background preloader

Tout s'accélère, un film de Gilles Vernet

Tout s'accélère, un film de Gilles Vernet

http://toutsaccelere.com/

Related:  Ralentir pour mieux apprendreLycéedemainPrendre le temps

Apprentissage « Slow  – ou apprendre lentement Traduction de l’article de Wendy Priesnitz « Slow Learning » Publié dans « Natural Life Magazine, September/October 2011 » Traduit de l’anglais par Claire Rakotonimaro Il y a une définition de l’intelligence qui implique la vitesse, les résultats, et la compétition – trouver rapidement la bonne réponse à une question et le faire plus vite que tous les autres. C’est la définition utilisée par l’école, où dire d’un enfant qu’il est « lent » est un terme désobligeant qui au final veut dire « bête ».

A quand des Slow Classes pour la rentrée ? On s'étonne qu'à l'heure d'internet - et de sa « toile » de connaissances disponibles partout et tout le temps -, on continue de farcir la tête de nos enfants de leçons indigestes à apprendre par cœur, voire « mot à mot » sans - le plus souvent - en comprendre le sens ! Dans l'air du temps, la Slow Class fera-t-elle bientôt débat en France ? A l'image de la Slow Food, qui prône la qualité sur la quantité, la Slow Education ou éducation « lente » propose un enseignement qui tient compte de la diversité des rythmes d'apprentissage pour chaque enfant. Certes.

« Tout s’accélère » : quand un enseignant, ex-trader, prône de ralentir… "Tout s'accélère", réalisé par Gilles Vernet, un ex-trader devenu enseignant, est une ode à un ralentissement, à la fois humain et environnemental. Et si l’on ralentissait pour donner un nouveau sens à nos vies ? C’est la question que se pose Gilles Vernet, ex-trader devenu enseignant, qui s’interroge avec ses élèves de CM2 sur l’accélération vertigineuse de notre monde. Impressionné par leurs réflexions sur notre mode de vie et notre rapport au temps, il décide de les filmer, puis de rencontrer des experts du sujet.

Collectif de Parents d'élèves du Pays de Gex: Dossier : l'éducation lente Collectif de Parents d'élèves du Pays de Gex Blog d'informations du Collectif de parents d'élèves du Pays de Gex (CPPG) dimanche 31 octobre 2010 Dossier : l'éducation lente Un dossier issu de la revue Silence du mois de septembre 2010 sur l'éducation lenteCliquer sur les pages pour les lire.Bonne lecture

Journée internationale de la lenteur - 21 juin Le mois de juin est un moment bien particulier dans la vie scolaire. Au primaire, plusieurs examens sont déjà terminés et il faut trouver un moyen d’occuper adéquatement les élèves, qui n’ont plus trop la tête aux études. Au secondaire, la période des examens apporte son stress, mais aussi du temps libre entre les périodes d’examen. Que faire pour diminuer le stress des élèves et profiter du temps libre passé à l’école ? Organisez une journée (ou pourquoi pas une semaine) de la lenteur ! Du labo aux jeux vidéo : 20 serious games « scientifiques » L’alliance des jeux et des sciences s’est longtemps résumée à des QCM assommants. Mais les tout derniers serious games, ces jeux vidéo qui mêlent subtilement informations réelles et environnement ludique, offrent une toute nouvelle dimension aux jeux à contenu scientifique. Ce qu’ils proposent ? Un univers immersif qui mélange science et imaginaire, riche en interactions, en stratégies, en défis à relever… Le joueur découvre, apprend, s’entraine, sans avoir le sentiment de travailler. Plus remarquable encore, certains jeux à l’exemple de Foldit mobilisent des milliers de personnes pour faire avancer la recherche, tandis qu’il est encore difficile de convaincre les plus jeunes de se lancer dans les études scientifiques.

Les déchets alimentaires des Français, un gisement vert inexploité LE MONDE | • Mis à jour le | Par Guillaume Krempp Il y a fort à parier que vos épluchures de tomates ou vos restes alimentaires finissent à la poubelle. En France, chaque individu produit en moyenne 270 kg de déchets non recyclés par an, dont un tiers de déchets organiques – issus de la table ou du jardin. Avec aujourd’hui seulement 10 % de la population française concernée par les mesures de collecte des biodéchets, l’Hexagone figure parmi les plus mauvais élèves de la classe européenne, bien loin derrière l’Autriche (80 %) ou l’Allemagne (plus de 60 %). Les objectifs fixés dans la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, adoptée il y a un an jour pour jour, visent donc à rattraper ce retard considérable. D’ici à 2025, toutes les communes devront avoir mis en place une structure de collecte des biodéchets à la source, directement chez le citoyen.

L'éducation lente : Italie "Ce n'est pas en poussant sur les salades qu'elles vont pousser plus vite" - Célestin Freinet Sous l'étiquette d'"éducation lente", les pionners de ce mouvement soulèvent la réflexion autour du rythme scolaire et du temps d'apprentissage. Ils entendent valoriser la "qualité" du temps et la recherche d'une vraie qualité de vie. L'éducation lente ne s'entend pas au sens premier du terme mais fait référence à la possibilité de prendre le temps pour trouver le temps juste, parfois lent, parfois rapide, juste le temps qu'il faut : "Le temps relatif et personnel à chacun pour chaque acte de sa vie". L'éducation lente tente donc d'être à l'écoute des besoins de l'enfant et de son rythme, sans jugement.

Aux États-Unis, une pédagogie "slow-tech" pour former les leaders de demain Bien que située au cœur de la Silicon Valley, la Waldorf School of the Peninsula n’a rien d’une école "high-tech". Tables en bois, tableaux noirs, pelotes de laine ornent les salles de cours. Des lycéens plantent des arbres dans le jardin, la grande section de maternelle apprend à compter en faisant du trampoline, des collégiens polissent des spatules en bois fabriquées à la main. QCM de révision n°3 : La radioactivité Accueil du site Terminale Physique QCM de révision n°3 : La radioactivité Publié le dimanche 29 avril 2012. À Paris, une ferme maraîchère participative : "Chaque citoyen a une responsabilité" Une ferme maraîchère participative se développe dans Paris, entretenue par des bénévoles engagé.e.s qui luttent avec leurs propres moyens. Ici on « valorise les déchets urbains » et on vend des légumes sans pesticides chimiques. Reportage. « Et les blettes, on les coupe comment ? ». Accroupis devant de jeunes pousses de salades, un petit groupe désherbe, un autre cuisine, répare, ponce la belle bâtisse de l’ancien gardien et les plus valeureux se chargent du compost.

Related: