background preloader

Les femmes en Inde : une position sociale fragile, dans une société en transition

Les femmes en Inde : une position sociale fragile, dans une société en transition
Tenter de décrire la position sociale des femmes dans un pays aussi vaste et composite que l'Inde, où les évolutions sont toujours complexes, relève du défi. Une telle tentative soulève aussi de nombreux paradoxes. Comment expliquer l'infériorité sociale persistante des femmes dans un pays qui a connu plusieurs dirigeantes féminines ? Pourquoi la modernité n'a-t-elle pas réduit les discriminations à la naissance et les a même amplifiées ? Et dans une Inde où l'éducation progresse, pourquoi la présence des femmes sur le marché du travail reste-t-elle relativement faible ? Pour rendre le propos aussi lisible que possible, nous nous limiterons à quelques grands axes. 1. 1.1. La fierté d’avoir un fils est ancienne et très ancrée en Asie. Complément 1 : La dot, coutume incontournable et parfois meurtrière Signe de la force des traditions en Inde, la dot demeure un élément inamovible du mariage. © Bénédicte MANIER 1.2. Variations du sex-ratio dans le temps et l'espace 1.3. 2. 2.1. 2.2. 2.3.

http://geoconfluences.ens-lyon.fr/informations-scientifiques/dossiers-regionaux/le-monde-indien-populations-et-espaces/articles-scientifiques/les-femmes-en-inde-une-position-sociale-fragile-dans-une-societe-en-transition

Related:  géopolitiqueInde

La femme en Inde Ambiguité et poids de la tradition hindouiste sur l'éducation des femmes indiennes Je vous propose pour commencer de vous raconter l'histoire de Yajanavalkya qui apparaît dans le Brhadaranyaka Upanishad Yajanavalkya est un roi. On raconte qu'il a deux épouses. Celles-ci se nomment respectivement Maitreyi et Katyayam. L'émigration indienne vers le golfe Persique — Géoconfluences Bibliographie | citer cet article Depuis des millénaires, la mer d’Oman constitue un trait d’union entre le golfe Persique et le monde sud-asiatique par le biais d’échanges commerciaux, de relations culturelles et cultuelles. Ainsi, les mobilités humaines liées à la présence de petites communautés marchandes originaires de la côte ouest du sous-continent indien ont toujours été importantes.

La démesure du mariage à l’indienne En Inde, les familles, soucieuses d’afficher leur rang, sont prêtes à se ruiner dans des cérémonies fastueuses. Dans sa série « Matrimania », le photographe Mahesh Shantaram révèle l’envers du décor de ces fêtes nuptiales. En Inde, le mariage c’est du bonheur, mais aussi beaucoup de tension, de disputes et une sacrée épreuve d’endurance physique. Les cérémonies s’étalent sur plusieurs journées, et les invités, dont certains sont inconnus des mariés, viennent par centaines, voire par milliers. C’est une vitrine sociale pour les familles qui sont prêtes à se ruiner pour afficher leur rang dans la société. La situation des femmes en Inde Dans la société indienne, la femme est traditionnellement discriminée et exclue des décisions politiques et familiales. Sa parole est rarement prise en compte et ses droits sont limités, et ce malgré la charge considérable de travail qu’elle doit fournir quotidiennement pour faire vivre sa famille. Dès la naissance, les jeunes filles indiennes se retrouvent victimes de discrimination. Selon un rapport du Ministère indien de la santé et de la famille, de 2005, le taux de mortalité infantile des filles est 61% plus élevé que celui des garçons. Cette inégalité des genres se ressent aussi dans le domaine de l’éducation, seules 2/3 des filles âgées entre 6 et 17 ans sont scolarisées, contre 3/4 chez les garçons.

Les populations d'origine indienne hors de l'Inde : fabrique et enjeux d'une « diaspora » — Géoconfluences Bibliographie | citer cet article L’année 2015 marque le centenaire du retour du Mahatma Gandhi sur le sol indien après plus de vingt ans passés en Afrique du Sud. L’événement fut célébré en grande pompe au mois de janvier à Gandhinagar, la « ville de Gandhi » et capitale de l’État du Gujarat, dans le cadre des journées consacrées chaque année aux Indiens expatriés (Pravasi Bharatya Divas [1]). En effet depuis 2003, le gouvernement indien rend régulièrement hommage à ce qu’il nomme « la diaspora indienne ». Cependant New Delhi n’utilise cette expression que depuis le tournant des années 2000, alors que les émigrations depuis le sous-continent sont pluriséculaires, voire millénaires. Auparavant ces personnes étaient désignées comme des « Indiens d’outre-mer » (Overseas Indians), bien que toutes n’aient pas émigré par voie maritime.

"Meet the patels", un documentaire réjouissant sur les mariages arrangés en Inde “Meet The Patels” est un documentaire réjouissant tourné par un frère et une soeur. Il raconte l’histoire d’un indo-américain de 30 ans qui parcourt “Meet The Patels” est un documentaire réjouissant tourné par un frère et une soeur. Il raconte l’histoire d’un indo-américain de 30 ans qui parcourt l’Inde pour trouver une épouse à travers la voie traditionnelle des mariages arrangés. Ravi a 29 ans au début du film. La situation des femmes en Inde Entre un Womanism renouvelé et une servitude acceptée © Linda B, New Delhi 2015 « De tous les maux dont l’homme s’est fait lui-même responsable, aucun n’est aussi dégradant, choquant ou brutal que son abus de la meilleure moitié de l’humanité ; le sexe féminin (pas le sexe faible) » Gandhi 1921.

Inde: un autopont s’effondre à Calcutta, au moins 20 morts Des centaines de secouristes tentaient jeudi soir d’extraire des dizaines de personnes prisonnières des décombres d’un autopont qui s’est effondré dans un quartier peuplé de Calcutta, dans l’est de l’Inde, tuant au moins 20 personnes et faisant près de 100 blessés. Cette voie urbaine surélevée s’est effondrée sur une centaine de mètres à l’heure du déjeuner dans une zone densément peuplée de la métropole indienne, écrasant des piétons, des voitures et d’autres véhicules sous un amas de poutrelles métalliques et de dalles de béton. «La mort de vingt personnes a été confirmée jusqu’ici. Le bilan risque de s’alourdir car il y a beaucoup de blessés», a déclaré Javed Ahmed Khan, le ministre de gestion des catastrophes de l’Etat du Bengale occidental, à l’AFP. On comptait selon un nouveau bilan 92 blessés, selon Anil Shekhawat, un porte-parole de la force nationale d’intervention pour les catastrophes (NDRF).

En Inde, chez les Khasis, société matriarcale, les hommes réclament l'égalité C'est un endroit improbable où ce sont les hommes qui exigent la parité, et qui revendiquent de ne pas être discriminés. L'une des très rares sociétés matrilinéaires au monde. Et cela dans un pays, l'Inde, qui fait plus souvent l'actualité pour ses horreurs faites aux femmes que pour une harmonie égalitaire entre les sexes, même si des femmes issues des hautes castes y ont occupé (et occupent encore) des positions puissantes, en politique, à l'université, en littérature ou encore au cinéma. Le système matrilinéaire remonte à une époque où les Khasis avaient plusieurs partenaires Valentina Pakyntein, anthropologue à l'Université de Shillong Dans un article très complet, le Guardian nous apprend que : "Les Khasis, qui sont environ un million dans l'État indien du nord-est de Meghalaya, perpétuent la tradition matrilinéaire. La fille cadette hérite, les enfants prennent le nom de famille de leur mère et, une fois mariés, les hommes vivent chez leur belle-mère.

Inde : la malédiction de naître fille 36 millions de femmes manquantes. L’Inde ne compte que 93 femmes pour 100 hommes. En 2001, le recensement officiel a créé un choc en montrant que sur un milliard d’Indiens, il « manquait » 36 millions de femmes, qui ne sont pas nées, qui ont été tuées à la naissance ou qu’on a laissé mourir en bas âge. Une préférence ancestrale pour les garçons, avivée par le matérialisme. Portraits d'un Nouveau Monde Mumbai, la plus grande ville du monde En 2031, Mumbai, autrefois appelée Bombay, deviendra la ville la plus peuplée du monde, avec 34 millions d'habitants - l'équivalent de la moitié de la France regroupée dans une seule ville. Les défis que cela pose à ses dirigeants et ses habitants sont probablement sans aucune mesure dans l'histoire humaine. Mais il y circule une énergie et un enthousiasme enivrants, et on serait tenté d'imaginer un avenir souriant à Mumbai : elle pourrait tenir une place centrale sur l'échiquier mondial, à l'image de New York au 20ème siècle. Sa population augmente de 400 000 habitants par an

Egalité des sexes : les quotas efficaces en Inde Pour favoriser une représentation équitable des deux sexes dans la vie politique, sociale et économique, certains pays font le choix d'établir des quotas en faveur des femmes. C'est le cas en France avec la parité obligatoire pour la constitution des listes électorales aux élections législatives. L'Inde a également votée en mars 2010 une loi réservant un tiers des sièges de la Chambre haute aux femmes. Cependant l'efficacité de ces mesures est toujours discutée. Une nouvelle étude menée en Inde montre que les quotas ont un effet très positif en créant des modèles féminins qui font monter les aspirations des filles et de leurs parents.

Related: