background preloader

Grâce à la répétition, cette instit fait des miracles

Grâce à la répétition, cette instit fait des miracles
Dans les Vosges, elle met en œuvre un apprentissage différent qui rejoint la ligne fixée récemment par le ministère de l’éducation nationale. Dix-neuf élèves posent leurs mains devant les yeux. Ils cherchent dans leur mémoire la dernière leçon de sciences. Une élève va au tableau et, petit à petit, retrouve les propriétés de l’aimant. Toute la classe de CM1 et CM2 se met alors à applaudir. La fillette se rassoit, sourire aux lèvres. Quelle magie opère sur ces élèves modèles de Docelles, petit village des Vosges ? De plus en plus d’enseignants séduits En ce début d’année scolaire, sa démarche connaît un succès croissant. Comment les enfants apprennent-ils ? Dans sa démarche, qui suit les programmes, elle limite les moments d’apprentissage à vingt minutes par matière. Une approche soutenue par l’inspection académique A Docelles, Agathe, 9 ans, cheveux châtains et lunettes violettes, a choisi la peinture. Entière et passionnée, elle rêve de ne laisser personne de côté. Par Dominique Perrin

http://www.lemonde.fr/m-actu/article/2015/10/08/grace-a-la-repetition-cette-instit-fait-des-miracles_4784653_4497186.html

Related:  Matière à réflexionCourants pédagogiques, débats, etc.A classer 25Réforme

Les exigences en lecture : trop élevées au préscolaire? Selon des spécialistes, une pression serait souvent exercée à l’endroit des enfants de maternelle afin qu’ils développent le plus tôt possible leurs habiletés en lecture. Cette pression est-elle de mise? En première année, lors de l’entrée « formelle » dans l’apprentissage de la lecture et de l’écriture, les élèves ne sont pas tous au même niveau en ce qui concerne leur développement langagier. La configuration et la salade Entre la « configuration » des élèves, à qui l’on demande de « faire pareil » que le maître, et la pédagogie de la salade, où l’on se conterait de regarder « pousser » les enfants pour ne pas entraver leur créativité, Sylvain Connac défend l’hypothèse qu’il existe un juste milieu. C’est une trivialité que de penser l’acte d’éduquer comme une activité complexe. Elle est traversée par ce que les philosophes appellent des apories. Ce ne sont rien d’autres que des contradictions associées dans l’agir, qui conduisent les éducateurs à toujours rechercher des équilibres instables. L’une d’elle est merveilleusement expliquée par Daniel Hameline sous le nom du Domestique et de l’Affranchi (éditions Ouvrières, 1977). Pour éduquer, doit-on plutôt faire entrer dans une culture, des normes et habitudes ou, au contraire, aider le sujet à émerger, favoriser les émancipations ?

« Pouvez-vous dire à ma mère que je ne fais rien de mal sur Internet ? » « C’est compliqué », la formule qui donne son titre au livre de danah boyd*, est à la fois un clin d’œil et le résumé d’une démarche. danah boyd Pour des raisons qu'elle explique ici, danah boyd a changé de nom et demande à ce qu'il soit écrit sans majuscule, ce que nous respectons évidemment. Un clin d’œil parce qu’il fait référence à la formule proposée par Facebook pour désigner son statut amoureux, entre « célibataire » et « en couple », et on sait bien que c’est tout ce qui se passe entre les deux qui est intéressant. Le résumé d’une démarche parce que danah boyd se refuse toujours aux explications simplistes et unilatérales. Punkette académique

Nouveaux formats d’enseignements (Interdisciplinarité entre autres) : réponse à l’hétérogénéité de nos élèves... (Et ça fonctionne déjà...) Collège [REP] Marcel Pagnol RUE HENRI BECQUEREL , 26000 VALENCESite du collège/ Auteur : Emily BOSSAN - Patricia ROUX Mél : ce.0260978X@ac-grenoble.fr Mise en place au sein de la classe de nouveaux formats d’enseignements pour permettre à chaque élève d’entrer dans les apprentissages et de s’y épanouir quelque soit son niveau de performance grâce à une motivation toujours suscitée, entretenue et préservée Plus-value de l’action Des élèves que nous ne pensions pas pouvoir mettre apprentissage s’intègrent dans les activités et progressent, reprennent confiance. (pas encore tous … nous continuons à douter, chercher, ajuster…)

Classe inversée : Démontage par Paul Devin, secrétaire général des inspecteurs IEN de la Fsu "L’avenir de notre système scolaire ne repose pas sur les fantasmes d’une transformation structurelle ou méthodologique radicale et miraculeuse mais sur la progression continue, laborieuse, collective des compétences professionnelles. Il ne sert à rien de fustiger la réalité de l’école et d’en noircir les traits pour quelques mirages et enthousiasmes provisoires. Il sera toujours bien préférable, dans la diversité de pratiques libres et responsables, d’accompagner la réflexion déterminée qui anime les enseignants dans leur volonté d’agir pour la démocratisation de la réussite scolaire", écrit Paul Devin, secrétaire général du Snpi Fsu, le syndicat des inspecteurs de la Fsu. Paul Devin se livre à une longue critique de la classe inversée. Il voit dans l'utilisation des capsules vidéo la même posture qu'un cours magistral, dans l'utilisation du numérique une nouvelle opportunité d'inégalités entre élèves, et surtout le risque d'une absence d'analyse des difficultés des élèves.

Les TIC, un cheval de Troie La Réforme de l’éducation au Québec est un échec. Plusieurs études en ont déjà fait le constat. Mon but, ici, n’est donc pas de refaire sa nécrologie. Toutefois, cette réforme semble trouver un second souffle grâce à l’entrée en force des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans le monde de l’enseignement. La méthode Freinet, une pédagogie innovante au cœur de l'école publique Un reportage de Delphine Roucaute Dans la classe réunie en cercle, les propositions fusent tous azimuts. Pour la plupart âgés de 9 ans, les vingt-huit élèves débattent pour savoir comment organiser l'accès aux ordinateurs pour les exposés. Au bout d'un moment, l'institutrice, Emilie Lassau, lève la main pour intervenir : « Un problème est soulevé, il faut maintenant trouver une solution. » Vote à main levée sur les propositions de deux élèves. L'ordre du jour du « conseil de gestion de classe » peut continuer à être déroulé, enfants aux manettes. Hebdomadaire dans cette classe de CM2 de l'école élémentaire de la rue Dunois, dans le 13e arrondissement de Paris, cet exercice d'autogestion est un moment fort de la pédagogie mise en place par Emilie Lassau, institutrice depuis onze ans, dont dix selon la méthode Freinet.

Projets interdisciplinaires : la victoire du collège Stalingrad Le collège Stalingrad, à Saint-Pierre-des-Corps (37), n'a pas attendu la réforme pour mettre en pratique l'enseignement interdisciplinaire. Et malgré quelques bémols, ses élèves bénéficient d'un joli taux de réussite au brevet. Pour la troisième fois, la prof demande à Luc de retirer son pied de sous ses fesses. Se tortillant sur sa chaise, l'adolescent en sweat rouge, chaîne au cou et boucle à l'oreille, s'exécute, avant de se réinstaller machinalement. Penché sur une feuille, il reporte des chiffres dictés par son voisin, Driss, grand gars fin au sourire timide. Enseigner Explicitement : Pourquoi ? Qui ? Quand ? Quoi ? Où ? Télécharger tout le dossier (PDF - 20 pages - 2,1 Mo) Enseigner de manière plus explicite pour répondre à quels problèmes ? (Réponse de Patrick Rayou en 28 min 30) "La personne A se mésentend avec la personne B parce que la personne A est dans une logique parfaitement claire et cohérente pour elle, la personne B est dans une autre logique.

Un appel à un débat honnête! Dans les derniers mois, nous avons suivi avec intérêt les échanges entre Réjean Bergeron, professeur de philosophie, et les auteurs du Manifeste pour une pédagogie active. Or, la plus récente intervention de M. Bergeron a provoqué chez nous un profond malaise. Nous nous sentons le devoir de rectifier certains faits et raisonnements erronés qu’il avance et pose comme des vérités. D’abord, quelques mots sur la manière… Nous ne pouvons faire l’économie d’une remarque sur les rouages de la pensée de M. Bergeron.

Outil pour la classe : Changer sans tout changer La pédagogie Freinet a besoin de temps pour s'installer. Libérer l'expression, engager la communication, susciter la coopération, inviter à l'autonomie sont des actions qui ne se décrètent pas. Leur mise en place dans la classe peut décaler peu à peu tout le fonctionnement de la classe et le rapport de chacun vis-à-vis des savoirs et des apprentissages. Cet outil est composé d'un livret de 104 pages pour l'enseignant et de 40 fiches pour les élèves en lien avec les activités proposées. Les deux tables des matières Quelques extraits associant fiches enseignants (A..) et fiches élèves (E...)

Related: