussi : COP21 : compte à rebours pour un accord L’ex-gouverneur républicain de Californie énumère alors les mesures en faveur de l’environnement qu’il a prises entre 2003 et 2011 – ainsi que, fair-play, celles de son successeur démocrate Jerry Brown.

Et si on faisait planer le solaire... Recueillir l'énergie solaire par des ballons flottant au-dessus des nuages afin de produire de l'électricité en continu: c'est l'idée pas si folle proposée par l'électro-chimiste Jean-François Guillemoles. Et si, au lieu d’attendre que les rayons du soleil n’atteignent des panneaux solaires posés au sol, nous utilisions des ballons pour récolter cette source d’énergie en altitude, où la place ne manque pas, où le rendement serait multiplié et où aucun nuage ne risquerait d’interrompre la production ? C’est le projet, pas si fou que ça, actuellement étudié par le laboratoire franco-japonais NextPV. (link is external) Le soleil n’est pas intermittent Le problème avec l’énergie photovoltaïque, entend-on, est que le soleil disparaît derrière les nuages et rend la production d’électricité intermittente et aléatoire. La COP21 pose la question des conditions d’un déploiement à la fois soutenable et suffisamment massif des énergies propres Vue d'artiste d'une ferme solaire volante

[Portrait d'innovateur] Clémentine Chambon dote l’Inde d’énergie propre pour développer le pays | L'Atelier : Accelerating Innovation Lauréate de l’édition 2016 du MIT TR 35 France, Clémentine Chambon crée une technologie hybride pour électrifier l’Inde avec de l’énergie renouvelable. Avec Oorja, elle ambitionne ainsi de participer au développement économique et social du pays. Une innovatrice ? Clémentine Chambon s'intéresse aux sciences et au changement climatique depuis toute petite. Avec Amit Saraogi, un Indien diplômé de Columbia en affaires internationales et développement politique et économique, ils lancent Oorja - qui veut dire "énergie" en hindi. Une innovation ? « Le concept principal d’Oorja est de transformer des déchets agricoles en énergie renouvelable pour approvisionner des villages qui n'ont pas accès à l'électricité en Inde ». Quel impact sur l'Homme et la société ? Santé, éducation, économie, environnement… L’impact est global, c’est sans doute le propre d’une entreprise sociale. Et à l'avenir ?

La France va construire 1.000 kilomètres de routes solaires d'ici à 2021 par Virginie Garin , Loïc Farge Ce sont des dalles grises de 15 centimètres de côté qui sont assemblées sur la route comme des pavés. Cela forme un revêtement extrêmes résistant à la pluie ou au passage des poids lourds. Dans ces dalles, il y a des cellules photovoltaïques comme celles qui sont sur les toits. Mais la ministre de l'Écologie, Ségolène royal, a décidé de donner un coup d'accélérateur. La Grande Barrière de corail filmée en 360° 360°. Au large de l'île Lady Elliot (Australie), au sud de la Grande Barrière de corail, des chercheurs équipés d'une caméra un peu spéciale nagent au milieu de la faune locale. Ils font partie de l'étude baptisée XL Catlin Seaview. © Seaview 360 / Youtube

BMW Motorrad Vision Next 100 : la moto qui ne tombe jamais Pour fêter son centenaire, BMW se prend à imaginer le futur de ses produits. Après le concept car de i8 autonome du coté des voitures, BMW nous fait donc découvrir un nouveau concept dans l’univers des motos. La marque allemande vient de dévoiler un modèle de deux roues motorisées qui sera en effet peut être commercialisée dans 100 ans… Voici ainsi la BMW Motorrad Vision Next 100, sublime moto profilée, et qui a une particularité : elle ne tombe jamais. BMW Motorrad Vision Next 100 : une vision idéale de la moto dans 100 ans Le secret de la stabilité de ce concept repose sur deux idées : tout d’abord, deux roues très larges qui font office d’amortisseur. En revanche, le motard devra porter des lunettes spéciales qui lui permettront de visualiser des informations d’assistance à la conduite, mais aussi son trajet, sa vitesse, et même une vision de l’arrière de la moto, pour remplacer les rétroviseurs classiques.

Le CESE et France Stratégie proposent 10 indicateurs phares complémentaires au PIB - cese La vidéo : 17min35 Le Conseil économique social et environnemental et France Stratégie se sont associés pour élaborer un jeu d’indicateurs phares complémentaires du PIB. Si ce dernier demeure pertinent pour mesurer la richesse d’un pays, il n’est pas exempt de faiblesses et essuie des critiques récurrentes. En complément, ces nouveaux indicateurs de croissance visent donc à mieux prendre en compte toutes les dimensions du développement, tant économiques, sociales qu’environnementales. Choisis via un processus de concertation publique, ils sont destinés à servir de support au rapport que devra annexer chaque année le gouvernement au projet de loi de finances.

Related: