background preloader

Cerveau et pédagogie : Des principes réellement soutenus par la science

Cerveau et pédagogie : Des principes réellement soutenus par la science
En seconde partie de sa présentation lors du symposium « La persévérance scolaire – Ce que la neuroscience peut nous enseigner », organisé par l’Association canadienne d’éducation (ACE) », le Dr Steve Masson a énoncé des principes neurologiques aux réelles retombées positives en éducation. Après avoir secoué les conceptions et défait les neuromythes en éducation (voir notre article d’hier), Steve Masson a énuméré des principes pédagogiques en lien avec le fonctionnement du cerveau qui, pour leur part, sont effectivement soutenus par la science. Activer ses neurones de façon régulière Le premier se nomme « l’activation neuronale répétée ». « Lorsqu’on apprend, le cerveau change », résume le chercheur, en faisant référence à la plasticité du cerveau. Il illustre le tout avec l’analogie de la forêt. « Si on emprunte souvent le même sentier dans la forêt, un chemin se développe et on y circule plus facilement. Étudier plus souvent, moins longtemps D’autres principes validés

http://www.ecolebranchee.com/2015/11/10/cerveau-et-pedagogie-des-principes-reellement-soutenus-par-la-science/

Related:  Pédagogie en face à face et à distanceLa pédagogie

Les outils en ligne pour accélérer le passage de la formation vers l'accompagnement La formation professionnelle pour adulte se transforme aujourd'hui à grande vitesse. De multiples formes de développement des compétences viennent enrichir les pratiques pédagogiques ou bien sont mises sur le devant de la scène. Le lien avec les situations de travail devient plus fort. La différenciation pédagogique par l'exemple, au Canada Recommander cette page à un(e) ami(e) On fait comme si on ne le savait pas, mais il faut bien se rendre à l'évidence : nous n'apprenons pas tous de la même façon. Même si aucun de nous n'est programmé pour apprendre d'une façon ou d'une autre, nous développons très tôt des stratégies d'apprentissage différenciées, en fonction de notre environnement personnel et culturel, en inter-relation avec nos centres d'intérêt, nos proches et nos mentors.

Un jeu vidéo pour traiter le TDAH? Peut-être bientôt possible! Des chercheurs ont mis au point un jeu vidéo qui vise spécifiquement à développer et entrainer l’habileté de concentration et la capacité de traiter plusieurs tâches simultanément. Les premiers essais cliniques montrent des résultats fort prometteurs! Il est déjà connu que les jeux vidéo peuvent avoir des impacts positifs sur l’apprentissage. Ils peuvent même avoir des impacts neurologiques importants, par exemple en aidant à améliorer l’apprentissage visuel. Voilà maintenant qu’on s’intéresse à leur potentiel pour le traitement du trouble de déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH).

Conceptualiser une formation avec le Mind Mapping – Kultivo Stories – Medium Concevoir et mettre en oeuvre une formation, cela ne va pas de soi. Quels sont les objectifs que vous poursuivez ? Qui est votre public ? De quelles ressources allez-vous avoir besoin ? Comment en assurer un suivi efficace ? Comment ne rien oublier ? Bien apprendre : 8 techniques pédagogiques incontournables Il n’existe pas qu’une seule technique pédagogique… et heureusement ! C’est ce qui rend le métier de formateur si passionnant : on n’apprend pas à tout le monde de la même façon. Une fois qu’on a dit cela, reste une interrogation : quelle est la technique pédagogique la plus adaptée ? Notre équipe de Sydologues fait pour vous le point sur les méthodes les plus répandues. Et sur la meilleure façon d’en tirer profit ! De l’exercice au débat, comment favoriser l’apprentissage ?

Vers la fin des mythes sur le fonctionnement du cerveau en éducation Tenir compte de la science dans les approches éducatives, oui, mais d’abord s’assurer que cette science est véritable! Le Dr Steve Masson défait 6 mythes répandus en éducation, parfois très tenaces, dont celui qui propose d’adapter l’enseignement aux styles d’apprentissage pour favoriser la réussite des élèves. L’École branchée assistait, le 5 novembre dernier, au Symposium « La persévérance scolaire – Ce que la neuroscience peut nous enseigner », organisé par l’Association canadienne d’éducation (ACE).

Newsletter #69 Comment digitaliser ses contenus de formation existants ? Quand un beau jour, face à son stock de contenus de formation traditionnels on se dit qu’il est temps de passer au Digital Learning, une des premières questions est : « comment vais-je digitaliser tout ça ? » Disposer de contenus est à la fois un avantage, mais aussi un inconvénient, car traverser la rive n’est pas plus simple quand la barque est pleine. Que garder, que jeter ? Innovation et émotion Et si l'innovation était une question d'émotions? Faisons le tour des émotions dites de base Tout d'abord la joie. La persévérance scolaire : ce que la neuroscience peut nous enseigner Les 4 et 5 novembre 2015 aura lieu à Québec un symposium international permettant de redéfinir les paradigmes de longue date sur la prévention du décrochage scolaire. L’Association canadienne d’éducation (ACE) veut remettre en question lors de cet événement les approches traditionnelles sur la persévérance scolaire, en présentant la contribution possible de la neuroscience pour résoudre les questions ci-après. Quels éléments de l’application de la neuroscience en éducation seraient prometteurs pour augmenter les taux de persévérance scolaire au Canada?À la lumière des récentes découvertes de la neuroscience, les éducateurs doivent-ils adapter leur approche pour mieux répondre aux besoins d’un segment de notre population qui décroche? L’ACE croit en effet que « plus nous sommes en mesure de comprendre la nouvelle recherche sur la façon dont le cerveau des enfants apprend, mieux nos élèves s’en porteront.

4 conseils pour digitaliser son offre de formations 1. Mixer les modalités d’#apprentissage Le blended-learning permet d’articuler des sessions en présentiel avec des supports d’apprentissage à distance. Pour être efficaces, ces parcours mixtes doivent toutefois être agencés de manière cohérente. Données probantes en éducation : guider vers l’erreur pour faire apprendre - Service de soutien à la formation par Éric Chamberland Plusieurs auteurs ont touché au rôle que le fait de se tromper peut jouer dans l’apprentissage. Par exemple, le chercheur Manu Kapur a développé une approche qu’il nomme l’échec productif (productive failure), où l’on guide délibérément l’apprenant vers un échec porteur d’apprentissages. Le chercheur Daniel Schwartz, quant à lui, dans une série d’articles rédigés avec divers collègues, propose une méthode (les cas contrastants) où les étudiants doivent s’attaquer à une tâche préalable à la séance de cours sans avoir toutes les connaissances pour la compléter avec succès.

Comment compenser des faiblesses au niveau de la mémoire de travail d’un élève ayant des troubles d’apprentissage ? - TA@l’école Ajouter aux Favoris Répondue Nathalie Paquet-Bélanger Les récentes recherches scientifiques précisent l’importance du rôle joué par la mémoire de travail dans l’exécution des tâches scolaires et, par conséquent, de l’apprentissage. Toutefois, peu de résultats permettent de conclure à l’efficacité de la rééducation. Par conséquent, voici cinq conseils destinés aux professionnels de l’enseignement dont le but consiste à compenser les difficultés au niveau de la mémoire de travail et de permettre aux élèves d’accomplir les tâches demandées selon les exigences. Conseil numéro 1 : Comprendre le fonctionnement de la mémoire

[Newsletter #78] La fin des parcours de formation ? Module 1, module 2, module 3… cette simple numérotation engage depuis un début jusqu’à une fin dans un parcours de formation bien linéaire. Transposés d’une chronologie présentielle, les parcours distanciels portent en eux les gènes de l’ennui et de l’inconfort qu’on ressent parfois. Et l’individualisation dans tout ça ? Comment s’échapper du parcours pour tracer son propre chemin de formation ?

Comprendre la gamification dans la formation : la boucle d'engagement Qu’est-ce que l’engagement dans une formation ? L’engagement se définit par la volonté de consacrer à la fois du temps et de l’attention à une tâche. Parmi les facteurs de réussite d’une formation, l’engagement en est un parmi les plus importants.

Related: