background preloader

Bibliothèque : tout savoir sur le projet PNB

Bibliothèque : tout savoir sur le projet PNB
Sommaire du dossier : 1. Le principe Les quatre piliers du modèle de prêt numérique en bibliothèque sont les suivants : une ou plusieurs bibliothèques s’associent avec des libraires partenaires pour proposer une sélection de livres numériques, qu’elles peuvent acheter et intégrer à leurs collections ;une plateforme permet à la bibliothèque de passer commande par l’intermédiaire du site web de son libraire, avec un paiement à terme ;cette plateforme interagit avec le hub numérique Dilicom ;le livre peut ensuite être prêté gratuitement à tout usager, dès lors qu’il est inscrit à la bibliothèque. Ce service permet aux usagers de télécharger des livres numériques tels qu’ils sont proposés par les éditeurs. interface Idéalement, l’interface entre le système d’information de la bibliothèque et une plateforme PNB devrait pouvoir s’effectuer au niveau du SIGB (système intégré de gestion de bibliothèque). processus Le processus, censément vertueux, est donc le suivant : objectif les commandes le hub 3.

http://www.archimag.com/bibliotheque-edition/2015/10/13/bibliotheque-tout-savoir-comprendre-projet-pnb

Related:  Numérique dans le monde du livrePrêter des livres numériquesclaraclaraemelinegaspardLe numérique en bibliothèque

L’ABF réclame l’application du droit de prêt pour les livres numériques L’Association des Bibliothécaires de France, en s'appuyant sur la décision de la Cour de Justice de l’Union européenne visant à étendre le droit de prêt aux livres numériques, demande son application dans les établissements de lecture publique concernés. Le 10 novembre 2016, la Cour de Justice de l’Union européenne a étendu aux ebooks l'exception applicable au prêt de livres papier, consacrée par une directive européenne depuis 1992 (lire notre article La cour de l'UE assimile le prêt numérique à celui du livre papier). L’Association des Bibliothécaires de France (ABF) demande l’application immédiate de cette décision dans un communiqué daté du ... Lire la suite(780 caractères) S’abonner à livres Hebdo

Compte rendu de la journée d'étude "Tout savoir sur PNB" Les vidéos de la journée sont disponibles à : Le 8 mars 2016, a eu lieu à La Médiathèque de Levallois une journée organisée par Réseau Carel (Coopération pour L’Accès aux Ressources Numériques en bibliothèques) consacrée au Prêt Numérique en Bibliothèque. Avec plus de deux cents demandes d’inscription venues de France et de Navarre, les places étaient chères et la salle comble. La présidente de Réseau Carel et directrice de La Médiathèque de Levallois, Sophie Perrusson, ouvre la rencontre en rappelant les objectifs de la journée devant une assemblée principalement constituée de bibliothécaires : mieux se situer face à l’offre PNB et être à même de faire des choix pour mieux servir les publics des bibliothèques, « celles-ci devant être en phase avec l’évolution de la société ». Le programme de la journée s’annonce chargé.

18 propositions pour une bibliothèque 4e lieu aux horaires d'ouverture élargis Le rapport de la sénatrice d'Ille-et-Vilaine, Sylvie Robert, à qui la ministre de la Culture Fleur Pellerin avait confié en avril une mission sur l'extension des horaires d'ouverture des bibliothèques publiques, était attendu pour juillet dernier. Présenté ce lundi lors d'une conférence de presse, il comporte 18 préconisations marquant l'engagement du ministère de la Culture pour une ouverture en soirée et le week-end des établissements. Selon Fleur Pellerin, ces horaires élargis permettraient "aux bibliothèques d'atteindre tous les publics et de renforcer leur rôle de lieu idéal contre l'exclusion sociale". Financer l'élargissement des horaires Quatrième lieu Dans son rapport, Sylvie Robert précise que la bibliothèque "pourrait demain devenir un quatrième lieu, celui de la liberté des expressions et des cultures.

Pratiques d’emprunt de livres numériques en bibliothèques : la plateforme grenobloise Bibook - épisode 1 Une étude quantitative sur le « lectorat numérique » en bibliothèque ? Après 6 mois d’activité, il a paru pertinent et nécessaire à la Bibliothèque municipale de Grenoble (BMG) de chercher à caractériser les degrés d’appropriation de sa plateforme de prêt de livres numériques, Bibook, et de tester la pertinence envisagée du dispositif dans ses différentes composantes. C’est dans ce cadre précis que la bibliothèque municipale de Grenoble (réseau de 13 bibliothèques réparties sur la ville, ainsi que 8 autres bibliothèques d'institutions culturelles locales) et l’enssib ont envisagé une étude visant à qualifier le lectorat numérique dans son écosystème d'usages à travers une analyse statistique des données de Bibook. La demande formulée par la Bibliothèque municipale de Grenoble portait alors sur l’exploitation des fichiers d’emprunt de Bibook.

Prêt Numérique en Bibliothèque PNB est une plateforme créée et maintenue par Dilicom. Cet opérateur technique met en place des échanges standardisés entre les différents acteurs (maisons d’édition, bibliothèques, librairies indépendantes, prestataires et distributeurs) permettant l’interopérabilité de leurs systèmes d’information. PNB n’est pas lié à un éditeur ni à un libraire. C’est une plateforme ouverte à tous les acteurs de la chaîne du livre (Gallimard, Flammarion, Seuil, Minuit, L’Olivier, Belfond, Robert Laffont, Pygmalion etc.). Les bibliothèques disposent grâce à PNB d’un catalogue de livres numériques attractif et actualisé avec des milliers de notices. Supporté par le ministère de la Culture, il permet d’ouvrir l’usage du numérique dans les médiathèques.

Vers un grand rebondissement pour le livre numérique en bibliothèque ? – – S.I.Lex – Dans une affaire opposant en Hollande un consortium de bibliothèques à des éditeurs nationaux, l’avocat général de la Cour de Justice de l’Union Européenne a rendu aujourd’hui des conclusions qui pourraient avoir d’importantes répercussions au niveau de toute l’Europe en matière de diffusion des livres numériques. Il faudra encore attendre quelques semaines, pour voir si la Cour suit cet avis, mais c’est généralement le cas, sachant par ailleurs que la CJUE s’est récemment montrée plutôt favorable aux bibliothèques. Une telle décision aurait des conséquences particulièrement fortes en France, car l’avocat général recommande en effet de considérer que le prêt de livres numériques est couvert par la directive européenne de 1992 relative au prêt public des oeuvres, transposée en France par une loi en 2003. Complètement différente est la logique suivie par l’avocat général dans ses conclusions. La nécessité de garantir un droit d’usage collectif sur la Culture

Là-bas magazine La Légion d’honneur vient d’être attribuée par le gouvernement à plusieurs victimes des attentats de Charlie. Quinze d’entre eux figurent sur la promotion du 1er janvier 2016. Wolinski et Bernard Maris l’avaient déjà reçue. L'avenir du livre numérique est sur smartphone, pas sur tablette Plus de la moitié des acheteurs de livres numériques utilisent parfois leurs smartphones pour lire. Aux États-Unis, un nombre croissant de lecteurs de livres numériques lisent non plus sur tablette mais sur smartphone, souvent par petits bouts, un peu dans le métro, entre deux réunions ou à la pause déjeuner. Selon un sondage Nielsen portant sur 2.000 personnes, environ 54% des acheteurs d'ebooks utilisent parfois leurs smartphones pour lire des livres, alors qu'ils n'étaient que 24% à le faire en 2012, rapporte le Wall Street Journal. Le nombre de personnes qui lisent essentiellement sur leurs téléphones est passé de 9% en 2012 à 14% en 2015.

iggybook Lorsque vous avez créé votre page livre sur votre profil, ajouté une description, des extraits et une présentation des personnages, votre but est de trouver des lecteurs et de leur vendre vos livres. Si vous êtes propriétaire de vos droits numériques sur des manuscrits publiés ou que vous avez des textes qui n’ont pas encore été édités, vous pouvez utiliser nos services pour les vendre à partir de votre page Iggybook mais aussi chez tous les libraires numériques dans une centaine de pays grâce à notre service de diffusion. Où seront vendus mes livres ? Exemples de livres Iggybook disponibles sur iTunes Votre ebook sera disponible chez les grandes plateformes du marché et leurs liseuses, tablettes et smartphones (Kindle, iBooks, Kobo, Fnac, Google).

Prêt numérique en bibliothèque : les éditeurs rejettent l'idée d'une nouvelle exception ActuaLitté, CC BY SA 2.0 Dans une longue réponse, publiée ci-dessous dans son intégralité, le SNE a pris position contre EBLIDA et l’ABF. Les bibliothécaires réclament en effet l’application du droit de prêt pour le livre numérique. Mais le SNE réfute totalement cette idée. Nous reproduisons ici l'ensemble de la réponse apportée. Les ruches d’art : l’inclusion sociale par les arts Les ruches d’art (« Art Hives ») représentent une nouvelle forme de tiers lieu qui se caractérise par l’utilisation de l’art comme outil d’inclusion sociale. Montréal compte quelques espaces du genre, fruit du travail de plus de vingt ans de recherche, d’observation et d’expérimentation menées par la chercheure Janis Timm-Bottos (Université Concordia). Le modèle des ruches d’art a retenu l’attention de plusieurs communautés et de fondations, qui ont manifesté leur intérêt à soutenir l’émergence de ces nouveaux espaces de médiation artistique.

Appel à projets FabLabs solidaires 2015 par la Fondation Orange La Fondation Orange lance l’appel à projets FabLabs solidaires 2015 pour les lieux de fabrication numérique associatifs en France ayant la volonté d’aider des jeunes en situation difficile ; un appel à projet avec une dotation totale de 300 000 EUR. Le but de l’appel à projets FabLabs solidaires 2015 est de proposer à ces jeunes des parcours adaptés à leur profil. Ils enrichiront leurs compétences numériques grâce à une pédagogie innovante tournée vers la confiance, la conduite de projet, les pratiques collaboratives et l’apprentissage entre pairs. Pour déposer votre projet Le dépôt des dossiers en ligne est ouvert jusqu’au 30 novembre 2015 : déposez ici votre dossier en ligne.

La loi pour une république numérique : un pas (décisif) en avant pour l’Open Access #OAWeek – Le Carreau de la BULAC Il y a un an… Souvenez-vous, lors de la dernière édition de l’OA Week, nous vous parlions du projet de loi pour une république numérique soumise à consultation publique. A l’époque l’article 6 de cette loi faisait couler beaucoup d’encre. Cet article, tel que proposé, prévoyait que « l’auteur d’un écrit scientifique produit dans le cadre d’une projet de recherche financé au moins pour moitié sur fonds publics a[it] le droit, « même en cas de cession exclusive à un éditeur » de le rendre accessible à tous gratuitement sous forme numérique dans un délai maximum de 12 mois pour les sciences dures et 24 mois pour les sciences humaines. » Aujourd’hui La loi pour une république numérique a été adoptée par l’Assemblée nationale le 28 septembre et inscrite au Journal Officiel le 8 octobre dernier.

Related: