background preloader

Hédonisme

Hédonisme
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’hédonisme (du grec ancien : ἡδονή / hēdonḗ, « plaisir » et du suffixe -ισμός / -ismós) est une doctrine philosophique grecque selon laquelle la recherche du plaisir et l'évitement du déplaisir constituent l'objectif de l'existence humaine. Acceptions possibles[modifier | modifier le code] Pensée philosophique[modifier | modifier le code] Dans le même temps, les douleurs et les déplaisirs à éviter sont: les relations conflictuelles et la proximité des personnes sans capacités contractuelles (sans paroles), le rabaissement et l'humiliation, la soumission à un ordre imposé, la violence, les privations et les frustrations justifiées par des fables, etc. Ainsi, il n'y a pas d'hédonisme sans discipline personnelle, sans ascèse, sans connaissance de soi, du monde et des autres. Mais selon Nietzsche [8] la revendication de l'hédonisme chrétien n'est pas légitime. En ethnologie[modifier | modifier le code] Histoire[modifier | modifier le code] Related:  Philosophie et culture générale

Expérience de Asch Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'expérience de Asch, publiée en 1951, est une expérience du psychologue Solomon Asch qui démontre le pouvoir du conformisme sur les décisions d'un individu au sein d'un groupe[1]. Description de l'expérience[modifier | modifier le code] Exemple : la ligne de gauche est la ligne de référence ; les trois lignes de droite sont les lignes de comparaison. Solomon Asch invita un groupe d'étudiants (entre 7 et 9) de 17 à 25 ans à participer à un prétendu test de vision auquel avaient auparavant été soumis des sujets témoins qui n'eurent aucun mal à donner toujours la bonne réponse. Les complices et le sujet furent assis dans une pièce et on leur demanda de juger la longueur de plusieurs lignes tracées sur une série d'affiches. Après l'annonce des résultats, le sujet attribuait généralement sa piètre performance à sa propre « mauvaise vue ». Variantes[modifier | modifier le code] L’expérience de Asch comprend différents facteurs.

Choisir les bonnes méthodes anti-blues © Jupiter Que nous ayons simplement le moral dans les chaussettes ou que notre souffrance persiste, quelques méthodes simples peuvent contribuer à retrouver le sourire. Se créer des occasions de rire, d’échanger, de se détendre : autant de remèdes pour nous permettre de reprendre progressivement goût à la vie. Bougez, riez ! Les bienfaits du sport pour l’organisme sont connus : activités d’endurance respiratoire, footing, marche, natation, vélo agissent positivement sur le moral… Mieux oxygéné, le cerveau secrète davantage d’endorphine, une hormone euphorisante et relaxante. Le rire aussi favorise la sécrétion d’endorphine. Quand l’appétit va, tout va ! Les carences alimentaires accompagnent souvent la déprime. Zen Attitude Savoir se relaxer est toujours profitable en cas de déprime.

Jouie et fait jouir sans faire de mal Moraline Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Le terme « moraline » peut faire référence : dans l'œuvre de Friedrich Nietzsche, à la morale chrétienne, la morale dominante et bien-pensante, faisant référence par connotation à une appellation médicamenteuse ou pharmaceutique. La moraline chrétienne permet d'avoir, selon les Chrétiens, une « bonne moralité ». Sur les autres projets Wikimedia : moraline, sur le Wiktionnaire

Effet Barnum Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'effet Barnum (expression attribuée au psychologue Paul Meehl en référence aux talents de manipulateur de l'homme de cirque Phineas Taylor Barnum), autrement appelé « effet Forer » ou « effet puits » par Henri Broch, effet de validation subjective ou effet de validation personnelle, désigne un biais subjectif induisant toute personne à accepter une vague description de la personnalité comme s'appliquant spécifiquement à elle-même[1]. Application[modifier | modifier le code] L'effet Barnum peut s'appliquer notamment : Découverte[modifier | modifier le code] En 1948, le psychologue Bertram Forer soumit ses étudiants à un test de personnalité. « Vous avez besoin d'être aimé et admiré, et pourtant vous êtes critique avec vous-même. Il demanda ensuite à chaque étudiant de noter la pertinence de l'évaluation de sa personnalité sur une échelle de 0 (médiocre) à 5 (excellent). La moyenne fut de 4,26. Postérité[modifier | modifier le code]

Ataraxie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’ataraxie (du grec ἀταραξία / ataraxía signifiant « absence de troubles ») apparaît d'abord chez Démocrite et désigne la tranquillité de l’âme résultant de la modération et de l’harmonie de l’existence. État mental où l'on n'est pas atteint par ce qui se passe autour de nous, toutes les préoccupations nous semblent étrangères. L'état d'ataraxie n'est pas uniquement une affaire mentale. Elle ne doit pas être confondue avec l'apathie. Dans le scepticisme[modifier | modifier le code] En revanche, les sceptiques n'arrêtent pas leur réflexion sur les choses et les évènements ; ils n'accordent simplement aucun crédit ni aucune véritable certitude sur l'une ou l'autre vision des choses, ce qui n'empêche nullement l'action[1]. Dès lors, une libération intérieure résulte de ce détachement face aux affections rencontrées au fil des jours, et permet à l'individu d'envisager la vie libérée des troubles, d'où résulte cette absence de trouble, l'ataraxie.

Prière de la Sérénité Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Prière de la Sérénité est une des prières en usage chez les Alcooliques anonymes, un mouvement d'entraide fondé aux États-Unis. Cette prière propose d'obtenir la sagesse de faire la différence entre le changeable et l'inchangeable. Le texte de la prière[modifier | modifier le code] Traduction française[modifier | modifier le code] Mon Dieu, Donnez-moi la sérénité D'accepter Les choses que je ne puis changer, Le courage De changer les choses que je peux, Et la sagesse D'en connaître la différence. Anglais (version de R. God, Grant me the serenity To accept The things I cannot change, The courage To change the things I can, And the wisdom To know the difference. Allemand (traduction par T. Gott, gebe mir die Gelassenheit, Dinge hinzunehmen, die ich nicht ändern kann, den Mut, Dinge zu ändern, die ich ändern kann, und die Weisheit, das eine vom anderen zu unterscheiden. Gelassenheit accentue l'aspect du calme avant la gaieté évoquée par serenity.

Moraline La moraline est un terme inventé par Friedrich Nietzsche (das Moralin) pour désigner par dérision la morale bien-pensante. Le suffixe -ine de moraline est accolé à "morale" pour suggérer une substance pharmaceutique désignant un produit imaginaire permettant de donner une bonne moralité. Définition Nietzsche désigne ainsi une morale prétendument élevée, mais en réalité tendant au nihilisme, qu'il s'agisse de conservatisme religieux ou de conformisme bourgeois. Cette forme dégradée de la morale découle principalement du judéo-christianisme qui impose des règles formelles et un système culpabilisant au lieu de la responsabilité individuelle. Aujourd'hui, le terme de moraline désigne plutôt la "gauche morale", éternelle donneuse de leçons et adepte d'une forme de terrorisme intellectuel. Emploi dans l'œuvre de Nietzsche Le terme satirique de moraline est assez peu utilisé par Nietzsche dans son œuvre. « Qu’est-ce que le bonheur ? Citations

Névrose Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le terme névrose, en psychiatrie et en psychopathologie psychanalytique, désigne des troubles psychiques sans lésion organique démontrable. Le sujet reste conscient de sa souffrance psychique et vit dans la réalité[1]. Les névroses de l'adulte doivent être distinguées de celles de l'enfant (dominées par l'angoisse) et la névrose infantile qui est aussi un concept métapsychologique. Le mot fut inventé par le médecin écossais William Cullen en 1769[2]. Classification[modifier | modifier le code] Selon Freud, les troubles psychologiques tels que l'hystérie, la névrose obsessionnelle, la névrose phobique, la névrose d'angoisse, la névrose actuelle, la neurasthénie et la psychonévrose (névrose de transfert et névrose narcissique) peuvent être classés dans la névrose. Selon la CIM et le DSM[modifier | modifier le code] Genèse[modifier | modifier le code] Il conviendra de distinguer, à partir des écrits de Freud, deux sortes d'angoisse.

Chromathérapie Symbolique de la couleur Bleu Outremer: Dans la nature, la couleur bleu outremer, parfois appelée bleu azur se retrouve essentiellement située haut dans le ciel, où elle apparaît à l’aube quand la nuit s’en va et au crépuscule quand la lumière se retire. Le bleu outremer a ceci de très particulier, qu’il a l’art d’inspirer un profond sentiment de paix, de sérénité et de tranquillité, c’est pourquoi il se comporte comme étant le grand pacificateur de la palette du peintre. Tempérament: Serein, pacifique Calme, tranquille Patient, prudent Tempéré, modéré Attentif, intuitif Les besoins essentiels qui sont en relation avec cette couleur sont : le besoin de calme, de paix, de tranquillité et de sérénité, mais aussi les besoins de concentration, d’attention et de vigilance. Propriétés: Anti-stress Calmant Tranquillisant Relaxant Sédatif

Suivez ceux qui cherchent la vérité... Boris Cyrulnik, penseur de la résilience Sommaire Boris Cyrulnik est le « pape » de la résilience, ce concept désormais utilisé à tout bout de champ (on parle même de la résilience des partis politiques…). Rien n’agace davantage le psychiatre, qui n’a cessé d’écrire, d’expliquer, de répéter qu’il n’a jamais « inventé » la résilience1. Qu’il en soit le vulgarisateur, le pédagogue, aucun doute : ses livres explorent l’idée de notre capacité à reprendre le cours de notre développement, de notre vie, après un événement traumatique. “Mon histoire est née cette nuit-là, à 6 ans” « Aussi loin que remontait ma mémoire, écrit-il2, je savais que j’avais toujours voulu devenir psychiatre. » À 11 ans, il confie dans une rédaction : « Je veux devenir psychiatre pour comprendre l’âme des humains. » La sienne d’abord, sans doute. Un premier drame survient lorsque la mère de Boris Cyrulnik est arrêtée par les Allemands, en 1942, après avoir confié son fils de 2 ans à l’Assistance publique. “Ma mère avait imprégné en moi un attachement sécure”

Perversion Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Avertissement dans la ville de Suita, préfecture d'Osaka, au Japon, citant « Prenez garde aux pervers ». La perversion désigne, dans un sens général, l'inclination à des conduites considérées comme « déviantes » par rapport aux règles et croyances morales d'une société. Dans le vocabulaire courant, le terme est utilisé pour désigner soit une déviation des instincts conduisant à des comportements immoraux et antisociaux, soit la transformation de sens subie par un discours (par exemple un message politique), soit la manipulation, l'abus et la cruauté. En psychiatrie, le terme se réfère la plupart du temps à des conduites immorales ou amorales considérées comme déviantes. En psychanalyse, Sigmund Freud a d'abord inclus la perversion dans le cadre de la sexualité, pour l'étudier ensuite dans une perspective psychogénétique de fixations et de régressions. Approche lexicale[modifier | modifier le code] Sur les autres projets Wikimedia :

Comment gérer le stress ? Qu’est-ce que le stress ? Le stress est un signal. C’est un signal envoyé par notre cerveau pour nous avertir que quelque chose ne va pas. Pour mieux comprendre de quoi il s’agit, voyons ce qui se passe dans notre cerveau : Selon l’ANC, notre cerveau est composé de 4 territoires qui influencent nos comportements. Il s’agit des territoires cérébraux reptiliens, paléolimbiques, néolimbiques et préfrontaux. Le « reptilien » (en rouge sur le schéma) est la partie la plus archaïque de notre cerveau. En état de stress, il va provoquer 3 comportements instinctifs et inconscients pour assurer la survie. Tout animal ou toute personne face au danger va : chercher à s’échapper ou se cacher (fuite)chercher à impressionner l’autre, combattre (lutte)faire le mort, essayer de se faire oublier (inhibition d’action) Vous en avez un exemple dans la vidéo suivante. Un impala plus malin qu’un guépard et une hyène par je_taime_homri Comment cela se traduit chez nous ? Prenons l’exemple des examens oraux. Cindy

"Jouie et fait jouir, sans faire de mal, voilà toute morale" by nicoxbus Nov 5

Related: