background preloader

Cerveau et pédagogie : Des principes réellement soutenus par la science

Cerveau et pédagogie : Des principes réellement soutenus par la science
En seconde partie de sa présentation lors du symposium « La persévérance scolaire – Ce que la neuroscience peut nous enseigner », organisé par l’Association canadienne d’éducation (ACE) », le Dr Steve Masson a énoncé des principes neurologiques aux réelles retombées positives en éducation. Après avoir secoué les conceptions et défait les neuromythes en éducation (voir notre article d’hier), Steve Masson a énuméré des principes pédagogiques en lien avec le fonctionnement du cerveau qui, pour leur part, sont effectivement soutenus par la science. Activer ses neurones de façon régulière Le premier se nomme « l’activation neuronale répétée ». « Lorsqu’on apprend, le cerveau change », résume le chercheur, en faisant référence à la plasticité du cerveau. Il illustre le tout avec l’analogie de la forêt. « Si on emprunte souvent le même sentier dans la forêt, un chemin se développe et on y circule plus facilement. Étudier plus souvent, moins longtemps D’autres principes validés

http://www.ecolebranchee.com/2015/11/10/cerveau-et-pedagogie-des-principes-reellement-soutenus-par-la-science/

Related:  Apprendre, mémoriserneurosciences et pédagogiePédagogie en face à face et à distancepédagogieneurosciences

Comment intégrer la neuroéducation en classe pour de meilleurs apprentissages des élèves ? avec Marie Soulié, une enseignante précurseur et référente en France de la classe inversée « C’est au cours d’un stage auquel j’ai participé proposé par Eric Gaspard dans l’académie de Montpellier, que j’ai commencé à réfléchir à la neuroéducation ». Le programme d’Eric Gaspard sur la neuroéducation s’appelle Neurosup. Echec scolaire : quel mécanisme cérébral ? (Voir la 2ème partie du dossier pratique) Prenons l’exemple d’un élève qui, depuis longtemps, est en échec scolaire. Il a le sentiment qu’il ne sait rien et qu’il n’a aucune qualité. Le jour de l’examen, il est certain qu’il ne pourra jamais réussir. Il est battu d’avance. Il est dans un grand stress.

Les compétences, un moyen de repenser les apprentissages ? Télécharger le support de la présentation La conférence est organisée en trois parties. Chaque partie est constituée d'une présentation de JT et d'un temps d'échanges. Les principes d'un enseignement efficace Comment procède-t-on pour enseigner une nouvelle notion de manière efficace? Les recherches en psychologie cognitive sur le cerveau et l’apprentissage ainsi que celles sur les pratiques d’enseignement et d’apprentissage ont permis de dégager les principes d’un enseignement dit « efficace ». Cette infographie présente une adaptation du document « The Principles of Instruction », d’après les propos de Barak Rosenshine, professeur de l’University of Illinois. Pour consultation sur mobile, cliquez ici. Pour imprimer ce document, cliquez ici.

Un jeu vidéo pour traiter le TDAH? Peut-être bientôt possible! Des chercheurs ont mis au point un jeu vidéo qui vise spécifiquement à développer et entrainer l’habileté de concentration et la capacité de traiter plusieurs tâches simultanément. Les premiers essais cliniques montrent des résultats fort prometteurs! Il est déjà connu que les jeux vidéo peuvent avoir des impacts positifs sur l’apprentissage. Ils peuvent même avoir des impacts neurologiques importants, par exemple en aidant à améliorer l’apprentissage visuel. Voilà maintenant qu’on s’intéresse à leur potentiel pour le traitement du trouble de déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH).

Que se passe-t-il dans le cerveau quand nous sommes stressés Accueil > Formations et ressources > Liste des vidéo - balado - webdocu > Que se passe-t-il dans le cerveau quand nous sommes stressés ? Conférence de Catherine Belzung, docteur en neurosciences, professeur à l’université François Rabelais de Tours, présentée par l'Espace Mendès France. Maison des sciences et des techniquesEspace Mendès France1, place de la Cathédrale, BP 8096486038 Poitiers cedexFranceTél.: 05 49 50 33 00Fax: 05 49 41 38 53 Le stress est une expérience quotidienne dans nos sociétés industrialisées et est l’un des facteurs impliqués dans l’étiologie de nombreuses maladies, comme par exemple la dépression majeure.

Tunisie pour la Création de Projets et Idées : ......Lets Work Together: Géométrie, e-tutorat & FOAD par Jean Vanderspelden Lien vers source Article Origine : Jean Vanderspelden – Consultant ITG - jean.vanderspelden@free.frLe triangle Tout formateur, tout tuteur, à un moment ou à un autre, a été amené à travailler sur le fameux «Triangle» pédagogique. En 1988, Jean Houssaye (1), son concepteur, propose cette figure géométrique pour éclairer les liens entre théorie et pratique de l’éducation scolaire. Il définit l’acte pédagogique comme l’espace délimité entre trois sommets. Il qualifie cet acte en fonction des proximités relatives à chacun de ces sommets. Toute pédagogie est un choix, et un choix entre des pédagogies qui s'inscrivent dans la triangulation : "enseigner", "former" et "apprendre".

La classe inversée, un modèle à suivre pour l’école numérique ? Pas certain… Les microcosmes éducatifs ne bruissent que de ça… Après les MOOC et les tablettes, la classe inversée est, semble-t-il, au cœur de la réflexion de tous ceux qui veulent bien se préoccuper de faire avancer la pédagogie et de la mettre en adéquation avec son temps. Écrivez un article avec, dans le titre, l’expression « classe inversée » ou, mieux, « flipped classroom » qui fait tout de suite plus branché et vous verrez votre notoriété en ligne atteindre des sommets. Pour tout vous dire en secret, ce billet n’a d’autre but que celui-là…

Vers la fin des mythes sur le fonctionnement du cerveau en éducation Tenir compte de la science dans les approches éducatives, oui, mais d’abord s’assurer que cette science est véritable! Le Dr Steve Masson défait 6 mythes répandus en éducation, parfois très tenaces, dont celui qui propose d’adapter l’enseignement aux styles d’apprentissage pour favoriser la réussite des élèves. L’École branchée assistait, le 5 novembre dernier, au Symposium « La persévérance scolaire – Ce que la neuroscience peut nous enseigner », organisé par l’Association canadienne d’éducation (ACE).

Réapprendre le temps qu'il faut pour apprendre Quand l’apprentissage est perçu comme un calcul mathématique du temps passé sur la matière enseignée… Cours intensif de français langue étrangère B1 pour des adultes. Une apprenante me fait part ses objectifs d’apprentissage linguistiques: atteindre en maximum deux mois la fin du niveau B2 et ainsi postuler dans une grande entreprise locale. La solution : cumuler le maximum d’heures de cours dans la journée afin « d’achever » le plus rapidement possible les deux niveaux linguistiques cités.

Neuro-droitiers et surdoués : de la préférence à la performance Richard Florida est connu pour avoir annoncé l’avènement de la classe créative dans un monde en recherche constante d’innovation. Selon lui, la classe créative représente environ 30% de la population. Dans le même temps, les surdoués dont la caractéristique principale est la créativité, ne représentent que 2% de la population. Contrôle versus évaluation Corriger, évaluer, contrôler, noter. Des termes qui constituent le quotidien des enseignants, mais qui ne recouvrent pas la même réalité. Par habitude de langage ou raccourci pédagogique, on les assimile pour signifier la même idée : savoir si les apprenants apprennent ou non. Pourtant, les intentions à la base même du contrôle et de l’évaluation ne sont pas les mêmes partout et surtout, n’impliquent pas le même regard sur l’apprenant et le rôle de l’enseignant. Différentier pour mieux enseignerLe contrôle est un dispositif construit par le formateur pour établir la conformité ou non entre, d’une part un résultat attendu, une norme, une procédure type et d’autre part le résultat obtenu. Dans une vision générale de la pédagogie, on peut dire que :« l’idée de contrôle se réfère plutôt au modèle dominant qui présuppose que l’apprenant apprend ce que le maître enseigne et qu’il s’agit de remplacer le vide de l’ignorance du premier parle savoir du second.

Pédagogie et technologie : ne pas se tromper de priorité ! On m’a demandé à plusieurs reprises si l’on apprenait mieux avec le numérique. Ma position est assez claire à ce sujet : le numérique ne fait pas mieux apprendre par principe, par contre, il permet de créer des situations d’apprentissages riches, qui elles, permettent de développer des apprentissages en profondeur. Voyons donc quelques éléments de réflexion à ce sujet. La persévérance scolaire : ce que la neuroscience peut nous enseigner Les 4 et 5 novembre 2015 aura lieu à Québec un symposium international permettant de redéfinir les paradigmes de longue date sur la prévention du décrochage scolaire. L’Association canadienne d’éducation (ACE) veut remettre en question lors de cet événement les approches traditionnelles sur la persévérance scolaire, en présentant la contribution possible de la neuroscience pour résoudre les questions ci-après. Quels éléments de l’application de la neuroscience en éducation seraient prometteurs pour augmenter les taux de persévérance scolaire au Canada?À la lumière des récentes découvertes de la neuroscience, les éducateurs doivent-ils adapter leur approche pour mieux répondre aux besoins d’un segment de notre population qui décroche? L’ACE croit en effet que « plus nous sommes en mesure de comprendre la nouvelle recherche sur la façon dont le cerveau des enfants apprend, mieux nos élèves s’en porteront.

Related: