background preloader

Biocarburant

Biocarburant
Actuellement, deux filières principales existent : filière huile et dérivés, comme l'huile végétale carburant, le biogazole (ou biodiesel) ; mais aussi de graisses animales ou des acides gras divers (algues, etc.)filière alcool comme le bioéthanol, à partir de sucres, d'amidon, de cellulose ou de lignine hydrolysées. D'autres formes moins développées, voire simplement au stade de la recherche, existent aussi : carburant gazeux (biogaz, biométhane, dihydrogène), voire carburant solide (gazogène) , etc. La production mondiale d'agrocarburants s'élève à 4 113 PJ en 2019, en progression de 56 % par rapport à 2010. La consommation mondiale de biocarburants a atteint 58,8 Mtep en 2011 (41,6 Mtep de bioéthanol et 17,2 Mtep de biodiesel), soit 3,1 % de la consommation mondiale des transports routiers. En Europe[2], depuis juillet 2011, pour être certifié « durable » un biocarburant doit répondre à des « normes de durabilité[3], via 7 mécanismes ou initiatives[4] ». Biocarburant Agrocarburant Related:  Agro/nécro carburantsChimie "verte"

Biomasse (énergie) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Unité de valorisation énergétique de la biomasse (Allemagne) Dans le domaine de l'énergie, et plus particulièrement des bioénergies, le terme de biomasse désigne l'ensemble des matières organiques d'origine végétale (algues incluses), animale ou fongique pouvant devenir source d'énergie par combustion (ex : bois énergie), après méthanisation (biogaz) ou après de nouvelles transformations chimiques (agrocarburant). La biomasse est aujourd'hui la première énergie renouvelable en France. L'énergie tirée de la biomasse est considérée comme une énergie renouvelable et soutenable tant qu'il n'y a pas surexploitation de la ressource, mise en péril de la fertilité du sol et tant qu'il n'y a pas de compétition excessive pour l'usage des ressources (terres arables, eau, etc), ni d'impacts excessifs sur la biodiversité, etc. La biomasse est utilisée par l'Homme depuis qu'il maîtrise le feu. Turbine à vapeur à biomasse de 5 MW de puissance électrique.

Agrocarburant Un article de Ékopédia, l'encyclopédie pratique. Les agrocarburants (ou biocarburants) sont des carburants pour moteurs thermiques issus de la biomasse. L'agrocarburant est du carburant fabriqué à partir de produits organiques comme le maïs par exemple. Description Les agrocarburants peuvent substituer partiellement (ou totalement) aux carburants pétroliers, notamment pour faire rouler les véhicules à carburants alternatifs. Les agrocarburants (ou biocarburants) obtenus à partir de plantes terrestres résultent principalement de deux filières : la filière huile, à partir de colza, de palme, de tournesol, de jatropha curcas, et la filière alcool, à partir de la fermentation de sucres de betterave, de blé, de canne à sucre, de maïs ou de déchets végétaux. Agrocarburants ou biocarburants ? Le préfixe « bio » a acquis au fils des ans une connotation particulière. Le bilan environnemental et social des agrocarburants et ses limites Fleur de tournesol Agrocarburants issu d'oléagineux Historique

Bioplastique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le terme bioplastiques désigne des matériaux de deux types. Il s'agit d'une part de matières plastiques agrosourcés, ou agroplastiques, issus de ressources renouvelables, telles que le maïs, la patate douce, le blé, la canne à sucre ou l’huile de ricin, et d'autre part de plastiques biodégradables, y compris issus de réactions pétrochimiques. Certains matériaux présentent les deux caractéristiques, agrosourcés et biodégradables. Les agroplastiques ne sont pas forcément biodégradables au sens de la norme internationale. Les bioplastiques sont des polymères. À l'inverse, il y a des bioplastiques d'origine pétrochimique telle que la Poly(e-caprolactone) qui sont biodégradables. D'autres plastiques sont dits dégradables (ou oxo-dégradables) grâce à des charges métalliques qui vont casser la structure moléculaire de la matière en particule invisible à l’œil nu,afin de le rendre potentiellement biodégradables. et/ou la résine est biodégradable

Énergie hydroélectrique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'énergie hydroélectrique, ou hydroélectricité, est une énergie électrique renouvelable obtenue par conversion de l'énergie hydraulique, des différents flux d'eau naturels[1], en électricité. L'énergie cinétique du courant d'eau est transformée en énergie mécanique par une turbine hydraulique, puis en énergie électrique par un alternateur. En 2011, l’énergie hydroélectrique représente environ 16,2 %[2] de la production mondiale d’électricité et possède de nombreux atouts. C'est une énergie renouvelable, d'un faible coût d'exploitation et qui est responsable d'une faible émission de gaz à effet de serre. Elle présente toutefois des inconvénients sociaux et environnementaux particulièrement dans le cas des barrages implantés dans les régions non montagneuses : déplacements de population, éventuellement inondations de terres agricoles, modifications des écosystèmes aquatique et terrestre, blocage des alluvions... On distingue ainsi :

Ethanol Données générales L’éthanol est un liquide incolore et volatil. Il se mélange à la plupart des solvants usuels et Il est également un carburant de substitution d’origine végétale, notamment le « bioéthanol », utilisé seul ou avec de l’essence ainsi qu’un désinfectant et un composant des boissons alcoolisées. L’éthanol constitue une matière première pour la production de nombreux composés : acide acétique, acrylate et acétate d’éthyle, éthers de glycol, éthylène, éthers-oxydes… Les secteurs les plus touchés par l’éthanol : Ce solvant est utilisédansl’industrie : des peintures, des vernis et des encres ; pharmaceutique, des parfums et cosmétiques ; des matières plastiques ; des explosifs extraction végétale. Quels sont les risques Douleur oculaire, risque neuropsychique, trouble de la mémoire, œdème cutané, risque cancérogène, risque pour la reproduction incendie. Risques aigus (exposition brève) Les moyens de prévention Substituer l’éthanol par un produit non dangereux ou moins dangereux.

Carburants de synthèse, biocarburants, kérosène vert… De quoi parle-t-on exactement ? Ces dernières années, de nouveaux types de carburants (« renouvelables », « verts » ou « alternatifs ») ont fait leur apparition, certains promettant un plus grand respect de l’environnement. Ces produits ont-ils vraiment différents des carburants traditionnels issus du pétrole ? Et est-il correct d’affirmer qu’un carburant est « vert » ? Voilà une problématique complexe qui nécessite d’abord de se mettre au point sur les mots. Dans tous les cas, on parle ici d’une seule et même chose : des carburants liquides utilisés pour le transport. Disons-le de suite, le terme « vert » doit nous inviter à la plus grande prudence. Les carburants liquides de transport Un carburant liquide fait référence à une matière composée de molécules combustibles ou génératrices d’énergie pouvant être exploitées pour créer de l’énergie mécanique. Le pétrole n’est pas directement exploitable : mélange très hétérogène de molécules chimiques, il faut le raffiner. Les carburants de synthèse Les e-carburants

Wikipédia, l'encyclopédie libre Les agrocarburants, ça nourrit pas son monde Le bioraffinage, une alternative prometteuse à la pétrochimie |  Université de Liège 1Face aux nouvelles préoccupations environnementales (réchauffement climatique, besoin de contrôler et de réduire les émissions des gaz à effet de serre, etc.) et aux évolutions du prix des ressources fossiles, les activités de R&D s'orientent de plus en plus, tant dans les instituts de recherche que dans les industries, vers le développement de nouvelles technologies basées sur l'utilisation de matières premières alternatives et renouvelables. Il est en effet globalement accepté à l'échelle mondiale qu'une utilisation rationnelle et durable de la biomasse pourrait potentiellement remplacer une partie des ressources fossiles tant au niveau du secteur énergétique qu'au niveau d'autres secteurs comme, par exemple, l'industrie chimique ou celle des matériaux (Kamm et al., 2006 ; Kamm et al., 2007a ; Kamm et al., 2007b ; Demirbas, 2009a ; Cherubini, 2010). 3Dans une bioraffinerie, une très large gamme de procédés et de technologies de transformation durables sont utilisés. 121. 132. 143.

Fédération Environnement Durable (FED) - Non aux éoliennes industrielles ! Anti-eolien! Voitures propres : la bioélectricité grille la priorité à l’éthanol Pour aller loin avec sa voiture, vaut-il mieux alimenter son moteur avec un agrocarburant ou avec une batterie chargée par de l’électricité obtenue à partir d’une biomasse équivalente ? Il fallait bien que des scientifiques finissent par se poser cette question impertinente. Et que leur réponse, comme souvent, n’aille pas dans le sens gouvernemental. La France, l’Union européenne, les Etats-Unis… On ne compte plus les pays qui ont réagi à la hausse vertigineuse des cours du pétrole, l’an dernier, en boostant leur politique en faveur des agrocarburants. Vert, renouvelable, plus propre, produit sur place… le nouveau «pétrole» fabriqué à partir de maïs, canne à sucre ou betterave semblait avoir tous les avantages. Soutien. Trois scientifiques américains (1) viennent de publier une analyse décapante qui prend le problème par un autre bout. Le résultat peut sembler étrange. Recyclage. (1) J.E.

An Overview of Biorefinery Derived Platform Chemicals from a Cellulose and Hemicellulose Biorefinery Centrales Nucléaires, une incroyable légèreté industrielle? | mon-pays-salonais Grande réunion hier soir à l’ENSAM où tout le gratin du nucléaire était présent. Un exposé totalement incompréhensible pour le béotien sur les Réacteurs Expérimentaux dont ceux de Cadarache, mais dont quelques idées fusent toutefois. La première, c’est que le MOX est effectivement reconnu par la Société Française de l’Énergie Nucléaire comme très complexe à maitriser, notamment parce que ses déchets sont très nocifs, mais aussi parce qu’il est extrêmement thermogèhe et que son circuit de refroidissement est donc crucial, vital… La deuxième porte sur la résistance au séisme du Tricastin et de Cadarache; pour la teneur au séisme, les amplitudes retenues sont celles de Lambesc et les données historiques. Et c’est aujourd’hui, évidemment, celui qui crée la terreur des experts. AREVA, fournisseur du MOX, a proposé ses services au Japon. Like this: J'aime chargement… Cette entrée a été publiée dans Energie, Environnement.

Les acteurs des biocarburants défendent leur dispositif fiscal C’est dans le cadre du salon de l’agriculture que les filières bioéthanol et biodiesel ont présenté, mardi, le contenu de leur livre blanc destiné aux candidats à la présidentielle. Avec un mot d’ordre : les biocarburants participent à la réindustrialisation du pays. « Cinq usines sont sorties de terre pour produire des biocarburants explique ainsi – à L’Usine Nouvelle - Sylvain Demoures, secrétaire général du SNPAA (Syndicat National des Producteurs d’Alcool Agricole). Mais ce sont des usines récentes, une dizaine d’années est nécessaire pour les amortir ». Dans cette approche industrielle, le livre blanc indique ainsi que les filières des biocarburants représenteraient plus de 11 000 emplois directs et indirects dans l’hexagone.

Related: