background preloader

« Monsieur le Président, vous êtes tombé dans le piège ! »

« Monsieur le Président, vous êtes tombé dans le piège ! »
David Van Reybrouck, d’expression néerlandaise, est l’auteur de nombreux ouvrages dont Congo, une histoire (Ed. Actes sud), pour lequel il a notamment reçu en 2012 le prix Médicis dans la catégorie « essai ». L’écrivain et historien interpelle le président français sur le champ lexical guerrier de son discours, samedi 14 novembre, lendemain des attentats qui ont endeuillé Paris. Et sur la surenchère que cela pourrait entraîner. Monsieur le Président, Le choix extraordinairement irréfléchi de la terminologie que vous avez utilisée dans votre discours de samedi après-midi [14 novembre 2015], où vous répétiez qu’il s’agissait d’un « crime de guerre » perpétré par « une armée terroriste » m’a interpellé. « Ce qui s’est produit hier à Paris et à Saint-Denis, près du Stade de France, est un acte de guerre et, face à la guerre, le pays doit prendre les décisions appropriées. Destabilisation de la région Les conséquences de ces paroles historiques sont connues. Et pourtant, que faites-vous ?

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2015/11/16/monsieur-le-president-vous-etes-tombe-dans-le-piege_4810996_3212.html

Related:  EI & terrorisme islamiqueArticles de PresseDéni de nos libertésDAESH

L’anthropologue française Dounia Bouzar : « Daesh est plus proche du nazisme que des frères musulmans » Dounia Bouzar vient de publier « La vie après Daesh » Dounia Bouzar est cette combattante sans arme qui ramène les jeunes vers la vie quand Daesh les pousse vers la mort. Elle nous parle de sa stratégie de « guerre »… Sebastião Salgado Genesis est la grande exposition de Sebastião Salgado, un hommage photographique sans précédent à notre planète. Les 245 photographies exposées, au terme de huit ans de travail et d’une trentaine de voyages à travers le monde, sont présentées selon un parcours en cinq chapitres géographiques ("Aux confins du Sud", "Sanctuaires naturels", "Afrique", "Terres du Nord", "Amazonie et Pantanal"), qui sont autant de régions du monde explorées par Sebastião Salgago pour nous révéler la nature de notre planète dans toute sa splendeur. « Genesis est la quête du monde des origines, celui qui a évolué pendant des millénaires avant d’être confronté au rythme de la vie actuelle, avant d’oublier ce qui fait de nous des êtres humains. Cette exposition nous présente des paysages, des animaux et des peuples qui ont su échapper au monde contemporain. Elle met à l’honneur ces régions vastes et lointaines où, intacte et silencieuse, la nature règne encore dans toute sa majesté.

Le mouvement écologiste, nouvel ennemi intérieur Ce texte a été publié en mars dernier. Il n’a, hélas, rien perdu de son actualité. Greenpeace a pénétré dans la centrale de Fessenheim mardi 18 mars. Une façon spectaculaire et non-violente de rappeler le danger que fait peser cette centrale - et d’autres -, ainsi que la nécessité d’engager une véritable transition énergétique. Réponse du gouvernement, par le communiqué de Philippe Martin, ministre de l’Ecologie : en vertu de la Loi de programmation militaire, les installations nucléaires seront désormais considérées comme « zones nucléaires à accès réglementé ». C’est le mot « militaire » qui ici importe.

Pakistan : au moins 141 morts, dont 132 enfants, dans l'attaque d'une école Le Monde.fr avec AFP et Reuters | • Mis à jour le Un commando taliban a attaqué, dans la matinée du mardi 16 décembre, une école accueillant des enfants de militaires à Peshawar, principale ville du nord-ouest du Pakistan, qui compte environ 4 millions d'habitants. En fin d'après-midi, l'armée pakistanaise a annoncé la fin des combats contre les six assaillants du Mouvement des talibans du Pakistan (TTP), à l'origine de l'attaque. Au moins 141 personnes ont été tuées dans l'assaut, dont 132 enfants. Plusieurs organisations internationales et chefs d'Etat du monde entier ont condamné l'attaque terroriste, la plus meurtrière qu'ait connu le Pakistan.

Peut-on vraiment parler de «guerre» après le 13 novembre? À la suite des attentats parisiens, François Hollande et son gouvernement ont répondu par l'emploi d'une rhétorique guerrière et des frappes aériennes contre l'État islamique. Mais, même à considérer les attaques des djihadistes et la réponse militaire française, doit-on considérer que nous sommes, d'un point de vue juridique ou philosophique, en guerre pour autant? Ces derniers jours, le mot est dans presque toutes les bouches: la guerre. Sur France 2 par exemple, le lendemain des attentats, la journaliste du 13 heures décrit un Paris «en état de guerre».

Près du Havre : une collection de livres à très bas prix pour lire à voix haute - France 3 Haute-Normandie FRANCE 3 HAUTE-NORMANDIE  La 4ème édition de l'opération "lecture à voix haute" à Gonneville-la-Mallet, près du Havre, innove cette année avec la création de 8 ouvrages spécialement écrits pour ce genre de manifestation. Des livres accompagnés d'un CD au prix de 1.60 euros ! DMPublié le © France 3 Normandie VIDEO : le reportage de Raphaël Deh et Jean-Marc Pitte (son : Ttouan Fournier, montage : Piere Léonard) avec les interviews de : Denis Gancel, président de l'associaton "jour de lectures" Vincent Safrat, éditions "lire c'est partir"

Etat d’urgence: « S’ils sont venus chez vous, c’est qu’il y a quelque chose » Lucien montre les photos de son appartement après la perquisition. (Yann Bouchez/Le Monde) "Et quand vous arrivez, sonnez s’il vous plaît. Pas besoin de casser la porte !" Au téléphone, Lucien – son prénom a été changé - conclut la conversation avec humour. Pourtant, ces temps-ci, il n’a pas vraiment envie de rire. « Permis de tuer au Sahel » Tribune. Depuis l’intervention française au Mali, le ministère de la défense se félicite régulièrement de la « mise hors de combat » de présumés terroristes. L’armée française administre la peine de mort, alors que la France l’a abolie en 1981 et que sa diplomatie promeut l’abolition partout à travers le monde. Ce curieux paradoxe vient de l’absence de réflexion sur la manière de lutter contre le terrorisme.

Daech nous attaque-t-il vraiment «pour ce que nous sommes»? «L'Etat islamique ne rêve que d'une chose c'est d'attaquer la France, et ils mettront les moyens nécessaires», expliquait l'ancien juge anti-terroriste Marc Trévidic sur France 2, au lendemain des attentats du vendredi 13 novembre qui ont coûté la vie à 129 personnes dans l’est parisien et à Saint-Denis. Il ajoutait: «Si l’émir de l’Etat islamique demande à mains levées à ses recrues: "qui veut aller faire un attentat en France?", vous allez avoir 200 bras levés en une demi-seconde». 10 raisons pour lesquelles ta grande sœur est la meilleure personne dans ta vie Je déteste l’admettre, mais ma grande sœur est tient une place très importante dans ma vie. Elle est celle que j’appelle lorsque je ne peux pas appeler ma mère et elle est la seule dans la famille qui arrive à peu près à supporter mon attitude, et vis versa. Votre grande sœur est une personne inestimable dans votre vie, et voici pourquoi :

1955-2015 : ce que nous avons à craindre de l’état d’urgence L’état d’urgence procède d’une loi votée le 3 avril 1955. Cet état a été en vigueur trois fois durant la guerre : 1955, 1958 au moment de la crise de la IVe République et en 1961 durant le putsch des généraux. Dès le départ, il y a une ambiguïté dans les termes de la loi. Diesel, la France, elle s’en moquait comme de sa première pâtée Elle s’appelait Diesel. Malgré son nom qui sent le macho de cinéma, c’était une chienne. Lancée par les forces de police du RAID dans la planque de terroristes à Saint-Denis, elle a été tuée par une explosion provoquée par une femme. Elle a fait sauter sa ceinture d’explosifs.

Une politique étrangère en zigzag Comment Erdogan pourrait-il bombarder l’Etat islamique alors qu’il n’y a pas si longtemps il le considérait comme un mouvement sunnite de résistance ? Les “puissances sunnites” [Turquie, Arabie Saoudite, Qatar, Egypte,…], comme elles aiment à se présenter, n’ont pas réussi à s’adapter aux changements politiques au Moyen-Orient. Le Qatar [accusé de financer les islamistes] et la Turquie [dirigée par un parti islamiste modéré] ont résisté jusqu’au bout aux changements. Ces pays se retrouvent désormais “interventionnistes malgré eux” [le Parlement turc a voté le 2 octobre pour l’intervention militaire contre l’Etat islamique (EI)] : le Qatar participe aux opérations militaires contre l’EI, et le président turc déclare que “la Turquie fera tout ce qui est nécessaire pour lutter contre l’EI”. Inutile de rappeler que jadis leur position se limitait à s’opposer à une intervention occidentale contre les islamistes.

Related: