background preloader

Etat islamique et géopolitique : cinq cartes pour comprendre

Etat islamique et géopolitique : cinq cartes pour comprendre
Les réactions internationales à l'expansion de l'Etat islamique Carte mise à jour le 02/12/2015 L’"assemblage hétéroclite d'Etats" qu’est la coalition selon la politologue Myriam Benraad ne résiste pas depuis sa création en septembre 2014 à la pression des intérêts individuels de chacun, focalisé sur son partenaire privilégié : gouvernement irakien pour les Etats-Unis, milices chiites pour l'Iran, front Al-Nosra pour la Turquie ou l'Arabie saoudite, Kurdes, tribus sunnites... Ces ambitions stratégiques frontalement opposées compromettent tout projet politique alternatif en Syrie et en Irak, qui, seul, permettrait d’affaiblir durablement l’"Etat Islamique". Suite aux attentats de Paris le 13 novembre, l'intensification de la mobilisation militaire et diplomatique (France, Etats-Unis, Russie, Royaume-Uni, Allemagne...) pourrait néanmoins modifier le jeu stratégique des alliances. Sources : ONU, AFP, ministère des Affaires étrangères Carte mise à jour le 03/12/2015

http://www.franceculture.fr/2015-11-16-etat-islamique-et-geopolitique-cinq-cartes-pour-comprendre

Related:  ACTUALITÉ EN CLASSEAttentatsEtat islamiqueExpliquer le terrorisme

Minute de silence : entend-on les élèves quand ils se taisent La "minute de silence" est en passe de devenir le baromètre ultime du climat scolaire, de l'adhésion des élèves aux valeurs républicaines. A chaque événement tragique, toutes les oreilles sont braquées vers cette fameuse et triste minute en passe de détrôner la SOFRES. "Et chez toi, pas d'inc ident ?"

Dire l'indicible. Comment parler des attentats avec vos élèves. Comment dire l’indicible ? Comment évoquer avec vos élèves lundi les terribles événements survenus ce week-end à Paris ? Comment réagir face aux questions des enfants ? Jihad Le terme jihad est désormais entré sous sa robe arabe dans le vocabulaire du français – comme de la plupart des langues occidentales. Connu des seuls spécialistes il y a encore une dizaine d’années, il est aujourd’hui pour un large public l’objet d’une identification spontanée, au même titre que le sont dans un autre registre, toubib ou ramadan. Pourtant la perception commune de ce mot « translaté » est limitative par rapport à sa vaste carrière sémantique dans son idiome d’origine, l’arabe.

Comment devient-on terroriste? Le destin de Mohamed Merah est-il singulier ? La vie de ce jeune Français n’est-elle qu’«un misérable petit tas de secrets» ? Un faisceau de contradictions qui a piégé ses amis et les services du renseignement intérieur? De l’ado souriant apprenti rappeur au tireur criminel tuant froidement des militaires et des enfants juifs, de l’Iroquois sortant en boîte à l’homme qui se revendique d’un islam dévoyé, quelles trajectoires, quelle cohérence peut-on raisonnablement établir ? Ses effroyables confessions révélant son seul regret de ne pas avoir tué plus d’enfants, ses propos effarants pour dire le « plaisir infini » ressenti au cours de ses actions meurtrières ne doivent pas faire oublier que Merah est un enfant des écoles, des prisons, de la justice et des systèmes sociaux de la République, tout comme l’avait été, en 1995, Khaled Kelkal.

Comment Wikipédia a écrit l'histoire des attentats du 13 novembre Sur l'encyclopédie en ligne, de nombreuses personnes se sont succédé pour créer une page la plus informée et fiable possible. Nous sommes le vendredi 13 novembre 2015, il est pile 22 heures. Au Stade de France, trois kamikazes se sont fait exploser entre 21h20 et 21h53, causant la mort d'une personne. Attentats de Paris : Comment réagir face aux questions des enfants ? 14 novembre 2015 Les attentats que nous connaissons depuis hier, 13 novembre, nous choquent tous. Nous vous proposons, parents, adultes, de relire cette interview de la pédopsychiatre Catherine Jousselme qui, au moment des attentats de janvier 2015, nous expliquait comment les enfants réagissent à des évènements violents de ce type et comment nous pouvons leur en parler. Les enfants, petits et grands, qu’ils aient été confrontés à l’information directement ou pas, ressentent cette atmosphère et nos sentiments très vifs. La première chose à faire, quel que soit l’âge de vos enfants, est de les informer directement. Il faut leur expliquer ce qui s’est passé : un attentat, des morts, des gens qui ne veulent pas qu'on exprime librement ses idées.

ISLAM – Salafisme, jihadisme Racine : de salaf, « ancêtres » ou « pieux prédécesseurs », quête de l’authenticité et retour à la pureté des sources. Ce concept appartient à l’islam sunnite. Au contraire de l’islamisme, le salafisme n’est donc ni un mouvement religieux à revendication politique, ni une organisation à proprement parler, plutôt une tendance de « régénération » de la foi et de réislamisation de la société. Tribune. L’Europe est devenue le lieu le plus dangereux de l’Occident Le rétablissement du contrôle aux frontières est une mesure inadaptée à la situation actuelle, écrit une célèbre éditorialiste italienne, car l’ennemi est déjà parmi nous. Désormais, “il va falloir s’attendre à tout”. Au milieu de l’horreur, du sang et de l’angoisse qui étreignent Paris, une décision déchire l’âme. Une décision qui sonne comme un fragile, pathétique et émouvant aveu d’impuissance : les frontières de la France sont fermées [François Hollande “a décidé le rétablissement immédiat des contrôles aux frontières” a rectifié l’Elysée et non “la fermeture” comme annoncé dans un premier temps par le président français]. Un petit geste policier qui balaie des siècles de conquête de la plus grande liberté d’action de notre modernité, laquelle, venue de la France des droits de l’homme, justement, et qui a irradié le monde entier : le droit de se mouvoir librement dans le monde.

Complots, conspirationnisme & Co. III Dans un article précédent, nous posions la question non seulement des théories du complot - dont les figures et le délire "explique-tout" sont maintenant bien repérés et critiqués- mais aussi du mécanisme de contamination symétrique qui permet via l'accusation de complotisme d'imposer le silence : ce mécanisme, poussé à bout, tend à exclure du champ des opinions toute thèse ou explication historiques qui incriminerait quelque forme de conjuration ou d'action occulte pour la présenter comme un pousse-au-terrorisme, une incitation à la haine ou de la désinformation délibérée (trois façons indirectes, soit dit en passant, d'incriminer une sorte de méga ou méta complot des complotistes, d'où un bizarre effet d'abyme). Voir les déclarations de David Cameron devant les Nations Unies dénonçant "l'extrémisme non-violent" des maniaques du onze septembre aussi dangereux qu'Isis.

EMC 4ème/3ème - Par qui notre liberté est-elle menacée ? - La p@sserelle -Histoire Géographie- Ils assistaient à un concert de rock, buvaient un verre à la terrasse d’un café, dinaient au restaurant, regardaient un match de foot : le vendredi 13 novembre à Paris, des civils qui partageaient librement du bon temps ensemble ont été les cibles de terroristes. Le lendemain, le président de la République François Hollande désignait les auteurs de ces actes barbares : « Ce qui s’est produit hier à Paris et à Saint-Denis est un acte de guerre, et, face à la guerre, le pays doit prendre les décisions appropriées. Un acte commis par une armée terroriste, Daech, contre ce que nous sommes, un pays libre qui parle à l’ensemble de la planète. Un acte de guerre préparé, planifié, de l’extérieur, avec des complicités extérieures que l’enquête permettra d’établir.

Le djihadisme : des éléments pour comprendre Comme annoncé dans l'Éclairage du 14 novembre, « Pour contribuer à la réflexion après les attentats du 13 novembre 2015 », nous complétons nos propositions de ressources scientifiques pour aider à comprendre et à enseigner. Certaines sont en libre accès : d'autres sont des ouvrages en librairie dont nous présentons la table des matières et les comptes-rendus publiés. Nous remercions tous ceux qui nous ont suggéré des références, et vous invitons à continuer à le faire via la page de contact du site. Des termes à éclaircir Gilles Kepel, « Jihad », Pouvoirs 1/2003 (n° 104), p. 135-142 www.cairn.info/revue-pouvoirs-2003-1-page-135.htm Cet article de 7 pages, écrit en 2003, présente le concept de jihad, central dans la doctrine islamique, qui caractérise une situation d’exception.

Related: