background preloader

Test de Turing

Test de Turing
Schéma du test de Turing. Le test de Turing est une proposition de test d’intelligence artificielle fondée sur la faculté d'une machine à imiter la conversation humaine. Décrit par Alan Turing en 1950 dans sa publication Computing Machinery and Intelligence, ce test consiste à mettre un humain en confrontation verbale à l’aveugle avec un ordinateur et un autre humain. Si la personne qui engage les conversations n’est pas capable de dire lequel de ses interlocuteurs est un ordinateur, on peut considérer que le logiciel de l’ordinateur a passé avec succès le test. Cela sous-entend que l’ordinateur et l’humain essaieront d’avoir une apparence sémantique humaine. Pour conserver la simplicité et l’universalité du test, la conversation est limitée à des messages textuels entre les protagonistes. Histoire[modifier | modifier le code] Inspiration[modifier | modifier le code] À l’origine, Alan Turing a imaginé ce test pour répondre à sa question existentielle : « une machine peut-elle penser ? Related:  Alan Turing (20è) a contribué à écourter la seconde guerre mondiale grâce au concept d'ordinateurIntelligence Artificielleharolds

Alan Turing, un génie méconnu par ses professeurs Alan Turing est à l’honneur d’une exposition consacrée aux décrypteurs célèbres, à Cambridge, annonce The Times. Pourtant, à en croire ses bulletins scolaires, le Britannique venu à bout d’Enigma lors de la Seconde Guerre mondiale ne semblait pas y être prédestiné. Le fameux mathématicien et cryptologue britannique Alan Turing est un des génies mis à l’honneur par le musée Fitzwilliam à Cambridge, rapporte The Times. Du 24 octobre 2017 au 3 février 2018, l’exposition “Codebreakers and Groundbreakers” (“Décrypteurs et précurseurs”) montre les prouesses intellectuelles et les histoires personnelles de ceux qui ont su casser deux codes historiques : celui de la machine allemande de chiffrage Enigma, utilisée lors de la Seconde Guerre mondiale, et celui du “linéaire B”, une forme grecque ancienne, déchiffrée par Michael Ventris et John Chadwick. Mis à la part des appareils de codage, le musée expose des objets personnels ayant appartenu aux célèbres déchiffreurs. “Idées vagues”

Intelligence artificielle Intelligence artificielle L'intelligence artificielle (IA) est un ensemble de théories et de techniques visant à réaliser des machines capables de simuler l'intelligence humaine[1]. Les applications de l'IA incluent notamment les moteurs de recherche, les systèmes de recommandation, la compréhension automatique des langues, les voitures autonomes, les chatbots, les outils de génération d'images, les outils de prise de décision automatisée et les programmes compétitifs dans des jeux de stratégie[3]. Définition[modifier | modifier le code] Le terme « intelligence artificielle », créé par John McCarthy, est souvent abrégé par le sigle « IA » (ou « AI » en anglais, pour artificial intelligence). Même si elles respectent globalement la définition de Minsky, certaines définitions de l'IA varient sur deux points fondamentaux[8] : Techniques[modifier | modifier le code] Apprentissage automatique[modifier | modifier le code] Apprentissage supervisé Apprentissage non supervisé — Irving John Good[140]

Audiotool botprize : home Computing Machinery and Intelligence Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Computing Machinery and Intelligence, écrit par Alan Turing et publié en 1950, est un article fondamental sur le thème de l'intelligence artificielle, dans lequel fut introduit le concept de ce qui est maintenant appelé le test de Turing. Le but de cette publication est de pouvoir répondre à la traditionnelle question les machines peuvent-elles penser ?, question qui selon Turing « a peu de sens pour mériter une discussion », car ni les termes de "machine", ni "penser" ne sont clairement définis. Pour y répondre, Turing précise la notion de "machine" qu'il considère (machine de Turing et donc "ordinateur" dans le sens moderne du terme) et remplace la notion de "penser" par le comportement de la machine dans un "jeu de l'imitation" qu'il définit. Contenu[modifier | modifier le code] 1. La première difficulté qui se pose à Alan Turing quand il s'attaque à la question « les machines peuvent-elles penser ? Le principe est le suivant : 2. 3. 4. 5.

Alan Turing, l'interminable réhabilitation d'un génie Au cinéma mercredi, « Imitation Game » retrace la vie de ce pionnier de l'informatique dont les travaux ont permis de déchiffrer les codes nazis, et qui s'est suicidé après une condamnation pour homosexualité. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Jérôme Fenoglio En l'honneur de leurs génies disparus, les hommes érigent des statues, attribuent des prix, brodent des légendes. Mais ces masses de textes, ces flots de paroles ne pesaient rien, tant que quelques mots leur manquaient. Un "Sorry Alan !" « Châtiment inhumain » Ce traitement était achevé depuis un an lorsque, le lundi de Pentecôte 1954, Alan Turing croqua une pomme avant de se coucher, comme il en avait l'habitude. La loi qui a brisé la carrière de Turing, après avoir envoyé Oscar Wilde en prison, ne fut abrogée en Angleterre qu'en 1967, et pas avant 1980 en Ecosse et en Ulster (en France, l'homosexualité a été dépénalisée en 1981). La « machine de Turing » Tenu au secret Lire : « Imitation Game » : Alan Turing, génie tragique

6 grands mythes autour de l'Intelligence Artificielle - ZDNet L'intelligence artificielle est souvent associée à des concepts à la Terminator, où les machines prennent le pouvoir sur les humains. Même les stars de l'informatique mondiales, tels que Bill Gates, Elon Musk évoquent des scénarios catastrophes. D'autres, tel Andrew Ng, réfutent ces craintes. Au final, un nombre incalculable d'idées reçues circulent sur l'intelligence artificielle. Voici les plus fréquentes, et comment les contrer. 1. Pour simplifier, l'IA est une machine qui est capable de penser, qui peut effectuer une tâche habituellement réservée à l'esprit humain. 2. C'est souvent ce que nous avons en tête quand nous pensons à l'intelligence artificielle : un robot humanoïde prenant les traits d'Arnold Schwarzenegger. 3. 4. 5. Guru Banavar, responsable de Watson chez IBM, explique que la plupart des gens n'ont aucune idée de ce qu'est véritablement le machine learning. 6. Inquiet du fait que l'IA puisse un jour écrire une partition musicale ? Pour aller plus loin sur le sujet

Tom Robbins Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Robbins. Tom Robbins Tom Robbins à une lecture de Wild Ducks Flying en 2005 Œuvres principales Thomas Eugene Robbins, né le 22 juillet 1936 à Blowing Rock en Caroline du Nord, est un écrivain américain. Analyse de l'œuvre[modifier | modifier le code] Les livres de Tom Robbins, complexes, étranges, souvent remplis de commentaires à caractère social et de détails obscurs mais bien documentés, ont connu un grand succès auprès du public et ont été traduits en plusieurs langues. Après avoir obtenu son diplôme, il déménage sur la côte ouest, où il devient journaliste pour le Seattle Times. Œuvres[modifier | modifier le code] Romans[modifier | modifier le code] Une bien étrange attraction, Gallmeister, coll. « Americana », 2010 ((en) Another Roadside Attraction, 1971), trad. Autres[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code] Liens externes[modifier | modifier le code]

The Alan Turing Year - 2012 Turing Centenary To link to this webpage please use the url: - and add the ATY 2014 logo (suitably resized) to your webpage. See also pdf version or JPEG version The Alan Turing Year on Facebook - and on Twitter Please send us your support, and news of any Alan Turing Year events you would like us to publicise. There are many interesting and exciting activities in prospect for 2012 and beyond, and news of these will be circulated by TCAC members in all the different areas they represent. Benedict Cumberbatch playing Alan Turing in 'The Imitation Game' - photo via Daily Mail King's College Chapel in Cambridge The Bletchley Park Bombe rebuild The Alan Turing Memorial by Glyn Hughes in Sackville Park, Manchester Portrait of Alan Turing by Daniel Rogers © Daniel Rogers 'Universal Turing Machine' by Jin Wicked © Jin Wicked Collected Works of A.M. Cover of "Alan M. Poster for the Oxford University LGBT lecture, 2012, given by Andrew Hodges Manchester Pride Festival

Related: