background preloader

Comment le futur de l'intelligence artificielle pourrait révolutionner le monde d'ici 25 ans

Comment le futur de l'intelligence artificielle pourrait révolutionner le monde d'ici 25 ans
FUTUR - Imaginez la scène: une poignée de scientifiques de renom, réunis dans les locaux de Google, discutant tranquillement de la fin possible de l'histoire humaine d'ici moins d'un siècle. Si ce décor vous semble tout droit sorti d'un roman d'anticipation un rien complotiste, vous allez être surpris. Car cette rencontre a bien eu lieu, cet été lors de la SciFoo, une série de conférences annuelles données à Mountain View. Cette année, au sein d'une des salles colorées du géant du web, Nick Bostrom, Gary Marcus, Jaan Tallin, Max Tegmark, Murray Shanahan et Meia Chita-Tegmark (qui a rapporté la teneur de cette réunion chez nos confrères américains) discutent à bâtons rompus. De leur domaine de spécialité, dont ils sont des grands noms bien sûr: l'intelligence artificielle (IA). De son futur plus exactement. D'ailleurs, de nombreux grands noms ont fait part de leur peur. Elle pourrait aussi nous permettre d'atteindre un niveau de bonheur inimaginable, voire l'immortalité. Échec et Michigan

http://www.huffingtonpost.fr/2015/09/13/futur-intelligence-artificielle-humanite-immortalite-25-ans-2040_n_8123014.html

Related:  veille technologique BTS SIO Session 2014-2016tpegijyIntelligence artificielleIntelligence artificielleVeille Techno

Intelligence artificielle : une machine est-elle capable de philosopher ? Alors qu’Apple vient encore d’améliorer son assistant vocal Siri, de quoi sont aujourd’hui capables les intelligences artificielles les plus avancées en matière de conversation ? Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Morgane Tual Cet article fait partie d’une série consacrée à l’état des lieux de l’intelligence artificielle. De C-3PO à HAL, en passant par l’héroïne virtuelle du film Her, le fantasme d’une intelligence artificielle (IA) aussi évoluée que celle de l’homme passe, dans l’imaginaire collectif, par une machine capable de communiquer naturellement avec son interlocuteur.

Le « deep learning », une révolution dans l'intelligence artificielle Cette technologie d'apprentissage, basée sur des réseaux de neurones artificiels, a complètement bouleversé le domaine de l'intelligence artificielle en moins de cinq ans. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Morgane Tual « Je n'ai jamais vu une révolution aussi rapide. On est passé d'un système un peu obscur à un système utilisé par des millions de personnes en seulement deux ans. » Yann LeCun, un des pionniers du « deep learning », n'en revient toujours pas.

Et si l'intelligence artificielle simplifiait votre trajet domicile-travail ? (Crédit : Karos) Si en France, 63 % des actifs se rendent au travail en voiture, seulement 2 % le font en covoiturage selon une étude du groupe Randstadt parue en 2015. La raison est simple : il est compliqué de consulter chaque jour les annonces, que l'on soit conducteur ou passager. L’intelligence artificielle peut-elle jouer un rôle dans les applications métier ? ANALYSE Depuis quelques semaines, la chaine Arte diffuse une nouvelle série promise à un beau succès : "Real Humans". Loin de n’être qu’une énième interprétation anticipée de la cohabitation entre humains et robots humanoïdes, la série du suédois Lars Lundström explore, avec une subtilité certaine, toute la complexité et les paradoxes qui entourent l’intelligence artificielle appliquée à des clones d’êtres humains. L’intelligence artificielle est un thème exploité depuis longtemps par le cinéma et la littérature.

Intelligence artificielle : "Je suis Julie Desk, votre assistante personnelle. Et virtuelle" Manuel Diaz, président de l’agence de communication numérique Emakina, vante les mérites de sa nouvelle assistante : Je suis un grand fan de Julie. Elle est d’une fiabilité déconcertante, elle rend la vie vraiment plus facile et en plus, elle a toujours le sourire !" Une perle, qu'il partage avec le Dr Mohammad Al-Ubaydli, PDG de PatientsKnowBest, un réseau social de patients basé en Grande-Bretagne : Julie me fait gagner énormément de temps... Les 37 projets d’Elon Musk contre les dangers de l’intelligence artificielle Avec Bill Gates et Stephen Hawking, le milliardaire américain Elon Musk fait partie des grandes figures qui ont exprimé, ces derniers mois, leur inquiétude vis-à-vis des progrès de l’intelligence artificielle (IA). En guise de passage à l’acte, le célèbre PDG du constructeur de voitures électriques Telsa et de SpaceX a attribué la semaine dernière des millions de dollars dans 37 projets de recherche destinés à prévenir les risques liés à l’IA. Lire : Des scientifiques américains s’inquiètent de l’évolution de l’intelligence artificielle Une démarche initiée en janvier : il avait alors donné 10 millions de dollars (9 millions d’euros) au Future of Life Institute (FLI), un organisme américain à but non lucratif qui se focalise, peut-on lire sur son site, sur « les risques potentiels du développement d’une intelligence artificielle de niveau humain » et qui « travaille à atténuer les risques existentiels auxquels doit faire face l’humanité ».

Netexplo : 10 technos pour dessiner le monde de demain Amino, le kit de biohacking Amino est un véritable de kit de biohacking. Cette nouvelle discipline, qui désigne le Do It Yourself appliqué au vivant, consiste à concevoir des organismes vivants avec des caractéristiques inédites. Porté par la canadienne Julie Legault et soutenu par le MIT Media Lab, le dispositif a fait l’objet d’une campagne de Crowdfunding sur la plate-forme Indiegogo et a réuni plus de 35 000 dollars. Intelligence artificielle : ce que voient les machines Si des programmes sont désormais capables d’identifier des objets et des visages dans des images, d’énormes progrès restent à accomplir avant les premiers robots autonomes. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Morgane Tual Cet article fait partie d’une série consacrée à l’état des lieux de l’intelligence artificielle.

Archives H+ Magazine #01 – Juillet / Août 2015 Contrairement aux idées reçues, les technologies émergentes ne déshumanisent nullement la société. Tout au contraire, elles rapprochent les humains en faisant profondément évoluer les rapports sociaux. Les robots compagnons participent eux-mêmes à cette redéfinition… Internet et les objets connectés bouleversent les habitudes et les makers bouleversent la donne avec l’émergence de communautés et surtout la mise en commun des fichiers « open source ». D’un bipède à un jumeau parfait, voilà comment les robots humanoïdes évoluent pour toujours plus vous ressembler Le domaine de la robotique est particulièrement varié. Les robots sont utilisés dans l’industrie, dans la médecine, mais aussi par les militaires. Ces dernières années, la conception de robots humanoïdes (qui ressemblent aux humains) s’est particulièrement développée. Depuis le premier bipède en 1973, les chercheurs ont effectué des pas de géant : il existe aujourd’hui plusieurs de ces robots aux capacités étonnantes voués à accomplir des tâches diverses. SooCurious vous présente les humanoïdes qui valent le coup d’être connus. Wabot-1

Supply Chain Trends 2016 Les 4 tendances émergentes Tendance 1 : les réseaux Supply Chain interconnectés (Value Webs) L’ancien modèle linéaire de Supply Chains laisse progressivement la place à un modèle en réseau, caractérisé par des relations complexes et interdépendantes entre les différents acteurs. La création de valeur repose désormais moins sur la production de biens et de services que sur les échanges d’informations qui permettent de piloter de manière proactive la production de biens et de services.

Analyse prédictive : l’avenir du business est-il dans l’intelligence des données En amont, comment définit-on une stratégie de machine learning ? Pascal Belaud : Tous les projets de machine learning traitent de la donnée. C’est la porte d’entrée du machine learning et de l’analyse prédictive. La première question à se poser est donc : « De quelles données a-t-on besoin pour mettre en place le modèle voulu ? » Est-ce des données internes à l’entreprise ou bien des données externes - par exemple le trafic routier, la météo, etc - ? Des robots qui marchent comme les hommes : cette technologie pourrait tout changer ! Le bipède ATRIAS est désormais le robot à avoir une démarche la plus proche de celle de l’homme. Les ingénieurs de l’Oregon State University (OSU) et de la Technische Universitat de Munich viennent de publier une étude dans laquelle ils expliquent que le robot est capable d’évoluer sur tous types de terrains. Le système mécanique contrôlé par ordinateur se base sur le concept de masse-ressort.

Related: