background preloader

Apple critiqué pour des conditions de travail « misérables » chez un sous-traitants chinois

Apple critiqué pour des conditions de travail « misérables » chez un sous-traitants chinois
Bas salaires, heures non payées, dortoirs infestés d’insectes : China Labor Watch a dénoncé jeudi les conditions de travail dans une usine d’un sous-traitant chinois d’Apple. L’ONG China Labor Watch, sise à New York, a dénoncé dans un rapport, jeudi 22 octobre, les conditions de travail dans une usine d’un sous-traitant chinois d’Apple, recensant une « vingtaine de violations » au droit du travail. « Les bas salaires, les longues journées de travail, les heures non payées, les mauvaises conditions de sécurité et les conditions de vie misérables persistent », a estimé l’organisation, qui a mené son enquête clandestinement dans une usine à Shanghaï du groupe Pegatron. Après leur journée de travail, les employés, logés dans l’entreprise, sont par ailleurs conduits dans des dortoirs bondés et insalubres, équipés de lits « infestés de punaises », décrit l’organisation. Les salariés pas informés des risques pour leur santé

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2015/10/23/apple-critique-pour-des-conditions-de-travail-miserables-chez-un-de-ses-sous-traitants-chinois_4795520_3216.html

Related:  étude de gestionConditions de travail: AppleEtudezenainiEtude 0 -/

Suicide à Lidl : les conditions de travail dénoncées par les salariés par Etienne Baudu , Valentin Chatelier Il s'est donné la mort dans la nuit de vendredi 29 au samedi 30 mai. Yannick, agent de maîtrise à l’entrepôt Lidl de Rousset dans les Bouches-du-Rhône, dénonçait régulièrement la pression qu'il subissait au quotidien. Les conditions de travail chez Apple: la face cachée de la pomme! - Social Advisor Paru le 23 octobre 2015 sur le site LeMonde.fr et en collaboration avec l’AFP, l’article intitulé « Apple critiqué pour des conditions de travail « misérables » chez un sous-traitant chinois » porte sur un rapport de l’organisation China Labor Watch. Première entreprise mondiale par capitalisation boursière, deuxième entreprise mondiale à générer le plus de bénéfices, Apple ne manque pas de moyens, et pourtant, la petite pomme est tellement gourmande qu’elle en dévorerait ses salariés. C’est ce qui ressort d’un rapport de l’association new-yorkaise China Labor Watch qui épingle le sous-traitant taïwanais d’Apple, le groupe Pegatron. Le site Pegatron de Shangaï a été la cible d’une enquête clandestine de China Labor Watch qui a permis de dévoiler les conditions inhumaines dans lesquelles travaillent plus de 100 000 salariés. Le rapport de l’ONG China Labor Watch révèle plus d’une vingtaine de violations au droit du travail.

Les conditions de travail chez Apple: la face cachée de la pomme! – Social Advisor Paru le 23 octobre 2015 sur le site LeMonde.fr et en collaboration avec l’AFP, l’article intitulé « Apple critiqué pour des conditions de travail « misérables » chez un sous-traitant chinois » porte sur un rapport de l’organisation China Labor Watch. Première entreprise mondiale par capitalisation boursière, deuxième entreprise mondiale à générer le plus de bénéfices, Apple ne manque pas de moyens, et pourtant, la petite pomme est tellement gourmande qu’elle en dévorerait ses salariés. C’est ce qui ressort d’un rapport de l’association new-yorkaise China Labor Watch qui épingle le sous-traitant taïwanais d’Apple, le groupe Pegatron. Le site Pegatron de Shangaï a été la cible d’une enquête clandestine de China Labor Watch qui a permis de dévoiler les conditions inhumaines dans lesquelles travaillent plus de 100 000 salariés.

Amazon accusé de faire vivre un enfer à ses employés Le New York Times a publié un article très critique sur les conditions de travail au sein du géant de l'e-commerce. Il encouragerait notamment la délation entre collègues. L'innovation passe-t-elle par l'humiliation? Paris: Davidson Consulting, l’entreprise où il fait bon travailler ENTREPRISE Les 1.300 salariés de ce cabinet de consulting ne feindront pas de fêter le travail, ce vendredi. Leur entreprise est pour la deuxième année consécutive en tête du palmarès «Great place to work»… Fabrice Pouliquen Publié le Mis à jour le

Heures non payées, lits infestés de punaises: Les conditions de travail «misérables» dans une usine Apple en Chine CHINE Un rapport recense «une vingtaine de violations» au droit du travail chez un sous-traitant de la firme américaine... M.C. avec AFP Publié le Mis à jour le La journée, des heures de travail interminables et parfois non payées.

La tension sociale monte dans les Apple Stores français Pour dénoncer leurs mauvaises conditions de travail, des employés des magasins français menacent de perturber le lancement de l'iPhone 5. Les salariés français des Apple Stores vont-ils gâcher la fête préparée par Apple à l'occasion de la sortie de l'iPhone 5? Depuis lundi, certains vendeurs et conseillers arborent au poignet un petit bracelet de couleur verte frappé de l'inscription «Believe» («Croire»), pour témoigner de leurs doutes sur une amélioration de leurs conditions de travail. La manifestation reste symbolique et discrète. Lundi, une moitié des employés de l'Apple Store du Louvre portaient ce bracelet.

Pour motiver ses salariés, Google mise sur l'interaction et l'autonomisation Chez la firme de Mountain View, motiver ses collaborateurs passe par deux choses : la possibilité de prendre du temps pour travailler sur un projet personnel, et la gratification des personnes qui aident leurs pairs. Pour favoriser l'engagement de ses salariés, Google a décidé de leur laisser plus de temps libre, tout en les incitant à communiquer entre eux. Les managers de la firme de Mountain View sont partis du principe suivant: au cours de la réalisation de leur travail, ingénieurs comme développeurs acquièrent de nombreuses compétences, qu'ils peuvent souhaiter mettre en œuvre dans un cadre plus personnel. C'est pourquoi ils ont lancé en 2006 une initiative permettant aux employés de diviser leur temps de travail en deux parties.

Related:  etude de gestion