background preloader

David Graeber, anthropologue : “Nous pourrions être déjà sortis du capitalisme sans nous en rendre compte”

David Graeber, anthropologue : “Nous pourrions être déjà sortis du capitalisme sans nous en rendre compte”
Figure de proue d'Occupy Wall Street, l'agitateur anarchiste David Graeber a dû s'exiler au Royaume-Uni. Dans son dernier essai, il s'en prend à la bureaucratie, ce fléau du... capitalisme. Cet entretien vous est proposé ici dans une version plus longue que celle déjà parue dans “Télérama” magazine. Anthropologue. Anarchiste. Une double casquette que l'Américain David Graeber, un des penseurs les plus ­lucides de notre époque, garde vissée sur la tête dans la bourrasque. Nous vivons, dites-vous, dans une société extrêmement bureaucratique. Le mieux est de partir d'un exemple concret. Le capitalisme ne ferait pas mieux que le socialisme en matière de règlements et de paperasse — fût-elle électronique ? L'objection la plus commune adressée au modèle socialiste, c'est sa dimension utopique. Comment se fait-il que personne ne réagisse ? Mais instaurer des règles claires ne profite-t-il pas à tous ? Depuis 2008, on a plutôt entendu beaucoup de critiques contre la dérégulation de la finance...

http://www.telerama.fr/idees/david-graeber-anthropologue-nous-pourrions-etre-deja-sortis-du-capitalisme-sans-nous-en-rendre-compte,132251.php

Related:  Démocratie / DemocracyDavid GRAEBERInnovation socialeTransformation Sociale - RéflexionOctober 2o15

BALLAST David Graeber : « Nos institutions sont antidémocratiques » Entretien inédit pour le site de Ballast Économiste et anthropologue américain, David Graeber est également professeur à la London School of Economics — ses positions libertaires valurent à celui que le New York Times présente comme l’un des intellectuels « les plus influents » du monde anglo-saxon d’être remercié de l’université Yale, en 2007. Auteur de Dette, 5000 ans d’histoire, cette figure du mouvement Occupy Wall Street s’attache, dans chacun de ses ouvrages, à démanteler les prétendues vérités propagées par l’imaginaire et la pensée dominante. Vous expliquez que la « science économique » tente de légitimer le fait d’être au service de l’idéologie libérale, qui n’est que « passion », par une extrême rationalité bureaucratique. Diriez-vous que le libéralisme est une religion qui dispose de ses propres dogmes, pratiques et morale, mais que sa légitimité ne repose que sur des croyances ? Oui.

Nouvelles, actualités, politique, culture et chroniques Les innovations sociales surgissent dans tous les secteurs d’activité, tant dans le public que dans le privé. Néanmoins, on en trouve une concentration particulière dans les services consacrés aux personnes. Or, s’il y a un domaine qui a souffert des politiques d’austérité, c’est bien celui-là, qu’on pense aux centres de la petite enfance, à l’aide à domicile ou aux (défunts) centres locaux de développement, pour ne nommer que ceux-là. « C’est certain que les coupes de l’État ont une incidence forte sur les innovations sociales », constate Benoît Lévesque, professeur émérite au Département de sociologie de l’Université du Québec à Montréal et professeur associé à l’École nationale d’administration publique. « C’est grave, car nous sommes désormais dans une économie de la connaissance, rappelle-t-il.

Liste non exhaustive des sites conspirationnistes et confusionnistes [VERSION 2015] Pour éviter de retrouver dans les TL de nos camarades de gauche des contenus en provenance de sites douteux, conspirationnistes, confusionnistes ou puants (sexistes, homophobes / LGBT-phobes, nationalistes / patriotes / chauvins etc.), pour couper court aux sempiternels « mais je ne savais pas », il apparaît utile de publier cette liste non exhaustive des sites, blogs, médias, comptes facebook et twitter animés par des conspirationnistes, des faux-nez d’extrême droite ou bien de sympathisants de tendances moisies en tous genres. Cette liste a été le fruit de plusieurs mois de recherche par des militants dévoués. Elle se veut être un outil pour préserver nos luttes de ces dérives. C’est une version largement mise à jour qui est proposée ici. N.B. : sauf exceptions, n’y figurent pas les sites ou médias clairement identifiés à l’extrême droite ou s’en revendiquant.

Quatrième paquet ferroviaire : l'Union Européenne impose l'ouverture à la concurrence du TGV ! Ce quatrième paquet ferroviaire, ensemble de directives européennes concernant le secteur du transport ferroviaire, finalise donc la libéralisation des chemins de fer, et la liquidation des services publics et des entreprises publiques nationales du secteurs.Cela 20 ans à peine après le traité de Maastricht et le grand mouvement social victorieux de décembre 1995. Alain Vidalies et Ségolène Royal – qui vient d’annoncer l’écriture en urgence des textes réglementaires permettant la privatisation des barrages hydroélectriques concédés, là aussi en application des directives européennes – porteront la honte d’être les liquidateurs finaux de la SNCF. Ceux qui auront validé le quatrième paquet ferroviaire qui finalise l’ouverture à la concurrence du transport de passagers, après qu’il y a quelques années l’Union Européenne a obligé les États à la libéralisation du transport de marchandise. Chaque nouvel acte de ce gouvernement témoigne un peu plus de sa nature de droite.

"En pratique, un monde sans dette serait un désastre" (David Graeber) L'anthropologue américain David Graeber explique dans son livre "Dette : 5.000 ans d'histoire", que l'histoire de la dette est un mécanisme inhérent à toute vie en société. Il en profite pour s'interroger sur la relation de pouvoir qui existe entre le débiteur et son créditeur, et sur l'élément moral qui justifie la violence exercée par le prêteur sur son obligé. Entretien. Co-création entre social et business : les nouvelles alliances Devant la complexité des défis sociaux et environnementaux, il devient urgent de repenser les relations entre entreprises, organisations à vocation sociétale et pouvoirs publics. C’est en créant de nouvelles alliances que des solutions ayant le potentiel de répondre efficacement et à grande échelle aux enjeux actuels pourront voir le jour. Partenariats. Les entrepreneurs sociaux développent des réponses innovantes à des défis sociaux et environnementaux variés.

C’est quoi le fascisme? Au travers de ce recueil non exhaustif de textes et de travail de lutte antifasciste, nous espérons vous dévoiler ici des analyses précises et accessibles pour tenter de comprendre ce qu’est le fascisme et intégrer la multiplicité idéologique des extrêmes droites. Nous avons voulu cet article le plus utile possible afin que toutE un chacunE puisse venir y puiser des argumentaires et des publications ciblés, que vous découvrirez en cliquant sur les liens en rouge. Le fascisme propose à ses troupes un « anticapitalisme » petit-bourgeois bien différent de l’anticapitalisme socialiste. Une « mystique » ne suffit pas, ne nourrit pas.

Le CERT du Crédit Agricole accusé de multiples infractions par un lanceur d’alerte EDIT : Communiqué du Crédit agricole qui conteste les accusations portées à l’encontre de son CERT. Cette nuit a été assez mouvementée. Si vous l’avez raté, c’est sur Twitter que ça se passe. Dans la journée d’hier, le compte @cyrilbruder balance du lourd sur les pratiques « étranges », et c’est un euphémisme si elles s’avèrent exactes, du CERT (Computer Emergency Response Team) du Crédit Agricole… tout y passe allant de la simple négligence à des infractions plus lourdes.

David Graeber - Dette: 5 000 ans d'histoire Entretien avec David Graeber mené par Jade Lindgaard, journaliste à Mediapart et Nicolas Haeringer, conseil scientifique d’Attac.Avec le philosophe Maurizio Lazzarato et l’économiste Cédric Durand. David Graeber est un anthropologue américain et l’un des initiateurs du mouvement Occupy Wall Street aux Etats-Unis. Il vient de publier un livre magistral sur l’histoire de la dette à travers les âges, qui a remporté un succès incroyable aux Etats-Unis, où il a été très débattu, mais aussi en Allemagne et en Grande Bretagne (où il vient d’être recruté par la prestigieuse London School of Economics). Pourquoi un tel succès ?

La "Blockchain", continent numérique des nouvelles utopies « Et le mur de Berlin n'a pas / n'a pas de fin / Non le mur de Berlin, / t'en as un, j'en ai un / Il coupe la terre en deux,/ comme une grosse pomme/ Il coupe ta tête en deux,/ comme la première pomme, un peu / Il coupe ta tête en deux / Et te fais femme ou homme, / si tu veux / Il serpente entre deux terres / Et te fais faire toutes les guerres, / toutes les guerres » Cette chanson de Téléphone, les actuels dirigeants français ont dû la scander lors des fêtes de leur jeunesse. Sept ans après, le mur tombait. Certains feignent maintenant d'en avoir été. Orban ou Kaczynski eurent, eux, un véritable rôle dans l'avènement de cette Europe réconciliée.

Top 6 des théories du complot les plus ridicules du monde Les complots c’est vraiment formidable ! Grâce à eux, rien n’est jamais vraiment la faute de personne. En réalité, tout ce qui va mal dans le monde est causé par les grands méchants Illuminatis habillés de costumes Armani en peau d’orphelin qui tirent les ficelles dans l’ombre tout en sirotant du punch au sang de veuves. Trois grands patrons s'engagent pour "repenser l'entreprise" "Notre monde est en profonde mutation. La globalisation et la complexification du monde économique changent les repères. L’accélération des révolutions technologiques remet en cause les usages voire les business models traditionnels.

Après-Charlie : plaidoyer pour tordre le bâton dans l’autre sens Posté par Henri Goldman sur son blog, republié sur le mien avec sa permission Les Cahiers de l’éducation permanente sont édités par Présence et action culturelle, le mouvement d’éducation permanente de la mouvance socialiste. Pour sa dernière livraison, intitulée « Les malaises de l’après-Charlie », ils avaient sollicités une brochette d’auteur-e-s à partir d’un texte dont une partie a été reprise sur la 4e de couverture. Ce texte commençait ainsi : « Dans le courant du mois de juin, nous avons décidé de consacrer un numéro sur le thème : Réflexions autour des attentats meurtriers contre la liberté d’expression, les replis identitaires, la question des minorités, la barbarie moderne, du basculement socio-économique au basculement culturel. Dans ce contexte de paix, pourquoi s’attaquer à des individus en raison de leurs opinions, de leur confession religieuse présumée ou de l’uniforme qu’ils portent ?

Related:  Henri Guillemain