background preloader

Sémiotique

Sémiotique
Présentation du site Signo présente des théories sémiotiques et des théories proches de la sémiotique. Définition de la sémiotique La sémiotique (du grec sêmeiôtikê, de sêmeion « signe ») est la théorie et l'étude des signes et du sens. Pour certaines théories, tout est signe : l'homme même et le monde qui l'englobe. En particulier, les signes peuvent être linguistiques, picturaux, architecturaux, vestimentaires, gestuels, olfactifs, musicaux, filmiques, etc.

http://www.signosemio.com/

Related:  Théorie littéraireSémiologieLicences Pro

Gérard Genette : Narratologie Suivez-nous Genette Pour bien cerner l’apport de la narratologie, il importe de saisir la distinction entre trois entités fondamentales : l’histoire, le récit et la narration. Globalement, l’histoire correspond à une suite d’événements et d’actions, racontée par quelqu’un, c’est-à-dire le narrateur, et dont la représentation finale engendre un récit. De fait, la narratologie est une discipline qui étudie les mécanismes internes d’un récit, lui-même constitué d’une histoire narrée. L’étude du discours du récit vise à dégager les principes communs de composition des textes, principes qui tendent à l’universalité.

Charles Sanders Peirce Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Peirce . Biographie[modifier | modifier le code] Vie[modifier | modifier le code] Cambridge (près de Boston), où Peirce est né et a grandi, New York, qu'il a souvent fréquenté et où il a parfois vécu, et Milford, où il a passé les dernières années de sa vie Juliette. PRÉSENTATION DE LA SÉMIOTIQUE Introduction Nous allons vous présenter une introduction à une forme particulière de ce que l'on nomme sémiologie et/ou sémiotique. Aujourd'hui encore, le terme de "sémiotique" est en fait relativement peu connu du grand public, et même dans le secteur des sciences humaines, à la différence du mot "sémiologie" mis à la mode par l'illustre R. Barthes. Pour l'instant nous ne ferons pas de différence entre ces deux termes qui recouvrent le même domaine d'étude ou plutôt le même objet : le langage sous toutes ses formes.

Langue du XIXe siècle © 1999-2009 Jacques-Philippe Saint-Gérand, Université Blaise Pascal Clermont-Ferrand II et Russon Wooldridge, University of Toronto Site optimisé pour Netscape 3 ou version ultérieure, en Times New Roman 11 pts, écran 1024 x 768 pixels. 1° Documentation générale 2° Grammaire et Grammaticographie 3° Dictionnaires et Lexicographie: préfaces et paratextes Sémiologie Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La sémiologie ou séméiologie (du grec ancien σημεῖον, « signe », et λόγος, « parole, discours, étude ») est l'étude des signes linguistiques à la fois verbaux ou non verbaux. Pour Émile Littré le terme sémiologie se rapportait à la médecine[1]. Il a ensuite été repris et élargi par Ferdinand de Saussure, pour qui la sémiologie est « la science qui étudie la vie des signes au sein de la vie sociale[2] ». Le terme synonyme sémiotique est utilisé par Charles Sanders Peirce[3], pour son approche de « la théorie quasi nécessaire ou formelle des signes ».

Roman Jakobson : Les fonctions du langage Jakobson Le modèle des fonctions du langage de Jakobson distingue six éléments ou facteurs de la communication nécessaires pour qu'il y ait communication : (1) contexte ; (2) destinateur (émetteur) ; (3) destinataire (récepteur) ; (4) contact ; (5) code commun ; (6) message. Chaque facteur est le point d'aboutissement d'une relation, ou fonction, établie entre le message et ce facteur. Ce sont, respectivement, les fonctions : (1) référentielle (« La terre est ronde ») ; (2) émotive (« Beurk !

Analyse sémiologique & Etudes marketing Les conditions d’attractivité des marques : une marque, ce n’est pas qu’un fabricant et un commerçant, c’est aussi une auto-contrainte Self-binding et profondeur de marque Pourquoi le consommateur parvient-il à se projeter dans la marque, pourquoi la performativité fonctionne-t-elle si bien ? Parce que les marque se performent elles-mêmes, s’imposent des règles. Lacan et le stade du miroir

La vie des signes au sein de la communication : vers une sémiotique communicationnelle Sémiologie, sémiotique, sémiologie de la communication ou de la signification. Sémiotique structurale ou interprétative, peircienne ou greimassienne, puis post-greimassienne et tensive. La « science des signes au sein de la vie sociale » en a vu de toutes les couleurs, est passée par tous les états d’âme. On la dit moribonde, réduite au petit cénacle, entre scientistes de la dernière génération, bons gardiens d’un temple austère et déserté.

Sémiotique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sur les autres projets Wikimedia : sémiotique, sur le Wiktionnaire En français, ce terme est souvent synonyme de sémiologie[1]. Définition[modifier | modifier le code] A. J. Greimas : Le modèle actantiel Suivez-nous Greimas Le modèle actantiel, dispositif de Greimas, permet de décomposer une action en six facettes ou actants. (1) Le sujet (par exemple, le prince) est ce qui veut ou ne veut pas être conjoint à (2) un objet (par exemple, la princesse délivrée). (3) Le destinateur (par exemple, le roi) est ce qui incite à faire l’action, alors que (4) le destinataire (par exemple, le roi, la princesse, le prince) est ce qui en bénéficiera.

Umberto Eco : Le processus sémiotique et la classification des signes Suivez-nous Eco La sémiotique touchant une diversité de signes différents, Eco a élaboré une classification qui distingue notamment les signes artificiels des signes naturels, auxquels nous nous limitons dans ce chapitre. Les signes naturels se divisent en deux classes : (1) les signes identifiés avec des choses ou des événements naturels (ex. : la position du soleil); (2) les signes émis inconsciemment par un agent humain (ex. : des boutons indiquant une varicelle) (cette classe comporte plusieurs sous-classes). Il en va de même avec les signes artificiels, qui sont ou (1) produits explicitement pour signifier (ex. : l’aboiement d’un chien), ou (2) produits explicitement comme fonction première (ex. : une chaise pour s’asseoir), seconde (ex. : un collier en diamants pour la richesse), mixte (ex. : un uniforme de policier, pour à la fois couvrir et indiquer une fonction sociale). source – émetteur – canal – message – destinataire –

Related: