background preloader

Les 3 parties du dossier

Les 3 parties du dossier
C’est une vague de fond : la moitié des Français se tournent désormais vers l’économie collaborative. Des géants en émergent : la valorisation d’Airbnb dépasse maintenant la capitalisation boursière d’Accor. Comment les marques traditionnelles s’adaptent-elles pour rester dans la course ? Initiatives, interview et regard d’expert. > Retour au sommaire navigation contenu 12 marques qui expérimentent de nouveaux business models Apple, Seb, Castorama… Dans tous les secteurs, les marques testent de nouvelles formes de commercialisation et de relation à travers leurs produits. L’économie circulaire made in H&M H&M s’est fixé un objectif ambitieux : 100 % de coton provenant de sources écoresponsables dans ses vêtements d’ici 2020. « Les start-ups de l’économie collaborative sont des championnes de la relation client » Comment une marque peut-elle se transformer pour répondre aux nouvelles attentes des consommateurs ?

http://www.laposte.fr/lehub/Les-3-parties-du-dossier,2634

Related:  Partie 3 : Mercatique et sociétéquestion 1rationnalité consoLa marqueQ7. Comment la gestion d'une organisation contribue-t-elle à laQ7 La création de valeur

Huile de palme : Nutella persiste et signe - Pratiques commerciales Ferrero ne pliera pas. C'est le message que le groupe familial transalpin a voulu faire passer à coup de spots publicitaires à la suite de l'amendement déposé par le sénateur Yves Daudigny baptisé « Taxe Nutella ». Il n'y a pas de mauvais produit, juste des mauvaises pratiques de consommation, explique en substance le groupe transalpin qui n'a aucune envie de voir filer son marché phare : l'Hexagone est le plus grand consommateur de Nutella au monde, avec 75 000 tonnes avalées chaque année pour un chiffre d'affaires de 1,2 milliard d'euros. Cependant, au-delà du débat sur cette taxe qui a finalement été rejetée, le géant italien de la pâte à tartiner a-t-il conscience des enjeux économiques, environnementaux, sociaux, que pose son produit?

Infographie : les nouveaux comportements des cyberacheteurs français La Fevad et Médiamétrie//NetRatings viennent de publier les résultats de l’Observatoire du Consommateur Connecté 2015. Des données présentées sous forme d’infographie à retrouver ci-dessous. L’étude montre que le nombre de cyberacheteurs continue de croître : près de 35 millions de consommateurs (78 % des internautes français) achètent désormais en ligne. Amazon est de loin le premier site de e-commerce en France, devant Cdiscount, la Fnac, eBay et Voyages-SNCF. Les 10 entreprises qui trustent les marques alimentaires (1) ! On connaît tous nombre de grandes marques de produits alimentaires et de consommation courante, certaines françaises et bien d’autres avec des noms à consonance étrangère. Quelquefois, on ne s’en doute pas, mais elles appartiennent à un même groupe. A y regarder de plus près, on se rend d’ailleurs compte que la majorité de ces marques sont propriété d’une poignée de grands groupes agro-alimentaires. 10 entreprises dominent ce marché et possèdent la plupart des marques connues ! Dans le but d’être le plus précis et synthétiques possible, les marques montrées ci-après sont celles qui sont commercialisées en France.

Amazon : les 14 secrets d'une machine à vendre et à gagner ! Le numéro 1 mondial du commerce par la valeur boursière semble insatiable. Derrière sa croissance record se cache un souci insoupçonné du détail. Fini les pertes à répétition ? Jeff Bezos vient en tout cas de réitérer l’exploit. Amazon est maintenant rentable pour le deuxième trimestre consécutif grâce au bond de ses ventes en Amérique du Nord et à la forte croissance de sa filiale spécialisée dans le cloud. Comment une marque construit-elle sa personnalité Il n’aura sans doute jamais été aussi facile de lancer une activité ou une marque. Mais, dans la réalité, peu d'entre elles parviennent à sortir du lot et, plus encore, à s’inscrire dans la durée. Certaines marques savent exprimer leur promesse dès leurs débuts. « Les gens qui réussissent ont toujours une vision personnelle de ce qu’ils veulent faire. Quand un créateur a une conviction et l’agilité nécessaire pour trouver le moyen de la pousser, Internet peut constituer une vitrine, constate Emma Fric, directrice recherche & prospective chez Peclers Paris. Aujourd’hui, une jeune marque n’a plus forcément besoin de déployer des moyens complexes de distribution pour pouvoir démarrer.

Nutella Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ne doit pas être confondu avec Gnutella. Nutella est une marque déposée de pâte à tartiner au sucre, à l'huile, à la noisette et au cacao, créée le [1] dans le Piémont par la société italienne Ferrero. Populaire, ce produit domine le marché mondial de la pâte à tartiner à la noisette et au cacao. En France, il représente environ 85 % du marché de la pâte à tartiner en 2011[2],[3]. déclinaisons de l'expérience client : l'exemple de Starbucks Trivial. Simple. Voilà comment l’on pourrait décrire le parcours client. Nous savons que la simplicité est la raison première pour le choix d’un canal pour 88% des clients. Et pourtant, sa création et la proposition d’une expérience client unique relèvent d’un véritable challenge pour les entreprises. Mais quelle expérience ?

Les personnages de marque imaginaires Les marques utilisent des personnages imaginaires comme outils publicitaires pour créer une relation et un attachement de la part de leur jeune public. On peut citer par exemple Quicky, le lapin de Nesquik et Tony, le tigre de Frosties. Ils font appel à l’imaginaire de l’enfant et crée un personnage qui se veut doux et rassurant. Infographie : BlaBlaCar et Airbnb connaissent la plus forte hausse de notoriété parmi les acteurs de la consommation collaborative Leboncoin est l’acteur qui bénéficie de la plus forte notoriété : 88% chez les urbains et 96% chez les 25-34 ans, selon une enquête d'Iligo. Dans la 3ème édition de son enquête "les urbains et la consommation collaborative", iligo note un intérêt grandissant pour certaines pratiques de consommation collaborative, notamment le "couchsurfing", en progression de +19pts par rapport à 2014. L’achat groupé de produits alimentaires demeure la pratique qui intéresse le plus les urbains (+3pts vs 2014), suivi par les vide-dressing (+3pts) et le covoiturage (+6pts). Ces évolutions s’accompagnent d’une meilleure connaissance des acteurs, en particulier de BlaBlaCar et Airbnb. BlaBlaCar est désormais connu par 42% des urbains, soit une progression de +24pts en un an, et par 61% des 18-24 ans. Airbnb est quant à lui connu de 20% des urbains, soit une hausse de +11pts en un an, et de 25% des 25-34 ans.

Infographie : Les grandes tendances des logos en 2016 Les designs épurés des logos créés en 2015 persisteront-ils cette année ? Réponse en image avec Creads. En 2015, le minimalisme était de mise. Qu'il s'agisse des couleurs, du style ou de la typographie, les designs sobres et épurés laissaient place à l'essentiel, pour répondre aux enjeux de la visibilité sur Internet. Le flat design s'est d'ailleurs à nouveau imposé comme une tendance majeure, puisque 78% des logos ont été réalisés sous cette forme.

Nutella répond à la "Taxe Nutella" : Marketing, Communication La “taxe Nutella” n’aura pas laissé insensible l’un des principaux concernés. Nutella contre attaque en publiant dans les journaux français une publicité sur deux pages pour se défendre. A l’ombre du palmier Difficile de ne pas être au courant de cette affaire : proposé il y a deux semaines, l’amendement venant taxer l’huile de palme, baptisé familièrement “taxe Nutella”, refait surface. Après avoir taxé les sodas et les bières, l’État s’attaque une fois de plus à des produits très consommés par les français. Le projet vise à augmenter de 300% la taxe sur l’huile de palme, produit présent notamment dans les biscuits, les chips et certaines pâtes à tartiner.

Quel rôle pour la promotion dans le parcours d'achat ? Source : De la préparation de la liste de courses jusqu'au passage en caisse en GSA : à chaque étape de son parcours d'achat, le shopper est sollicité par toutes sortes de promotions. Et il y est sensible. En effet, toujours d'après Sogec Marketing, 65 % des shoppers ayant reçu un échantillon ont envie d'acheter le produit.

Related: