background preloader

Cartographie et imaginaire

Cartographie et imaginaire
Compte rendu du Café géo « Cartographie et imaginaire » du 1/10/2015 à Saint-Dié-des-Vosges ( FIG 2015) avec Olivier Godard et Christian Grataloup. Le café géo « Cartographie et Imaginaire » est animé par Christian Grataloup, professeur émérite, et Olivier Godard, de l’association « Cartographier au Collège ». Cette association, fondée il y a quatre ans par Olivier Godard et Marie Masson à Angers, réunit aujourd’hui une vingtaine de professeurs d’une quinzaine de collèges de 5 académies (Nantes, Rennes, Versailles, Paris, Créteil). L’objectif de l’association est de faire créer des cartes aux élèves de collège (10 à 15 ans environ). A travers la manipulation du langage cartographique, leur faire mieux appréhender le monde. Parfois le discours géographique est complexe et lointain pour des adolescents ; le langage cartographique, nouveau pour eux, leur permet de comprendre le monde qui les entoure. L’association organise trois concours : Le concours de cartographie imaginaire Nuage de mots

http://cafe-geo.net/cartographie-et-imaginaire/

Related:  CartographieGénéralités - introductionDes outils...

GeoPhotoGraphie & Carto Peut-être avez-vous déjà rencontré nos GéoPhoto/CartoGraphes ? Depuis plusieurs années déjà, à chaque rentrée, au mois d'octobre, novembre parfois, ils arpentent la ville et tentent de la décrypter, accompagnés de leurs professeurs, d'histoire-géographie, mais aussi d'arts du son, de musique, d'arts plastiques, de lettres ou d'autres encore. Incursions sur internet ou excursions sur le terrain, tous les moyens sont bons pour (re)découvrir leur quartier ou parfois des territoires plus lointains voire ultramarins. Leur mission varie, pour les uns photographier, pour les autres cartographier, parfois les deux, afin de partager avec d'autres leur regard, leur expérience des lieux. Le résultat : une photographie collective, accompagnée d'une note d'intention, une carte postale sensible, une poésie, une performance...

Cinq émissions autour des cartes sur France Culture - Histoire-géographie - Éduscol À l’occasion du Festival international de Géographie de Saint-Dié-des-Vosges, l’émission de France Culture « Les nouvelles vagues » a proposé une semaine thématique autour des cartes du 5 au 9 octobre dernier. Il s’agissait d’explorer avec différents acteurs (techniciens, usagers ou interprètes de cartographie) les « nouveaux territoires des cartes ». Les regards sont ainsi géographiques et variés autour des représentations spatiales qui structurent notre monde. Ainsi, les cartes sensibles, les usages médiatiques des cartes, la géolocalisation, les cartographies artistiques et les cartes cinématographiques ont été l’objet de cinq émissions que l’on peut librement réécouter sur le site dédié.

« Dessine-moi une île ! » - François Arnal Cet exercice de « cartographie mentale » est proposé en tout début d’année, en classe d’hypokhâgne (lettres supérieures), afin — avant de se lancer dans l’étude des programmes —, de faire découvrir aux élèves le poids des représentations, de la subjectivité et, ce n’est pas le moins important, de l’imaginaire géographique. C’est l’occasion de déconstruire les représentations spatiales et l’image classique de la géographie afin d’ouvrir plus largement le champ des outils possibles et les concepts de la géographie. 1 - Le contexte de l’exercice C’est donc dès la deuxième séance que nous nous sommes attelés à « l’exercice cartographique et paysager ».

La cartographie Impossible aujourd’hui d’enseigner la géographie sans utiliser les outils de cartographies et leurs données géolocalisées. Cette formation vise dans un premier temps à présenter des cartes interactives qui peuvent être utilisées en classe afin d’aborder différents enjeux géographiques comme les territoires à risques ou les territoires région par exemple. Nous aborderons ensuite les outils de création de cartes comme Cartograf, Scribblemaps ou Google maps. Ces outils, parfois collaboratifs, offrent à l’élève la possibilité d’explorer le monde et de créer, documenter ou d’illustrer des enjeux géographiques. Clientèle : Primaire et secondaire (1er cycle et monde contemporain)Format : Présentation, ateliers demi-journée, journée ou accompagnement Diaporama de la présentation sur Cartograf

Pourquoi les cartes géographiques sont forcément mensongères Une carte est une représentation aplatie d’une sphère, ce qui implique, quelle que soit la projection choisie, des déformations. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Pierre Breteau En infographies comme en géographie, il faut savoir lire ce que l’on vous présente. Ainsi, lorsqu’il s’agit de représenter des zones, des points, des distances sur une carte, on est toujours amené à devoir faire des choix en fonction de ce que l’on veut représenter. Chacun le sait, la Terre est ronde. Pour la mettre à plat sur une carte, il faut donc passer par ce qu’on appelle une projection.

Quels outils pour la cartographie numérique avec les élèves ? Il convient tout d'abord de rappeler que la cartographie à la main a encore de beaux jours devant elle : un bon cartographe sait d'abord se servir de ses crayons de couleurs, comme en témoigne chaque année le concours de cartographie pour collégiens et lycéens. En cartographie, le numérique nécessite une prise en main qui peut être longue et difficile, or l'outil ne doit pas prendre le pas sur la réflexion. La difficulté de la prise en main conditionne donc en partie le choix de l'outil en fonction des capacités de l'utilisateur.

Géographie et prospective – « des ressources et des outils pour enseigner la géographie et la prospective La prospective territoriale et urbaine est à la fois une attitude et une ingénierie. En tant qu’attitude elle désigne un souci collectif pour comprendre et relever les enjeux qui engagent l’avenir d’un espace. En tant qu’ingénierie elle permet d’opérer les réagencements cognitifs, idéologiques, imaginaires, organisationnels, sociaux, spatiaux, politiques qui permettront de se positionner sur ces enjeux fondamentaux, d’imaginer un projet territorial adapté et de le mettre en oeuvre. En un demi-siècle, la prospective s’est largement renouvelée et son entrée dans les classes y contribue encore. De l’utilité de la géographie pour comprendre le nouveau monde Les victoires électorales de Donald Trump et du Brexit en 2016 annoncent-elles la fin de la mondialisation ? (Source : lesechos.fr) L’année 2016 a enregistré des résultats électoraux inattendus dans plusieurs grands pays développés dont les plus retentissants sont l’élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis et la victoire du Brexit au Royaume-Uni. Parallèlement, plusieurs ouvrages récents annoncent ou espèrent la fin de la mondialisation comme ceux de François Lenglet, Jacques Sapir et Arnaud Montebourg[1]. De son côté le journal Le Monde a cherché à y voir clair en publiant une riche enquête sur la mondialisation (6 articles) en juillet 2016. L’éditorial du même journal publié le 14 novembre 2016 préfère dénoncer le fantasme de la « démondialisation ».

Avec Timelapse, Google Earth vous fait voyager dans le temps avec votre mobile. Qu’est ce que Google Earth Timelapse ? Depuis 2013, Google Earth Timelapse permet de visualiser l’évolution de la surface terrestre au cours des 33 dernières années. Ce projet s’appuie sur Google Earth Engine (plateforme cloud de Google) et exploite plus de 15 millions d’images satellitaires ou aériennes (provenant notamment des programmes de l’Institut d’études géologiques des États-Unis, de la NASA (Landsat), des satellites d’observation du programme européen Sentinel), qui défilent de manière accélérée au cours du temps. L’outil est proposé sous la forme d’une animation HTML5 interactive qui a été mise au point avec le CREATE Lab de l’université Carnegie-Mellon.

Related: